Publication : samedi 4 juin 2011

Mosquee Halluin

Sermon du : 2011/05/27

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Les dangers de la langue

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1ère Partie

 

O musulmans! Il n'y a pas de mal à ce qu'on revienne encore une fois au sujet qui concerne la langue.

La langue, ce petit membre qui peut conduire l'individu soit au paradis soit en enfer, soit au bonheur soit au malheur.

La langue est une arme à double tranchant. On peut l'utiliser dans le bien et la piété ou inversement dans le mal et la corruption. La langue peut être un moyen pour la fondation et la correction tout comme il peut être un moyen de destruction et de corruption.

Cette langue, son affaire est étonnante et son danger terrible. La plupart des fautes, des péchés et actes de désobéissance sont commis par la langue. Nulle divinité en dehors d'Allah! Combien d'honneur la langue a souillé! Nulle divinité en dehors d'Allah! Combien d'individus la langue fait tomber dans le péché! Nulle divinité en dehors d'Allah! Combien de réputation la langue a terni! Nulle divinité en dehors d'Allah! Combien de foyers la langue a effondré!

Le messager de la guidée (sw), dans le célèbre hadith de Mou3adh Ibn Jabal, après avoir fait une série de recommandation à propos des prescriptions religieuses, il (sw) lui dit "ne veux-tu pas que je t'indique comment posséder tout cela?" le compagnon dit "si O messager d'Allah!". Il (sw) prit sa langue puis il lui dit "retiens-la!". Mou3adh dit alors "O prophète d'Allah devrons nous rendre des comptes à cause de ce que nous disons?". Le prophète (sw) dit "que ta mère te perde O Mou3adh! Et qu'est-ce qui fera chuter les gens en enfer par leur visage (et dans une version par leurs narines) si ce n’est la récolte de leur langue".

Allah dit dans les éloges de ses pieux serviteurs "et ceux qui se détournent de la futilité". Et la futilité c'est tout ce qui n'est pas bénéfique dans l'au-delà, tout ce qui est nuisible dans l'au-delà. Allah dit également à propos de ses alliés pieux "O vous qui avez la foi craignez Allah et parlez avec droiture afin qu'il améliore vos actions et vous pardonne vos péchés. Quiconque obéit à Allah et à son messager obtient certes une grande réussite". Parler avec droiture c'est la parole de vérité ou celle qui s'en approche lorsqu’on n’a pas de certitude. Lire le coran, le rappel d'Allah, appeler à un acte recommandable, réprouver un acte blâmable, acquérir une science ou l'enseigner tout cela fait partie de la parole de droiture. Est aussi considéré comme parole de droiture le fait de parler avec douceur lorsqu'on s'adresse aux gens. "O vous qui avez la foi craignez Allah et parlez avec droiture" puis Allah a mentionné tout ce qu'amène la parole de droiture et il dit "afin qu'il améliore vos actions et vous pardonne vos péchés". L'amélioration des actions et leur acceptation et l'absolution des péchés dépendent de la crainte d'Allah et de la parole de droiture.

Le messager d'Allah (sw) disait "celui qui me garantit ce qui se trouve entre ses deux mâchoires (c'est-à-dire la langue) et ses deux jambes je lui garantie le paradis". Garantir ce qui se trouve entre ses deux lèvres c'est ne parler que pour dire du bien ou lorsqu'il y a un mal à parler ou qu'on risque de se mêler de ce qui ne nous regarde pas il faut garder le silence. Ce qui se trouve entre ses deux jambes c'est le sexe. Garantir cela c'est rendre le droit que ce membre a en ne l'utilisant que dans le licite et l'éloigner de l'illicite.

Alhafidh dans son ouvrage Alfath commente ce hadith en rapportant la parole de Ibn Battal "ce hadith prouve que la pire des calamités ici bas pour l'individu c'est sa langue et son sexe. Celui donc qui est préservé de leur mal est préservé du plus grand des maux".

Il est étonnant de voir que l'homme cherche à préserver ses membres de la pratique du péché et s'il le commet il le ressent et s'en veut, sauf la langue qu'il utilise la plupart du temps sans aucune attention.

Combien de fois la langue tombe dans le péché! Combien de mauvaises paroles nous avons prononcé et les deux anges ont inscrit! Ils l'ont inscrit dans un registre que l'individu verra et lira et à cause duquel il sera envahi par l'affliction et le regret. Allah a dit "il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur aguerri prêt à l'inscrire". Combien de paroles l'individu prononce sans prêter attention et pourtant elle le fait tomber en enfer 70 années. Et combien de bonnes paroles l'individu prononcent sans qu'il pense que cela a une grande importance et pourtant grâce à elle, Allah lui inscrit la satisfaction éternelle. Cela a été rapporté et authentifié par Boukhari "peut-être qu'une parole qui fait partie de la satisfaction d'Allah est dite par un individu grâce à laquelle Alla l'élève en degrés et lui donne le paradis et combien de paroles qui engendre le courroux d'Allah est dite par un individu le fait chuter dans l'enfer pendant 70 années".

Le compagnon Abou Bakr pleurait et il montrait sa langue en disant "voilà ce qui cause mes malheurs". Ibn Mas3oud, lui, disait "il n'y a pas quelque chose qui mérite autant la longue peine de prison que la langue". Un poète disait "prend garde contre ta langue O être humain! Prend garde qu'il ne te morde parce que c'est un scorpion. Combien sont aujourd'hui dans leur tombe, ils ont péri par la cause de leur langue. Même les plus brave n'osaient aller à leur encontre".

Parmi les moyens de préserver sa langue l'individu doit l'orienter et l'utiliser dans le service de la religion.

Le compagnon Hassan Ibn Thabit faisait partie des grands poètes de l'Islam. Il avait pour habitude de faire les éloges de l'Islam ainsi que le messager d'Allah (sw). Le prophète (sw) l'élevait sur le minbar en lui disant "pratique la rime contre les idolâtres et (sache) que Jibril est avec toi. O mon seigneur aide le par l'esprit pur!". Il faisait donc des rimes et des proses contre les idolâtres et en particulier contre Sofyan Ibn Harith qui, lui-même était poète parmi les idolâtres avant de se convertir à l'Islam et faisait des poèmes contre le messager d'Allah. Hassan Ibn Thabit disait "tu as dénigré Mohammad et à mon tour je dénigre (ceux qui le dénigre). Auprès d'Allah sans aucun doute tu trouveras une juste sanction. Oses-tu le dénigrer alors que tu n'es point à sa hauteur. La réponse à votre parole ne pourra être que le sacrifice. Ceux d'entre vous qui dénigre le messager d'Allah et ceux qui le soutiennent ne sont point équivalents. Mon père, son père et mon honneur sont pour l'honneur de Mohammad un rempart contre vous". L'imam Zouhri disait "les meilleures rimes prononcées par les arabes furent celles de Hassan Ibn Thabit le jour de badr". Hassan Ibn Thabit a dit ce jour là "quel grand jour fut le jour de Badr lorsque s'opposèrent à eux Jibril sous notre étendard ainsi que Mohammad". Hasan Ibn Thabit était donc le leader des poètes pieux au paradis.

Le messager d'Allah (sw) a dit "la meilleure chose qui a été dite par Lobayt fut: toute chose en dehors n'est-elle pas vaine?".

Le compagnon Abdollah Ibn Rawaha lui aussi faisait partie des poètes de l'Islam. Il mourut en martyr pendant la bataille de Mou'tah. Il disait au prophète (sw) "qu'Allah renforce ce bien avec lequel il t'a envoyé. Qu'il te renforce du même renforcement qu'il donna à Moussa et qu'il te soutienne du même soutien". Lorsqu'il partit pour la bataille de Mou'tah où il tomba en martyr, il ne regarda personne à part le messager d'Allah (sw) et il dit "que la paix et le salut se succèdent pour un homme à qui je fais mes adieux au milieu des palmiers, il est le meilleur à qui on peut faire ses adieux et le meilleur des confidents". C'est lui aussi qui a dit dans ses rimes à propos du messager d'Allah (sw) "s'il n'avait pas amené des signes clairvoyants avec lui, son état, son caractère qui suffirait pour nous convaincre qu'il dit vérité".

Ces poètes ont utilisé leur langue dans l'agrément d'Allah. Ils ont donc eu le succès et la réussite. Mais en face il y eut des poètes qui utilisaient leur langue pour détruire corrompre et pour combattre l'Islam et les siens.

Ils firent donc partie des gens de l'enfer. Parmi il y eut le poète امرء القيس Mrou'ou lqayss, il fut le porteur d'étendard des poètes en enfer. Il a passé toute sa jeunesse dans le péché. Il ne connut dans sa vie que le vin et les femmes. Ill dit dans un de ses poèmes les plus célèbres "arrête toi un instant afin que nous pleurions à propos de celles qu'on aime". Le poète Ibn Hani l'andalous un des pervers est entré chez un prince et il lui dit "ce que tu veux toi et non pas ce que le destin veut, juge car c'est toi l'unique le puissant". Mais Allah lui enseigna qui est l'Unique le Tout-Puissant et Il lui donna une leçon qu'on ne peut oublier. Après avoir fait cette rime il sortit du palais et fut juste après atteint d'une maladie qui le faisait aboyer comme un chien sur son lit, il se lamentait et disait "c'est toi (mon seigneur ) en vérité l'Unique le Tout-Puissant". Il pleurait et faisait des rimes en disant "c'est avec un oeil qui est dans le besoin et qui demande que je regarde. Tu m'as humilié. Tu n'es pas à blâmé c'est moi seul qui suis à blâmer parce que j'ai voué mes espérances en quelqu'un d'autre que mon créateur".

Celui qui met ses espérances en dehors d'Allah est voué à la perte. Celui qui utilise sa langue et ses membres dans la désobéissance d'Allah, Allah l'humilie et le rabaisse. "Et celui qu'Allah humilie il n'y aura personne pour l'anoblir". Quant à celui qui utilise sa langue et ses membre dans l'obéissance d'Allah, Allah l'honore et le préserve et Allah est le meilleur des protecteurs et le plus Clément des cléments.

 

 


2ème Partie


O musulmans! La langue fait partie des plus grands privilèges et bienfaits dont Allah nous a comblés et pour laquelle nous devons être reconnaissants.

La langue traduit les réflexions de notre raison. Elle traduit les expressions de notre esprit. C'est un outil de compréhension entre les individus et un moyen d'explication. Elle est si petite mais son crime si grand. Elle a dans le bien un grand rôle et dans le mal de graves conséquences. Celui qui détend ses rennes elle le conduit vers un abîme profond.

Ne peut être sauvé du mal de la langue que celui qui l'attache aux règles de la législation religieuse. Celui qui préserve sa langue est sauf. Et celui qui la laissa s'échapper tombe dans la séduction.

On interrogea le prophète (sw) "lequel des hommes est le meilleur?" Il (sw) répondit "celui dont les autres musulmans sont à l'abri de ses mains et de sa langue". Il (sw) n'a pas dit celui qui passe ses nuits en prière ou celui qui passe ses journées à jeûner ou le pèlerinage ni telle ou telle adoration mais il (sw) a dit "celui dont les autres musulmans sont à l'abri de ses mains et de sa langue".

Selon Abou Saïd Alkhoudri le prophète (sw) a dit "lorsque le fils d'Adam se lève tous ses membres se soumettent à la langue et lui disent: crains Allah en nous car nous dépendons de toi, si tu es droit nous le serons et si tu es tordu nous le serons".

Il n'y a pas de contradiction entre ce hadith qui stipule que la langue c'est le membre le plus important et le hadith qui dit "il y a dans le corps un muscle s'il est saint c'est tout le corps qui l'est et s'il est altéré c'est tout le corps qui l'est, n'est-ce pas le cœur?". Dans ce dernier on comprend que c'est le cœur le membre le plus important pourtant le premier laisse entendre que c'est la langue. En réalité ces deux membres à la fois sont responsables, le cœur et la langue parce que la langue c'est le traducteur du cœur et son remplaçant dans l'apparence du corps. La langue est le porte-parole du cœur. La droiture de tout le corps dépend de la droiture de ces deux membres, la langue et le cœur. Cela est prouvé par la parole prophétique "la foi d'un serviteur ne saurait être droite que lorsque le cœur le sera et le cœur ne le sera que lorsque sa langue le sera".

 

Affichages : 2377

Horaires de Prières (*)

Horraires du 10/12/2018
Fajr : 07:12
Dohr : 12:45
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11