Publication : vendredi 13 avril 2012

Mosquee Halluin

Sermon du : 2012/04/13

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Les serviteurs du Miséricordieux (Partie XI)

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1ère Partie

 

 

 

 

 

Ô musulmans! Nous sommes toujours avec les serviteurs du Miséricordieux. Allah les a mentionnés dans Son livre en énumérant leurs caractéristiques. Il a parlé de leur modestie, leur veillée en prière la nuit, la crainte du feu, l'équilibre dans les dépenses, leur attachement au monothéisme et leur éloignement du shirk (l'idolâtrie), leur éloignement de l'assassinat et leur respect pour la vie, leur éloignement de la fornication et l'adultère, le fait qu'ils se repentent sincèrement, qu’ils délaissent le faux témoignage, se détournent des futilités et enfin le fait qu'ils sont réactifs avec les versets et les signes d'Allah.
Il ne reste des caractéristiques des serviteurs du Miséricordieux qu'une seule et c'est leur douzième qualité. Celle-ci est mentionnée dans le verset "ce sont ceux qui disent : Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux, et fais de nous un guide pour les pieux". Quel est le sens de cette qualité? Son sens c'est qu'ils invoquent Allah, ils l'implorent afin qu'Ils leur donne et les comble d'épouses et d'une descendance qui sera une réjouissance pour leurs yeux, une gaieté pour leurs cœurs, une sérénité pour leurs poitrines, et qu'Ils fassent d'eux des guides pour les pieux. C'est ce qu'ils demandent et espèrent d'Allah.
L'invocation indique la direction de l'individu. Si l'homme a comme direction la vie d'ici-bas, ses invocations se contenteront de la vie d'ici-bas. Mais si ses espérances vont pour la vie de l'au-delà alors ses invocations seront vouées à la vie de l'au-delà. Allah nous mentionne la façon d'agir de certains individus pendant le pèlerinage et Il a dit "Et quand vous aurez achevé vos rites, alors invoquez Allah comme vous invoquez vos pères, et plus ardemment encore. Mais il est des gens qui disent seulement : Seigneur! Accorde nous [le bien] ici-bas! Pour ceux-là, nulle part dans l'au-delà. Et il est des gens qui disent : Seigneur! Accorde nous belle ici-bas, et belle part aussi dans l'au-delà; et protège-nous du châtiment du Feu!".
Ceux qui veulent connaitre les invocations des croyants et leurs espérances qu'ils méditent les versets coraniques qui citent leurs différentes invocations. Ces invocations représentent leurs espoirs et nous trouvons par exemple les personnes de science dire, comme Allah l'a mentionné dans la sourate Al-Imrane : "Seigneur! Ne laisse pas dévier nos cœurs après que Tu nous aies guidés; et accorde-nous Ta miséricorde. C'est Toi, certes, le Grand Donateur!". Les gens doués de raison quant à eux disent, comme cela est mentionné à la fin de sourate Al-Imrane : "Seigneur! Nous avons entendu l'appel de celui qui a appelé ainsi à la foi : "Croyez en votre Seigneur" et dès lors nous avons cru. Seigneur, pardonne-nous nos péchés, efface de nous nos méfaits, et place nous, à notre mort, avec les gens de bien
. Seigneur! Donne-nous ce que Tu nous as promis par Tes messagers. Et ne nous couvre pas d'ignominie au Jour de la Résurrection. Car Toi, Tu ne manques pas à Ta promesse". On trouve également le groupe de jeunes qui se sont réfugiés dans la grotte dire comme cela est mentionné dans sourate Al Kahf : "Quand les jeunes se furent réfugiés dans la caverne, ils dirent: Ô notre Seigneur, donne nous de Ta part une miséricorde; et assure nous la droiture dans tout ce qui nous concerne". Nous trouvons Ibrahim dire "Ô mon Seigneur! Fais que j'accomplisse assidûment la Salat ainsi qu'une partie de ma descendance; exauce ma prière, Ô notre Seigneur! Ô notre Seigneur! Pardonne-moi, ainsi qu'à mes père et mère et aux croyants, le jour de la reddition des comptes".
C'est ainsi que sont les croyants dans leurs invocations. Aussi si nous méditons les invocations du prophète Muhammad (sw) et ses supplications nous comprenons quelles étaient les pensées de notre bien-aimé et ce qu'il (sw) espérait. Il (sw) avait l'habitude de dire "Ô mon Seigneur corrige moi ma religion dans laquelle se trouve l'infaillibilité de mes affaires et rectifie moi ma vie d'ici-bas dans laquelle se trouve ma façon de vivre et rectifie moi mon au-delà dans lequel se trouve mon retour et fais que cette vie soit un surplus dans tout le bien et fais que la mort soit un repos pour moi de tout mal". Il (sw) avait l'habitude d'invoquer avec des invocations qui rassemblaient l'essentiel. Il (sw) demandait protection contre la discorde, l'hypocrisie, le mauvais comportement. Il (sw) demandait protection contre le fléau, le malheur, le mauvais décret, la ruse des ennemis. ll (sw) demandait protection contre le soucis et la tristesse, l'impuissance et la fainéantise, la lâcheté et l'avarice, le surendettement et l'oppression des hommes.
Ainsi nous pouvons savoir comment réfléchit le musulman et ce qu'il convoite et espère. Et c'est ainsi que nous connaissons les serviteurs du Miséricordieux. Nous savons comment ils réfléchissent et quelles sont leurs invocations et ce qu'ils veulent. Le Coran a enregistré leurs caractéristiques et avant le verset que nous avons cité Allah a mentionné qu'ils disent "Seigneur, écarte de nous le châtiment de l'Enfer car son châtiment est permanent". Cette invocation montre toute l'importance qu'ils donnent à l'au-delà et le fait qu'ils espèrent tant être préservés du châtiment de l'enfer. Et dans leur invocation que nous citons aujourd'hui, ils se soucient de leur vie d'ici-bas mais sans se soucier de leurs désirs ou leurs intérêts éphémères de la vie d'ici-bas. En fait ils donnent de l’intérêt à une chose bien plus importante et bien plus grande. La chose la plus importante avec laquelle ils ont invoqué Allah et que le Coran mentionne tellement c'est qu'ils disent "Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux, et fais de nous un guide pour les pieux". Cela veut dire qu'ils ne se soucient pas uniquement de leurs propres personnes dans leurs invocations. Ils sont attachés à ce que le bien s'étende jusqu'aux gens autour d'eux, et les plus proches parmi eux, leurs épouses et leur descendance. Ils disent "Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux, et fais de nous un guide pour les pieux". Leurs épouses et leur descendance ne seront la joie de leurs yeux que lorsqu'ils seront soumis et obéissants à Allah et qu'ils s'éloignent de la désobéissance à Allah. Les yeux du croyant ne se réjouissent qu'avec une femme pieuse, il lui suffit de la regarder pour être réjouit, il lui suffit de dire pour qu'elle applique, lorsqu'il s'absente elle préserve, elle est une aide pour lui dans l'obéissance à Allah. Elle l'incite vers la foi et vers l'adoration d'Allah, elle le met en garde contre la désobéissance à Allah ou le péché. Elle ne lui dit pas pour le blâmer "tu n'es pas comme untel ou untel qui ont amassé des millions et des millions, que tu es un mauvais mari". Les épouses de nos prédécesseurs pieux disaient à leurs maris lorsqu'ils sortaient pour le labeur et le travail : "Ô untel prend garde de nous ramener quoi que ce soit qui provient de l'illicite car nous pouvons patienter face à la faim et à la misère mais nous n'avons aucun moyen de patienter face au feu de l'enfer et à la colère divine". C'est cette femme qui est la cause de la réjouissance des yeux des serviteurs du Miséricordieux et c'est d'elle qu'il s'agit lorsque le prophète Muhammad (sw) a dit "le monde entier est une provision et la meilleure chose de ce monde c'est l'épouse pieuse". La meilleure des choses sur terre c'est la femme pieuse, la femme pratiquante, celle qui craint Allah, c'est le plus grand trésor que l'individu protège. Dans le hadith "le croyant ne peut obtenir quelque chose d'aussi bénéfique après la crainte d'Allah qu'une épouse pieuse, lorsqu'il la regarde il est réjoui, s'il lui demande elle obéit, s'il jure quelque chose elle respecte son serment et s'il doit s'absenter elle lui recommande le bien dans ses richesses et sa personne".

Allah a dit "Les femmes vertueuses sont obéissantes, et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah". La femme pieuse adore Allah, elle est obéissante, elle respecte les droits qu'Allah a sur elle, elle respecte son mari même en son absence, elle le préserve dans ses biens, sa personne, dans sa dignité, son honneur et sa descendance.
Cette épouse est la source de gaieté et de joie dans cette vie. Elle est une des causes du bonheur sur terre. Dans le hadith il est dit "parmi ce qui donne le bonheur au fils d'Adam il y a l'épouse pieuse, la demeure vaste et la monture tranquille".
"Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux", comme l'homme invoque de cette invocation la femme également l'utilise. Elle demande à Allah d'avoir un époux pieux qui lui commande de prier et de donner l'aumône comme le faisait le prophète Ismaïl "Et il commandait à sa famille la prière et la Zakat; et il était agréé auprès de son Seigneur". Il l'appelait au bien et la mettait en garde contre le mal. Les adoratrices d'Allah invoquent Allah et parmi ce qu'elles demandent il y a le fait qu'Allah leur donne un époux pieux qui serait la réjouissance de ses yeux et qui l'aide dans l'adoration et l'obéissance à Allah. En effet parmi les plus grandes calamités c'est que la femme pieuse soit éprouvée en ayant un époux qui ne craint pas Allah, il ne met pas en place les commandements d'Allah et que nous voyons souvent ce genre de situations de nos jours!
"Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux". Ils invoquent Allah d'avoir un conjoint pieux et une descendance pieuse. La femme invoque en ce sens ainsi que l'homme. Si 'l'individu veut le bien, la personne qui le voudra le plus pour lui c'est son épouse, ses enfants et petits-enfants. On demanda à Al-Hassan Al-Basri, qu'Allah lui fasse miséricorde, "est-ce que l'épouse et la descendance qui sont une réjouissance pour les yeux dans ce verset concernent la vie d'ici-bas ou cela concerne-t-il celle de l'au-delà?". Il répondit "non par Allah c'est sur terre". Ikrima a dit dans l'explication de cette réjouissance des yeux "Ils ne demandent pas, à travers cette invocation, d'avoir de beaux enfants et de belles épouses mais ils veulent plutôt qu'ils soient obéissants envers Allah".
Les yeux du croyant, juste parce que ses enfants ont grandi, ou juste parce qu'ils amassent des richesses, ni parce qu'ils ont obtenu des diplômes ou des postes importants et qu'après leur destination est l'enfer qu'Allah nous en préserve. Ce n'est pas de cette façon que les yeux des parents doivent se réjouir. Seriez-vous réjouis de voir vos enfants, la chaire de votre chaire dans le feu? Sans aucun doute non! "Vous êtes tous tels des bergers et vous êtes responsables de l'objet de votre garde. Le guide (le chef) est tel un berger et responsable de ses administrés. L'homme est tel un berger dans sa famille et responsable de l'objet de sa garde. La femme est telle une bergère et responsable de l'objet de sa garde. Le servant est tel un berger dans les biens de son maître et responsable de l'objet de sa garde. Vous êtes tous tels des bergers et responsables de l'objet de votre garde". Ce pour quoi l'individu sera interrogé et qui sera le plus proche de lui sont sa famille, ses enfants, son épouse, son fils, sa fille. Eux, qu'as-tu fais avec eux, les as-tu protégé contre l'enfer? Leur as-tu enseigné le bien? Les as-tu appelés vers Allah? Les as-tu mis en garde contre le mal? Les as-tu éclairés sur les conséquences du mal? Comme Allah nous l'ordonne "Et commande à ta famille la Salat, et fais-la avec persévérance. Nous ne te demandons point de nourriture : c'est à Nous de te nourrir. La bonne fin est réservée à la piété".
Parmi les choses qui réjouissent les yeux du croyant il y a le fait que ses enfants soient pieux et obéissants. Ils reconnaissent et respectent les droits de leurs parents sur eux tout comme ils reconnaissent et appliquent les droits qu'Allah a sur eux. En effet parmi ce qui trouble la vie de l'individu il y a le fait d'avoir un enfant irrespectueux qui le fatigue dans l'éducation, se fatigue pour subvenir à ses besoins jusqu'à ce que cet enfant devienne un jeune adulte fort mais malgré cela il renie sa famille et leur manque de respect dans les paroles et les actes. Allah a dit "ne leur dis point : Fi! Et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses. Et par miséricorde; abaisse pour eux l'aile de l'humilité; et dis: Ô mon Seigneur, fais-leur; à tous deux; miséricorde comme ils m'ont élevé tout petit". Ce genre d'enfant n'est pas une réjouissance pour les yeux des parents c'est, au contraire, pour eux une branche épineuse. Renier tout le bien qui lui a été fait cause du tort, blesse le cœur et encore plus quand il provient du plus proche des gens pour toi. Un ancien poète disait "l'injustice, quand elle provient des gens les plus proches, est bien plus dure que le coup d'épée bien aiguisé".
C'est pour cela que les serviteurs du Miséricordieux demandent à leur Seigneur qu'Il fasse de leurs épouses et leur descendance une réjouissance pour les yeux qui rempliront leurs devoirs envers Allah et leurs devoirs envers les parents. "Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux, et fais de nous un guide pour les pieux".

 

 

 


2ème Partie

 

 

 

 

Les serviteurs du Miséricordieux, comme nous l'avons vu, demandent qu'Allah les comble d'épouses et d'enfants qui seront une réjouissance pour leurs yeux en disant "Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux".
Mais ils demandent également qu'Allah fasse d'eux des guides pour les pieux. Ceci n'est pas une mauvaise convoitise en soi parce qu'elle n'a pas de rapport avec la vie d'ici-bas, ou avec le dirham et le dinar, ou avec des postes importants. En fai,t ils ne veulent qu'être des guides pour les gens de bien pour être des modèles pour les autres. Il n'y a pas de mal à ce qu'un individu demande à Allah de pouvoir être un imam, un guide dans le bien. Il y a deux sortes d'imamat, de gérance, il y en a une dans le bien et une autre dans le mal. Tout comme les guides sont de deux sortes, certains guides appellent vers le bien et d’autres appellent vers le mal.
Allah a décrit les guides du bien en parlant de certains de ses messagers en disant "Nous les fîmes des dirigeants qui guidaient par Notre ordre. Et Nous leur révélâmes de faire le bien, d'accomplir la prière et d'acquitter la Zakat. Et ils étaient Nos adorateurs". Allah a également dit à propos d'autres "Et Nous avons désigné parmi eux des dirigeants qui guidaient (les gens) par Notre ordre aussi longtemps qu'ils enduraient et croyaient fermement en Nos versets".
Celui qui veut l'imamat, la gérance dans le bien doit s'attacher à deux choses, la patience et la certitude. La patience pour faire face aux désirs et aux passions, et la certitude pour faire face aux doutes et aux suspicions. Ainsi l'individu trouvera la rectitude dans son esprit, la droiture dans son comportement. C'est ainsi que sont les guides du bien.
Quant aux guides du mal tels que Pharaon, Haman, Corée ou d'autres à propos de qui Allah a dit "Nous fîmes d'eux des dirigeants qui appellent les gens au Feu. Et au Jour de la Résurrection ils ne seront pas secourus". "Nous avons fait d'eux des dirigeants qui appellent au feu". Ce sont des dirigeants, des guides mais dans le mal dans la transgression, l'oppression. Ils appellent au feu et qu'ils sont nombreux ces dirigeants qui appellent au feu, ils y appellent de leurs jambes, de leurs langues, de leurs réflexions, de leurs presses, de leurs séries, de leurs médias sous toutes les formes. Ce sont des guides, des dirigeants qui appellent au feu et ceux qui répondent à leurs appels ils les poussent dans le feu.
Il est rapporté dans un hadith de Houdhayfa "des gens qui appellent au feu et ceux qui répondront ils les pousseront dedans".
Attaches-toi donc mon frère, ma sœur à faire partie des serviteurs du Miséricordieux qui désirent atteindre les plus hauts degrés en disant "Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux, et fais de nous un guide pour les
pieux".

 


Affichages : 1104

Horaires de Prières (*)

Horraires du 15/12/2017
Fajr : 07:16
Dohr : 12:48
Asr : 14:26
Maghrib : 16:45
Isha : 18:09
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11