Publication : vendredi 7 décembre 2012

Mosquee Halluin

Sermon du : 2012/12/07

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon :Leçons à tirer de l'histoire de Moussa avec Pharaon (Première partie)

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.


1ère Partie

 

Nous revenons une fois encore au récit du prophète Moussa ( عليه السلم ) avec Pharaon, qu'Allah ( le maudisse. Nous nous sommes arrêtés la semaine dernière sur certaines parties de cet ) عز و جل extraordinaire récit. Et comme nous avons promis la semaine dernière, nous allons nous arrêtez aujourd'hui sur certains enseignements et leçons à tirer de cette histoire.

1ère enseignement : La lumière d'Allah ( عز و جل ) sera toujours triomphante quel que soit les tentatives mises en place par les criminels pour effacer ses traces. Aussi, les tyrans et les oppresseurs, même s'ils influencent les stupides et les insouciants un certain temps et les amadouent par des dons et des salaires, qu'ils sachent que les cœurs sont entre les mains d'Allah ( عز و جل ), Il les retourne comme Il veut. Méditez la partie du récit entre Pharaon et les magiciens, combien on leur a promis de dons et de salaires et malgré cela, ils se sont révoltaient soudainement contre lui et ont négligé ce qu'il avait promis, lorsqu'ils ont vu les preuves de la foi et se sont réfugiés sous la protection du Roi ( عز و جل ). Ils étaient au matin des magiciens, et au soir des martyrs obéissants. Allah dit : « Et les magiciens vinrent à Pharaons en disant : Y aura-t-il vraiment une récompense pour nous si nous sommes les vainqueurs ? Il dit : Oui, et vous serez certainement du nombre des rapprochés. Ils dirent : O Moïse, ou bien tu jetteras le premier ou bien nous serons les premiers à jeter. « Jetez » dit -il. Puis lorsqu'ils eurent jeté, ils ensorcelèrent les yeux des gens et les épouvantèrent, et vinrent avec une puissante magie. Et nous révélâmes à Moïse : « Jette ton bâton ».Voilà que celui-ci se mit à engloutir ce qu'ils avaient fabriqué. Ainsi la vérité se manifesta et ce qu'ils firent fût vain. Ainsi ils furent battus et se trouvèrent humiliés. Et les magiciens se jetèrent prosternés. Ils dirent : « Nous croyons au Seigneur de l'Univers, le Seigneur de Moïse et de Aaron ». » (s7, v113 à 122).


Il s'agit ici d'une scène décisive dans l'histoire de l'humanité. C'est une scène décisive avec le triomphe de la croyance face à la vie, du triomphe de la résolution face à la douleur, du triomphe de l'être humain face au diable. Il ne s'agit pas là de la première percée dans le bateau mené par Pharaon ou du premier coup porté dans l'anéantissement de Pharaon. Mais il y avait au sein même de son palais des croyants. Malgré la faiblesse de la femme, son épouse Assia l'a mis au défi et elle n'a pas été détourné par la beauté de ce bas monde et Allah l'a cité en parabole pour les croyants lorsqu'elle a dit ( رضي ا عنها ) : « O Seigneur, construis moi auprès de Toi une maison au paradis, et sauve moi de Pharaon et de son œuvre, et sauve moi des gens injustes » (s66, v11). Il y avait également dans la famille de Pharaon des conseillers croyants malgré les peines et les souffrances. Allah ( عز و جل ) a dit : « Et un homme croyant de la famille de Pharaon, qui dissimulait sa foi, dit : Tuez-vous un homme parce qu'il dit : « Mon Seigneur est Allah » ? Alors qu'il est venu à vous avec des preuves évidentes de la part de votre Seigneur » (s40, v28). Mais il y avait même d'autres que ceux-là, de la famille à Pharaon, qui ont cru en Moussa malgré la peur et les dures épreuves subies dans leurs religions. Allah ( عز و جل ) a dit : « Personne ne crut au message de Moïse sauf un groupe de jeunes gens de son peuple, par crainte de représailles de Pharaon et de leurs notables. En vérité, Pharaon fut certes hautain sur Terre et il fut du nombre des extravagants » (s10, v83).


Al 'Awfi a dit, selon Ibn Abbas (
رضي ا عنه ) sur le sens de ce verset: « Le groupe de gens qui ont cru au message de Moïse, autres que les enfants d'Israël du peuple de Pharaon, sont en petit nombre. Parmi eux : la femme de Pharaon, les croyants de la famille de Pharaon, le gardien de Pharaon ainsi que sa femme ». Ibn Kathir ( رحمه ا ) a dit, en répondant à Ibn Jarîr (At-Tabarî) qui avait choisi l'avis que le groupe de jeunes (dans le verset) faisait partie des enfants d'Israël et non du peuple de Pharaon , il dit [Ibn Kathir] (qu'Allah lui fasse miséricorde) : « Cela est discutable...car il est connu que tous les enfants d'Israël ont cru en Moïse et ils connaissaient ses caractéristiques et sa description et la bonne nouvelle de son arrivée dans leurs anciens livres ».

 

2ème enseignement : Les musulmans ont vécu de dures périodes durant l'époque de Pharaon, remplies d'oppression et de peur, à tel point qu'ils priaient cachés, et prenaient leurs demeures pour lieu de prière. Allah a dit : « Et Nous révélâmes à Moïse et à son frère : « prenez pour votre peuple des maisons en Egypte, faites de vos maisons un lieu de prière et soyez assidus dans la prière. Et fais la bonne annonce aux croyants » »(s10, v87). Le sens du verset comme l'a dit 'Awfî selon Ibn Abbâs : « les enfants d'Israël ont dit à Moïse : 'nous sommes incapables de faire voir notre prière avec les pharaons'. Allah leur a ordonné de prier chez eux ». Moujahid a dit : « Lorsque les enfants d'Israël ont eu peur que Pharaon les tuent dans les synagogues (ou temples), on leur a ordonné de prendre leurs demeures comme lieu de prière, en direction de la Ka'ba, et d'y prier en secret ». C'est également ce qu’ont dit Qatada et Dahhak.


3ème enseignement: Durant cette période dure et douloureuse, on a ordonné aux croyants d'y faire face par la patience et en recherchant le secours et l'aide auprès d'Allah, et cela par les moyens suivants :


1)La patience et la prière : Allah dit : «
Moïse dit à son peuple : « Demandez aide auprès d'Allah et soyez patients » (s7, v128) . Et Allah dit à eux et aux autres : « O vous les croyants, cherchez secours dans l'endurance et la prière, car Allah est avec ceux qui sont endurants » (s2, v153). La prière est le signe du croyant lors de l'aisance et de la facilité, et elle est son refuge lors de la misère et de la difficulté.


2)La foi en Allah et la confiance en Lui sont nécessaires à tout musulman en tout temps, et ils sont lors de la difficulté une provision. Allah dit : « Et Moîse dit : « O mon peuple, si vous croyez en Allah, placez votre confiance en Lui si vous Lui êtes soumis » » (s10, v84)


3)L'invocation car c'est un moyen de soulager les peines et de se délivrer des épreuves des injustes et oppresseurs et une sauvegarde contre les mécréants. Allah dit : «
Ils dirent : « En Allah nous plaçons notre confiance. O notre Seigneur, ne fais pas de nous une cible pour les persécutions des injustes. Et délivre-nous, par Ta miséricorde, des gens mécréants. » » (s10, v85-86).

Allah dit aussi : « Et Moïse dit : « O notre Seigneur, tu as accordé à Pharaon et ses notables des parures et des biens dans la vie présente, et voilà, O notre Seigneur, qu'avec cela ils égarent les gens loin de Ton sentier. O notre Seigneur, anéantis leurs biens et endurcis leurs cœurs, afin qu'ils ne croient pas, jusqu'à ce qu'ils aient vu le châtiment douloureux »(s10, v88)


4)Il faut, malgré cela, rester sur la voie du bien et ne pas être presser d'acquérir le résultat car c'est une chose que Seul Allah décrété quand Il veut et comme Il veut (
سبحانه و تعالى ). Allah dit : « Il (Allah) dit : « Votre prière est exaucée. Restez tous deux sur le chemin droit et ne suivez pas le sentier de ceux qui ne savent pas ». » (s10, v89)
Ibn Jarîr a dit : « On raconte que Pharaon est resté encore 40 ans après cette invocation (de Moussa contre Pharaon)» car c'est Allah qui choisit le moment auquel Il châtie ses ennemis.

 

 

2ème Partie

 

4ème enseignement : Cette histoire nous montre à travers le débat entre Moïse et les croyants d'une part, et Pharaon et ses partisans d'autre part : la duperie, la tromperie et l'escroquerie qu'utilisent les criminels contre les stupides et les ignorants. Méditez les paroles de Pharaon aux magiciens lorsqu'ils ont cru, comme Allah nous le cite dans le Coran : « Pharaon dit : « Y avez-vous cru avant que je ne vous le permette? C'est bien un stratagème que vous avez manigancé dans la ville afin d'en faire partir ses habitants. Vous saurez bientôt... ». » (s7, v123) et dans un autre verset, il dit : « C'est lui votre chef qui vous a enseigné la magie » (s20, v71). Ibn Kathîr dit :

« Pharaon, ainsi que toute personne ayant une raison, savent que ce qu'il [Pharaon] a dit est un grand mensonge. En effet, dès que Moïse est revenu de Madyène, il a appelé Pharaon au chemin d'Allah et lui a apporté des miracles tels qu'il a convoqué tous les magiciens de son royaume afin de dissoudre la magie de Moïse comme il le prétend, alors que Moïse ne connaît aucun de ces magiciens et ne les a jamais rencontré »... puis Ibn Kathîr poursuit un peu plus loin en disant : « et Pharaon savait cela. Mais il l'a dit pour camoufler et duper les stupides et les ignorants comme Allah a dit dans un verset à son propos : ' Il a cherché à étourdir son peuple et ils lui obéirent car ils étaient des gens pervers' (s43, v54)...car un peuple qui croit un être humain qui dit : ' Je suis votre Seigneur le plus haut ' est vraiment un peuple des plus ignorants et des plus égarés » [fin de citation].


5ème enseignement : il fait partie de l'escroquerie et de la duperie : le fait de retourner les réalités et d'accuser les innocents. En effet, Pharaon et ses partisans ne se sont pas contentés de dire : « Ce sont, en fait, un groupe peu nombreux » (s26, v54) mais les notables du peuple de Pharaon ont accusé Moïse et les croyants de vouloir semer le désordre sur terre. Allah nous dit à leur sujet : « Et les notables du peuple de Pharaon dirent : « Laisseras-tu Moïse et son peuple commettre le désordre sur la terre, et lui-même te délaisser, toi et tes divinités ». Il dit : « Nous allons massacrer leurs fils et laisser vivre leurs femmes. Nous aurons le dessus sur eux et les dominerons ». » (s7, v127).

Ainsi donc, chers croyants, toute personne qui prétend être juste, honnête, équitable, intègre ou réformatrice n'est pas forcément sincère et véridique dans son dire. A l'inverse, toute personne accusée d'exagération, d'extrémisme ou de corruption n'est pas forcément un menteur, car les propos et les accusations mensongères ne changent rien de la réalité des gens. Mais c'est une tradition dans l'épreuve chez les premiers et les derniers.

De nos jours, les médias font partie des plus grands moyens pour diffuser la tromperie, l'escroquerie, le faux et le mensonge ainsi que l'altération et la transformation. Il est donc du devoir des musulmans d'être prudents et éveillés afin de ne pas tomber dans ces pièges.
Et il est du droit de Ibn Kathîr de s'étonner de cette parole. Il dit d'ailleurs : « Que c'est étonnant qu'ils aient peur du désordre et de la corruption semés par Moïse et son peuple sur terre » car le plus grand corrupteur sur terre de son époque accuse ses adversaires parmi les croyants et les fidèles, et à leurs têtes le prophète Moïse, de vouloir semer le désordre sur terre...comme Allah a dit au sujet de Pharaon : «
Je [Pharaon] crains qu'il [Moïse] ne change votre religion ou qu'il ne fasse apparaître la corruption sur terre » (s40, v26). Ibn Kathîr dit : C'est plutôt Pharaon et son peuple qui sont les corrupteurs mais ils ne s'en rendent pas compte comme Allah a dit au sujet des hypocrites : « Et quand on leur dit : ' Ne semez pas la corruption sur terre ' ils disent : ' Au contraire, nous ne sommes que des réformateurs ! '. Certes, ce sont eux les véritables corrupteurs mais ils ne s'en rendent pas compte » (s2, v11-12).


6ème enseignement : Il n'y a aucun doute que l'avenir de la bataille et de la lutte entre le vrai et le faux appartiendra aux croyants et aux pieux. Mais cela demande de la patience, de la persévérance et de la sincérité lorsqu'on demande le secours et l'aide d'Allah. Allah a dit : « Moïse dit à son peuple : « Demandez aide auprès d'Allah et soyez patients, car la terre appartient à Allah. Il en fait hériter qui Il veut parmi Ses serviteurs. Et la fin heureuse sera aux pieux ». » (s7, v128).

Il ne convient donc pas au croyant d'avoir le moindre doute de la promesse d'Allah, ni de se faire duper ou leurrer par la versatilité (= volteface) des infidèles dans le pays. Ils penseront alors que c'est pour l'éternité alors que c'est une piètre jouissance...puis viendra le soulagement et la victoire éclatante pour les croyants.

 

 

 

 

Affichages : 2013

Horaires de Prières (*)

Horraires du 21/10/2017
Fajr : 07:04
Dohr : 13:37
Asr : 16:11
Maghrib : 18:46
Isha : 19:59
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11