Publication : vendredi 4 mai 2012

Mosquee Halluin

Sermon du : 2012/05/04

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Le Travail et les Jeunes

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.


 

1ère Partie


Allah dit "Et dis : Œuvrez, car Allah va voir votre œuvre, de même que Son messager et les croyants, et vous serez ramenés vers Celui qui connaît bien l'invisible et le visible. Alors Il vous informera de ce que vous faisiez". Et Al-Bukhari rapporte que Aïcha a dit "si la belle action d'un individu te plait dis: Œuvrez, car Allah va voir votre œuvre, de même que Son messager et les croyants".

Les travailleurs ont célébré cette semaine dans le monde, la fête du travail ou la journée mondiale du travail. Bref nomme cela comme tu veux, les noms sont bien nombreux de nos jours, la fête des pères, la fête des mères, la saint valentin etc... On a même entendu parler de la fête du pain. Finalement peu nous importe ces noms car l'Islam ne reconnait que deux fêtes, l'Aïd-El-Fitr et l'Aïd-El-Adha. Cependant ce qui nous intéresse nous les musulmans dans ce sujet c'est de parler de la place du travail dans l'Islam et du travail bon et bénéfique. Allah a ordonné aux croyants d'œuvrer pour leur religion et leur vie d'ici-bas, de travailler pour leur religion et leur vie d'ici-bas. Chacun en fonction de ce qu'il est capable. Le Messager d'Allah (r) nous a mis en garde contre la fainéantise et l'incapacité ou l'impuissance, il (r) nous incité à demander protection à Allah contre cela. Il (r) nous a enseigné cette invocation "Ô mon Seigneur je te demande protection contre l'impuissance et la fainéantise, et je te demande protection contre la lâcheté et l'avarice et contre la vieillesse".

Ô musulmans! Allah a caractérisé la législation du prophète Muhammad (r) en faisant d'elle une législation générale à travers laquelle Il s'est adressé à tous les hommes et qui est valable éternellement. Cette législation islamique en ayant ces critères ne peut donc que concrétiser le bonheur dans les demeures, la vie d'ici-bas et celle de l'au-delà. C'est une législation qui ne peut donc qu'organiser convenablement et gérer les affaires d'ici-bas et de l'au-delà. L'Islam n'appelle pas ses adeptes a courir vers la vie de l'au-delà et d'abandonner totalement la vie d'ici-bas. L'Islam appelle les individus à aller vers la vie d'ici-bas en la remplissant de bien, de sérieux et de 'assiduité fructifiant. Et malgré leurs occupations et leur lutte dans la vie d'ici-bas, ils n'oublient pas que devant eux il y a l'au-delà dans lequel ils devront être jugés et rendre des comptes. Et à travers cette marche à suivre droite des actions à la fois pour la vie d'ici-bas et celle de l'au-delà, le saint Coran dessine aux gens le chemin de la gloire et la suprématie pour les gens. Allah a dit "Et recherche à travers ce qu'Allah t'a donné, la Demeure dernière. Et n'oublie pas ta part en cette vie. Et sois bienfaisant comme Allah a été bienfaisant envers toi". De là nous comprenons que l'Islam est une religion qui appelle au travail, à l'action, à l'effort, au labeur et c'est une religion qui incite ses adeptes à marcher sur terre et à consommer des subsistances qu'Allah a donné.

Evidemment lorsque nous parlons du travail, nous parlons du travail réfléchit basé sur l'effort, le travail que l'individu fait et qui résulte sur la fabrication d'une marchandise ou un service, que ce travail soit un travail matériel ou un travail où c'est la pensée qui œuvre. Le travail est la première arme pour combattre la pauvreté, c'est la première cause pour amener les ressources et c'est le premier rôle pour occuper la terre. En effet Allah ordonne à l'homme d'occuper la terre, pour cela Allah cite la parole de Saleh à son peuple "Ô mon peuple, adorez Allah. Vous n'avez point de divinité en dehors de Lui. De la terre Il vous a créé, et Il vous l'a fait peupler (et exploiter)". Quant à notre prophète Muhammad (r) Il (r) incitait les croyants à travailler et à manger de ce qu'ils auront gagné de leur sueur en prenant les messagers comme modèles et exemples. Bukhari rapporte dans son authentique selon Al-Miqdam Ibn Ma"di Kariba que le Messager d'Allah (r) a dit "personne n'a consommé mieux que lorsqu'il consomme le fruit du travail de ses mains et d'ailleurs le Prophète Daoud (u) mangeait le fruit du travail de ses mains". Et dans un hadith rapporté par Tabarani d'une chaîne de transmission faible "celui qui s'endort épuisé par la cause du travail qu'il pratique de ses propres mains il est pardonné".

Les premiers musulmans ont appliqué ces conseils précieux et ils travaillaient pour être bénéfique envers eux-mêmes, les autres et envers toute leur communauté. Notre Messager, le bien aimé (r) dit "le plus aimé des gens auprès d'Allah c'est le plus serviable pour les gens". Les compagnons travaillaient que ce soit dans l'agriculture, le commerce, l'artisanat et d'autres métiers. Ils ne méprisaient aucun travail comme l'Islam le leur a enseigné à condition que ce soit licite et non pas illicite. Bukhari a rapporté selon Zoubayr Ibn 3awwam que le Messager d'Allah (r) a dit "que l'un d'entre vous prenne sa corde pour attacher sa botte de bois et la porte sur son dos et qu'il la vende ensuite est mieux pour lui que de demander aux gens peut-être qu'ils lui donneront ou peut-être qu'ils le priveront". Ce hadith montre que ramasser le bois avec tout ce que ça comprend comme difficultés, comme regards méprisants et avec le maigre bénéfice que cela apporte est mieux que le chômage, l'assistanat ou la mendicité. Dans un autre hadith, le Messager (r) dit "la main haute est mieux que la main basse". Le compagnon Abdullah Ibn Omar dit "je ne vois pas ce que pourrait être la main haute si ce n'est celle qui donne et la main basse celle qui reçois". Les prédécesseurs pieux étaient des travailleurs qui gagnaient eux-mêmes leur pain. En aucun cas ils n'étaient fainéants ni mendiants. Le Prophète (r) ne s'est pas contenté de la théorie, il (r) a montré la pratique ainsi que l'ont montré les Messagers avant Lui. Le Prophète (r) a dit "il n'est de messager qu'Allah a envoyé sans qu'il ait été berger". Les compagnons demandèrent "même toi Ô messager d'Allah?". Il (r) répondit "oui même moi j'étais bergers pour les mecquois pour quelques centimes". Par ailleurs Allah a dit à propos de Ses messagers "et nous n'avons envoyé avant toi des messagers sans qu'ils mangent la nourriture (comme le commun des mortels) et sans qu'ils vont dans les marchés". L'exégèse Ibn Kathir a dit "Allah dans ce verset nous informe à propos de tous les messagers qu’ils mangeaient comme tout le monde et allaient dans les marchés pour gagner leur vie". Le Prophète (r) nous a également informés que l'agriculture est une bonne action et une adoration qui est utile au particulier et à tous. Il (r) dit "à chaque fois qu'un musulman plante un potager, ou des graines et qu’un oiseau s'en nourrit ou un être humain ou un animal ou que cela lui est volé cela est compté pour lui comme une aumône". Il (r) dit également "si la fin du monde arrive et que l'un d'entre vous a entre ses mains un tronc de palmier, s'il est capable de le planter avant la fin du monde qu'il le fasse". Dans ce hadith, le Prophète (r) nous incite à travailler jusqu'au dernier moment de notre vie même si c'est la fin du monde et que tu as des graines dans ta main ne les jette pas mais plante les si tu le peux, car tu es considéré dans une bonne action auprès d'Allah. Cet aspect est renforcé dans le hadith de Kaab Ibn 3ojra qui dit "le Prophète (r) est passé à côté d'un homme enthousiaste et actif et les compagnons dirent "Ô Messager d'Allah si la force et l'enthousiasme de cet homme était utilisé dans le sentier d'Allah ce serait mieux!". Le Prophète (r) leur dit "s'il est sorti de chez lui pour subvenir aux besoins de ses enfants il est dans le sentier d'Allah, s'il est sorti pour subvenir aux besoins de ses parents âgés il est dans le sentier d'Allah, s'il est sorti pour subvenir à ses propres besoins pour éviter de mendier il est dans le sentier d'Allah, mais s'il est sorti par ostentation et pour se venter il est dans le sentier du diable". Le Coran a comparé celui qui travaille pour obtenir sa subsistance au combattant dans le sentier d'Allah. Allah dit "Il sait qu'il y aura parmi vous des malades, et d'autres qui voyageront sur la terre, en quête de la grâce d'Allah, et d'autres encore qui combattront dans le chemin d'Allah". L'imam Qortobi dans son ouvrage "les règles du Coran" "Allah, dans ce verset a mis au même niveau les moudjahidines, les combattants dans le sentier d'Allah et ceux qui travaillent pour avoir une richesse licite.

Ô musulmans! Si les musulmans étaient plus faibles et moins talentueux que les juifs qui, à l'époque, avaient la main mise sur l'économie de la ville de Yathrib (Médine), ils n'auraient jamais pu mettre en place et bâtir une nation qui a su briser l'empire Perse et vaincre l'empire romain. S'ils étaient des صعالك sa3alik comme nous aujourd'hui (traducteur : le terme utilisé صعالك sa3alik par Cheykh est le pluriel de صعلوك so3louk peut vouloir dire moins que rien, vagabond mais ici il signifie quelqu'un qui se repose toujours sur les autres pour avoir une richesse quelconque). S'ils étaient des صعالك sa3alik comme nous aujourd'hui ils n'auraient jamais pu éduquer et former des hommes tels que Othmane Ibn Affan ou encore Abdarrahmane Ibn awf qui ont ouvert leurs trésors pour les dépenser à la libération du monde à travers le travail et le labeur et à la libération des cœurs à travers la ilaha illallah (nulle divinité digne d'être d'adorée en dehors d'Allah).


2ème Partie


Ô musulmans! Nous avons parlé de l'importance du travail en Islam mais nous remarquons que beaucoup de jeunes musulmans n'ont aucune volonté de travailler. Ils n'ont pas de volonté non plus d'étudier alors que nombreuses sont les occasions qui s'offrent à eux pour étudier dans de nombreux domaines que ce soit dans le cadre professionnel, artisanal, commercial, agricole, social, politique, médiatique, bref dans bien des domaines il pourrait travailler.

Je vois qu'il y a deux sortes de jeunes dans ce pays qui n'est d'aucune utilité à lui-même ni pour sa communauté. Ils ne donnent pas d'image honorable à l'Islam et aux Musulmans.

La première sorte ce sont ceux qui ont dévié du droit chemin, ils suivent le chemin de l'égarement et du diable. Il ne prie pas, ne s'intéresse pas à sa religion, il n'est pas doté d'un noble comportement, il traîne et erre dans les rues, il fait répandre les drogues, il commet le blâmable, cause du tort aux passants, il est un fardeau pour sa famille, pour ses proches, pour sa communauté et pour la société dans laquelle il vit.

La deuxième catégorie ce sont ceux qui croient que la religion se résume à avoir une barbe, mettre un qamis, arrêter l'école et le travail. Il s'adonne au repos, à la fainéantise et se contente uniquement de son apparence. Il ne se rend même pas compte qu'en faisant cela il contribue à la faiblesse des musulmans et qu'ils restent en bout de chaîne. Il est vrai qu'avec son apparence il défie la société dans laquelle il vit mais en même temps il attire sur lui son hostilité et est lui-même la cause de lois qu'on édite contre lui et les fidèles de sa communauté.

Les musulmans sont une minorité faible et c'est pour cette raison qu'ils sont utilisés par les politiques comme des agneaux à sacrifier pour leurs intérêts et arriver à leur but. Mais ces jeunes agissent comme s'ils étaient puissants et forts alors qu'ils vivent en dépendant des aides de l'état qui ne sont donnés qu'aux gens faibles justement. Nous voulons des jeunes musulmans qui craignent Allah et plein de piété, des jeunes qui contribuent à renforcer la communauté de l'islam, des jeunes qui étudient, qui réfléchissent, qui mettent en place des projets, qui œuvrent, qui travaillent et voient loin. Nous voulons des jeunes qui prennent en compte l'environnement dans lequel ils vivent, des jeunes qui prennent conscience qu’ils vivent en occident et non pas en orient. Nos jeunes doivent donc étudier, se spécialisés et par la suite travailler et se perfectionner. Le poète disait "avec la science et la richesse les gens bâtissent leur royaume, aucun royaume n'a pu être bâtit à partir de l'ignorance et de l'indigence". La puissance et la force ont comme raison la science et le travail. Mais la science et le travail ne sont obtenus que grâce aux études et au labeur.

La culture religieuse des jeunes musulmans en occident est malheureusement très modeste et se résume uniquement aux domaines des actes d'adoration. Leur connaissance de la langue arabe qui est l'outil principal pour la compréhension de l'Islam est presque inexistant. Sans parler du fait qu'ils n'assimilent rien dans le domaine des objectifs de la législation islamique et des subtilités à prendre en compte comme la vie en occident. Les jeunes musulmans doivent être ouverts, raisonnables, compréhensifs. Ils doivent comprendre les défis auxquels ils doivent faire face et doivent savoir comment les surmonter. En particulier en cette période de crise économique que le continent européen vit actuellement et cette période d'islamophobie. Les jeunes, sont dans n'importe quelle nation, le pilier et la base du réveil et de l'essor. Les jeunes sont le secret de l'essor des puissances. Pour chaque pensée ce sont les jeunes qui en sont les portes étendards. Les jeunes ne pourront remplir leurs devoirs et atteindre leurs objectifs que s'ils comprennent les objectifs et les buts de cette religion et qu'ils savent réagir convenablement avec les défis de leur époque. Les résultats des actions ne dépendent que de leur début. Si le début est sain et bon, la fin et les résultats le seront aussi.

Allah a dit "c'est Lui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver qui d'entre vous accomplira les bonnes œuvres".

 

Affichages : 1779

Horaires de Prières (*)

Horraires du 22/10/2017
Fajr : 07:05
Dohr : 13:37
Asr : 16:10
Maghrib : 18:44
Isha : 19:58
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11