Publication : vendredi 7 juin 2013

 

 

Mosquee Halluin

 

 

Sermon du : 2013/06/07

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Ce qui fait périr

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

1ère Partie

Selon Abdollah Ibn Omar le messager d'Allah (sw) a dit "il y a trois choses qui font périr, trois qui sauvent, trois qui effacent les péchés et trois degrés. Les trois qui font périr sont l'avarice à laquelle on obéit, une passion qu'on suit et l'admiration de soi-même. Quant à celles qui sauvent ce sont la justice pendant la colère et la satisfaction, l'économie pendant la pauvreté et la richesse et la crainte d'Allah en secret et en public. Quant à celles qui effacent les péchés, le fait d'attendre une prière après une prière, faire soigneusement ses ablutions malgré la gêne et aller vers le groupe (la prière). Quant aux degrés ce sont offrir des repas, répandre le salut et prier la nuit pendant que les gens dorment".

Ce hadith est un hadith authentique et très important dans lequel le prophète (sw) montre à sa communauté ce qui peut la faire périr, ce qui peut la sauver, ce qui efface ses péchés et ceux qui fait élever ses degrés.

Aujourd'hui nous nous attacherons plus particulièrement à ce qui fait périr.

Tout d'abord il y a l'avarice à laquelle on obéit.

L'avarice c'est l'attachement de l'âme à une chose qu'elle possède et le fait d'en être radin. L'avarice fait partie des sentiments humains innés. Allah a dit "les âmes sont porteuses d'avarice". L'individu n'est donc pas à blâmer pour l'avarice sauf s'il lui obéit. C'est pour cela que le prophète (sw) a dit "et une avarice à laquelle on obéit". Si l'individu obéit à son avarice il périt.

C'est aussi pour cela que le prophète (sw) nous a informés que l'avarice réfute la foi. Il (sw) a dit "l'avarice et la foi ne se rassembleront jamais dans le cœur d'un individu". S'il y a la foi il ne peut y avoir d'avarice et s'il y a l'avarice il ne peut y avoir de foi. Dans un autre hadith "le pire qu'il peut y avoir chez un individu c'est une avarice terrifiante et une lâcheté dure". Dans un autre hadith "prenez garde contre l'injustice car l'injustice sera des ténèbres le jour du jugement dernier, et prenez garde contre l'avarice car l'avarice a fait périr les gens avant vous. Cette avarice les a poussé à faire couler leur sang et ils se sont permis ce qui leur était interdit" (mouslim).

O musulmans, l'avarice est un comportement blâmable et une mauvaise maladie et chaque musulman doit s'en purifier.

L'avarice ne peut amener le bien ni sur terre ni dans l'au-delà. L'avarice est plutôt un mauvais présage pour la personne qui en est décrite, un mauvais présage sur terre et dans l'au-delà. Allah a dit "que ceux qui gardent avec avarice ce qu'Allah leur donne par sa grâce ne comptent point cela comme bon pour eux. Au contraire c'est mauvais pour eux. Au jour de la résurrection, on leur attachera autour du cou ce qu'ils ont gardé avec avarice". Ce verset nous indique en quoi l'avarice apporte le malheur dans l'au-delà. Concernant la vie d'ici-bas l'avarice fait disparaitre les bienfaits. Allah a dit "nous les avons éprouvés comme nous avons éprouvé les propriétaires du verger qui avaient juré d'en faire la récolte au matin sans faire d'exception. Une calamité de ton seigneur tomba dessus pendant qu'ils dormaient". Voici donc la conséquence de l'avarice sur terre. L'exemple qui est donné ici c'est l'histoire des propriétaires d'un verger qui ont juré qu'ils allaient le matin tôt tout récolter sans en donner une partie aux pauvres et nécessiteux. Une calamité s'abattit donc sur eux et ils n'eurent finalement rien. Ainsi est la conséquence de ceux qui sont avares.

La deuxième chose qui fait périr c'est la passion qu'on suit, celle que l'individu suit dans tout ce qu'elle lui ordonne à un tel point que la passion devient la gérante et le guide de l'individu. L'individu finit donc par suivre ses passions dans tout ce qu'elle lui ordonne même dans le péché et à ce moment-là sa passion devient sa divinité. Allah a dit "as-tu vu celui qui a pris sa passion comme une divinité". Allah a désigné celui qui suit ses passions en indiquant qu'il est dans un égarement évident et pratique une grande injustice.

Allah a dit en s'adressant à son messager (sw) "s'ils ne te répondent pas sache qu'ils ne font que suivre leurs passions et qui est plus égaré que celui qui suit ses passions sans être guidé par Allah. Allah ne guide pas les injustes".

Dans un autre verset adressé au prophète Daoud il est dit "O Daoud nous avons fait de toi un héritier sur terre, ne suit donc pas la passion car elle te ferait dévier du chemin d'Allah".

Eloignez-vous donc des passions car tous les péchés ont pour origine le fait de mettre en avant les passions sur l'amour d'Allah et son messager. Un savant parmi les tabi3i, Qatada, disait "si l'homme prend tout ce qu'il désire et va vers ce qui le passionne et que ni ascétisme ni piété ne l'empêche c'est donc quelqu'un qui a choisi sa passion comme divinité". Les innovations elles aussi ont pour origine le fait de mettre en avant les passions sur l'Amour et son messager. C'est pour cela qu'on appelle les innovateurs les gens des passions. L’imam Cha3bi disait "on appelle la passion Hawa هواء (en arabe) car elle fait descendre vers les abîmes de l'enfer". (En effet les mots passion et descente ont la même racine). Ibn Abbas disait "Allah n'a parlé de la passion dans son livre que pour la blâmer".

Il est heureux celui qui a contredit sa passion et suivit la satisfaction d'Allah. Allah dit "quant à celui qui craint le moment où il se retrouvera devant son seigneur et interdit à son âme les passions, le paradis sera son refuge".

Ibn Alqayim disait "toux ceux qui ont une raison savent que la décadence sur terre ne se répand que lorsqu'on met l'opinion avant la révélation et la passion avant la raison. A chaque fois que le cœur d'un individu ou une nation toute entière est gouverné par ces deux aspects (l'opinion et la passion) ils périssent". La preuve de la véracité de cette parole c'est le verset coranique "et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans une guidée d'Allah? Allah, vraiment ne guide pas les gens injustes".

Celui qui observera aujourd'hui avec la clairvoyance et la lumière du coran et de la sounnah remarquera ce qui a atteint les coeurs et les raisons et ce qui est advenu des peuples et de leur société.

L'érudit de l'Islam Ibn Taymiyah disait "la personne de passion est aveuglé par la passion et celle-ci l'entête. Cette personne n'a pas comme préoccupation que toute l'adoration soit vouée à Allah, son objectif c'est plutôt l'amour de sa propre âme ou de son groupe ou l'ostentation afin qu'il soit admiré ou qu'on lui fasse ses éloges. Les gens de la passion se mettent en colère contre ceux qui les contredisent quand bien même leurs contradicteurs sont des gens de science et de l'effort. Ils se satisfont à l'inverse de ceux qui les suivent quand bien même leurs adeptes sont des ignorants avec de mauvaises intentions".

Sachez que la passion est la cause de la division des gens. L'imam Chatibi a dit "les compagnons ont divergé mais ils ne se sont pas divisé (...) donc toute question qui se pose dans l'islam et cause la divergence entre les gens sans que cette divergence n'amène ni hostilité ni haine ni division nous savons alors que cette question fait partie de l'Islam. Par contre toute question qui amène l'hostilité, la haine et la rupture des liens nous savons que cette question ne fait en rien partie de l'Islam".

O musulmans suivre les passions est un danger pour le religieux et le terrestre et c'est la cause de la corruption et de la démolition et c'est le facteur de

L’égarement et le malheur qui atteint les musulmans aujourd'hui. C'est justement ce dont notre religion a mis en garde les individus, le fait de se traîner derrière les délices interdits et les mauvaises passions. Allah a dit "ceux qui n'espèrent pas notre rencontre et se satisfont de la vie terrestre et s'en tranquillisent et ceux qui se distraient de nos signes leur destination est l'enfer à cause de ce qu'ils œuvraient". Le prophète (sw) a dit "je jure par Allah que je ne crains pas pour vous la pauvreté mais je crains que la vie (et tout ce qu'elle contient) vous soit offerte comme elle le fut pour ceux d'avant vous et que vous concurrenciez pour l'acquérir comme ils l'ont fait et qu'elle vous fasse périr comme elle les fit périr". Dans une version de Mouslim "et qu'elle vous distrait comme elle les distrait".

2ème Partie

La troisième chose qui fait périr c'est que l'individu s'admire, c'est-à-dire qu'il soit éblouit par sa propre personne. La vanité est un mal et un vice. C'est une grave maladie. La vanité (al3ojb en arabe العجب) c'est le fait de se voir avec une grande admiration et voir les autres avec mépris.

La cause de la vanité peut être la richesse ou la progéniture ou la noblesse (le rang dans la société) ou la lignée chez les ancêtres ou la science ou autre chose.

Le résultat de la vanité est que l'individu dise "je suis mieux que lui" comme iblis et ses adeptes ont dit. Allah a dit à iblis "qu'est-ce qui t'empêche de te prosterner devant ce que j'ai créé de mes propres mains t'es tu enflé ou fais-tu partie des hautains. Il dit: je suis mieux que lui tu m'as créé à partir de feu et tu l'as créé d'argile". On voit aussi la vanité dans le récit coranique du propriétaire de deux jardins. Il avait de bonnes récoltes et dit à son compagnon "j'ai bien plus de richesses que toi et je suis plus puissant que toi grâce à mon clan". C’est ça la vanité.

La fin de la vanité et sa destination c'est la perte et en cela le prophète (sw) l'a désigné parmi ce qui fait périr. Allah a dit à iblis lui qui était pris de vanité et s'est admiré "sors-en car tu es maudit et sur toi la malédiction jusqu'au jour dernier".

Quant au propriétaire des deux jardins Allah dit "et sa récolte fut détruite et il se mit alors à se tordre les deux mains à cause de ce qu'il y avait dépensé alors que ses jardins étaient complètement ravagés".

Quant à Qaroun lui aussi était vaniteux et s'admirait ainsi que ses richesses. Allah dit à son sujet "Nous le fîmes engloutir dans la terre ainsi que sa demeure et il n'y eut personne pour le secourir en dehors d'Allah et il ne fit pas partie des vainqueurs".

Dans un hadith authentifié par Mouslim le prophète (sw) nous raconte et dit "pendant qu'un individu marchait avec une démarche orgueilleuse dans son hadit, il était éblouit par lui-même, la terre l'engloutit il s'y enfonce jusqu'au jour du jugement dernier". Alhafidh a dit dans son ouvrage le commentaire d'al boukhari en rapportant les propos de Qourtoubi "si l'individu s'admire et s'observe avec l'œil de la perfection tout en oubliant les bienfaits d'Allah et si en plus de cela il méprise les autres c'est alors le mauvais orgueil et le fait que le prophète (sw) ait dit "la terre l'engloutit" montre la vitesse de la sanction et du châtiment à son encontre. La parole "il s'y enfonce jusqu'au jour dernier", Ibn fariss a dit "le mot en arabe utilisé pour s'enfoncer c'est yatajaljalou يتجلجل c'est-à-dire s'enfoncer difficilement et avec force".

La vanité est un vice grave qui atteint beaucoup de gens et les détourne de la reconnaissance du créateur vers la reconnaissance d'eux-mêmes. Au lieu de faire les éloges d'Allah ils font les éloges d'eux-mêmes. Au lieu d'être modeste face à Allah ils s'enflent d'orgueil. Au lieu de respecter les gens il les méprise. On demanda à Hassan albassri "qui est le pire des gens?" il répondit "celui qui croit être le meilleur d'entre eux. Et iblis a d'ailleurs dit: si j'arrive à avoir du fils d'Adam trois choses je ne chercherai pas à en avoir d'autres. Qu'il s'admire lui-même, qu'il considère que ses actions sont très nombreuses et qu'il oublie ses péchés".

Nous continuerons le reste du hadith lors du prochain prêche si Allah le veut.

 

 

 

Affichages : 1520

Horaires de Prières (*)

Horraires du 24/8/2017
Fajr : 05:25
Dohr : 13:55
Asr : 17:40
Maghrib : 20:53
Isha : 22:13
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11