Publication : samedi 4 février 2012

Mosquee Halluin

 

Sermon du : 2012/01/20

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Les serviteurs du Miséricordieux (Partie II)

 

 

 

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1ère Partie

 

 

Nous avons commencé à parler des caractères des serviteurs du Miséricordieux à propos desquels Allah parle à la fin de sourate AL-Fourqane (le discernement). Pour le premier de leur critère il est dit "les serviteurs du Tout Misericordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre" puis Allah a mentionné le second critère en disant "et qui, lorsque les ignorants s'adressent à eux disent paix".

La première qualité qui est citée c'est celle qu'ils ont en eux-mêmes, la modestie.

La modestie parce qu'ils sont doux, simples et humbles loin d'être arrogants et orgueilleux. A chaque fois que quelqu'un est modeste pour Allah, Allah l'élève.

La seconde qualité c'est leur comportement avec les autres, en particulier les gens de l'ignorance et de la sottise. Allah a dit "et qui, lorsque les ignorants  s'adressent à eux disent paix". C'est ainsi qu'ils répondent à ceux qui font preuve d'ignorance envers eux. Ils ne répondent qu'avec des paroles qui mettent à l'abri du péché, du blâme et de la punition. Ils ne répondent pas au mal par le mal même si cela fait partie de leur droit le plus strict. Ils ne répondent pas au mal par le mal même s'ils ont les moyens de se venger et de faire plus mal à ceux qui leur ont fait mal mais ils ne se distraient pas à répondre aux ignorants et aux sots. Allah a dit "et qui, lorsque les ignorants s'adressent à eux disent paix", ils disent une parole juste dont ils sont dignes et qui est aussi digne de leur situation et de leur relation avec Allah. Ils leur disent donc "paix à vous" comme Allah le mentionne dans d'autres versets qui font allusion à un groupe de croyants "et quand ils entendent des futilités ils s'en détournent et ils disent : A nous nos actions, et à vous les vôtres. Paix sur vous. Nous ne recherchons pas les ignorants". C'est-à-dire nous avons notre façon de faire et vous avez la vôtre, nous ne voulons pas abandonner notre façon et faire comme vous. Ainsi sont les serviteurs du Miséricordieux "lorsque les ignorants s'adressent à eux disent paix".

L'ignorance ici n'est pas l'inverse de la connaissance mais c'est surtout le contraire de la douceur. Car il y a certains individus qui peuvent être très diplômés mais il a en lui une ignorance et un mauvais comportement avec autrui et utilise sa langue pour causer du tort aux plus vertueux parmi les gens. Ce genre de personnes, si il s'adresse  aux serviteurs du Miséricordieux ceux-ci répondent en disant "paix", en disant " Paix sur vous, nous ne recherchons pas les ignorants. Un poète disait "que nul ne fasse preuve d'ignorance à notre encontre de peur que nous fassions preuve d'ignorance bien plus grande que la leur".

Dans le style coranique les ignorants sont tous ceux qui ont désobéit à Allah. Ainsi lorsqu'Allah a parlé du repentir Il a dit "Allah accueille seulement le repentir de ceux qui font le mal par ignorance et qui aussitôt se repentent". Faire un mal par ignorance ici n'est pas le fait de faire quelque chose en ne sachant pas que c'était illicite. Un jeune dernièrement m'a rapporté qu'un groupe de jeunes débattait et que l'un leur a dit "celui qui commet péché en ne sachant pas que c'était illicite Allah lui pardonne", cela est une grave compréhension du Coran parce que cela revient à dire que ceux qui commettent un péché en sachant que c'est illicite Allah ne leur pardonne pas. En réalité l'ignorance ici, c'est qu'il connait le statut de son acte mais est ignorant dans autre chose. D'ailleurs les prédécesseurs pieux disaient "celui qui désobéit à Allah est ignorant". Il est ignorant de la conséquence de son acte, ignorant de la colère qu'Allah a contre lui, ignorant du fait qu'Allah le voit et l'observe, ignorant de là où va le conduire ce péché, vers la baisse de la foi ou son anéantissement total. Donc quiconque désobéit à Allah est ignorant. Tous ceux qui donnent raison à leur passion en mettant de côté la vérité sont ignorants. D'ailleurs on voit que le prophète Youssouf (sur lui la paix) a dit lorsque les femmes ont tenté de le séduire "si Tu n'écartes pas de moi leur ruse, je pencherai vers elles et serai du nombre des ignorants" c'est-à-dire des pécheurs.

Ou encore Moussa (sur lui la paix) lorsqu'il ordonna à son peuple d'égorger une vache ils dirent "nous prends tu en moquerie?" Il dit "qu'Allah me garde d'être du nombre des ignorants" c'est-à-dire qu'Allah me garde de me moquer là où il faut être sérieux cela ce sont les ignorants qui le font. Donc tous ceux qui désobéissent à Allah font partie des ignorant tout comme tous ceux qui ont un mauvais comportement font partie des ignorants. Les serviteurs du Miséricordieux n'occupent pas leur temps indéfiniment à répondre aux ignorants. La terre est pleine d'ignorants, si l'individu s'occupe d'eux il ne vivra jamais tranquille, il ne pourra jamais faire son travail ni apaiser son âme et sera distrait par la futilité et le faux. Ainsi les serviteurs du Miséricordieux se gardent de répondre à ce genre d'individus alors qu'ils ont le droit de répondre mais ils préfèrent pardonner et passer à autre chose. On raconte que le prophète Aïssa (Jésus) est passé à côté d'un groupe de juifs qui se sont mis à dire du mal de lui mais lui ne disait d'eux que du bien. On lui demanda "ils se permettent de dire du mal à ton sujet et toi tu dis du bien d'eux?", il leur expliqua "chacun donne de ce qu'il a, celui qui n'a que le mal ne peut donner que le mal quant à celui qui n'a que le bien ne peut donner que le bien". Le poète Abou Al-Fawaris At-Tamimi disait "nous avions le pouvoir et le pardon était chez nous naturel, et vous avez eu le pouvoir mais le sang coula à flots, cette distinction est bien suffisante et chaque récipient verse de ce qu'il contient".

Les serviteurs du Miséricordieux "et qui, lorsque les ignorants s'adressent à eux disent paix". Ils éloignent leurs langues de la futilité dans les paroles. Ils préservent leur temps et leur vie afin que ce ne soit pas gaspiller dans l'inutile. Ils veulent faire partie des gens de la bonté le jour du jugement dernier. Il est rapporté dans un hadith doté d'une chaîne de transmission faible "lorsqu'Allah rassemblera toute la création le jour du jugement un appeleur appellera: où sont les gens de la bonté ? Ils se lèveront et seront peu nombreux. Ils se dirigeront rapidement vers le paradis. Des anges leur demanderont: nous vous voyons aller rapidement au paradis, qui êtes-vous? Ils diront: nous sommes les gens de la bonté. Les anges demanderont mais quel était votre bonté ? Ils diront: lorsque nous fumes victimes d'injustice nous patientions et lorsqu’on nous faisait du tort nous pardonnions et lorsqu'on faisait preuve d'ignorance à notre encontre nous étions doux. On leur dira alors entrez donc au paradis et quelle est meilleure la récompense de ceux qui ont agi".

Les serviteurs du Miséricordieux veulent faire partie des gens de la bonté. Il y a deux degrés, le degré de l'équité et le degré de la bonté. Etre équitable c'est répondre au tort par le même tort. Par contre faire preuve de bonté c'est mettre de côté ce droit et répondre au tort par le bien. Allah a dit " La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par ce qui est meilleur; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux". Puisqu'il y a deux façons de faire,  une mauvaise et une bonne, saisis-toi de la meilleure des deux.

Un homme est venu auprès de Ibn Abbas (qu'Allah l'agrée) et l'a insulté et dénigré, Ibn abbas se tourna alors vers son servant Ikrimah et lui dit "Ikrimah! Vois donc si cet homme a besoin de quelque chose afin que nous l'aidions". L'homme en entendant cela eut honte, il baissa la tête et s'en alla. Il était venu pour insulter mais il le renvoya avec le service et le cadeau. Et ainsi étaient les gens pieux. On interrogea Anas Ibn Malik (qu'Allah l'agrée) à propos de ce verset "Repousse (le mal) par ce qui est meilleur; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux", il expliqua "c'est l'homme qui se fait insulter par son frère mais il se contente de lui dire "si tu dis vrai à mon sujet, qu'Allah me pardonne et si tu mens qu'Allah te pardonne". Cela parce que celui qui n'attend pas de sa propre personne d'avoir des défauts il n'a aucun bien, et ainsi les flammes de la colère s'éteignent. En effet la colère est une braise de l'enfer que le diable jette sur l'individu. Il doit donc se forcer d'être doux en retenant sa langue et ses mains. C'est pour cela que le prophète (sw) a dit à celui qui demanda conseil et recommandation "ne te met jamais en colère!" et il (sw) le lui répéta plusieurs fois. Mais qu'est-ce que veut dire "ne te mets jamais en colère"? En effet ne jamais se mettre en colère peut relever de l'ordre de l'impossible mais en fait le sens de "ne te mets jamais en colère" veut dire si tu ressens la colère s'emparer de toi alors contiens toi, retiens toi, n'agit pas tél les sots et les ignorants et évite de tomber dans ce qui peut causer et te mettre en colère. Voilà comment est le croyant.

Il est rapporté dans l'authentique de Boukhari que le compagnon Ibn Abbas (qu'Allah l'agrée) a dit "3oyaynah Ibn Hiçn est venu (3oyaynah Ibn Hiçn faisait partie des durs arabes bédouins et il était chef dans sa tribu). Il est venu chez son neveu à Mèdine Al-Hourr Ibn Qays (Al-Hourr Ibn Qays était proche de Omar Ibn Al-Khattab car il était un des grands savants parce que Omar avait l'habitude de rapprocher de lui les savants qu'ils soient jeunes ou plus âgés). 3oyaynah dit à son neveu "ô mon neveu tu as une place auprès de ce chef (Omar) alors annonce moi à lui. Al-Hourr l'annonça donc. Omar lui permit d'entrer et 3oyaynah dit "Ah fils de Khattab tu ne nous fais aucun dons et tu ne juges pas entre nous dans l'équité et la justice". Omar se mit en colère et voulut s'occuper de lui mais le neveu Al-Hourr lui dit "ô prince des croyants Allah a dit à son messager (sw) "accepte ce qu'on t'offre de raisonnable, commande ce qui est convenable et éloigne-toi des ignorants". Ibn Abbas dit "je jure par Allah que Omar n'alla pas plus loin car il s'arrêtait là où le Coran lui ordonnait de s'arrêter".

Les serviteurs du Miséricordieux "et qui, lorsque les ignorants s'adressent à eux disent paix". Ils s'éloignent des ignorants et les évitent parce que le croyant qui regarde et comprend avec la lumière du coeur est trop occupé par de grands et nobles desseins pour s'attacher à répondre aux futilités. Il est occupé par le rappel d'Allah, il est occupé par le jugement dernier, il est occupé par le paradis et l'enfer...


2ème Partie

 

Ô musulmans! Les serviteurs du Miséricordieux "et qui , lorsque les ignorants s'adressent à eux disent paix". Cela parce que comme nous l'avons dit sont occupé par leur religion, la vie de l'au-delà, par leur communauté. Ils ne sont pas omnibulés par la vengeance et donner à tout prix raison à leur propre personne. Ils ne font pas de leurs personnes, comme certains, des idoles autour desquels ils tournent. Ce genre d'individu vit dans des batailles perpétuelles, pour une seule parole qu'il entendra son cœur s'emplit de haine.

Les serviteurs du Miséricordieux ne sont pas ainsi. S'ils se mettent en colère, ils se mettent en colère pour Allah, ils se mettent en colère pour la vérité, ils se mettent en colère pour le droit de la croyance et le dogme, ils se mettent en colère pour le droit de la législation divine, ils se mettent en colère pour le droit de la communauté.

Ainsi était le messager d'Allah (sw), il (sw) ne se mettait pas en colère pour sa propre personne. Le compagnon Anas Ibn Malik fut à son service pendant dix ans et au bout de ses années Anas dit "je jure par Allah qu'il (sw) ne m'a jamais réprimandé pour un acte que j'ai fait, il (sw) ne m'a jamais dit pour un acte que j'ai fait pourquoi as-tu fait ainsi? Ou pour un acte que je n'ai pas fait pourquoi n'as-tu pas fait ainsi?".

Cette noble qualité faisait partie de la personne et de la personnalité du prophète (sw) mais cela concerne ses affaires personnelles car si un droit sacré était enfreint il (sw) se mettait en colère. Le compagnon Ali (qu'Allah l'agrée) disait "le messager d'Allah (sw) ne se mettait pas en colère pour la vie d'ici bas mais si un droit était bafoué il se mettait en colère et ne revenait sur celle-ci qu'après avoir rendu le droit à celui qui l'a perdu".

C'est aussi comme ça que sont les serviteurs du Miséricordieux, ils ne se mettaient pas en colère pour leurs affaires personnelles, dans le commerce, l'amitié ou le voisinage... Ils ne se distrayaient pas de petites batailles mais ils s'armaient pour la grande bataille de l'Islam. La vie est trop insignifiante pour que les gens se querellent à son sujet et l'ego est trop vil pour se battre et se quereller pour lui. Met toi en colère plutôt pour ton seigneur, ne te met pas en colère pour la vie d'ici bas, met toi en colère pour ta religion.

Où sont-ils ceux parmi nous qui se mettent en colère pour leur seigneur? Où sont-ils ceux parmi nous qui se mettent en colère pour leur religion? Où sont-ils ceux parmi nous qui concèdent certains de leurs droits pour leurs frères? Où est l'humilité face aux croyants? Où sont la force et la puissance face aux mécréants?

 


Affichages : 1605

Horaires de Prières (*)

Horraires du 11/12/2018
Fajr : 07:13
Dohr : 12:46
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11