Publication : vendredi 31 mai 2013

 

Mosquee Halluin

 

Sermon du : 2013/05/30

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : L'antériorité dans le bien

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1ère Partie

 

 

Nous avons parlé précédemment des clés du bien et du mal. Et nous avons vu que la connaissance des clés du bien et du mal fait partie des choses les plus importantes et essentielles de la science. Et cela afin que l'individu s'efforce à être une clé pour le bien, un verrou contre le mal ; et afin qu'il prenne garde à ne pas être une clé pour le mal, un verrou contre le bien. Et parmi les signes de la satisfaction d'Allah envers son serviteur, le fait qu'il soit une clé pour le bien et un verrou contre le mal. Nous avons également donné beaucoup d'exemples sur l'antériorité et la primauté dans le bien et dans le mal. Nous allons aujourd'hui poursuivre ce sujet en l'éclaircissant encore plus de par l'importance de ce sujet. Nous disons donc avec l'aide d'Allah :

Il y a dans l'antériorité et la primauté en Islam un grand mérite et dans l'antériorité et la primauté dans le bien un bien énorme, tout comme il y a dans l'antériorité et la primauté dans le mal un grand méfait et péché.

La foi de Abou Bakr, qui est le premier homme a avoir cru au Messager d'Allah, n'est pas semblable à la foi d'autrui. En effet, il a approuvé lorsque les gens ont démenti, il a cru lorsque les gens ont mécru. Ainsi, il a été rapporté que Omar a dit : « Si l'on devait peser la foi d'Abou Bakr avec la foi de la communauté, il l'emporterait sur elle ».

Celui qui lit le Coran s'apercevra de la présence de l'esprit d'antériorité et de primauté dans la foi, d'une attention particulière à cela et une incitation à la concurrence dans ce sens. Et dans la plupart des cas, celui qui fait partie des premiers dans la foi a une foi plus solide et est plus protégé de la déviance et l'égarement. C'est pour cela que l'apostasie n'a pas touché (ou très rarement) le rang des tous premiers croyants parmi les Muhajirines et les Ansars, mais ce sont plutôt ceux qui ont retardé leur conversion après la libération de La Mecque qui ont connu le plus de cas d'apostasie.

L'antériorité dans la fois a été proclamé par Moussa lorsque son Seigneur lui a parlé sans intermédiaire, il a alors désiré ardemment voir son Seigneur lorsqu'il a dit : « Ô mon Seigneur, montre Toi à moi pour que je te vois. Il dit : Tu ne Me verras pas mais regarde le Mont : s'il tient en sa place, alors tu Me verras. Mais lorsque son Seigneur se manifesta au Mont, Il le pulvérisa et Moïse s'effondra foudroyé. Lorsqu'il se fût remis, il dit : Gloire à Toi ! A Toi je me repentis et je suis le premier des croyants ».

Et lorsque Moussa a livré un duel contre les sorciers de Pharaons et que ces derniers ont vu la vérité et ont cru avec Moussa, et se sont prosternés pour Allah, Pharaon les a menacé du pire des châtiments. Ils lui ont répondu : « Il n'y a aucun mal ! Car c'est vers notre Seigneur que nous retournerons. Nous convoitons que notre Seigneur nous pardonne nos fautes pour avoir été les premiers à croire ».

De même, la Sourate Al An'am (les bestiaux), la sourate de la croyance, celle qui a démoli le polythéisme, et a affirmé l'unicité par des preuves logiques...à deux endroits de la sourate (un au début et l'autre à la fin), on ordonne au prophète d'affirmer qu'il est le premier à se soumettre ce qui montre l'importance de l'antériorité et la primauté dans la foi et dans l'islam. Quant au premier endroit c'est le verset : « Dis : « Devrais-je prendre pour allié autre qu'Allah, le créateur des cieux et de la terre ? C'est Lui qui nourrit et personne ne Le nourrit. Dis : « On m'a commandé d'être le premier à me soumettre » et ne sois jamais du nombre des associateurs » ». Quant au deuxième endroit, c'est le verset : « Dis : en vérité, ma prière, mes actes de dévotions, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Seigneur de l'Univers. A lui nul associé ! Et voilà ce qui m'a été ordonné et je suis le premier à me soumettre ».

Ainsi, l'antériorité dans la foi indique son affermissement, sa stabilité, son établissement dans le cœur, car au début, les raisons incitant l'individu à croire sont peu nombreuses et les raisons poussant l'individu à mécroire sont très nombreuses, et les nuisances qui lui sont causées sont nombreuses. Et parmi les conséquences de l'antériorité de la foi du prophète, la parole dans laquelle il dit (pbsl) : « Par Allah, je suis celui qui craint le plus Allah et le plus pieux » (Mouslim).

Les compagnons prenaient en grande considération l'antériorité dans le bien. Le premier qui a cru parmi les hommes : Abou Bakr, et parmi les femmes : Khâdija, et parmi les enfants : Ali, et Bilâl Ibn Rabah est le premier à proclamer ouvertement son appartenance à l'Islam, et Abdoullah Ibn Mas'oud est le premier à avoir lu le Coran à voix haute à La Mecque, les polythéistes l'ont alors frappé jusqu'à ce qu'ils faillirent le tuer. Et Zoubayr Ibn Al 'Awwâm est le premier à avoir dégainé le sabre dans le sentier d'Allah, Et As'ad Ibn Zourâra est le premier à avoir prêté serment au prophète lors de Bay'ato Al 'Aqaba Al Oûlâ, et le premier à avoir prêté serment lors de Bay'ato Al 'Aqaba Ath-Thâniya c'est Al Barâ Ibn Ma'roûr. Et Hamza Ibn Abdil Moutalib est le premier à avoir combattu dans le sentier d'Allah, et Mous'ab Ibn 'Oumayr est le premier ambassadeur de l'Islam, et Sa'd Ibn Abdil Waqqâss est le premier à jeter une flèche dans le sentir d'Allah, et Soumayya Oumm 'Ammâr est la première martyr de l'Islam, et Oumm Salama avec son époux étaient les premiers à émigrer en Abyssinie. Et la première bataille en Islam est la grande bataille de Badr, la plus importante, celui qui y a participé verra ses péchés pardonnés. Et les polythéistes ont emprisonné Khoubayb Ibn 'Adiyy, lorsqu'ils voulurent le tuer, il dit : « Laisser moi prier deux unités ». Il pria deux unités puis se tourna vers eux et ils le tuèrent. Il était donc le premier à légiférer deux unités de prière lors de l'exécution.

Et toutes ces personnes (parmi les compagnons) n'ont été connus qu'à travers leur antériorité dans une porte du bien parmi toutes ses portes, à tel point qu'ils ont concurrencé et dépassé tout monde.

Et parmi les conséquences de l'antériorité du prophète dans la foi et la revivification de la législation divine, le fait que la primauté lui sera accordé le jour dernier dans l'estime et le prestige. Il dit (pbsl) : « Je suis le maître des fils d'Adam le jour dernier, je suis le premier devant qui la terre se fendra au jour du jugement, et le premier intercesseur et le premier à qui l'intercession sera accordée » (Mouslim). Et grâce à la bénédiction du prophète et à la bénédiction de ses invocations et la grande concurrence de sa communauté dans la primauté, ils auront le droit à des prestiges comme le prophète a dit : « Nous sommes les derniers des gens de ce monde, et les premiers pour quile jugement sera rendu, et nous sommes les premiers à entrer au

paradis » (Mouslim).

Nous nous devons donc, ô serviteurs d'Allah, de connaître le mérite de l'antériorité dans le bien, et de nous concurrencer afin d'acquérir sa récompense.

Allah a dit : « Les premiers (à suivre les ordres d'Allah sur terre) ce sont eux les premiers (dans l'au-delà). Cesont ceux-là les rapprochés d'Allah, dans les jardins des délices, une multitude d'élus parmi les premieres (générations) et un petit nombre parmi les dernières (générations) ».

 

 

 

2ème Partie

 

 

Chers musulmans, l'antériorité dans le mal est une cause pour la multiplication des péchés, le châtiment douloureux et le fait de porter les péchés des suiveurs. Allah a dit : « Qu'ils portent donc au jour de la résurrection tous les fardeaux de leurs propres œuvres ainsi qu'une partie des fardeaux de ceux qu'ils égarent sans le savoir ; combien est mauvais le fardeau qu'ils portent ». Le prophète a dit : « Aucune âme n'est tuée injustement sans que le premier fils d'Adam n'ait une partie de ce péché, parce qu'il était le premiera innové la tradition du meurtre ».Et 'Amr Ibn Louhay fût le premier a changé la religion de Ibrahim à La Mecque, il y a apporté les idoles, il a donc porté le fardeau de ceux qui l'ont suivi dans son associationnisme. Le prophète a dit à son sujet : « J'ai vu Amr Ibn Louhay traîner ses entrailles en enfer. Ce fût le premier qui instaura la pratique des chamelles 'Sâ'iba » (la Sa'iba est la chamelle que l'on laissait libre à la suite d'un vœu accompli ou simplement pour se rapprocher des idoles. Elle était sacrée. On ne devait ni la monter, ni boire de son lait, ni consommer de sa viande).

Les compagnons craignaient l'antériorité dans le mal et d'être les premiers à ouvrir une porte de discordes pour la communauté, comme Ibn Mas'oud disait : « Il y aura des affaires et des discordes. Je ne souhaite pas être le premier à les ouvrir ».

Combien de péchés porte celui qui ouvre une porte de discorde et de dissension sur les gens? Et combien de péchés porte celui qui commence un mal ou le légifère aux gens ou les y appellent, et les gens le suivent alors ?

Combien de péchés portent les premiers à avoir délaissé les lois divines et à les avoir remplacées par lois humaines ?

Combien de péchés portent les premiers à avoir ouvert des bars dans les pays musulmans, et les premiers à y avoir apporté la prostitution, et les premiers à avoir répandu l'exhibitionnisme, les dancing et les discothèques dans les pays musulmans, et les premiers à avoir ouvert les chaînes pornographiques ? Comment de péchés vont porter tous ceux-là ?!

Le premier à apporter et à répandre une mauvaise chose aux musulmans portera le fardeau de ceux qui le suivront sans pour autant diminuer de leur péché.

Ainsi donc, l'antériorité dans le mal a des conséquences néfastes tout comme l'antériorité dans le bien a des conséquences bénéfiques, comme celui qui bâtit une mosquée dans une contrée où il n'y a pas de mosquée, ou comme celui qui enseigne le Coran dans une terre où il n'y a pas de lecteur, ou comme celui qui enseigne la science où il n'y a pas d'enseignant,...la base dans cela est la parole du prophète : « Celui qui apporte une bonne tradition en Islam en aura la récompense, et la récompense de celui qui la met en pratique jusqu'au jour dernier, sans aucun ne soit lésé dans sa récompense. Et celui qui apporte une mauvaise tradition en Islam en portera le fardeau, et celui de ceux qui la mettent en pratique après lui, sans qu'aucun d'eux ne soit déchargé de leur fardeau ».

Celui qui entre en premier à la mosquée le vendredi n'est pas semblable à celui qui y entre après ou à la fin. Celui qui se trouve au premier rang n'est pas comme celui qui se trouve dans les derniers rangs. Celui qui commence à donner en aumône n'est pas comme ceux qui le suivent, et ainsi de suite... et les mauvaises actions sont le contraire de cela. Salman Al Farissi disait : « Ne sois pas le premier à entrer au marché ni le dernier à en sortir car il (le marché) est le champ de bataille du diable et c'est là qu'il hisse son étendard »

 

Craignez donc Allah et soyez des clés pour le bien, des verrous contre le mal et concurrencez vous pour atteindre le degré d'antériorité dans le bien, et prenez garde à l'antériorité dans le mal.

 

 

 

FIN

Affichages : 1163

Horaires de Prières (*)

Horraires du 24/8/2017
Fajr : 05:25
Dohr : 13:55
Asr : 17:40
Maghrib : 20:53
Isha : 22:13
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11