Publication : vendredi 11 mai 2012

Mosquee Halluin

Sermon du : 2012/05/11

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Le Travail en Islam

 

 


Ecouter le sermon :

Télécharger le sermon (*) :

 

(*) :  Clic-droit, « Enregistrer la cible sous… »

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.


1ère Partie


Allah a dit "Et dis : Œuvrez, car Allah va voir votre œuvre, de même que Son messager et les croyants, et vous serez ramenés vers Celui qui connaît bien l'invisible et le visible. Alors Il vous informera de ce que vous faisiez". "Et dis : Œuvrez" c'est-à-dire œuvrez pour votre religion et votre vis d'ici-bas. "Car Allah va voir votre œuvre" c'est-à-dire il verra si votre action, votre œuvre, votre travail sont bons ou mauvais.
Il n'y a pas de mal à ce qu'on revienne au sujet du travail et cela en premier lieu parce que le travail a une importance prépondérante dans le livre d'Allah et la sounna du messager d'Allah (sw).
Comment le travail ne serait pas si important alors que le Coran mentionne le terme 3amal عمل l'action, le travail 359 fois. Quant aux hadiths il serait difficile de dénombrer le nombre de fois où ce terme a été mentionné.
Quoi qu'il en soit à chaque fois que ce terme est cité il est accompagné d’une qualité parmi deux. Soit cette action est décrite comme étant bonne ou mauvaise.
La bonne action est finalement la traduction dans la pratique et l'accomplissement total des relations qui lient le croyant d'une part et le Créateur, l'univers, l'individu, la vie et l'au-delà d'autre part.
Le Coran nous présente des modèles d'action et de travail. Nous allons en citer quelques-uns.
_ Premièrement le travail scientifique et culturel. Allah dit dans la sourate Al-Moujadalah "Allah élève ceux qui ont la foi parmi vous et qui ont acquis la science de degrés et Allah est parfaitement connaisseur de tout ce que vous faites". Allah sait donc ce que vous faites dans le domaine de la science et dans le domaine culturel.
_ Deuxièmement le travail et l'action dans le dogme, la croyance. Allah dit dans la sourate Al Aaraf "Et nous avons fait traverser la Mer aux enfants d'Israël. Ils passèrent auprès d'un peuple attaché à ses idoles et dirent : Ô Moïse, désigne-nous une divinité semblable à leurs dieux. Il dit : Vous êtes certes des gens ignorants. Le culte, auquel ceux-là s'adonnent, est caduc; et tout ce qu'ils font est nul et sans valeur". "Et tout ce qu'ils font est nul et sans valeur" c'est-à-dire tout ce qu'ils font dans le dogme et le culte est sans valeur.
_ Troisièmement le travail et l'action politique globale. Les derniers versets de la sourate Al-anfal (le butin) parle de la politique de la nation islamique sa politique intérieure et ses relations extérieures. Allah dit qu'Il voit ces actions et ce travail dans ce domaine. Le verset dit "Ceux qui ont cru, émigré et lutté de leurs biens et de leurs personnes dans le sentier d'Allah, ainsi que ceux qui leur ont donné refuge et secours, ceux-là sont alliés les uns des autres. Quant à ceux qui ont cru et n'ont pas émigré, vous ne serez pas liés à eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent. Et s'ils vous demandent secours au nom de la religion, à vous alors de leur porter secours, mais pas contre un peuple auquel vous êtes liés par un pacte. Et Allah observe bien ce que vous œuvrez". "Et Allah observe bien ce que vous œuvrez" c'est-à-dire Allah observe bien ce que vous faites dans ce domaine de l'émigration, le djihad, le fait de porter secours de donner refuge, les différentes alliances, la conclusion des pactes qui gèrent les relations entre les musulmans et les autres.
_ Quatrièmement le travail et l'action dans le domaine agricole. Allah dit "qu'ils mangent donc de ses fruits et de ce que leurs mains ont accompli". "De ce que leurs mains ont accomplie" c'est-à-dire dans le domaine agricole.
_ Cinquièmement le travail et l'action dans le domaine professionnel. Allah a dit "Pour ce qui est du bateau, il appartenait à des pauvres gens qui travaillaient en mer. Je voulais donc le rendre défectueux, car il y avait derrière eux un roi qui saisissait de force tout bateau". "Pour ce qui est du bateau, il appartenait à des pauvres gens qui travaillaient en mer" c'est-à-dire dans la pêche, dans le transport des voyageurs des marchandises etc...
_ Sixièmement le travail et l'action dans le domaine artisanal. Allah dit dans sourate Saba "(et nous lui avons dit) Fabrique des cottes de mailles complètes et mesure bien les mailles. Et faites le bien".
_ Septièmement le travail et l'action dans le secteur qu'on appellerait aujourd'hui la fonction publique. Allah dit "Les Sadaqats (aumônes) ne sont destinés que pour les pauvres, les indigents, ceux qui y travaillent" et ceux qui y travaillent sont les fonctionnaires, les agents de l'Etat qui sont employés à collecter la zakat, à faire les comptes et à la redistribuer.
_ Huitièmement le travail intellectuel et éducatif. Allah a dit "Et qui profère plus belles paroles que celui qui appelle à Allah, fait bonne œuvre et dit : Je suis du nombre des Musulmans?" "Et qui profère plus belles paroles que celui qui appelle à Allah, fait bonne œuvre" c'est-à-dire celui qui fait bonne œuvre dans l'appel vers Allah et la bonne parole.
_ Neuvièmement le travail et l'action dans le domaine économique. Allah a dit "Allah anéantit l'intérêt usuraire et fait fructifier les aumônes. Et Allah n'aime pas le mécréant pécheur". Ceux qui ont la foi et qui ont accomplie les bonnes œuvres dans ce domaine où ils s'éloignent de l'intérêt usurier et investissent leurs richesses ce qui est légitime et permis.
_ Dixièmement le travail et l'action dans la justice. Allah a dit "Et ne cachez pas le témoignage : quiconque le cache a, certes, un cœur pécheur. Allah, de ce que vous faites, est Omniscient". "Allah, de ce que vous faites, est Omniscient" de ce que vous faites c'est-à-dire dans les assemblées de justice, dans les cours de justice.
_ Onzièmement le travail dans le domaine social. Les versets de la sourate Al-Baqarah du verset numéro 230 au 236 parlent de la relation entre l'homme et la femme ainsi que de l'organisation de la famille et de leurs relations. Allah a dit "Et quand vous divorcez d'avec vos épouses, et que leur délai expire, alors, reprenez-les conformément à la bienséance, ou libérez-les conformément à la bienséance. Mais ne les retenez pas pour leur faire du tort : vous transgresseriez alors et quiconque agit ainsi se fait du tort à lui-même" et Allah termine ce verset en disant "et sachez qu'Allah est Omniscient". Et sachez qu'Allah est Omniscient ou encore parfaitement connaisseur  dans ce domaine de travail et d'action dans ce domaine de la famille des enfants du divorce etc...
_ Douzièmement le travail militaire. Allah a dit "Ô les croyants! Lorsque vous sortez pour lutter dans le sentier d'Allah, voyez bien clair (ne vous hâtez pas) et ne dites pas à quiconque vous adresse le salut (de l'Islam) : Tu n'es pas croyant, convoitant les biens de la vie d'ici-bas. Or c'est auprès d'Allah qu'il y a beaucoup de butin. C'est ainsi que vous étiez auparavant; puis Allah vous a accordé Sa grâce. Voyez donc bien clair. Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites". Il est Connaisseur de ce que vous faites dans ce domaine, dans le sentier d'Allah lorsque vous êtes une armée qui faites le travail militaire.
Il est possible de rassembler toutes ces sortes d'actions et de travaux en trois catégories. Le travail religieux, le travail social et le travail universel.
Le travail et l'action religieuse englobe les objectifs et buts de la vie alors que le travail sociale ainsi que le travail universel englobent les moyens adéquat pour justement réaliser ces objectifs. Nous avons donc finalement deux types d'actions, l'action qui est en elle-même un objectif recherché et l'action qui n'est qu'un moyen de réaliser cet objectif. Si on a les moyens mais l'objectif n'est pas connu ou pas recherché ou pas réalisé les moyens n'ont aucune valeur. Allah a dit "Ils connaissent un aspect de la vie présente, tandis qu'ils sont inattentifs à l'au-delà". Les non musulmans se sont perfectionnés dans les moyens mais ils négligent les objectifs. Il en sera de même de l'action religieuse sans l'action sociale ni universelle. L'action chez ce genre d'individu sera stérile parce que les objectifs qui sont dénués de moyens, il est impossible de les réaliser et d'y arriver. Comment pourrais-tu enseigner la religion sans avoir d'école puisque l'école est un moyen?  Comment pourrais-tu adorer Allah et mettre en place sa législation sans avoir une mosquée puisque la mosquée est un moyen d'arriver à cet objectif? Comment pourrais-tu mettre en place la justice sur terre sans avoir de force puisque la force est un moyen pour mettre en place la justice?
Pour cette raison il n'est pas possible d'imaginer un musulman ou un homme pieux sans action pieuse. En effet la bonne action comprend deux choses, elle comprend à la fois les objectifs et les moyens.
Ensuite la bonne action ne s'arrête pas à vouloir et appliquer le bien utile mais au-delà elle comprend également le combat du mal néfaste. Nous pouvons donc dire que la bonne action compte tenu de ce qu'elle laisse derrière elle se subdivise en deux parties. Premièrement l'action qui a pour objectif d'amener le bien et l'utilité à l'homme. Deuxièmement l'action qui a pour objectif de repousser et refouler le mal et la nuisance. L'homme qui pratique ces deux catégories, à la fois il recherche le bien et l'utilité et il repousse et éloigne le mal et le néfaste c'est un homme qu'on appellera le salih mouslih le pieux qui fait répandre la piété, le bon qui fait répandre le bien. Quant à celui qui se contentera de la première catégorie il recherchera le bien sans pour autant repousser le mal on dit de lui uniquement qu'il est salih c'est-à-dire bon, pieux. Il faut à cela ajouter que se contenter d'une des deux catégories ne suffit pas. En effet la première catégorie consiste au développement à l'essor et au bien tandis que la seconde consiste à ne pas mettre un terme aux causes de la débauche et de la décadence. Un poète disait "la bâtisse n'arrivera jamais à son terme tant que toi tu construis pendant que l'autre détruit".
C'est pour ces raisons qu'il est mentionné dans le saint Coran que la destruction et la ruine ne s'abattent jamais sur un peuple et une nation qui sont peuplés d'individus pieux et qui font répandre la piété. "Ton seigneur ne fait pas périr les cités à cause d'une injustice alors que leurs résidents font répandre le bien". La destruction et la ruine s'abattent sur des nations qui sont peuplées d'individus et de groupes pieux mais qui ne font pas répandre le bien et la piété. Allah a dit dans sourate Al-Aaraf "Et Nous les avons déchirés et divisés en communautés sur la terre. Il y a parmi eux des gens de bien, mais il y en a qui le sont moins. Nous les avons éprouvés par les biens et par des maux, peut-être reviendraient-ils (au droit chemin)". Allah les a donc divisé entre eux et c'est une punition malgré qu'il y a parmi eux des gens de biens. Dans le hadith on demanda au prophète (sw) "pourrait-on périr alors qu'il y a des gens de bien parmi nous, des gens pieux?" Le prophète (sw) répondit "oui si le mal s'est répandu".
Afin d'amener des gens de bien, pieux, qui font répandre le bien et la piété il faut se préparer, former, éduquer et pour cela on a besoin d'institutions, d'organismes, de moyens et de modèles qui sont les moyens d'y accéder. Pour ces raisons dans le Coran la bonne action est accompagnée de la science, la foi, la sagesse, l'œuvre et l'effort, l'entraide dans le bien et la piété et non pas l'entraide dans le mal et la perversité alors que la mauvaise est accompagnée de l'ignorance, la fainéantise et ce qu'ils ont comme conséquence comme la mécréance, l'hypocrisie ou la vie de luxe.

 

 

 

2ème Partie


 

 

Ô musulmans! Parmi les principaux objectifs de n'importe quelle action ou travail ou n'importe quel effort qu'on ferait il y a l'acquisition d'une utilité, d'un bénéfice pour celui qui a accompli cet effort, cette action ou ce travail.
L'Islam ne remet pas du tout en cause l'idée du profit au contraire on peut remarquer qu'à travers le saint Coran notre religion donne une grande importance à l'obtention du profit et de tout ce qui peut en découler et met en évidence son aspect positif et son aspect négatif.
L'Islam donne une importance au salaire en échange du travail ou du service rendu. Pour n'importe quel travail qui est fait, l'Islam ne rejette absolument pas l'idée que l'individu puisse avoir parmi ses objectifs un certain profit ou bénéfice qui serait par exemple une utilité, un bénéfice ou encore un profit. Allah a dit "le navire qui vogue en mer chargé de choses profitables aux gens". Dans un autre verset "ils apprennent ce qui leur est profitable et non pas ce qui leur est nuisible". Ou encore "quant à ce qui est profitable aux gens reste sur terre". Concernant les hadiths prophétiques le terme de travail et d'action se répète des centaines de fois. Citons par exemple la parole du prophète (sw) "Ô mon seigneur je te demande protection contre une science qui ne serait pas bénéfique".
Bien entendu le profit vers lequel oriente l'Islam c'est le profit qui fait partie de la nature innée de la personne qui répond finalement à presque toutes ses attentes, qu'elles soient matérielles, personnelles, sociales et elle l'accompagne dans ses différentes étapes de croissance et étapes dans sa vie.
Par ailleurs le profit ou l'utilité vers lesquels appelle et oriente l'Islam ne se limitent pas à un seul individu ou un seul groupe, pour par la suite être néfaste et nuisible à un autre individu ou un autre groupe. Tout comme elle ne se limite pas à une seule étape de la vie mais englobe toute la vie.
Le Coran nous donne à cet effet de nombreux exemples. Parmi les utilités et profits qu'on peut tirer de la bonne action Il cite la sécurité, avoir de la puissance sur terre, la bonne vie, l'abondance du bien et de la bénédiction, l'accession vers les hauts degrés, le bon salaire, profiter des privilèges et bienfaits d'Allah, la santé psychologique et physique, la sérénité sociale, la certitude et enfin l'entrée au paradis et le paradis est évidemment le plus grand des profits. "Voici le paradis dont vous avez hérités grâce à ce que vous faisiez".
Au contraire le coran nous cite également de nombreux exemples des mauvais apports de la mauvaise action. A titre d'exemple la vie pleine de gêne et de difficultés, perdre la puissance sur terre, le déchirement des nations et des peuples, la ruine et l'effondrement économique, la décadence sociale, la perversion des civilisations, le trouble et le désordre intellectuel et social, la division et la discorde, les maladies et les maux physiques et psychologiques et enfin l'entrée en enfer et c'est bien le pire. "Nous les rétribuerons certes [d'une punition] pire que  leurs méfaits. Ainsi, la rétribution des ennemis d'Allah sera le Feu".
En réalité les exemples d'utilité ou de nuisances des bonnes et des mauvaises actions sont trop nombreux pour qu'on puisse tous les citer. Par exemple Allah dit "ceux qui accomplissent les bonnes œuvres qu'ils soient des hommes ou des femmes tout en étant croyant  nous les ferons vivre une bonne vie, nous les rétribuerons d'une meilleure manière que ce qu'ils ont œuvré". Dans un autre verset pour mettre en évidence le résultat de la mauvaise action et du mauvais effort "ceux qui ont commis les mauvaises actions croient-ils que Nous allons les traiter comme ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, dans leur vie et dans leur mort? Qu'ils jugent mal!".
Allah a dit "Et dis : Œuvrez, car Allah va voir votre œuvre, de même que Son messager et les croyants, et vous serez ramenés vers Celui qui connaît bien l'invisible et le visible. Alors Il vous informera de ce que vous faisiez".

 

Affichages : 1397

Horaires de Prières (*)

Horraires du 21/10/2017
Fajr : 07:04
Dohr : 13:37
Asr : 16:11
Maghrib : 18:46
Isha : 19:59
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11