Publication : vendredi 16 décembre 2011

Mosquee Halluin

 

Sermon du : 2011/12/16

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Le Prophète (sw), un modèle pour les Êtres humains

 

 

 

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

 

1ère Partie


Allah dit "il y a pour vous en (la personne du prophète) Mohammad un modèle pour quiconque espère Allah la vie de l'au-delà et se rappelle souvent d'Allah".

Mohammad (r) est l'homme parfait qu'Allah a choisit pour afin qu'il soit le véritable modèle pour chaque individu. A travers sa biographie apparaissent tous ses aspects et domaines de perfection. Tu t'aperçois (en lisant sa biographie) qu'il est père, conseiller, époux, bien-aimé, ami et tu vois qu'il fut professeur, formateur, sage tout comme tu t'aperçois qu'il (r) fut le stratège militaire, le leader, le gouverneur etc...
Parmi les aspects miraculeux de sa vie c'est qu'il (
r) est passé par les différentes expériences humaines, situation d'orphelin, en voyage, assiégé, exilé, il a connu la défaite et la perte des proches. Inversement il connu les situations les plus honorables, le mariage, avoir des enfants, éduquer, les relations sociales, le pouvoir, le triomphe, la richesse etc...


Dans toutes ses situations (
r) tu vois en lui (r) le modèle exemplaire, complet, parfait et réaliste en même temps. Durant toute sa vie (r) en période de facilité ou difficulté, il (sw) fut l'homme parfait, le modèle exemplaire que l'on peut prendre comme guide.
Qu'il est immense notre besoin dans l'étude de ce grand Prophète (
r)! Nous devons connaitre et savoir apprécier les différents aspects de sa grandeur (r). Arrêtons-nous donc quelques instants sur l'aspect spirituel de sa vie (r), l'aspect de son adoration. Celui qui lit et médite cet aspect trouvera chez le Prophète Mohammad (r) un cœur plein de vie, un cœur docile pour le rappel d'Allah, un cœur qui n'oublie point Allah quelle que soit la situation. Il (r) évoquait Allah dans toutes ses situations. Comme le disait la mère des croyants Aïcha (qu'Allah l'agrée) "le Messager d'Allah (r) évoquait Allah dans toutes se situations".


Prête donc attention au Prophète (
r) adorateur. Lui (r) à qui Allah a dit "et adore ton Seigneur jusqu'à ce que te vienne la certitude". Il (r) adorait son seigneur, de jour comme de nuit, matin et soir, en secret et en public, il (r) ne cessait d'évoquer son Seigneur. Il (r) savait que l'homme n'a été créé que pour l'adoration d'Allah et que l'adoration d'Allah est le premier rôle et le premier objectif que doit accomplir la créature. L'homme, cette créature qu'Allah a créé de ses mains et en qui il a insufflé de son rouh (روح). Et pour qui il a fait prosterner les anges et en a fait un représentant (de ses commandements) sur terre. Il (r) savait que son rôle était adorer Allah tout en ayant sa science. "Je n'ai créé les djinns et les hommes que pour qu'ils m'adorent, je ne veux d'eux ni subsistance ni qu'ils me nourrissent, en effet c'est Allah Le Pourvoyeur, Le Détenteur de la force, L'Inébranlable".


Allah a prescrit les cinq prières pour lier l'individu à son seigneur et il n'est de religion qui lie ainsi le serviteur à son Créateur. Ceci afin qu'il soit lié à son Seigneur et qu'il est rendez-vous avec Lui à chaque fois qu'il est distrait par les occupations de la vie d'ici bas et qu'il se noie dans le commerce, le dinar et le dirham. Dès qu'il entend celui qui appelle à la prière dire hayya 'ala çalah hayya 'ala lfalah (viens à la prière, viens au succès) il délaisse le commerce, il délaisse la vie d'ici bas et ses résidents et s'empresse de répondre à l'appel.


Ainsi le prophète (
r) a enseigné aux gens. Il (r) leur a enseigné que la prière est pour Allah et avec Lui. Il (r) a inculqué le fait que l'individu doit s'affranchir et se libérer pour son Seigneur. C'est ce qu'il (r) a enseigné aux gens parce que c'est ce qu'Allah lui a enseigné. "Dis mes prières, mes rites, ma vie et ma mort sont voués à Allah Le seigneur de l'univers sans aucun associé et c'est cela qui m'a été commandé et je suis le premier des soumis à Allah". C'est pour cette raison que le Prophète (r) fut le premier en tout. Il (r) fut le premier lorsqu'il s'agissait d'adorer Allah, il (r) fut le premier lorsqu'il s'agissait d'évoquer Allah, il (r) fut le premier lorsqu'il s'agissait d'invoquer (Allah), il (r) fut le premier dans le comportement, dans le combat quand il fallait combattre. Il (r) était donc le premier dans l'adoration pour Allah. Son adoration n'était pas uniquement l'exécution d'un ordre mais elle était adoration pratiquée avec amour, envie et volonté. Lorsque le moment de la prière se rapprochait il (r) avait hâte de la débuter. Et lorsque l'heure de la prière arrivait il (r) disait à son muezzin "lève toi Bilal et apaise nous à travers elle (la prière)". Quelle est grande la différence entre celui qui dit "apaise nous à travers elle (la prière)" et celui qui dit "apaise nous d'elle" c’est-à-dire débarrasse nous d'elle. Il y a une grande différence entre la première parole et la seconde. La première correspond à la prière faite avec amour, non pas juste à la prière qui est juste une mise en pratique du commandement. Le Prophète (r) trouvait dans la prière son repos, il (r) y trouvait la vitalité pour son cœur et la réjouissance de ses yeux. D'ailleurs il (r) a dit "(...) et il m'a été offert de trouver la réjouissance de mes yeux dans la prière". Le Prophète (r) priait les cinq prières à l'heure, en groupe, avec concentration, humilité, et en soignant ses ablutions. Il (r) ne se contentait pas d'elles (les prières obligatoire) mais il (r) avait plusieurs sortes de prières, il (r) priait également la nuit. Sa fatigue ne suffisait pas à le dissuader de se présenter debout devant son Seigneur. Lorsque la nuit arrivait, que les étoiles prenaient leur place, que les yeux se refermaient, et que chacun partait se réfugier dans son lit, il (r) veillait la nuit en prière et l'invoquait en ces terme "ô mon Seigneur à toi la louange, Tu es la lumière des cieux et de la terre à toi la louange, de Toi dépendent les cieux et la terre à toi la louange, Tu es Le Seigneur des cieux et de la terre et ce qu'ils contiennent à Toi la louange, Tu es La vérité, Ta parole est vérité, ta promesse est vérité, Ta rencontre est vérité, Ton paradis est vérité, Ton enfer est vérité et l'heure est vérité. Ô mon seigneur à Toi je me suis soumis et en Toi j'ai foi et à Toi je m'en remets et vers Toi je reviens, pour Toi je me querelle, et vers Toi je m'en remets dans le jugement, pardonne moi donc ce que j'ai fait et pardonne ce que je ferais, pardonne ce que je cache et ce que je montre. Tu es mon Seigneur nulle divinité en dehors de Toi" (rapporté dans les deux authentiques et narré par Ibn Abbas).

(En arabe:

اللهم لك الحمد أنت نورُ السماوات و الأرض و لك الحمد أنت قَيم السماوات و الأرض اللهم لك الحمد أنت رب السماوات و الأر و من فيهن و لك الحمد أنت الحق و قولك الحق وعدك الحق و لقاءك الحق و الجنة حق و النار حق و الساعة حق اللهم لك أسلمت و بك آمنت و عليك توكلت و إليك أنبت و بك خاصمت و إليك حاكمت فاغفر لي ما قدمت و ما أخرت و ما أسررت و ما أعلنت أنت إلاهي لا إلاه إلا أنت


Voilà qui était le grand Prophète (r). Il (r) n'était point distrait par les occupations de la vie d'ici bas, ni la fatigue due à sont travail de prêche et de prédication, ni sa vie privée. Neuf épouses qui avaient chacune des demandes, exigences et des besoins. Les musulmans aussi avaient leurs besoins et demandes et à lui (r) incomber leur orientation et leur recommandation. Il (r) devait s'occuper de différents fronts qui s'opposaient à lui (r) violemment et brutalement pour faire cesser sa prédication et son appel. Il y avait le front idolâtre, le front des juifs, le front des chrétiens, le front des majous (idolâtres perses) et il y avait le cinquième front celui des hypocrites, ceux qui revendiquaient l'Islam mais cachaient en eux la mécréance. "Ils veulent tromper Allah et ceux qui ont la foi mais en réalité ils ne trompent que leur propre personnes sans s'en rendre compte". Les difficultés de la vie et les peines de la prédication et ce qu'elle amenait comme soucis ne distrayaient pas le Prophète (r) de se présenter debout devant son seigneur. Il restait debout pendant un très long moment à un tél point que ses pieds se fissuraient et saignaient. Aïcha (qu'Allah l'agrée) lui disait alors "pourquoi fais-tu tout cela alors qu'il t'a été pardonné tout ce que tu aurais pu faire avant et tout ce que tu pourrais faire après". Il (r) lui répondait "n'est-ce pas justement pour cette raison que je dois être un serviteur reconnaissant?". C'est une prière dans laquelle il ressentait le parfum de l'adoration et ainsi il ne se lassait point.


Quant aux compagnons qui étaient avec lui (
r) et qui étaient plus jeunes et plus forts que lui n'arrivait pas à patienter pour pratiquer toute cette prière si longue. Ibn Mas3oud a dit alors qu'il était un des compagnons âgés "j'ai prié une nuit avec le Prophète (r) et il restait tellement en position debout que j'ai failli faire quelque chose de mauvais". On lui demandait "quelle est cette mauvaise chose que tu as failli faire?". Il répondit "j'ai faillit m'assoir et le laisser debout tout seul" (rapporté dans les deux authentiques). Pour Lui (Ibn Mas3oud) s'assoir parce qu'il était épuisé est quelque chose de mauvais!
Ainsi était la prière du Prophète (
r). Il (r) restait longtemps debout puis longtemps incliné puis longtemps prosterné...
Il récitait différentes invocations dans son inclinaison, sa prosternation, quand il était assis entre les prosternations... Des invocations qui remplissaient le cœur d'humilité et de crainte. Ô combien avons-nous besoin de les lire, de les mémoriser et de les utiliser dans nos invocations.

Lorsqu'il (r) s'inclinait, il disait "Tu es le glorifié, Le sanctifié, Le Seigneur des anges et de l'esprit سُبوحٌ قُدوسٌ رب الملائكة و الروح" (rapporté par Mouslim). Et il (r) disait également "Ô mon seigneur c'est pour Toi que je me suis incliné, c'est en Toi que j'ai foi, c'est à Toi que je me suis soumis, à Toi se sont dévoués mon ouïe, ma vue, mon cerveau, mes os et mes nerfs

اللهم لك ركعت و بك آمنت و لك أسلمت و خشع سمعي و بصري و مُخي و عَظْمي و عَصَبي rapporté par Mouslim

Il (r) disait lorsqu'il se prosternait "Ô mon seigneur c'est pour Toi que je me suis prosterné, c'est en Toi que j'ai foi, c'est à Toi que je me suis soumis, mon visage s'est prosterné pour celui qui l'a créé et façonné et qui lui a donné l'ouïe et la vue, qu'Allah soit béni Le meilleur des créateurs

اللهم لك سجدت و بك آمنت و بك أسلمت سجد وَجْهي للذي خلقه و صوره و شق سمعه و بصره فتبارك الله أحسن الخالقين (rapporté par Mouslim)

Entre les deux prosternations, il (r) disait "ô mon Seigneur pardonne moi, fais moi miséricorde, corrige moi (mes erreurs), élève moi, pourvoie à mes besoins et guide moi"

اللهم اغفر لي و ارحمني و اجبرني و ارفعني و ارزقني و اهدني (rapporté pas Ahled et Ibn-Majah)

Ainsi était sa prière (r). Sa prière était une prière pleine d'humilité et d'amour pour Allah.



2ème Partie


Nous avons parlé d'un seul aspect parmi les adorations du Prophète (r), la prière.
Quant à son jeûne, il (
r) avait l'habitude de jeûner le mois du Ramadan qui est un pilier et une obligation et lorsque venait le mois de Ramadan, il (r) se consacrait à l'adoration d'Allah. Jibril venait lui faire réciter le Coran pendant le mois de Ramadan. Et il était plus généreux que la pluie qui précède le vent pendant le mois de Ramadan. Et lorsque les dix dernières nuits arrivaient son effort ne faisait que s'accroître. "Il (r) retroussait ses manches, faisait vivre ses nuits et réveiller ses épouses" (hadith). Le Prophète (r) réveillait ses épouses pour qu'elles aient leur part du butin. Il (r) n'aimait pas être seul à adorer Allah. Il (r) voulait que les gens de sa demeure participent.
Oummou Salam rapporte que "le Prophète (
r) s'est réveillé une nuit et qu'il (r) a dit: sobhanallah (gloire à Allah)! Que de troubles sont descendus cette nuit! Et que de trésors ont été ouverts! Réveillez les résidentes des chambres! Combien de femmes sont vêtues sur terre mais seront dénudées dans l'au-delà!". Le Prophète (r) dormait donc et il s'est soudainement réveillé et il a dit "sobhanallah (gloire à Allah)! Que de troubles sont descendus cette nuit!" Et ceci est une exclamation en forme d'interrogation. Cette phrase signifie donc l'étonnement. C'est aussi un signe de sa Prophétie (r) puisqu'il informe par sa révélation concernant le monde invisible. Il informe de ce qui va arrivait comme trouble soit par l'intermédiaire de l'ange Jibril, ou alors c'est par l'intermédiaire d'une révélation qu'il a reçu pendant son sommeil. C'est d'ailleurs pour cela que le Prophète (r) parle de descente. Et ainsi lorsqu'il (r) dit "et que de trésors ont été ouverts", il (r) veut à travers cette phrase (et Allah sait mieux) nous informer des subsistances qui sont données. Al-Hafidh a dit dans son ouvrage dans Al-Fath "il (r) a parlé de miséricorde pour désigner les trésors qui sont descendus comme le verset dit "les trésors de la miséricorde de mon Seigneur" tout comme il mentionne les troubles comme étant un châtiment parce qu'ils en sont la cause principale". Quant à la parole du Prophète (r) "Réveillez les résidentes des chambres!" cela désigne les chambres des épouses du Prophète (r) donc il demande à ce qu'on réveille ses épouses pour qu'elles prient cette nuit là. Al-Hafidh Ibn Abd-El-Barr a dit "il se peut que cette nuit là soit la nuit du destin pendant laquelle chaque décret descend tout comme il se peut que ce soit une autre nuit".
Quant à sa parole (
r) "Combien de femmes sont vêtues sur terre mais seront dénudées dans l'au-delà!", cette parole a plusieurs explications et toutes ces explications sont authentiques.


La première: elles sont vêtues dans la vie d'ici bas dans le sens où elles ont des habits mais dénudées dans la vie de l'au-delà dans le sens où elles n'ont pas de récompense parce que leurs vêtements n'avaient rien à voir avec ce que la religion demande et commande, elles se vêtaient de vêtements fins et moulants, elles s'exhibaient, elles étaient "vêtues mais dénudées en même temps" comme cela a été stipulé dans un autre hadith.


La deuxième explication: elles sont vêtues dans la vie d'ici bas dans le sens où elles étaient noyées dans le luxe de cette vie mais dénudées dans la vie de l'au-delà dans le sens où elles ne sont pas reconnaissantes envers leur Seigneur.


La troisième explication: elles sont vêtues dans la vie d'ici bas dans le sens où elles avaient un époux pieux parce que l'époux pieux est un vêtement pour la femme tout comme l'épouse pieuse est un vêtement pour l'époux comme Allah le dit "elles sont un vêtement pour vous et vous êtes un vêtement pour elles". Mais elles seront dénudées dans la vie de l'au-delà dans le sens où elles n'auront pas de bonnes actions à leur effectif. Si la femme est ainsi, si elle a un époux pieux et rencontre Allah sans bonnes œuvres elle sera dénudée le jour du jugement dernier, dénudée parce que son époux qui était pour elle un vêtement ne lui aura été d'aucune utilité.


Allah dit "point de liens de parenté entre eux ce jour là". Ou encore lorsque le verset "et avertit ta tribu, ceux qui te sont le plus proche" fut révélé, le Prophète (
r) dit "Ô vous la tribu de Qoraïch achetez vos âmes auprès d'Allah car je ne pourrais rien pour vous le jugement dernier, Ô vous la tribu de Béni Abdi-Manaf achetez vos âmes auprès d'Allah car je ne pourrais rien pour vous le jugement dernier, Ô toi Abbas fils de Abel-Mottaleb achète ton âme auprès d'Allah car je ne pourrais rien pour toi le jugement dernier, Ô toi Abbas fils de Abel-Mottaleb achète ton âme auprès d'Allah car je ne pourrais rien pour toi le jugement dernier, Ô toi Saffya tante paternelle du messager d'Allah achète ton âme auprès d'Allah car je ne pourrais rien pour toi le jugement dernier, Ô toi Fatima fille du messager d'Allah demande de mes richesses ce que tu veux je ne pourrais rien pour toi le jugement dernier".


Ainsi le Prophète (
r) était dans l'adoration et ainsi il (r) voulait que sa famille soit. Il pratiquait les adorations, il priait, il jeûnait et il (r) ne se contentait pas des obligations comme les cinq prières ou le jeûne du mois de Ramadan.
Il (
r) jeûnait les trois jours lunaires du milieu du mois lunaire, les treize, quatorze et quinze de chaque mois. Il (r) disait "jeûner trois jours de chaque mois lunaire équivaut à jeûner toute l'année" (rapporté par An-Nasaï). Il (r) jeûnait également les lundis et jeudis de chaque semaine et lorsqu'on l'interrogea à propos de ce jeûne il (r) répondait "les actions sont exposées à Allah les lundis et jeudis et j'aime que mes actions soient exposées à Allah alors que je suis en état de jeûne". "Il (r) jeûnait à un tél point qu'on avait l'impression qu'il ne mangeait jamais et il rompait à un tél point qu'on avait l'impression qu'il ne jeûnait jamais" (hadith). Quelque fois le Prophète (r) jeûnait et pratiquait le wiçal الوصال c'est-à-dire qu'il continuait de jeûnait même après le coucher su soleil. Le Prophète (r) interdisait à ses compagnons de pratiquait ce genre de jeûne par clémence pour eux. Les compagnons disaient "Ô messager d'Allah tu pratique le wiçal et nous?" c'est-à-dire nous voulons suivre ton exemple et nous aussi le pratiquer. Mais il (r) leur disait "qui d'entre vous est comme moi? Je passe la nuit alors qu'Allah me nourrit et m'abreuve" (rapporté dans les deux authentiques). Les savants ont divergé à propos de cette alimentation et de cet abreuvage est-il réel ou non? Certains ont dit qu'il est réel c'est-à-dire qu'Allah le nourrit réellement et l'abreuve réellement et cela ne contredit pas son wiçal (r). D'autres ont déduit que cette nutrition et cet abreuvage n'est pas réel mais qu'en fait Allah lui donne la force de quelqu'un qui s'alimente et s'abreuve et c'est entre autre l'opinion de l'imam Nawawi. Ce qui vient appuyer cette idée c'est la version dans l'authentique de Boukhari dans laquelle le Prophète (r) "je passe la journée alors qu'Allah me nourrit et m'abreuve" et donc en prenant en compte cette version si l'on dit qu'Allah le nourrit et l'abreuve réellement le jeûne n'a plus aucun sens. Donc cela sous entend qu'en fait Allah lui donne une force et Il le nourrit spirituellement.


Qui parmi les gens peut arriver jusqu'à ce degrés? Parler du Prophète (
r) et parler de l'aspect spirituel de sa vie peut prendre du temps. Cependant il nous suffit de savoir que ce que nous avons dit et énumérer est une preuve flagrante et un argument implacable pour démontrer qu'il est bien un Envoyé et Messager d'Allah. Allah a dit "par l'étoile à son déclin! Votre compagnon ne s'est pas égaré et n'a pas été induit en erreur et il ne prononce rien sous l'effet de la passion, ce n'est rien d'autre qu'une révélation inspirée". Les imposteurs ne pourront jamais avoir un cœur aussi reconnaissant que celui du Prophète (r). Les imposteurs et charlatans ne pourront jamais avoir une langue aussi évocatrice de son Seigneur comme celle du Messager d'Allah (r). Les imposteurs et charlatans ne pourront jamais avoir un corps aussi patient que celui du Messager d'Allah (r). Qu'Allah te bénisse et te salue ô messager d'Allah.

 

Affichages : 1498

Horaires de Prières (*)

Horraires du 11/12/2018
Fajr : 07:13
Dohr : 12:46
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11