Publication : dimanche 30 janvier 2011

Mosquee Halluin

Sermon du : 2011/01/21

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : La fraternité en Islam

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1ère Partie


 

Nous avons indiqué précédemment que le Prophète (), lorsqu'il a émigré à Médine, il a mis en place les fondements sur lesquels devait se baser l'état de l'Islam et sa société. Il a mis en place ce qui devait renforcer la relation du musulman avec son seigneur et c'est pour cela qu'il a bâtit la mosquée. Nous avons étudié l'importance de la mosquée, son rôle et le comportement à adopter dans ces mosquées. Ensuite parmi les premières choses que le Prophète () a mises en place quand il est arrivé à Médine il a renforcé la relation des musulmans entre eux. C'est pour cela qu'il a mis en place la fraternité entre les émigrants et les médinois. Le sujet d'aujourd'hui sera donc la fraternité entre les musulmans.

Allah a dit "les croyants et les croyantes sont les alliés les uns des autres, ils commandent le convenable, interdisent le blâmable, accomplissent la salat, acquittent la zakat et obéissent à Allah et son messager. Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde car Allah est Puissant et Sage". Dans un autre verset "Les croyants ne sont que frères (entre eux)". La fraternité est une relation et une filiation bien plus forte que les liens de parenté ou de sang. Allah a donc incité à tout ce qui renforce cette liaison puisque c'est à travers ces liens que la religion se met en place et que les musulmans s'entraident. A l'inverse Allah a interdit tout ce qui diminuerait ou porterait atteinte à cette relation car quand la relation de fraternité est compromise c'est toute la religion qui risque de s'altérer d'une part, et d'autre part c'est le désordre et la division qui sont semés entre les musulmans. Allah a dit "O vous qui avez la foi craignez Allah de la meilleure crainte et ne mourrez qu'en pleine soumission. Et cramponnez-vous tous ensemble au (habl) câble d'Allah et ne soyez pas divisés, et rappelez vous le bienfait d'Allah sur vous lorsque vous étiez ennemis, c'est lui qui réconcilia vos cœurs. Puis par son bienfait vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d'un abîme de feu, c'est lui qui vous en a sauvés. Ainsi Allah vous montre ses signes afin que vous soyez bien guidés". Vois-tu dans ce verset comment Allah a comparé deux bienfaits pour les croyants. Le premier c'est qu'Il a unit entre les musulmans et le second c'est qu'Il les a sauvés du feu par la religion. Tout comme Allah a mis en évidence ce bienfait à son Messager () et il lui a dit "c'est Lui qui t'a soutenu par son secours ainsi que par l'assistance des croyants. Il a unit leur cœur par la foi. Même si tu dépensais tout ce qui est sur terre tu n'aurais pas pu unir leurs cœurs mais c'est Allah qui les a unis car Il est Puissant et Sage". Personne ne détient le moyen d'unir entre les cœurs en dehors d'Allah. C'est pour cela qu'Allah nous informe que même si on dépensait tout ce qu'on pouvait afin d'unir entre les cœurs on ne pourrait arriver à nos fins si ce n'est avec sa permission. Cela parce que les sentiments tels que l'amour, la bonne compagnie, l'agrément ou à l'inverse la haine, la solitude sont des sentiments qu'Allah gère. Il les met là où Il veut et les utilise comme Il veut. Et il n'y a de cœur sans qu'il soit entre les doigts du Miséricordieux, il en fait ce qu'il veut comme cela est rapporté dans un hadith authentique. Par sa Puissance Il a unifié entre les cœurs des serviteurs les croyants. Il a fait d'eux des frères dans la religion. Allah a même confirmé cette fraternité pendant les périodes d'hostilité et de combat entre deux groupes de musulmans. Allah a dit "et si deux groupes de croyants se combattent, faites la conciliation entre eux". Puis Il a dit "les croyants ne sont que des frères. Etablissez la concorde entre vos frères et craignez Allah afin qu'on vous fasse miséricorde". Ils sont donc des frères en toutes situations et en toutes périodes quelles que soient les circonstances ou les difficultés. Oui c'est une fraternité perpétuelle, ferme et enracinée entre ces deux parties de croyants qui se font la guerre comme cela a été rapporté à travers la pure révélation. Même dans ce genre de situation extrême la fraternité est toujours de mise alors qu'en est-il des moments où les personnes sont éloignées par l'espace ou le temps ou en temps de paix ou même pendant un moment où il n'y a qu'une petite divergence insignifiante entre eux? La réponse à cette question nous vient d'Allah. La réponse ne vient pas d'untel ou d'untel ou encore de traités internationaux ou de coutumes tribales. Allah dit "les croyants ne sont que frères". Ceci est un pacte mis en place par Allah entre les croyants jusqu'au jour dernier. Ce sens présent dans ce verset c'est le même cité par le Prophète de l'Islam () lorsqu'il dit "le musulman est le frère du musulman. Il n'est pas injuste envers lui, il ne livre pas (à son ennemi), il ne le méprise pas et ne le trahit pas. Il suffit pour un individu comme mal de mépriser son frère musulman. Tout ce qui appartient au musulman est sacré pour (son frère) musulman, son sang, ses richesses et son honneur". Dans un autre hadith "ne vous jalousez point, ne vous détestez point, ne pratiquez point la surenchère et que personne d'entre vous ne vende par dessus le commerce déjà conclu (par son frère) et soyez les serviteurs d'Allah, des frères". Cette unité et cette fraternité restent entre les gens dans leur vie, dans le barzakh (la période de transition entre la vie d'ici bas et le jour du jugement dernier, lorsque les gens sont dans les tombes). Il a également été rapporté que les âmes des croyants se visitent dans le barzakh et le jour du jugement dernier lorsque chacun demandera intercession en faveur de son frère comme cela a été authentifié dans des hadiths. Allah a dit "les amis seront ce jour là des ennemis sauf les pieux". Les amis qui se sont aimés en Allah, leur fraternité ne se rompra jamais ainsi que leur amitié. Par contre ceux qui se sont aimés et qui étaient amis pour autre qu'Allah leur amitié cessera. Pour la réalisation de cet objectif, Allah a interdit le fait de s'opposer, de se tourner le dos ou de ne plus se parler. Si deux musulmans se querellent ils ont un moment pour que le feu de la colère et de la division passent, c'est-à-dire seulement trois jours ensuite il leur est interdit de s'écarter l'un de l'autre et de rompre ses relations. Sinon ils seront tous deux dans le péchés à un tel point que leurs œuvres sont suspendues et ne sont plus exposées à Allah. C'est pour cela que le Prophète () a dit "il n'est pas permis au musulman de rompre ses relations avec son frère plus de trois nuits, ils se rencontrent mais se tournent le dos et le meilleur d'entre eux est celui qui commence à saluer son frère". Dans un autre hadith le Prophète () a dit "les actions sont exposées à Allah chaque lundi et jeudi et chaque individu qui n'associe point à Allah est pardonné sauf deux hommes qui ont une rancœur entre eux, on dit: laissez ces deux là jusqu'à ce qu'ils se réconcilient". Dans un autre "les portes du paradis s'ouvrent les lundis et jeudis et il est pardonné à chaque individu qui n'associent point à Allah sauf un homme qui a de la rancœur pour son frère, on dit: laissez ces deux là jusqu'à ce qu'ils réconcilient". Pourquoi? Tout simplement parce qu'ils créent des failles dans la construction de cette fraternité, leurs cœurs sont en discorde et ils se détestent. En même temps ils oublient ce qui les lie comme fraternité religieuse et tout ce qu'Allah leur commande entre eux comme le faite de renforcer leur relation. La sanction à cela c'est que leurs œuvres sont suspendues. Si l'un d'entre eux salue et que l'autre refuse de lui répondre celui qui salue est exempté de ce péché tandis qu'il s'abat sur l'autre.

O musulmans! Allah exige que nous ayons le cœur ouvert pour les croyants et de ne pas les tromper ni les trahir, Allah a fait de cela une cause d'entrer au paradis. L'imam Ahmed a rapporté dans son mousnad un hadith à propos duquel Ibn Kathir a dit "il est authentique selon les conditions d'authentification des deux cheykh (Boukhari et Mouslim)". Dans ce hadith Abdollah Ibn Amr a dit "alors que j'étais chez le Prophète () il nous a dit: un homme qui est promis au paradis va apparaitre de ce col et un homme est arrivé de cet endroit. Puis la seconde fois le Prophète () nous a répété la même chose et le même homme est apparu. Et la troisième fois toujours le même homme". Abdollah a dit "je l'ai suivi pour savoir ce que sont ses œuvres pour mériter le paradis". Il est allé chez lui en demandant l'hospitalité pour connaitre ses œuvres et il poursuit "je ne l'ai pas vu prier plus que nous ni lire plus que nous, je lui ai donc demandé: comment es-tu arrivé à ce que le Prophète () a dit?" Il Lui a répondu "O fils de mon frère sache que je ne dors jamais en ayant une quelconque rancœur ou haine ou jalousie envers n'importe quel musulman. Je ne jalouse personne pour un bienfait dont il a été comblé par Allah". Abdollah lui dit alors "c'est ce qui t'a amené à ce degrés". Vois-tu cette œuvre mon frère qui ne demande ni dépense de richesse, ni veiller des heures durant la nuit en prière, ni priver son âme des jours et des jours en jeûnant? C'est en réalité une œuvre bien plus difficile sauf pour ceux qu'Allah a facilité. C'est la pureté du cœur de toutes haines, ou jalousies envers son frère musulman. Le messager d'Allah () a même informé que la foi dépend de cette fraternité. Ta foi sera en fonction de ce que tu ressens pour tes frères musulmans en amour et en miséricorde. Si tu ressens de l'amour pour les musulmans qui sont fortement attachés aux pratiques sache alors que ta foi est forte. Au contraire si tu ne fais aucun grief de leur situation, si tu ne te soucies pas d'eux et ne ressens rien de ces sentiments pour eux sache alors que ta foi est faible. Le Prophète () a dit "nul d'entre vous ne sera véritablement croyant que lorsqu'il aimera pour son frère ce qu'il aime pour lui-même". Aime donc pour tes frères ce que tu aimes avoir toi même et n'éprouve point de jalousie à l'encontre de tes frères.

Cette fraternité est grandiose. Le Prophète () a fait sortir du groupe des musulmans tous ceux qui les trompent. Il () a dit "celui qui nous trompent ne fait pas partie des nôtres" et dans une autre version "celui qui trompe ne fait pas partie des nôtres". Il en a sortit aussi ceux qui ne respectent pas les plus âgés et ne sont pas doux envers les plus jeunes. Il () a dit "il n'est pas des notre celui qui ne respecte pas les plus âgés et n'est point miséricordieux envers les plus jeunes et ne reconnait pas au savant son droit". Chez ce genre d'individus la fraternité est altérée à un tel point qu'il ne ressent plus que ceux qui sont autour de lui sont des frères pour lui et il ne ressent plus aucun dégoût au fait de les tromper ou de les trahir. Le caractère du véritable croyant c'est qu'il aime les musulmans et ils l'aiment et il aime pour eux ce qu'il aime pour lui-même. Quant à l'autre individu, celui qui ne ressent pas qu'ils sont des frères pour lui, il a l'impression d'être un étranger au milieu d'une jungle habitée par des brutes et au milieu d'un monde de fantômes, il n'a donc aucun mal à s'enfler d'orgueil face à eux et il n'éprouve aucune honte dans la méprise des plus âgés ou la dureté avec les plus jeunes. C'est pour cela que le Prophète () a dit à propos de ce genre d'individus "il n'est pas des nôtres". Tu vas comprendre à travers deux hadiths que nous allons citer l'attachement de la législation divine dans l'édification de la fraternité entre les musulmans et la préservation de sa force et à l'inverse elle repousse tout ce qui peut l'affaiblir ou contredire sa marche à suivre. Le Prophète () a dit "si l’un d'entre vous aime son frère qu'il l'informe de son amour pour lui" et dans une version "qu'il se rende chez lui pour l'informer qu'il l'aime en Allah". Le hadith dit "si l'un d'entre vous aime son frère..." Mais de quel frère il s'agit ici? Du frère de sang? Ou du frère dans la citoyenneté? Ou du collègue au travail? Ou du club sportif? Non et mille non! Il s'agit ici de son frère dans la religion qu'il aime parce qu'il le voit obéir à Allah et s'attacher à son commandement. Là il faut que ce sentiment caché et secret sorte et apparaisse. Il doit le déclarer et le revendiquer et dire "je t'aime". Et ainsi Allah l'aimera également comme Allah nous en a informé à travers les dires du Prophète () qui a dit "mon amour concernera nécessairement ceux qui s'aiment pour moi ainsi que ceux qui s'assoient pour moi et c'eux qui ceux visitent pour moi". Quelle grande récompense! Ce ne sont certes pas des richesses ou des biens immobiliers ou des enfants mais la récompense c'est qu'Allah à son tour t'aime. A l'inverse il y a le hadith du Prophète () qui dit "celui qui se revendique des principes d'adhésion du paganisme dites-lui que tu mordes le sexe de ton père (et dites-le) sans utiliser de métaphores". Par ailleurs un homme qui était auprès de Oubay Ibn Kaab, a appelait "O vous la tribu des bani Untel" en disant cela il était en train d'appeler l'aide sa tribu par esprit de tribalisme. C'est une devise tribaliste. Oubay Ibn Kaab lui dit "mords le sexe de ton père". L'homme choqué lui dit "je ne te savais aussi insolent et obscène o Abou Moundhir!". Oubay lui répondit "c'est ce que le Prophète () nous a ordonné: celui qui se revendique des principes d'adhésion du paganisme dites-lui que tu mordes le sexe de ton père (et dites-le) sans utiliser de métaphores". Vois-tu comment il était interdit pour les musulmans d'avoir un quelconque esprit de clan ou de tribalisme si ce n'est le fait de se revendiquer de l'islam.

La législation de l'Islam s'est attachée à cette édification des relations fraternelles entre les musulmans. Allah réserve les plus grandes récompenses pour ceux qui renforcent ces liens et repoussent tout ce qui peut l'affaiblir. Le messager de la guidée () a informé que celui qui œuvre pour réconcilier entre les musulmans il a la récompense de celui qui jeune et veille en prière. Le Prophète () a dit "ne voulez-vous pas que je vous informe de ce qui est mieux que jeûner ou veiller en prière?". Les compagnons répondirent "oui informe nous". Il () dit "réconcilier entre les gens parce que la rupture entre les gens c'est ce qui rase mais je ne dirais pas que cela rase les cheveux mais elle rase la religion". Vois donc comment le Prophète () a fait de la fraternité entre les musulmans et l'unité entre leur cœur un fondement pour la mise en place de la religion et de sa sureté. A l'inverse, il n'a pas fait de la rupture entre eux juste quelque chose qui affaiblit la religion mais qui la "rase" comme on rase les cheveux. De quel grand principe (la fraternité) nous nous sommes distraits! Et quelle liaison nous avons négligé!

 

 

 

2ème Partie

 

O musulmans! Tous musulmans et musulmanes doivent contribuer à l'édification de cette bâtisse (la fraternité) entre les cœurs, cette liaison et cette relation sentimentale. Il doit aussi s'attacher à tout ce qui peut la renforcer et s'éloigner de tout ce qui peut l'affaiblir. De là l'Islam a incité à tous ce qui renforce et soutient l'édification de la fraternité et il a mis en garde contre tout ce qui méprise cette construction ou peut la mettre à mal. Le Prophète () a dit concernant l'incitation vers cette fraternité "celui qui soulage un musulman d'une peine parmi les peines de la vie d'ici-bas Allah le soulage d'une peine le jour du jugement dernier et celui qui facilite d'une difficulté Allah lui facilitera dans la vie d'ici-bas et celle de l'au-delà et celui qui cache (les défauts) d'un musulmans Allah lui cachera (ses défauts) dans la vie d'ici bas et celle de l'au-delà et Allah vient en aide au serviteur tant que le serviteur vient en aide à son frère". Dans un autre hadith le Prophète () a dit "la personne la plus aimée auprès d'Allah est celle qui est la plus serviable auprès des autres et la meilleure des œuvres auprès d'Allah c'est une réjouissance que tu fais entrer dans le cœur du musulman". Ibn Omar qui a rapporté ce hadith a dit "marcher avec un frère pour son besoin m'est préférable que de faire un i3tikaf pendant un mois (une retraite) dans cette mosquée (la mosquée du Prophète ())". Par contre face à cela, face à ce qui renforce la fraternité, il y a ce qui la méprise ou la met à mal, le Prophète () a dit "à chaque fois qu'un individu trompe un musulman en rabaissant son honneur et en bravant sa dignité, Allah l'abandonnera là où il aurait aimé qu'il le soutienne". Tout comme Allah aimera nécessairement celui qui aime pour Lui, Il déclarera la guerre à ceux qui seront hostiles à ses alliés les pieux. Allah a dit comme cela est relaté par le Prophète () "celui qui est hostile à un de mes alliés, je lui déclare la guerre".

Nous les musulmans, lorsque nous nous plaignons de l'hégémonie (la supériorité) des ennemis qui s'attaquent à nous comme les prédateurs voraces se ruent vers leurs gamelles. Tout cela ne résulte en réalité que de l'insouciance des musulmans les uns des autres et du fait qu'ils négligent le commandement d'Allah qui leur a ordonné d'être comme une bâtisse bien ajustée et comme un seul et même corps si l'un des membres se plaint c'est tout le corps qui souffre de fièvre et de somnolence.

Affichages : 2509

Horaires de Prières (*)

Horraires du 11/12/2018
Fajr : 07:13
Dohr : 12:46
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11