Publication : mardi 15 février 2011

Mosquee Halluin

Sermon du : 2011/02/04

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Le musulman c'est celui dont on est préserve de sa langue et de sa main

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1ère Partie


L'imam Boukhari ainsi que l'imam Mouslim ont rapporté selon Abdoullah Ibn Amr que le messager d'Allah (sw) a dit "le musulman c'est celui dont les (autres) musulmans sont à l'abri de sa langue et de ses mains".

L'Islam est une religion qui a pour fondement l'appel vers le bien et la bienfaisance et l'abandon de tout ce qui peut nuire aux autres. Parmi les objectifs des adorations que l'Islam a légiféré comme la prière, le jeûne, l'aumône ou encore le pèlerinage. Parmi ces objectifs, il y a l'éducation du musulman et son orientation vers la vie idéale.

Ignorent la réalité de l'Islam et son message qu'il véhicule, ceux qui se contentent de la pratique des adorations sans en récolter son fruit et son bénéfice. Celui, par exemple, qui prie mais commet les turpitudes et cause du tort à la création d'Allah, n'a pas la prière dans son intégralité. En effet Allah dit "la prière empêche les turpitudes et le blâmable". Ainsi celui qui jeûne mais commet las mauvaises pratiques et les mauvaises paroles, il n'a pas le jeûne dans son intégralité puisque le prophète (sw) a dit "celui qui n'arrête pas le faux témoignage et sa pratique, Allah n'a nullement besoin qu'il cesse de manger et de boire". Celui qui pratique son pèlerinage et pendant son pèlerinage, il est obscène, pervers et transgresseur, il n'obtient pas le pèlerinage authentique puisqu'Allah dit "il n'y a ni obscénité ni perversité ni polémique pendant le hajj". Et s'il revient de son pèlerinage et n'arrête pas de nuire aux gens et de leur causer du tort, il n'obtiendra pas le hajj "mabrour", c'est-à-dire,  le hajj bien accomplit et béni alors que le messager d'Allah (sw) a dit "le hajj bien accomplit n'a aucune autre récompense que le paradis". Et le mabrour c'est celui reste droit pendant toute sa vie après son pèlerinage.

Le musulman parfait ou le véritable musulman c'est comme le prophète (sw) a dit "le musulman c'est celui dont les (autres) musulmans sont à l'abri de sa langue et de ses mains". Donc les musulmans doivent être à l'abri et en sécurité face à sa langue et ses mains.

Concernant la langue, le musulman n'est pas insolent, ni obscène, ni médisant, ni menteur, ni quelqu'un qui porte atteinte à la dignité (des autres). Le musulman retient sa langue de tout mal et de tout vice.

Concernant ses mains le musulman ne nuit pas aux autres ni ne leur cause du tort avec ses mains. Il ne tue pas, ne ment pas, ne vole pas, ne pille pas. Il ne frappe pas les gens. Ses mains restent pacifiques, elles ne sont utilisées que pour le bien.

 

Dans une autre version dans l'authentique de Ibn Hibban le messager d'Allah (sw) a dit quelque chose de plus général, il a dit "le musulman c'est celui dont les gens sont à l'abri de sa langue et de ses mains". Dans ce hadith c'est tous les gens qui doivent être à l'abri de sa langue et de ses mains et non pas seulement les musulmans. Cette compréhension, à l'échelle humaine, de cesser les nuisances qui peuvent provenir de la langue ou des mains, le messager d'Allah (sw) l'a confirmé en disant "le musulman c'est celui dont les musulmans sont à l'abri de sa langue et de ses mains et le croyant c'est celui face auquel les gens sont en sécurité dans leur vie ou leurs richesses". Cela montre que l'Islam est une religion planétaire elle concerne toutes les personnes. Cette religion ne fait aucune distinction quant au bon comportement que ce soit avec le musulman ou un autre tant que l'autre est pacifique. Allah a dit "s'ils restent neutre à votre égard et ne vous combattent point et qu'ils vous offrent la paix alors Allah ne vous donne de chemin contre eux (c'est-à-dire il ne vous donne de permission pour attaquer)".

Il fait partie de l'éminence de l'Islam et de sa grandeur de voir que ses fidèles non seulement ne nuisent aux adhérents des autres religions et des autres communautés pacifiques, mais l'Islam leur commande aussi d'entretenir avec eux de bonnes relations. Allah dit "Allah ne vous interdit point d'être bienfaisant et d'être juste envers ceux qui ne vous combattent pas dans la religion et ne vous ont point fait sortir de chez vous Allah aime ceux qui sont justes".

Quelle éloquence et bienfaisance sort de ce verset. Allah commande ceux qui divergent avec eux dans la religion d'être bon avec eux, juste et équitable. Il les incite à cela en précisant à la fin de ce verset "Allah aime ceux qui sont justes". Quant à ceux qui combattent les musulmans ou les expulsent de chez eux Allah interdit d'entretenir des liens d'amitié avec eux, de les soutenir ou de les prendre comme alliés.

Le prophète (sw) était pour nous le meilleur modèle dans tous les domaines comme il l'a été dans les relations que le musulman doit entretenir avec les gens du livre. Il est rapporté à de nombreuses reprises qu'il (sw) avait l'habitude de les visiter quand ils tombaient malade, il les honorait quand à leur tour, ils le visitaient.

Il est rapporté que lorsque les chrétiens de Najran sont venus lui rendre visite, il leur a étalé sa cape et les a invité à s'assoir dessus. Tout comme il est rapporté qu'il faisait des emprunts chez les gens du livre et leur confiait ses affaires ou il les leur donner comme gage. Par exemple le prophète (sw) est décédé et son armure était chez un juif. Le prophète (sw) ne faisait pas cela parce que ses compagnons n'avait pas les moyens de lui prêter puisqu'il y avait certains de ses compagnons qui étaient riches et prêts à se sacrifier pour lui (sw) mais il(sw) faisait cela pour enseigner à sa communauté qu'on peut le faire.

D'ailleurs les musulmans avaient l'habitude de suivre le prophète (sw) dans son mode de vie puisqu'ils ont vécu et cohabité avec les fidèles des autres nations et religions dans la sérénité, la concorde et l'harmonie.

Le juif et le chrétien vivaient aux côtés du musulman, ils se visitaient et se faisaient des cadeaux. Il est rapporté qu'un enfant d'Ibn Omar a égorgé une chèvre et Ibn Omar lui a dit "en as-tu offert une part à notre voisin le juif?" Il s'étonna et demanda des explications. Ibn omar lui expliqua "le messager d'Allah (sw) nous a tellement recommandé d'être bon envers nos voisins qu'on pensait qu'il finirait par avoir droit à une part de notre héritage". Ibn Omar était donc voisin d'un juif et se souciait de lui faire des cadeaux.

Cela indique clairement que, dans les nobles vertus et les droits et devoirs mutuels dans la société, l'Islam ne fait pas de différence entre les musulmans et les autres. Tous les individus sont égaux dans ces droit et devoirs quelles que soient leurs croyances et leur religion. C'est le meilleur chemin que l'Islam demande de prendre pour bâtir la société idéale dans laquelle les individus cohabiteraient en harmonie, dans la concorde et la sérénité. Allah a dit "O vous les gens nous vous avons créé d'un mâle et d'une femme et nous avons fait de vous des peuples et des tribus distinctes afin que vous vous entreconnaissiez, le plus noble d'entre vous auprès d'Allah est le plus pieux, Allah est l'Omniscient et Connaisseur de tout". L'entreconnaissance citée dans ce verset implique l'harmonie, l'amour réciproque et non pas la distance et la rancoeur mutuelle. C'est le comportement et la relation que l'Islam commande aux musulmans d'avoir de manière générale et en particulier avec les non musulmans. Quant à ceux qui mettent de côté ces recommandations et ordres divins, ils sont pour l'Islam des transgresseurs, ils auront une bien mauvaise destination le jour du jugement dernier. C'est pour cela que le prophète (sw) a dit en s'adressant à ses compagnons "savez-vous qui est le ruiné?" Ils dirent "le ruiné pour nous c'est celui qui n'a ni dinar ni bien". Le prophète (sw) leur dit "le ruiné parmi les gens de ma communauté c'est celui qui viendra au jour du jugement dernier avec prières, jeûne et zakat mais il vient alors qu'il a insulté untel, il a accusé à tort de fornication ou d'adultère untel, il a dilapidé les richesses d'untel, il a fait couler le sang d'untel, il a frappé untel alors untel prendra de ses hassanate et untel prandra de ses hassanates jusqu'à ce qu'il n'ait plus aucune hassanate alors qu'il lui reste des dettes il se chargera des sayiate des autres et ensuite il sera jeté en enfer".


2ème Partie


O musulman il est rapporté que le prophète (sw) a dit "Allah a commencé cette affaire par la prophétie et la miséricorde , suivie de la succession (califat) et miséricorde , suivie d'un royaume et miséricorde, suivie de la tyrannie, l'oppression et la perversion dans cette nation, ils rendront licite la fornication et l’adultère , l'alcool et la soie et malgré cela ils continueront à avoir leurs subsistances et seront soutenus jusqu'à ce qu'ils rencontrent Allah".

 

 

Il (sw) a également dit dans un autre hadith "la prophétie sera parmi vous autant de temps qu'Allah veut qu'elle soit ensuite Allah l'élèvera et il y aura le califat selon la marche à suivre de la prophétie autant de temps qu'Allah veut que cela soit. Puis il y aura un royaume (mordu) autant de temps qu'Allah veut que cela soit puis Allah l'élèvera. Puis il y aura un royaume tyrannique autant de temps qu'Allah veut que cela soit puis Allah l'élèvera. Puis il y aura un califat selon la marche à suivre de la prophétie puis le prophète (sw) se tut".

Dans ces deux hadith le prophète (sw) nous narre la situation de la communauté depuis qu'elle fut fondée jusqu'à la fin du monde. Un jour le messager d'Allah (sw) a prié la prière du fajr puis il s'est adressé aux gens et les a informé de tout ce qui se déroulera jusqu'au jour du jugement dernier. Il leur raconta tout cela jusqu'à ce que la prière de Dohr arriva. Là le prophète (sw) est descendu du minbar et a prié puis il est revenu sur le minbar pour reprendre son discours et à la prière de l3asr il descendit et pria puis il reprit la parole jusqu'au maghreb. Pendant une journée entière le prophète (sw) a raconté aux compagnons des évènements qui se dérouleront dans cette communauté.

Le prophète (sw) a commencé par dire "Allah a commencé cette affaire" et dans une autre version "Allah a fait commencé votre religion par la prophétie et la miséricorde". Et cela a duré 23 ans. Puis il (sw) dit "ensuite il y aura la succession (califat) et miséricorde" et nous savons que la durée du califat après la mort du prophète (sw) a duré trente ans comme le prophète (sw) nous l'a dit dans un autre hadith "le califat après moi durera trente ans". C'est la durée totale des régnes de Aboubakr, Omar Othman et Ali et il manque six moi et cela correspond à la durée du règne du calife pieux et bien guidé Omar Ibn Abdelaziz. Puis le prophète (sw) a dit "Puis il y aura un royaume (mordu)" ici le prophète (sw) a fait une métaphore pour indiquer que ceux qui détiendront ce royaume y seront fermement attachés. Ce royaume commença avec le début du règne de Mou3awiyah Ibn Abi Soufiane et il continua avec le règne des Abassides jusqu'à l'Empire ottoman ou le royaume ottoman qui prit fin en 1924. Ensuite le prophète (sw) a dit "ensuite il y aura la tyrannie, l'oppression et  la perversion dans cette nation". C'est-à-dire qu'après le royaume auquel s'attacheront fermement ses détenteurs il y aura le règne de la tyrannie et la perversion. Et il ne fait aucun doute que c'est ce règne que nous sommes en train de vivre. Et le prophète (sw) a continuer à expliquer que "ils rendront licite les sexes, l'alcool et la soie et malgré cela ils continueront à avoir leurs subsistances et seront soutenus jusqu'à ce qu'ils rencontrent Allah". Donc nous disons que ce règne c'est le règne de la répression, de la contrainte, de l'injustice. Les gouverneurs dans ce temps associent dans leur règne la répression avec l'injustice, la corruption, la décadence du comportement, la décadence sociale et économique. Tous les aspects sont corrompus. Puis le prophète (sw) a informé qu'ensuite il y aurait un califat selon la marche à suivre de la prophétie.

A travers ces deux hadiths nous comprenons que nous vivons en ce moment cette étape. L'étape de la tyrannie et la perversion. L'étape de l'injustice des gouverneurs envers les gouvernés à travers leur répression, l'effusion de sang et en portant atteinte à leur honneur, en les privant de leurs libertés, en pillant leurs richesses.

Les évènements qui ont lieu aujourd'hui dans le monde arabe et musulman ne sont qu'une preuve évidente que cette injustice a atteint son apogée à un tel point que ce n'est plus supportable. Et c'est ce qui pousse les peuples à se révolter et se dresser contre ces autorités.

Ces évènements nous prouvent aussi que le début de la fin du règne de la tyrannie et de la perversion commence à apparaitre à l'horizon et que le changement arrive à grand pas par la grâce d'Allah. Allah a dit "Allah ne change l'état d'un peuple que lorsqu'ils changent l'état de leur for intérieur". L'avenir des musulmans ne pourra être dessiné que par eux-mêmes.

Nous demandons donc à Allah qu'Il débarrasse les musulmans de ces tyrans injustes et qu'il leur accorde un leader juste qui entendra les versets d'Allah et les fera entendre.

 

Affichages : 2232

Horaires de Prières (*)

Horraires du 10/12/2018
Fajr : 07:12
Dohr : 12:45
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11