Publication : vendredi 21 juin 2013

 

Mosquee Halluin

 

Sermon du : 2013/06/21

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Des actions qui effacent les péchés

 

Chers musulmans, le messager d'Allah (sws) a dit "il y a trois choses qui font périr, trois qui sauvent, trois qui effacent les péchés et trois degrés. Les trois qui font périr sont l'avarice à laquelle on obéit, une passion qu'on suit et l'admiration de soi-même. Quant à celles qui sauvent ce sont la justice pendant la colère et la satisfaction, l'économie pendant la pauvreté et la richesse et la crainte d'Allah en secret et en public. Quant à celles qui effacent les péchés, le fait d'attendre une prière après une prière, faire soigneusement ses ablutions malgré le grand froid et aller vers le groupe (la prière). Quant aux degrés ce sont offrir des repas, répandre le salut et prier la nuit pendant que les gens dorment".

Nous avons parlé dans les précédents prêches des choses qui font périr et des choses qui sauvent. Aujourd'hui, nous nous arrêterons sur les choses qui effacent les péchés. Le prophète les a explicité en disant : « Quant à celles qui effacent les péchés, le fait d'attendre une prière après une prière, faire soigneusement ses ablutions malgré le grand froid et aller vers le groupe (la prière) ». Il s'agit donc d'ablution, et de marche vers les mosquées afin d'y accomplir les prières, et d'un cœur attaché aux prières et l'assiduité dans leurs accomplissements en temps et en heure.

Commençons par les ablutions. 

Le prophète a dit : « faire soigneusement ses ablutions malgré le grand froid (في السبرات) ». Et le mot « السبرات » est le pluriel de « سبرة » qui signifie le grand froid. Et ceci est exactement le sens dans l'autre tradition dans laquelle le prophète dit : « Faire soigneusement ses ablutions malgré la gêne (المكاره) » de sorte qu'il fasse froid, ou que l'eau soit froide ou que l'individu soit malade et donc les ablutions sont pour lui difficiles,...et malgré cela, il fait soigneusement ses ablutions et les parfait.

Ainsi, le perfectionnement dans l'accomplissement des ablutions comme cela est venu dans la Sunna est un acte qui efface les péchés. C'est une purification de l'intérieur et de l'extérieur. Gloire à Allah ! Puisque les membres lavées lors de ablutions sont les membres qui accomplissent les actions et ceux qui commettent les péchés (mains, vue, langue, oreilles, pieds...), les ablutions expient et effacent les péchés. Et dans la tradition rapportée par Muslim, selon Abou Hourayra, le prophète a dit : « Lorsque le musulman ou le croyant accomplit ses ablutions en commençant par se laver le visage, tout péché commis avec les yeux s'efface au passage de l'eau ou de la dernière goutte d'eau. Lorsqu'il se lave les mains, tout péché commis avec ses mains s'efface au passage de l'eau ou de la dernière goutte d'eau. Lorsqu'il se lave les pieds, tout péché commis avec ses jambes s'efface au passage de l'eau ou de la dernière goutte d'eau, si bien qu'à la fin, il est pur de tout péché ». Qu'ils sont énormes les bienfaits des ablutions, elles font parties des plus grands bienfaits d'Allah envers cette communauté car Il leur a ordonné et a donné en conséquence de cela une grande récompense. Allah a dit : « Ô vous les croyants ! Lorsque vous vous levez pour la prière, lavez vos visages et vos mains jusqu'aux coudes, et passez les mains mouillées sur vos têtes, et lavez-vous les pieds jusqu'aux chevilles ».

 

Et c'est ainsi que ne préservera les ablutions que le croyant comme l'a dit le Messager d'Allah : « Soyez droits mais vous n'arriverez jamais à tout faire, et sachez que le meilleur de vos actes est la prière, et nul n'observe strictement l'accomplissement de ses ablutions sauf le croyant » (Ibn Majah). Mais bien plus encore, les ablutions sont la moitié de la foi comme l'a dit le prophète : « La pureté est la moitié de la foi » et cela car la foi consiste à se purifier de l'intérieur et de l'extérieur et les ablutions purifient l'extérieur. D'autres ont dit que le sens de « la moitié de la foi » c-à-d : la moitié de la prière et la preuve de cela c'est que le Coran a utilisé le mot « foi » (الإيمان) pour désigner la « prière » (الصلاة) dans le verset où Allah dit : « Et ce n'est pas Allah qui vous fera perdre la récompense de votre « إيمان » » (Baqara) c-à-d : votre prière.

 

Et parmi les bienfaits des ablutions, le fait que les suiveurs de la communauté du prophète (sws) viendront le jour de la résurrectionavec des marques lumineuses sur le visage, les mains et les pieds. Selon Abou Hourayra, le prophète se rendit au cimetière et dit : « Que le salut soit sur vous, ô croyants gisant dans cette demeure! Nous vous rejoindrons si Allah le veut. J'aurais souhaité voir mes frères ». Les compagnons dirent : Mais ne sommes-nous pas tes frères, ô Messager d'Allah. Il dit (sws) : « Vous êtes mes Compagnons. Mes frères sont ceux qui ne sont pas encore venus ». Ils dirent : Comment reconnaîtras-tu ceux qui ne sont pas encore venus, Messager d'Allah ? Il dit (sws) : « Que dites-vous d'un homme qui possède des chevaux marqués de blanc sur le front, l'encolure et les pieds, se trouvant au milieu d'un troupeau de chevaux d'une noirceur intense, n'est-il pas capable de reconnaître les siens ? ». Ils dirent : Bien sûr que oui, ô Messager d'Allah. Il dit (sws) : « De la même manière, mes frères viendront le jour de la résurrection, le visage, les pieds et les mains éclatants de lumière du fait de l'accomplissement de leurs ablutions, et je les devancerai au bassin (Al Hawd) » (Muslim).

 

Et parmi les bienfaits des ablutions, le fait que celui qui les accomplit et les achève par les deux attestions, se verra ouvrir les portes du paradis. Selon Omar Ibn Al Khattab, le prophète a dit : « Il n'est pas un homme parmi vous qui fait ses ablutions avec le plus grand soin puis déclare :

 

« أشهد أن لا إله إلا الله وحده لا شريك له، و أشهد أن محمدا عبده و رسوله »

 

J'atteste qu'il n'est de Dieu qu'Allah, Seul et sans associé, et j'atteste que Muhammed est Son serviteur et Son prophète »sans que les huit portes du paradis s'ouvrent à lui et qu'il n'y entre par celle de son choix » et dans une version authentique rapportée par Tirmidhi : et ajoute : «

 

« اللهم اجعلني من التوابين و اجعلني من المتطهرين » Seigneur ! Compte-moi parmi ceux qui ne cessent de se repentir et parmi ceux qui ne cessent de se purifier ».

 

Et parmi les bienfait de la purification, c'est l'amour d'Allah envers ceux qui se purifient. Allah a dit : « Allah aime ceux qui se repentent et ceux qui se purifient ». Ce verset a rassemblé entre les deux types de purification : la purification par l'eau de l'état d'impureté et de la souillure, et la purification du polythéisme (Chirk) et des péchés par le repentir.

 

Observez donc chers croyants, combien y a t-il de fruits dans la purification et combien facilite t-elle au serviteur de causes pour effacer ses péchés, peut-être se purifiera t-il avant la mort...et il rencontrera ainsi son Seigneur purifié, et il sera donc apte à être proche de son Seigneur !

 

La seconde caractéristique : « aller vers le groupe (la prière) »

 

c-à-d : se diriger vers les mosquée à pied pour y accomplir les prières obligatoires. Et il a été rapporté de nombreuses traditions montrant le mérite de se rendre à la mosquée à pied.

 

Parmi elles, ce qu'a rapporté Muslim selon Abou Hourayra, le prophète a dit : « Quiconque accomplit ses ablutions chez lui, puis se rend dans une mosquée afin d'y accomplir l'une des prières prescrites, se verra pardonner un péché pour un pas accompli et sera élevé d'un degré pour le pas suivant ».

 

Et selon Abou Hourayra, le prophète a dit : « Allah offre une demeure au Paradis à quiconque se rend à la mosquée le matin ou le soir » (Boukhârî et Muslim).

 

Et Ubayy Ibn Ka'b rapporte : « Il y avait un homme parmi les Ansars dont la maison était à ma connaissance la plus éloignée. Il ne manquait cependant jamais une prière. On lui suggéra alors : Pourquoi n'achèterais-tu pas un âne que tu monterais dans l'obscurité de la nuit et aux heures de chaleur intense ? Il dit : Il ne me plairait pas d'avoir une maison à côté de la mosquée. Je veux que Dieu m'inscrive mes pas pour me rendre à la mosquée, ainsi que ceux que je fais pour revenir auprès des miens. Le prophète (sws) dit alors : « Dieu t'a déjà compté tout cela » (Muslim). Cette tradition montre que le fait de se rendre à la mosquée à pied est meilleur que de s'y rendre sur une monture. Ceci dit, si l'individu a une cause l'amenant à se rendre à la mosquée sur une monture (telle qu'une habitation lointaine de la mosquée comme cela est le cas dans ces pays), il n'y a dans ce cas aucun mal à venir en voiture et dans cette situation, le tour d'une roue sera semblable au pas accompli à pied.

 

Et dans l'authentique de Boukhârî et Muslim, Jâbir rapporte : « Comme les alentours de la mosquée étaient inhabités, les Banou Salama voulurent s'y installer. L'information parvint au Messager d'Allah qui leur dit : « On m'a informé que vous souhaitiez vous installer près de la mosquée ». Ils dirent : « Effectivement, Prophète de Dieu. Nous l'envisageons ». Le prophète (sws) leur dit alors : « Ô Banou Salama ! Restez là où vous êtes car vos pas seront inscrits. Certes, vos pas vous seront inscrits ! ». Ils lui dirent : « Si nous nous étions déplacés, nous l'aurions alors regretté ». ». Cela ne signifie pas que l'individu doit habiter volontairement loin de la mosquée. Mais si l'individu habite loin de la mosquée, les pas qu'il accomplit vers la mosquée lui seront inscrits. Cela montre donc le mérite de marcher vers les mosquées. Et les bienfaits d'Allah sont énormes. Il donne une grande récompense pour la petite action.

 

2ème Partie

 Chers musulmans, la troisième caractéristique ou le troisième acte effaçant les péchés : «  le fait d'attendre une prière après une prière ». Et le sens de cela c'est l'attachement du cœur aux prières et aux mosquées. Dès qu'il accomplit une prière obligatoire, son cœur est attaché à la suivante. Tu verras alors son cœur attaché à elle, son esprit est occupé par elle et son corps est occupé par son accomplissement et l'assiduité dans cela. Et des preuves montrent que cela fait partie du رباط (c-à-d : monter la garde en période de combat). Le prophète a dit : « Voulez-vous que je vous indique les actes par lesquels Allah efface les péchés et élève par degrés ? ». Les compagnons dirent : « Bien sûr, ô Messager d'Allah ». Il dit : « Accomplir soigneusement les ablutions malgré les désagréments, se rendre souvent dans les mosquées, attendre la prière suivante après en avoir accompli une, voilà ce qui équivaut à monter la garde en période de combat (رباط) » (Rapporté par Muslim).

 

Il ne faut pas comprendre du رباط (monter la garde en période de combat) ou d'attendre une prière après une prière, il ne faut pas comprendre de cela qu'il faut rester dans la mosquée assis à rien faire, sans partir subvenir aux besoins de sa famille, commercer, acheter, vendre, ne pas travailler et ne pas étudier...comme pourrait le comprendre certains ! Mais le sens du hadith prophétique, c'est que la prière soit ton souci et dans ton esprit, à tel point que dès qu'il achève une prière obligatoire, il est attaché à la suivante, il ne l'oublie pas et n'est pas distrait d'elle. Il est tel celui qui monte la garde en période de combat, très attentif, très concentré et toujours prêt.

 Et selon Abou Hourayra, le prophète a dit : « Les anges ne cessent d'invoquer Dieu en faveur de l'un d'entre vous qui demeure dans son lieu de prière et tant qu'il ne commet pas d'incident (ما لم يُحْدِث). Ils (anges) s'adressent à Dieu en ces termes : « Seigneur pardonne-lui ! Seigneur, fais-lui miséricorde ». » (Boukhârî).

 

La parole du prophète (sws) : « tant qu'il ne commet pas d'incident (ما لم يُحْدِث) » : les savants en ont donné deux interprétations. La première : « tant qu'il ne commet pas d'incident (ما لم يُحْدِث) » c-à-d : tant qu'il ne commet pas de péché tel que la médisance, la calomnie,... comme cela est répandu ces derniers temps dans les mosquées en général, et dans notre mosquée particulièrement. Des gens s’assoient par groupe de deux, trois, quatre personnes, avant ou après la prière, afin de discuter d'affaires inutiles et il est fort probable qu'ils tombent dans la calomnie ou la médisance et nuisent aux prieurs et à ce qui lisent le Coran ou autre en parlant à haute voix. Ceux-là ne sont pas récompensés mais bien plus encore, les anges ne prient pas sur eux et sont fautifs.

 

La deuxième interprétation : « tant qu'il ne commet pas d'incident (ما لم يُحْدِث) » c-à-d : tant qu'il conserve leurs ablutions.

 

Ainsi donc, la prière est entièrement un bien. Son accomplissement est un bien, son attente est un bien, et le fait de s'y rendre est un bien, comme l'a dit le prophète (sws) : « Et sachez que le meilleur de vos actes est la prière ».

 

Affichages : 2282

Horaires de Prières (*)

Horraires du 21/10/2017
Fajr : 07:04
Dohr : 13:37
Asr : 16:11
Maghrib : 18:46
Isha : 19:59
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11