Publication : vendredi 16 novembre 2012

Mosquee Halluin

Sermon du : 2012/11/16

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : La vie n'est qu'une série de jours et de nuits

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.


1ère Partie

 

Ô musulmans! Nous avons fait nos adieux à une année de moins dans nos vies et nous accueillons une nouvelle année qui nous rapproche de notre mort. L'année hégirienne 1433 est passée et la nouvelle année 1434 est arrivée. Ainsi vont les années et les jours passent et s'achèvent.

Al-Hassan Al-Basri disait "Ô fils d'Adam tu n'es finalement qu'une série de jours et chaque fois qu'un jour passe c'est une partie de toi qui s'en va". Quant à Abdollah Ibn Mas3oud il disait "Je ne ressens pas autant de regrets que je ressens pour un jour qui s'achève et donc qui fait diminuer ma vie mais pourtant je ne l'ai pas utilisé pour faire augmenter mes actions".

Allah dit "Et au cou de chaque homme, Nous avons attaché son œuvre. Et au Jour de la Résurrection, Nous lui sortirons un écrit qu'il trouvera déroulé : Lis ton écrit. Aujourd'hui, tu te suffis d'être ton propre comptable".

Ô musulmans! La succession du jour et de la nuit a une grande sagesse qui n'est comprise que par ceux qui détiennent la bonne raison. La bonne raison c'est-à-dire ceux qui ont compris qu'Allah ne nous a créé que pour que nous l'adorions. Allah se suffit à Lui-même, il n'a besoin ni de nous ni de nos adorations.

Allah dit "il y a dans la création des cieux et de la terre et la succession du jour et de la nuit des signes pour les gens doués d'intelligence". Dans un autre verset : "il fait succéder la nuit et le jour, il y a en cela une leçon pour ceux qui voient».

Celui qui médite à propos de cette vie comprend qu'il n'a point été créé pour elle ou pour s'y éterniser, mais ce n'est qu'un passage et une étape. Allah dit lorsqu'il cite les paroles du croyant parmi les sujets de pharaon "O mon peuple cette vie n'est que jouissance et l'au-delà est en réalité la demeure de résidence". Le prophète (sw) a fait une recommandation à sa communauté à travers Ibn Abbas en lui disant "sois dans cette vie comme un étranger ou un voyageur de passage et compte toi parmi les gens des tombes" (rapporté par Tirmidhi avec une chaîne de transmission authentique). "Sois dans cette vie comme un étranger" et l'étranger n'attend pas à ce que son séjour dure mais au contraire il se prépare toujours à partir. Les gens de piété profitent un minimum de cette vie et récoltent leurs récompenses qu'ils retrouveront au jour dernier et ils savent qu'il y a en elle l'éternité. Allah dit en s'adressant aux gens du paradis "mangez et buvez en toute quiétude pour avoir œuvrer dans la vie d'avant". Dans un autre verset "quant aux bienheureux, ils seront au paradis pour y demeurer éternellement tant que les cieux et la terre durent à moins que ton Seigneur n'en décide autrement c'est là un don jamais interrompue".

Ô musulmans le temps c'est la vie. Celui donc qui profite de ce temps profite de sa vie, et celui qui le néglige, néglige sa vie. Un poète disait "les battements du cœur d'un individu lui disent la vie n'est que minutes et secondes. Elève donc à ton âme avant sa mort son rappel, puisque la mort n'est pour l'individu qu'un deuxième rappel".

Le savant Hassan bassri qui avez médité et découvert les secrets de cette vie et des jours qui se succèdent disait "à chaque fois que l'aube se lève pour un nouveau jour, ce jour appelle et dit: O fils d’Adam je suis une nouvelle création, je suis témoin de tes œuvres profite donc de moi car dès que je passe je ne reviens plus jusqu'au jour dernier".

Ô musulmans, le temps passe très vite! Voyez donc comment cette année s'est écoulée sans que nous puissions nous en rendre compte. Hier encore nous étions en début d'année et aujourd'hui nous vivons une nouvelle année. Est-ce que la bénédiction des jours s'en est allée à un tel point qu'on ne se rend plus compte du temps passé? Ou peut-être que c'est un des signes de la fin du monde dans lesquels les années sont comme des mois? Par Allah nos années sont comme des mois. Ou alors c'est un des bienfaits d'Allah pour sa création en leur augmentant dans les subsistances, en les préservant dans leurs corps et il les a comblés de la sécurité alors ils ne se rendent plus compte du temps écoulé.

Selon Ubaydullah ibn mouhsssin le prophète (sw) a dit "celui d'entre vous qui se réveille en se sentant en sécurité au sein du groupe dans lequel il vit, qui a la santé physique et qui a de quoi se nourrir pour ce jour-là c'est comme s'il possédait la terre dans son intégralité" (rapporté par Atirmidhi).

Se rend-il compte du temps qui passe ou des heures qui passent, celui qui est épargné des maladies et des maux?

Prend-il vraiment conscience des jours qui passent celui qui n'a pas à se soucier de sa subsistance?

Prend-il vraiment conscience des mois qui passent celui qui est en sécurité que ce soit pour son âme, son honneur ou ses richesses?

Le prophète (sw) a dit "profite de cinq avant cinq. Profite de ta jeunesse avant ta vieillesse, profite de ta vie avant ta mort, de ton temps libre avant ton occupation, de ta santé avant ta maladie et de ta richesse avant ta pauvreté" ce sont là des occasions dont il faut profiter dans le bon sens. Ibn Omar disait "quand tu es au soir n'attends pas le matin et quand tu te réveilles n'attends pas le soir, et prends de ta santé avant ta maladie et de ta vie avant ta mort". (Rapporté par Bukhari).

Une année entière est passée ainsi que ses mois, ses jours et ses heures. Combien avons-nous appliqué d'œuvres pendant cette année? Certes nous les avons oubliées mais Allah les a enregistrés et inscrites. Et demain nous rendrons des comptes pour ses actions. Allah a dit "le jour où Allah les ressuscitera tous puis les informera de ce qu'ils ont fait. Allah l'a dénombré et ils l'auront oublié. Allah est témoin de toute chose".

Ô musulmans, cette vie a deux bouts. Le premier c'est la naissance et le second c'est la mort. A chaque fois qu'une année passe tu t'éloignes de ta naissance et te rapproche de ta mort. Et depuis que tu es né tu détruis petit à petit ta vie et diminues ton délai de vie. As-tu vu ces calendriers que nous mettons sur nos bureaux ou que nous accrochons sur les murs? Un calendrier qui contient plus de trois cent pages. Chaque jour nous enlevons une page et à la fin de l'année il ne reste plus aucune page. Ma vie et ta vie sont comme ce calendrier, c'est une série de jours et de nuits, à chaque fois qu'un jour ou qu'une nuit s'écoule, nos vies s'amenuisent et le stock de nos jours pour notre vie diminue jusqu'à ce que nous n'ayons plus aucun jour à vivre.

Ô musulmans! Une année s'est écoulée avec ce qu'elle contient de jouissances et de souffrances, l'ont négligé les négligents, et se sont délectés de ses désirs les futiles. Ils en ont pris seulement ce qu'ils voulaient et ce qui leur a plu. Quant aux sincères ils y ont fait preuve de bonté, ils se sont empêchés de commettre le mal, et ont interdit à l'âme la pratique de l'illicite, ils ont craint le châtiment divin. Les pieux se sont réservés les meilleures hassanat. Quant aux mauvais ils n'ont fait qu'amasser les pires actions. Chacun verra le résultat de ce qu'il a amassé.

L'obéissant a supporté les difficultés de l'obéissance et de la piété, il a enduré pour accomplir les commandements divins et il a patienté face à l'illicite. Aujourd'hui que reste-t-il de ces difficultés et fatigues? Il n'y a plus de fatigues, plus de difficultés. Ils ressentent le repos et disent "louange à Allah qui a fait partir la difficulté, notre seigneur est Pardonneur et reconnaissant. C'est lui qui nous a donné la demeure de résidence de par ses privilèges, nulle difficulté ni fatigue ne nous atteignent". Quant au désobéissant qui a préféré suivre ses passions, qui a vécu dans l'illicite et s'est délecté des péchés. Est ce qu'il profite de tout ce mal? En ressent-il une quelconque récompense? Le délice s'en est allé ainsi que la jouissance et c'est la souffrance et le malheur qui viennent les remplacer. Allah dit "on les séparera de ce qu'ils désirent, comme ce fut le cas pour leur semblable avant eux car ils étaient dans un doute évident".

 

 

 

2ème Partie

 

 

Ô musulmans, si tu demandes a quelqu'un qui a vécu de nombreuses années combien de ta vie est passée? Il dira un jour ou la partie d'un jour ou moins encore et tu auras la même réponse de celui qui a vécu moins que lui. A ce moment-là tu es convaincu que cette vie n'est qu'une ombre passagère. C'est ainsi que la vie passe et s'écoule avec ses ornements et ses jouissances.

Ne t'étonnes donc pas du verset dans lequel Allah dit "Allah l'a fait mourir pendant cent ans ensuite il l'a fait revivre et il lui demanda combien de temps étais-tu mort, il dit je l'étais un jour ou la partie d'un jour il lui dit en fait tu l'étais pendant cent ans".

Dans la sourate la caverne, Allah dit "C'est ainsi que nous les avons ressuscité afin qu'ils se questionnent mutuellement. L'un d'entre eux demanda: combien de temps êtes-vous resté ainsi, ils dirent: un jour ou la partie d'un jour. Il dit: en réalité Allah sait combien de temps vous êtes resté ainsi".

Ensuite tu vois ce même individu qui parle seulement d'une journée ou une partie, se mettre à méditer et à parler de ce temps passé comme si des siècles s'étaient écoulés.

L'individu se projette toujours dans l'avenir et se rassure de faux espoirs sans profiter du temps qu'il vit et du présent. Et lorsque la mort vient le prendre que dit-il? "Lorsque la mort vient à l'un d'entre eux il dit: Ô seigneur faits moi revenir afin que je pratique les bonnes œuvres dans ce que je délaissé. Mais non c'est plutôt là une parole qu'il se contente de dire. Il y a une barrière qui les empêche de revenir".

Alfoudayl ibnou 3ayyad a dit à un homme "combien de temps as-tu vécu?" il dit "60 ans". Il lui dit "et bien cela veut dire que depuis 60 ans tu marches vers ton seigneur, et tu vas bientôt arriver (à destination)". L'homme lui dit "nous venons d'Allah et c'est vers Lui que nous retournons". Foudayl dit "connais-tu l'explication de cette parole que tu viens de prononcer? Nous venons d'Allah et c'est vers Lui que nous retournons. Celui qui sait qu'il est pour Allah un serviteur et qu'il retournera vers Allah qu'il sache qu'il sera arrêté (sa vie s'arrêtera) et celui qui sait qu'il sera arrêté qu'il sache qu'il sera questionné, qu'il prépare donc sa réponse". L'homme dit "comment donc s'en sortir?" Fodayl lui dit "c'est facile fais le bien dans ce qui te reste tu seras pardonné pour le passé et si tu fais le mal dans ce qui te reste à vivre tu seras alors châtié pour le passé et le restant".

 

Affichages : 1176

Horaires de Prières (*)

Horraires du 24/8/2017
Fajr : 05:25
Dohr : 13:55
Asr : 17:40
Maghrib : 20:53
Isha : 22:13
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11