Publication : jeudi 20 janvier 2011

 

Sermon du : 2011/01/07

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Le comportement dans la mosquée

 

 1ère partie

Nous avons parlé précédemment de la place de la mosquée en Islam. Nous allons aujourd'hui nous attacher aux règles et au comportement qu'on se doit de respecter à la mosquée.

En effet les mosquées sont les demeures d'Allah et celui qui aime Allah aimera ses demeures et le visitera souvent en s'y rendant. Allah a dit "les mosquées appartiennent à Allah, n'invoquez donc personne avec Allah".

Quand l'invité est reçu chez les généreux et dans leurs demeures, il a droit à leurs générosités, leur bienfait, il reçoit leurs cadeaux et gagne leur générosité. Qu'en serait-il alors de l'hôte qui se rend chez le seigneur de l'univers et le plus généreux des généreux? Salmane Alfarissi rapporte que le prophète (sw) a dit "celui qui fait ses ablutions chez lui et les fait convenablement puis vient à la mosquée c'est qu'il visite la mosquée et le visité honore le visiteur".

Il n'y a pas de doute que la meilleure chose qu'Allah puisse donner à celui qui le visite c'est qu'il lui fasse goûter au délice de sa proximité et au parfum de l'invocation secrète. Et par dessus tout Allah lui donne la preuve de la foi. Allah dit "ne peuplent les mosquées d'Allah que ceux qui croient en Allah et au jour dernier". Alhafidh Ibn Kathir a dit dans l'éxégèse de ce verset "Allah atteste que ceux qui peuplent les mosquées ont le foi".

Il faut aussi savoir que dans les différentes étapes du jour dernier, dans les moments difficiles du jour dernier, celui qui fréquente la mosquée sera sous l'ombre du Miséricordieux en sécurité et serein. Selon Abou Hourayra le messager d'Allah (sw) a dit "sept (catégories de personnes) Allah les protégera sous son ombre le jour où il n'y aura aucune ombre sauf la sienne" et parmi ces sept personnes il (sw) a cité "un homme dont le coeur est attaché aux mosquées". Ensuite Allah continuera à lui faire bénéficier de ses bienfaits en lui donnant le paradis et tout ce qu'il y a mis comme délices, bienfaits et privilèges. Toujours selon Abou Hourayra le prophète (sw) a dit "celui va à la mosquée matin et soir, Allah lui prépare un nouzoul au paradis". Le nouzoul c'est tout ce qu'on offre à son hote que ce soit en nourriture, boisson, accueil ou autre.

Les mosquées ne sont pas uniquement des temples dans lesquels on célébre les offices de prières et les cérémonies car la terre toute entière est pour la nation de Mohammad (sw) un endroit pour prier et un moyen de purification. Le compagnon Abou dhar a dit "j'ai demandé au prophète (sw) quelle mosquée a été, pour la première fois, construite sur terre?"Il (sw) répondit "la mosquée sainte (La Mecque)"."Puis laquelle?" Il (sw) dit "puis la mosquée Alaqsa". Puis il demanda "combien de temps il y eut entre les deux?"il (sw) dit "quarante années". Puis Il (sw) dit "quand la prière arrive, là où tu te trouves prie car c'est ta mosquée".

Les mosquées qui sont les demeures d'Allah sont aussi et surtout ces endroits vers lesquels se rendent le musulman pour mettre un terme au chahut de la vie matérielle et pour se libérer des chaînes que sont ses soucis de la vie terrestre. Il y trouve les jardins du paradis en abondance. De temps en temps, il s'y rend pour assister aux assemblées du rappel d'Allah et de récitation du coran qui lui permettent d'atteindre à la pureté de l'âme et la rencontre de son créateur. Ou encore pour écouter les prêches et les recommandations grâce auxquelles l'âme prend conscience de ses défauts et se purifie de tout ses vices et se dote de vertues. Ou encore pour assister aux assises de science et pour se cultiver dans la religion, ce qui lui permettra d'ouvrir l'esprit face à la sagesse de la législation divine. Tout cela dans une société spirituelle noble dans laquelle chacun s'attache à l'autre et dans laquelle les croyants réalisent la parole divine "entraidez-vous dans la bienfaisance et la piété et ne vous entraidez point le péché et la transgression". Ils récoltent à la mosquée de grands bénéfices. Selon Abou Hourayra le message d'Allah (sw) a dit "à chaque fois qu'un groupe se réunit dans une des demeures d'Allah pour y lire le livre d'Allah et l'étudier entre eux, la sérénité descend sur eux, la miséricorde les enveloppe, les anges les entourent et Allah parle d'eux à ceux qui sont auprès de Lui".

Si être honoré d'un bon accueil fait partie des droits du visiteur il ne faut pas pour autant oublier le devoir du visiteur. Il doit avoir conscience de la valeur de celui qu'il visite. Il doit également se préparer à cette visite et se comporter convenablement durant sa visite.

Les règles islamiques à adopter lorsqu'on visite les demeures d'Allah sont nombreuses.

1) L'amour des mosquées et leur estime. Les voir avec respect et honneur car ce sont les demeures d'Allah qui ont été construites pour se rappeler de Lui, son adoration, l'étude de son livre, la transmission de son message, son enseignement et la rencontre de ceux qui le suivent autour du flambeau de la connaissance, la sagesse et des nobles vertues. Allah a dit "ceux qui prennent en haute considération les injonctions sacrées d'Allah s'inspire de la piété des coeurs". Dans un autre verset "celui qui prend en haute considération les limites sacrées d'Allah cela lui sera meilleur auprès de son seigneur". Selon Abou Darda le prophète (sw) a dit "la mosquée est la maison de toute personne pieuse et Allah se charge pour celui qui a comme demeure la mosquée de sa clémence, sa miséricorde et de passer le sirat vers la satisfaction d'Allah et son paradis".

2) Contribuer à leur construction et faire ce qu'il peut pour participer matériellement ou physiquement à cette construction. Encourager les gens pour qu'ils donnent en faveur de ces constructions et les entretenir. Tout cela en ne recherchant que la satisfaction d'Allah. Le prophète (sw) a dit "celui qui batit une mosquée en ne recherchant que la satisfaction d'Allah, Allah lui batit une demeure au paradis".

3) S'attacher à fréquenter la mosquée quand bien même elle serait éloignée de là où on habite. Marcher vers la mosquée même si, pour se faire, on doit supporter la chaleur ou le froid ou encore l'obscurité de la nuit ou la difficulté du chemin. Selon Abou Moussa Alash3ari, le prophète (sw) a dit "ceux qui ont le plus de récompense dans leurs prières, ce sont ceux qui en sont le plus éloignés et celui qui attend pour prier avec l'imam est mieux que celui prie pour tout de suite pour aller s'endormir". Et selon Abou Bourdah le prophète (sw) a dit "annoncez à ceux qui marchent vers les mosquées dans l'obscurité la bonne nouvelle de la lumière la plus complète le jour du jugement dernier". Oubay Ibn Kaab a dit "il y avait un homme parmi les médinois qui habitait le plus loin de la mosquée et il ne ratait aucune prière (à la mosquée) alors certains lui dirent: ne serait-il pas mieux que tu achètes une monture sur laquelle tu te rendrais à la mosquée dans l'oscurité et par temps de froid et de canicule". Il répondit "Je ne serais pas plus content si ma maison était aux côtés de la mosquée car je préfére que la récompense de ma marche soit inscrite lorsque je me rend à la mosquée et lorsque je reviens auprès des miens". Le prophète (sw) lui dit "Allah te rassemble tout cela". Cela prouve le mérite de marcher vers la mosquée.

4) Se préparer pour aller à la mosquée en se purifiant et en faisant convenablement ses ablutions, en se brossant les dents, en mettant des vêtements propres, en se coiffant et en se parfumant. Allah a dit "O vous les fils d'Adam portez votre parure pour aller aux mosquées". Le terme "parure" ici désigne les vêtements mais aussi l'embellissement à travers le parfum et la purification. Selon Abou Hourayra le messager d'Allah (sw) a dit "celui qui fait ses ablutions puis se rend dans une des demeures d'Allah pour pratiquer une obligation parmi les obligations d'Allah à chaque pas qu'il fera un pas on lui efface une faute et à l'autre pas on l'élève d'un degrès" (rapporté par Mouslim).

5) Arrêter les actions terrestres et les occupations matérielles au moment d'entendre l'appel à la prière et se presser de répondre à cet appel. Allah a dit "O vous qui avez cru répondez  à Allah et au messager quand il vous appelle à ce qui vous fait vivre". Selon Abou Hourayre "un homme aveugle est venu chez le prophète (sw) et a dit: O messager d'Allah je n'ai personne pour me conduire à la mosquée, ai-je donc la permission de prier chez moi?". Le prophète (sw) lui donna la permission et lorsqu'il voulut repartir il (sw) le rappela et lui dit "entends-tu l'appel (à la prière)?". L'homme dit "oui". Le prophète (sw) lui dit "alors réponds-y!". 

6) Lorsqu'il entre à la mosquée il faut dire "بسماللهوالصلاةوالسلامعلىرسولاللهاللاهمافتحليأبوابرحمتك"

et dire au moins une fois par jour quand il entre à la mosquée "أعوذباللهالعظيمووجههالكريموسلطانهالقديممنالشيطانالرجيم". Le prophète (sw) a dit "si le serviteur dit cette parole le diable dit: il est protégé de moi toute la journée". Quand on sort de la mosquée on commence par sortir avec le pied gauche et on pose ses chaussures avec calme et en disant "بسماللهوالصلاةوالسلامعلىرسولاللهاللاهمافتحليأبوابفضلك". Le prophète (sw) a dit "celui qui entre à la mosquée qu'il salue le prophète et qu'il dise: O seigneur ouvre moi les portes de ta miséricorde اللاهمافتحليأبوابرحمتك et lorsqu'il en sorte qu'il dise اللاهمافتحليأبوابفضلك O seigneur ouvre moi les portes de tes bienfaits" (rapporté par Mouslim).

7) Prier deux unités de prières en entrant à la mosquée qui sont d'ailleurs une sounnah et considérées comme la salut de la mosquée avant de s'assoir si ce n'est pas le moment de prier une prière fixe parce que le salut de la mosquée se fait en pratiquant n'importe quelle autre prière car ce qui compte c'est que la première action en entrant dans une mosquée c'est de faire une prière. Le prophète (sw) a dit "quand l'un d'entre vous entre à la mosquée qu'il ne s'assoit pas avant d'avoir prier deux unités de prières".

8) Oter ses chaussures et les débarrasser de toutes saletés qui a pu s'y attacher en dehors de la mosquée. Les mettre dans un endroit qui est préparé pour cet effet et ne pas les lever vers le haut ou salir la mosquée.

9) Faire attention à ses chaussettes ou ce qu'on porte aux pieds avant de marcher dans la mosquée.

10) Eviter de manger des oignons ou de l'ail ou tout ce qui donne une forte haleine juste avant de se rendre à la mosquée et dans ce cas ne pas entrer à la mosquée avant de s'être nettoyer de ces fortes odeurs. Selon Jabir Ibn Abdillah le prophète (sw) a dit "celui qui a mangé de l'oignon qu'il s'écarte de nous" et dans une version "qu'il s'écarte de notre mosquée". Toujours selon lui le messager d'Allah (sw) a dit "celui qui a mangé de l'oignon ou de l'ail ou du poireau qu'il ne s'approche pas de notre mosquée car les anges subissent les même nuisances que subissent les fils d'Adam". Celui donc qui cause du tort aux gens cause également du tort aux anges et les demeures d'Allah sont un endroit fréquenté par les anges.

11) Ne pas souiller la mosquée d'ordures de saletés ou d'impuretés comme marcher avec des pieds souillés ou encore y laisser du sang tout comme il est formellement interdit d'uriner dans la mosquée quand bien même ce serait dans un récipient. Selon Anas Ibn Malik le prophète (sw) a dit au bédouin qui a uriné dans la mosquée "ces mosquées ne sont en aucun cas faites pour les impuretés ou l'urine, elles ne sont faites que pour le rappel d'Allah et la lecture du coran".

12) Ne pas souiller la mosquée en y crachant en particulier devant les entrées et sur le seuil des portes de la mosquée ou encore dans les endroits qui sont faits pour ses ablutions. Le prophète (sw) a dit "le crachat dans la mosquée est une faute et le moyen de l'expier c'est de l'enfouir". Selon Aïcha "lemessager d'Allah (sw) a vu dans la direction de qibla un crachat et il l'a frotté". Il fait aussi partie de la sounnah lorsque quelqu'un éternue dans la mosquée de mettre sa main devant sa bouche afin de ne pas souiller la mosquée et il faut également se contenir pour ne pas être trop bruyant en éternuant. Selon Abou Hourayra "le messager d'Allah (sw) quand il éternuait, mettait sa main devant sa bouche et baissait sa voix".

13) Eviter de s'amuser, de se divertir, de trop bavarder ou de hausser le ton même si c'est pour lire le coran quand cela dérange ou déconcentre les autres qui sont en prière ou qui étudient ou qui évoquent Allah. Le compagnon Sayl Ibn Yazid raconte "j'étais à la mosquée et quelqu'un m'a jeté un cailloux et lorsque je l'ai regardé j'ai vu que c'était Omar Ibn Alkhattab. Il m'a dit: raméne moi ces deux hommes. Lorsqu'ils se sont présentés à lui il leur demanda d'où venez-vous? Ils dirent: nous venons de taïf. Il leur dit: si vous étiez d'ici je vous aurais fais mal, vous osez hausser le ton dans la mosquée su prophète (sw)".Et selon Abou Said Alkhoudri "le prophète (sw) a fait une retraite dans la mosquée (l'i3tikaf) et il a entendu les gens lire le coran à haute voix, il leur dit alors "vous tous implorez votre seigneur. Que chacun ne cause pas du tort à son voisin et que personne ne hausse le ton dans sa lecture plus que l'autre". Le prophète (sw) a interdit de hausser le ton quand c'est pour lire le coran alors qu'en est-il de celui qui hausse le ton pour la futilité. C'est pour cela que ceux d'avant nous mettaient en place des endroits qui étaient consacrés à l'apprentissage du coran en dehors des mosquées. 

14) Ne pas se quereller dans la mosquée ou utiliser son temps dans la mosquée dans les affaires de la vie d'ici bas, ou dans le commerce ou rechercher ce qui est perdu. Abou Hourayra rapporte que le messager d'Allah (sw) a dit "si vous voyez quelqu'un vendre ou acheter dans la mosquée dites lui qu'Allah ne t'accorde point la réussite dans ton commerce et si vous y voyer quelqu'un qui est à la recherche de ce qu'il a perdu dites lui qu'Allah ne te le rende point". Said Ibn almoussayib disait "celui qui s'assoit dans la mosquée c'est qu'il s'assoit devant son seigneur, le droit que son seigneur a sur lui c'est qu'il ne dise que du bien".

15) Ne pas sortir de la mosquée après l'appel à la prière sauf en cas de nécessité jusqu'à ce qu'on y prie la prière prescrite à ce moment là. Abou Cha3tha a dit "nous étions assis auprès d'Abou Hourayra dans la mosquée et le muezzin a fait l'appel à la prière et un homme s'est levé et est partit. Abou Hourayra l'a suivit en le regardant et lorsque cet homme sortit de la mosquée, Abou Hourayra dit: cet individu a désobéi à Aboulqassim (le prophète)".

16) Ne pas faire des mosquées des endroits pour le repos, la sieste ou pour passer la nuit en discutant. Tout faire pour ne pas tomber dans l'interdit dans la mosquée comme la médisance, la calomnie ou se moquer des gens car cela est considéré comme une souillure non pas matérielle mais morale de la mosquée.

17) Entretenir la mosquée en la nettoyant, en l'embellissant, en préservant son mobilier et ses livres. Abdollah avait l'habitude de parfumer la mosquée quand Omar montait sur le minbar. Selon Aïcha "le prophète (sw) a ordonné de batir les mosquées dans les quartiers, de les parfumer et de les nettoyer". Il est rapporté dans les deux authentiques qu'une femme noire avait l'habitude de nettoyer la mosquée et de la débarrasser de toutes souillures et un jour le prophète (sw) a remarqué son absence. Il a donc demandé à son sujet et on lui dit "elle est décédée de nuit et nous ne voulions pas te déranger". Le prophète (sw) leur dit "vous auriez du me prévenir". Il s'est ensuite rendu à sa tombe et a prié la prière funéraire. Ensuite il (sw) a dit "ces tombes sont pleines d'obscurité et Allah les illumine par ma prière".

18) Préserver la mosquée des enfants en bas age ou des personne simples d'esprit car ils peuvent souiller la mosquée sans prendre conscience que c'est un mal. Par contre les enfants qui ont plus de sept ans, il est recommandé de les ramener à la mosquée pour les encourager à fréquenter la mosquée et leur faire aimer la mosquée tout en leur enseignant les règles et le comportement à adopter dans la mosquée.

 

2ème Partie

Il y a des actes mauvais et dangereux que certains individus pratiquent le jour du vendredi et parmi ces actes il y a le fait de rompre les rangs des fidèles qui sont assis pour gagner les premières places.

Abdollah Ibn Bousr raconte "un homme qui est venu et s'est mis à rompre les rangs le jour du vendredi et le prophète (sw) était en train de faire son sermon et il (sw) s'arrêta pour lui dire: assieds-toi car tu fais du tort aux gens alors que tu es arrivé en retard". L'imam Ahmed et Tirmidhi ont rapporté un hadith dans lequel le prophète (sw) a dit "celui qui rompt les rangs le jour du vendredi c'est comme si il prenait un pont qui le méne droit en enfer".

En effet il y a des gens qui arrivent au dernier moment pendant que l'imam prêche et rompentt les rangs pour arriver au premier rang après avoir causer du tort aux serviteurs d'Allah. Ils causent du tort en rompant les rangs des fidèles qui sont déjà assis et ont déjà pris leur place et aussi en bousculant celui à côté de qui il s'assoit en particulier quand il s'assoit dans une place exigue. Ce genre de personne croient qu'il a pu par dessus tout accéder à la même récompense que ceux qui sont arrivés à la mosquée dès les premières heures. Mais en réalité ils ne sont pas du tout équivalent ces deux catégories de personnes. Ceux qui prennent les premières places parce qu'ils sont arrivés de bonne heure et ceux qui arrivent au dernier moment, bousculent tout le monde et se forcent à s'assoir aux premiers rangs. Celui qui arrive en retard doit chercher une place dans la mosquée et doit certes tenter de remplir les places vides mais sans bousculer, ni déranger ni causer du tort et il sera récompensé pour cela. Quant à celui veut avoir la meilleure récompense de ceux qui arrivent les premiers et s'assoient dans les premiers rangs, il se doit d'arriver comme eux le plus tôt possible.

A l'inverse il y en a certains qui arrivent dès les premières heures à la mosquée et les premiers rangs sont vides mais il préfére tout de même s'assoir dans les derniers rangs de la mosquée et il devient ainsi la cause de ceux qui arrivent après et rompent les rangs parce qu'il a laissé des places libres devant. Ce genre de personnes préférent rester dans les derniers rangs soit pour sortir en premier soit parce qu'il n'a pas connaissance de la récompense résrvée à ceux qui s'attachent à s'assoir dans les premiers rangs ou tout simplement parce qu'il n'est pas intéressé par la récompense et c'est là une grande privation qu'Allah nous en préserve. Et il se peut que ce genre de personnes fasse partie de ceux qui mémorisent le coran et ceux qui recherchent la science. Et ainsi ils laissent la place des premiers rangs aux enfants, et même dans certains cas à des fous ou au commun des fidèles qui pour la plupart ne sont d'aucune utilité à l'imam si ce dernier est amené à se faire remplacé pendant la prière ou qu'on le corrige ou lui rappelle ce qu'il a oublié ou au contraire en voulant le corriger il ne feront que le déconcentrer. Selon Abou Said le prophète (sw) a remarqué que certains de ses compagnons restaient dans les derniers rangs, il (sw) leur dit alors "avancez! et prenez exemple sur moi et que ceux qui arrivent après vous prennent exemple sur vous. Des gens ne cessent de se mettre en arrière jusqu'à ce qu'Allah les mette en dernier". Ce hadith concerne ceux qui se mettent dans les derniers rangs volontairement en s'écartant de la récompense réservée à ceux qui se mettent dans les premiers rangs. Les musulmans se doivent donc de remplir les rangs les uns après les autres dès qu'ils arrivent afin que les places vides ne se trouvent que derrière. Les fidèles doivent, en particulier le vendredi, se diriger vers la qibla et regarder l'imam pendant le prêche et que leurs rangs soient comme ceux des anges. Ils doivent remplir les premiers rangs les uns à la suite des autres.

Observez donc les rangs des soldats et des armées quand ils marchent ou qu'ils font des défilés.

Cet intérêt et organisation doit être d'autant plus importante lorsqu'il s'agit de la prière parce qu'il est, pendant la prière, devant son seigneur. Ecouter le prêche est considéré comme une prière. C'est pour cela qu'il est interdit au musulman de parler pendant le prêche ou de s'amuser avec le sol. "Si tu dis à ton compagnon tais toi alors que l'imam prêche c'est que tu es dans la futilité et celui qui est dans la futilité n'a pas de vendredi" (hadith). "Celui qui prend un cailloux n'a pas de vendredi" (hadith).

Il n'est pas non plus permis de saluer les gens quand l'imam est en train de prêcher tout comme il n'est pas permis de serrer la main. Certains entrent (pendant que l'imam prêche) et il serre la main des autres. Si quelqu'un te tend la main pour te saluer (pendant le prêche) ne le salue point car tu dois te concentré et les rangs doivent être alignés et droits.

Tu as beau essayé de chercher, il sera rare que tu trouves une mosquée où les rangs sont bien remplies les premiers et les uns après les autres le jour du vendredi. Les gens sont assis n'importe comment.

Ces contradictions ou plutôt ce désordre et ce chaos montrent la stuation dans laquelle vivent les musulmans aujourd'hui. C'est finalement à petite échelle la situation que les musulmans vivent à grande échelle. Cette image nous montrent que les musulmans n'ont toujours pas compris le sens de l'organisation, de l'obéissance, de l'adoration... Le prophète (sw) n'a-t-il pas dit "ne vous contredisez point (dans les rangs) sinon ce seront vos coeurs qui se contrediront". Cette divergence dans les mosquées dans la façon de se placer est une preuve de la division des coeurs ou au minimum est moyen qui y mène.

En réalité lorsque tu rentres à la mosquée et que tu trouves les rangs qui sont bien faits et bien organisés sache à ce moment là que la nation a atteint un niveau qui lui donne le droit d'être le guide des autres nations et qu'elle soit à leur tête et qu'elle soit leur modèle pour l'univers.

 

Affichages : 4179

Horaires de Prières (*)

Horraires du 19/9/2018
Fajr : 06:12
Dohr : 13:46
Asr : 17:04
Maghrib : 19:56
Isha : 21:10
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11