Publication : vendredi 23 novembre 2012

Mosquee Halluin

Sermon du : 2012/11/23

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : ‘ACHOURA

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.


1ère Partie

 

Ô musulmans ! Nous vivons le mois de Muharram, ce mois qui nous rappelle l'émigration du prophète (صلى الله عليه و سلم) de La Mecque vers Médine et le début de l'apparition et la propagation de l'Islam jusqu'à ce qu'il s'étende au monde entier.

Ce mois nous rappelle également le triomphe d'un serviteur parmi les serviteurs d'Allah. Le triomphe de son serviteur et prophète à qui il a parlé directement, Moussa (Moïse), et la défaite de son ennemi Pharaon le chef des oppresseurs et le leader des orgueilleux.

Selon Abdollah Ibn Abbas le prophète (صلى الله عليه و سلم) est venu à Médine et il y a trouvé les juifs qui jeûnaient le jour de ‘Achoura. Le messager d'Allah leur demanda "quel est ce jour que vous jeûnez". Ils lui répondirent "ce jour est un grand jour ! C'est le jour où Allah sauva Moussa et les siens et fit noyer Pharaon et ses troupes, Moussa le jeûna pour louer Allah donc nous le jeûnons aussi". Le prophète (صلى الله عليه و سلم) leur dit alors "nous sommes plus digne de Moussa que vous". Il (صلى الله عليه و سلم) le jeûna et commanda à ce qu'on le jeûne.

Il y a dans cette histoire et ce récit beaucoup de leçons qui doivent attirer notre attention, en particulier lorsqu'on voit l'état de notre communauté dans l'impuissance, la faiblesse et la division à un tel point que tous les vaincus la dominent, les moins que rien se permette de l'attaquer et toutes les nations se jettent sur elle comme les prédateurs se jettent sur leur proie. Et ainsi ils font goûter à notre communauté la mort, la persécution, la déchirure, qui poussent certains de ceux qui ne lisent pas l'histoire et ne connait pas les règles et coutumes qu'Allah a mis en place pour sa création, au désespoir.


1er arrêt qu'il nous faut faire à propos de cette histoire :

Le faux, aussi puissant peut-il être, aussi grand peut-il paraître, quelle que soient les forces qui le constituent, d'apparence on peut croire que rien ne pourrait en venir à bout pourtant il est voué à être vaincu et déchu, ceux qui le suivent sont voués à être faibles et dominés quand bien même ils s'ennorgueillissent. Tout comme nous le montre ce récit avec Pharaon qui était le pire des tyrans à son époque. Il allait jusqu'à prétendre haut et fort "je suis votre seigneur le plus haut", "je n'ai connaissance pour vous d'aucun autre dieu que moi", "la royauté de l'Egypte ne m'appartient-elle pas et ces rivières ne coulent-elles pas sous mes pieds ?". Et il tua tous ceux qu'il tua parmi les hommes de Bani israil ! Finalement sa perte fut causée par un homme de Banou Israil qu'il avait tenté d'éliminer puisqu'il avait tenté de tuer tous les hommes de banou israil. Un homme qui vécut et grandit dans sa demeure, sous son observation, il était un de ses plus proches sujets. La perte de ce tyran fut causé par la cause de cet homme après qu'il l'appela à l'Islam mais il refusa, le traita de menteur et désobéit. Allah dit à propos de Pharaon et ses soldats :". Et il s'enfla d'orgueil sur terre ainsi que ses soldats, sans aucun droit. Et ils pensèrent qu'ils ne seraient pas ramenés vers Nous. Nous le saisîmes donc, ainsi que ses soldats, et les jetâmes dans le flot. Regarde donc ce qu'il est advenu des injustes". Et dans un autre verset "Alors Allah le saisit de la punition exemplaire de l'au-delà et de celle d'ici-bas. Il y a certes là un sujet de réflexion pour celui qui craint". Tout comme Allah a saisi Pharaon et ses troupes et les châtia, Il saisira également les pharaons de notre époque qui transgressent et sont dans le refus et s'obstinent à combattre l'Islam et les siens. Ce n'est en réalité qu'une question de temps ! Il se peut que l'homme ne le voit pas durant sa vie courte mais cela est observable à travers l'histoire des civilisations. Allah dit "Quand les messagers faillirent perdre espoir (et que leurs adeptes) eurent pensé qu'ils étaient dupés voilà que vint à eux Notre secours. Et furent sauvés ceux que Nous voulûmes. Mais Notre rigueur ne saurait être détournée des gens criminels".


2ème arrêt :

Les jours qui méritent d'être des jours où l'on célèbre quelque chose sont les jours où l'étendard de l'Islam est levé. Le jour où la vérité triomphe et le faux est défait "les croyants se réjouissent du triomphe d'Allah" comme Allah le dit " Les Romains ont été vaincus, dans le pays voisins, et après leur défaite ils seront les vainqueurs, dans quelques années. A Allah appartient le commandement, au début et à la fin, et ce jour-là les Croyants se réjouiront du secours d'Allah. Il secourt qui Il veut et Il est le Tout Puissant, le Tout Miséricordieux".


3ème arrêt :

Il fait partie des droits d'Allah sur ses serviteurs qu'à chaque fois qu'Il lui permet d'être réjouit qu'il réponde à cela par la louange et la gratitude. Les meilleurs des louanges et gratitudes sont celles qui sont admises par le cœur, exprimées par la langue et mises en pratique par les membres du corps. C'est cela qu'a fait Moussa sur lui le salut lorsqu'il jeûna ‘Achoura par reconnaissance envers Allah pour l'avoir sauvé et fait périr son ennemi. C'est aussi ce que notre prophète (صلى الله عليه و سلم) a fait pour pérenniser cette gratitude et c'est ce que les croyants font en tous temps et toutes époques pour suivre les pas de leur prophète et rechercher la récompense divine.

4ème arrêt :

Cette réflexion concerne la parole du prophète (صلى الله عليه و سلم)  "nous sommes plus digne de Moussa que vous !". Il y a dans cette parole la plus grande preuve que la foi est la plus grande des relations, que l'Islam est le lien le plus fort et que la religion commune est la lignée la plus reconnue. En effet le prophète (صلى الله عليه و سلم) et sa communauté de par leur foi, leur attachement à la religion, sont plus digne et plus proche de Moussa, que les juifs qui ont modifié sa religion et ont dévié de sa législation. Mais aussi tous les autres prophètes, la communauté de l'Islam en est la plus digne et la plus proche puisque la religion des prophètes est une, ils sont venus avec le monothéisme et l'adoration exclusive d'Allah. Allah a dit "Certes, cette communauté qui est la vôtre est une communauté unique, et Je suis votre Seigneur. Adorez-Moi donc" dans un autre verset "Le Messager a cru en ce qu'on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et aussi les croyants : tous ont cru en Allah, en Ses anges, à Ses livres et en Ses messagers; (en disant) : Nous ne faisons aucune distinction entre Ses messagers". Allah dit également "Certes les hommes les plus dignes de se réclamer d'Abraham, sont ceux qui l'ont suivi, ainsi que ce Prophète-ci, et ceux qui ont la foi. Et Allah est l'allié des croyants ". Le prophète (صلى الله عليه و سلم) quant à lui a dit "je suis plus digne parmi les gens de me réclamer de Aïssa (Jésus) Ibn Maryam sur terre et dans l'au-delà, il n'y a pas entre lui et moi un autre prophète et les prophètes sont des Abna 3alate leurs mères sont différentes mais leur religion est commune". (Abna 3alate أبناء علات en arabe désigne les demi-frères et demi-sœurs par le père). L'imam Nawawi dit en commentant ce hadith "la plupart des savants ont dit que le sens de ce hadith veut dire que l'origine de la foi des prophètes est identique mais leurs législations sont différentes. Les fondements du monothéisme leur sont communs mais concernant tous ce qui découle des lois divines cela diffère comme dans le verset  "A chacun de vous Nous avons assigné une législation et un plan à suivre".

Ô musulmans ! Le jour de ‘Achoura est un jour grandiose et important, et son jeûne est une bonne œuvre et une tradition prophétique honorable. Le prophète a indiqué que le jeûner permet d'effacer les péchés d'une année toute entière. Il (صلى الله عليه و سلم) a dit "concernant le jeûne de ‘Achoura j'espère d'Allah qu'il est la cause pour qu'Il efface les péchés d'une année passée". Il fait aussi partie de la sunna de jeûner avec le jour de ‘Achoura un jour avant ou après. Il est rapporté de Abdollah Ibn Abbas que lorsque le prophète (صلى الله عليه و سلم) jeûna ‘Achoura, on lui demanda "Ô messager d'Allah ce jour est un jour vénéré par les juifs et les chrétiens" le prophète (صلى الله عليه و سلم) dit "l'année prochaine si Allah le veut nous jeûnerons le neuvième jour également (c'est-à-dire le jour d'avant)" mais il (صلى الله عليه و سلم) ne vécut pas jusqu'à l'année d'après. Toujours selon lui (Ibn Abbas) le prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit "jeûnez le jour de ‘Achoura et contredisez les juifs en jeûnant un jour avant ou un jour après". Celui qui n'a donc pas jeûné aujourd'hui (et aujourd'hui nous sommes le neuvième) qu'il jeûne le onzième avec. Quant à celui qui se contente de jeûner le jour de ‘Achoura seul il n'y a aucun mal à cela.

"Et Nous révélâmes à Moïse [ceci]: "Pars de nuit avec Mes serviteurs, car vous serez poursuivis". Puis, Pharaon envoya des rassembleurs [dire] dans les villes : "Ce sont, en fait, une bande peu nombreuse, mais ils nous irritent, tandis que nous sommes tous vigilants". Ainsi, Nous les fîmes donc sortir des jardins, des sources, des trésors et d'un lieu de séjour agréable. Il en fut ainsi! Et Nous les donnâmes en héritage aux enfants d'Israël. Au lever du soleil, ils les poursuivirent. Puis, quand les deux partis se virent, les compagnons de Moïse dirent : "Nous allons être rejoints". Il dit : "Jamais, car j'ai avec moi mon Seigneur qui va me guider". Alors Nous révélâmes à Moïse : "Frappe la mer de ton bâton ". Elle se fendit alors, et chaque versant fut comme une énorme montagne. Nous fîmes approcher les autres [Pharaon et son peuple]. Et Nous sauvâmes Moïse et tous ceux qui étaient avec lui; ensuite Nous noyâmes les autres. Voilà bien là un prodige, mais la plupart d'entre eux ne croient pas. Et ton Seigneur, c'est en vérité Lui le Tout Puissant, le Très Miséricordieux" (versets coraniques)

 

 

2ème Partie

 

 

Ô musulmans ! Le jour de ‘Achoura qui est une occasion pour le rappel, la gratitude envers Allah et l'adoration, ce jour est lié, pour les Rafidites (les chiites), d'égarements et de légendes, ils ont inventé en ce jour nombres d'actes blâmables  et d'innovations et ils y pratiquent des actes pour lesquels Allah n'a rien révélé.

Tu les vois en ce jour se gifler, se griffer les visages, hurler. Ils pleurent, ils se lamentent, ils se flagellent et se châtient et leurs corps sont en larmes et en sang. Ils font tout ceci au nom de la douleur de Houssayne Ibn Ali et en prétendant que ceci est une preuve de leur amour pour les gens de sa famille. Mais Allah sait qu'ils font partie des gens les plus égarés dans leurs actes et qu'ils font partie des plus menteurs dans ce qu'ils prétendent.

Shaykh Al-Islam Ibn Taymiyah disait "et parmi leur folie : mettre en place de processions de deuil et de lamentations pour ceux qui ont été tué il y a bien des années,  alors que nous savons que le tué ou tous les autres morts, si on fait cela pour eux, on pratique ce qu'Allah et son messager(صلى الله عليه و سلم) ont interdit. Il est rapporté dans l'authentique que le messager d'Allah (صلى الله عليه و سلم) a dit "il ne fait pas partie des nôtres celui qui se gifle la joue, s'arrache le col et évoque les paroles de la jahiliya" comme le fait de se lamenter et cela est une preuve que l'individu se rebelle contre ce qu'Allah a décrété. Ces gens pratiquent ces actes comme se lamenter, se gifler les jouer et s'arracher les cols, après bien des années de la mort de la personne en question. S'ils le faisaient juste après la mort de l'individu cela ferait partie des actes les plus graves alors qu'en est-il de celui qui le pratique bien des années après. Par ailleurs bien des prophètes, des messagers et d'autres ont été tué et assassiné injustement et qui sont en outre mieux que Houssayne qu'Allah l'agrée. Son Père Ali a été tué et il est mieux que lui sans aucun doute. Othman aussi a été assassiné et sa mort fut le plus grand trouble qui arriva après la mort du prophète (صلى الله عليه و سلم). Et bien d'autres ont été tué  et pourtant aucune procession de lamentation ni commémoration du deuil n'a été mise en place par les musulmans des années après leur mort si ce n'est ces fous" (ici s'arrête la parole d'Ibn Taymiyah qu'Allah lui fasse miséricorde).

Ces rafidites qui prétendent aimer Houssayne et les gens de sa famille sont, ceux qui méprisent et détestent le plus les compagnons, les négateurs de leurs mérites et les plus ignorants de leur importance. Ils rendent mécréants tous les compagnons à quelques exceptions près. Ils maudissent les plus âgés et plus savants parmi eux c'est-à-dire Abu Bakr et Omar. Ils profèrent de fausses et graves accusations à l'encontre de la plus pure parmi eux Aïcha qu'Allah l'agrée l'épouse du messager d'Allah (صلى الله عليه و سلم). Ils sont par-dessus tout et à toute époque les ennemis les plus rudes des gens de la sunnah. Que pourrait-on attendre de gens qui rendent mécréants les compagnons qui sont les meilleurs hommes après le prophète (صلى الله عليه و سلم)? Que pourrait-on attendre de gens qui insultent et maudissent Abu bakr et Omar? Que pourrait-on attendre de gens qui accusent la véridique fille de la véridique (Aïcha) et qui font du tort au prophète (صلى الله عليه و سلم) en parlant mal de l'épouse qu'il aimait le plus et après ça ils osent prétendre aimer les gens de la famille du prophète (صلى الله عليه و سلم). Ne sont-ils pas dignes de la parole d'Allah "Et ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu'ils l'aient mérité, se chargent d'une calomnie et d'un péché évident".

 

Affichages : 1513

Horaires de Prières (*)

Horraires du 24/8/2017
Fajr : 05:25
Dohr : 13:55
Asr : 17:40
Maghrib : 20:53
Isha : 22:13
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11