Publication : jeudi 30 décembre 2010

Mosquee Halluin

Sermon du : 2010/12/10

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : L'émigration prophétique, son importance et ses causes

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1ère Partie


O musulmans! Nous avons, cette semaine, quitté une année qui est finalement une année de moins dans notre vie. Et nous avons accueillit une nouvelle année qui correspond à l'année 1432 du calendrier hègirien. Le calendrier qui se base sur la hijra (l'émigration) de notre bien aimé Mohammad (sw) de La Mecque vers Mèdine.

Cette émigration est la plaque tournante dans l'histoire de l'humanité. Elle ne fut ni une fuite, ni un échec mais elle fut une force et une vicotire. Allah a dit "si vous ne lui portez pas secours Allah l'a déjà secouru lorsque ceux qui avaient mécru l'avaient banni (lui et le) deuxième de deux. Quand ils étaient dans la grotte et qu'il disait à son compagnon: ne t'afliges pas car Allah est avec nous. Allah fit alors descendre sur lui la sérénité et le soutînt de soldats que vous ne voyiez pas et il abaissa ainsi la parole des mécréants tandis que la paroled'Allah eut le dessus et Allah est Puisant et Sage". Allah, à travers ce verset, a fait de l'émigration une victoire pour l'Islam, pour la législation de l'islam et pour la religion de Mohammad (sw).

 

Cette émigration est l'un des évènements les plus importants pour ne pas dire le plus important que l'histoire islamique ait connu. Pour cette raison lorsque les compagnons, et à leur tête Omar, ont voulu édifié un calendrier pour l'Islam ils n'ont pas trouvé un meilleur évènement pour le début de ce calendrier en dehors de l'émigration du prophète (sw).

La nation de l'Islam s'est mise en place sur la base de l'émigration. Le messager d'Allah (sw) a mis en place l'état islamique, l'état de la connaissance et de la foi, l'état de la justice et la bienfaisance, l'état des vertues et de la morale, l'état de la vérité et du bien. C'est le messager d'Allah (sw) qui l'a mis en place à Mèdine après avoir émigré.

Il nous faut donc parler de cet évènement, de l'émigration afin de le comprendre. Dans l'histoire de chaque civilisation, il y a des évènements qui font son hsitoire et donc son identité. L'histoire c'est finalement une série d'évènements qui se succèdent et en fonction des conséquences qu'auront ces évènements la civilisation, la nation évolue ou sera en danger. La nation qui n'a pas d'histoire n'existe pas. Celui qui ne s'interresse pas à l'histoire et au passé ne mérite pas l'avenir.

La nation qui oeuvre et a foi en ce qui lui est bénéfique et la nation qui recommande la vérité et l'endurance ne peut que prendre son essor pour enfin se dresser. Elle ne peut qu'avancer et entrer dans l'Histoire par la grande porte.

La nation, donc, qui a une histoire glorieuse comme la nation de l'Islam, si malgré tout elle doit faire face pendant une période de son histoire à la faiblesse elle ne pourra constamment vivre dans cette faiblesse ou cet échec. La faiblesse ne fait pas partie des caractéristiques de l'homme parfait tout comme l'humiliation ne sera que l'objet du dégoût de l'homme vertueux. L'islam n'accepte pas pour ses enfants et les siens une vie de faiblesse et d'humiliation. Il blâme ceux qui se reposent sur la terre, s'y attachent, acceptent sans rechigner leur situation et se soumettent à l'njustice et aux nuisances. C'est pour cela que le coran inscrit une sanction bien mauvaise pour ceux qui acceptent une vie humiliante. Allah dit "ceux qui ont fait du tort à eux même, les anges enlèveront leurs âmes en disant: où en étiez vous? (à propos de votre religion). Nous étions impuissants sur terre diront-ils. Alors les anges diront: la terre d'Allah n'était-elle pas assez vaste pour vous permettre d'émigrer? Voilà bien ceux dont le refuge est l'enfer. Et quelle mauvaise destination? A l'exception des impuissants, hommes, femmes et enfants incapables de se débrouiller et qui ne trouvent aucune autre voie. A ceux là il se peut qu'Allah donne le pardon. Allah est Clément et Pardonneur". Vous remarquerez que ce verset indique une bien mauvaise destination pour celui qui accepte d'être humilié et vend sa religion en échange d'un vil prix de la vie d'ici bas. Les anges les interrogerons "la terre d'Allah n'était-elle pas assez vaste pour vous permettre d'émigrer?". Là où se trouve donc l'individu et qu'il ne peut appliquer sa religion, il a toute la terre pour pouvoir appliquer sa religion. Allah a dit dans un autre verset "O mes serviteurs qui avaient cru! Ma terre est bien vaste. Adorez moi donc!". Ensuite Allah a dit, concernant ceux qui n'ont aucune raison de rester là, "Voilà bien ceux dont le refuge est l'enfer. Et quelle mauvaise destination?". Puis le coran a fait exception de ceux qui sont vraiment faibles, qui n'ont pas les moyens de changer leur situation en disant "A l'exception des impuissants, hommes, femmes et enfants incapables de se débrouiller et qui ne trouvent aucune autre voie. A ceux là il se peut qu'Allah donne le pardon".

Parmi les évènements qui ont influencé la prédication islamique et qui a changé le visage de l'histoire il y a l'émigration du messager (sw) de La Mecque vers Mèdine. Le prophète (sw) est resté à La Mecque pendant treize ans à appeler à la voie de l'Islam avec clairvoyance. Il guidait les gens vers la vérité, il effaçait les traces du paganisme et ce que cette dernière laissa dans les esprits comme légendes et dans les coeurs comme égarements et passions. Cet honorable prophète est resté pendant tout ce temps à défaire les carcans du passé et à élever le statut de l'homme. Le statut de l'homme ne s'élève que lorsque son âme s'éclairciera et se purifiera et uniquement lorsqu'il oeuvrera dans sa religion comme il oeuvre pour sa vie d'ici bas et qu'il oeuvre pour son seigneur comme il oeuvre pour lui-même. Ce sont là les objectifs de l'Islam qu'il cherche à mettre en place et incite les gens à appliquer.

Cependant les détracteurs de l'islam ne désirent en aucun cas que l'humanité revienne à sa droiture et à sa raison et qu'elle se réveille de son sommeil profond. Ils se sont donc interposés et ont eu recours à de nombreux moyens pour atteindre la da3wa et celui qui la dirigeait.

Ils ont tenté de brouiller le coran. Allah dit à leur sujet "et ceux qui avaient mécru dirent: ne prêtez pas l'oreille à ce coran et faites du chahut (pendant sa récitation) afin d'avoir le dessus".

Ensuite ils ont eu recours aux fausses accusations au sujet du prophète (sw). Ils l'ont décrit des caractéristiques les plus affreuses. Ils l'ont accusé de sorcellerie, de voyance, de mensonge, de la folie et bien d'autres caractèristiques dont ils savaient très bien quce n'était que mensonge mentaient. En effet ils savaient qu'il était le "amine" c'est-à-dire l'honnête puisque c'est ainsi qu'ils le surnommaient avant la révélation mais ils étaient dans l'entêtement et le reniement.

Puis ils eurent recours à la moquerie et à la raillerie. Allah a dit "les criminels riaient de ceux qui croyaient, et passant près d'eux ils se faisaient des oeillades et retournant à leur famille ils retournaient en plaisantant et les voyant ils disaient: ce sont vraiment ceux là les égarés. Or ils n'ont pas été envoyés pour être leurs gardiens".

Après tout cela ils eurent recours aux attaques physiques contre les musulmans. Les compagnons ont subit toutes sortes de persécutions et malgré tout ils patientaient et enduraient et le messager d'Allah (sw) les appelait à la patience et l'endurance. Allah a dit "n'as-tu pas vu ceux auquel on avait dit: abstenez vous de combattre, accomplissez la salat et acquittez vous de la zakat". Il ne leur a jamais été demandé de répondre au combat mais d'endurer, de patienter, de se renforcer jusqu'à ce vienne le moment. Les persécutions se multiplièrent jusqu'à ce que les compagnons élevèrent leurs voix en implorant Allah de les faire sortir de là. "Seigneur fais nous sortir de cette ville dans laquelle les résidents sont injustes et assigne-nous de ta part un allié et assigne-nous de ta part un secoureur" (verset coranique).

Ainsi la fin du combat entre les tyrans de l'idolâtrie et la doctrine de l'unicité, entre la mécréance et la foi, entre la lumière et les ténébres, la fin du combat c'est qu'il réfléchissèrent à un stratagème pour assassiner notre guide et messager Mohammad (sw). Ils se réunirent en une nuit sombre pour éxécuter leur plan perfide. Ils organisèrent un guet apens et l'attendirent avec leurs sabres et ils prirent de chaque tribu un jeune homme qui s'empara d'une épée bien aiguisée pour le frapper tous ensemble d'un seul coup. Ainsi son sang serait éparpillé entre différentes tribus arabes et la tribu des Bani Hashim (tribu à laquelle appartenait le prophète (sw)) ne pourrait demander justice et se contenterait de se faire payer une somme en guise de dédommagement. Ils l'attendèrent donc de leurs épées mais Allah fait ce qu'il veut. Allah dit "(et rappelle toi) le moment où les mécréants complotaient contre toi pour t'emprisonner ou t'assassiner ou te bannir. Ils complotèrent mais Allah fait échouer leur complot et Allah est le meilleur en stratagème".

Ils se réunirent dans Dar Ennadouah دار الندوة, c'était une demeure dans laquelle ils avaient l'habitude de se réunir pour prendre leur décision. Ils se consultèrent sur la façon de réagir face à ce nouvel appel et la religion de Mohammad (sw) et face à Mohammad (sw) lui-même. Certains proposèrent de l'emprisonner d'autres de le bannir de leur cité et finalement ils prirent la décision de le tuer. Cette idée fut donnée par Aboujahl et elle fut confortée par le diable qui prit la forme d'un homme d'une tribu arabe pour pouvoir se réunir en leur compagnie.

Ce fut donc le stratagème de Qoraîch contre Mohammad (sw). Et c'est ce à quoi fait référence le verset coranique "(et rappelle toi) le moment où les mécréants complotaient contre toi pour t'emprisonner ou t'assassiner ou te bannir. Ils complotèrent mais Allah fait échouer leur complot et Allah est le meilleur en stratagème". Le messager d'Allah (sw) fut informé par révélation du complot des qoraîch. Il (sw) sortit donc après avoir suggérer à Ali de prendre sa place dans son lit pour leur faire croire qu'il était toujours dans son lit. Il (sw) sortit donc alors qu'ils étaient là, debout, devant sa demeure avec leurs sabres. Il prit de la poussière, la jeta sur leurs têtes et il récita le verset "et nous mettrons une barrière devant eux et une barrière derrière eux nous les recouvrirons d'un voile et voilà qu'ils ne pourront rien voir". C'est comme si Allah les avait rendu aveugle puisqu'ils ne s'aprecevèrent pas que le prophète (sw) sortit. Il rejoigna son compagnon Aboubakr Assidiq et ils se rendirent à une grotte au sud de La Mecque et y restèrent pendant trois nuits. Les Qoraïch mirent en place une rançon de cent chamelles pour quiconque ramenerait Mohammad (sw) et son compagnon. Les qoraïch cherchèrent de tous les côtés, au nord, au sud, à l'est et à l'ouest. Et ils arrivèrent jusqu'au pied de la grotte mais Allah les empêcha de trouver Mohammad (sw). Ici Aboubakr Siddik dit en voyant les qoraïch arriver de peur que le messager (sw) ne soit fait prisonnier "si l'un d'entre eux baisse le regard vers ses pieds il nous verra". Le prophète (sw) lui dit pour le rassurer "O Abou Bakr que penses-tu de deux personnes pour qui leur troisième est Allah? Ne t'attristes point car Allah est avec nous". Allah a fait descendre la sérénité dans le coeur du prophète mohammad (sw) car il a prit toutes ses précautions et il ne reste que ce qu'il y a auprès d'Allah et il avait la certitude qu'Allah ne l'abandonnerait pas. Et c'est la situation et la réaction de tous les messagers d'Allah. Par exemple le peuple de Moussa; lorsqu'il les emmena loin de Pharaon et que ce dernier les poursuivit avec son armée jusqu'à ca que moussa arriva au bord de la mer. La mer était devant lui et Pharaon et son armée derrière lui. Les compagnons de Moussa dirent "nous sommes faits, ils vont nous rattrapper". Moussa leur répondit "mais non il y a avec moi mon seigneur qui me guidera". Quant au prophète (sw), dans la grotte, il dit "ne t'attristes point Allah est avec nous". Y avait-il une toile d'araignée ou des pigeons comme le narre certains livres? Concernant les pigeons il n'y a aucun récit authentique par contre pour la toile d'araignée il y des récits qui ont été affaiblit par certains érudits et d'autres ont jugé leurs chaînes de transmission bonnes. En réalité le coran fait référence au fait que le prophète (sw) fut aidé par ce qu'on ne voit pas. Allah a dit "et Allah fit descendre sa sérénité sur lui et l'a aidé de soldats que vous ne voyiez pas".

Le prophète (sw) arriva donc à Mèdine sous la protection d'Allah et il fut accueillit par les médinois de l'accueil le plus honorable. Il y trouva des coeurs ouverts à la vérité et l'état fort, l'état de la foi fut mit en place ainsi que la nation unie et dans laquelle les individus sont liés par l'amour. Une nation qui ne connait pas d'esprit de clan pour une ethnie, ou une tribu ou une couleur ou une langue... Ils devînrent un seul et même corps. Les médinois aimèrent les émigrants mecquois et ils les mettaient en avant sur eux-même. Le saint coran fait leurs éloges "il appartient à ceux qui se sont installés dans le pays (à Mèdine) et dans la foi qui aiment ceux qui émigrent vers eux et ne ressentent dans leurs coeurs aucune envie pour ce que (ces émigrés) ont reçu et qui les préférent à eux-même même s'il y a pénurie chez eux. Quiconque se prémunit contre sa propre avarice ceux là sont ceux qui réussissent". Allah a également fait les éloges des émigrés avant ce verset en disant "il appartient aux émigrés besogneux qui ont été expulsés leurs demeures et de leurs biens tandis qu'ils recherchaient une grâce et un agrément d'Allah et qu'ils portaient secours à la cause d'Allah et à son messager. Ceux là sont véridiques". Ici le prophète (sw) dit "si ce n'était (le mérite de) l'émigration j'aurais fait partie des anssar(médinois)".

 

 

2ème Partie

 

O musulmans! Nous vivons ces jours les jours du mois d'Allah Almouharram qui est considéré comme l'un des quatre mois sacrés et c'est le premier mois de l'année hègirienne.

Parmi les mérites de ce mois il y a la recommandation de jeûner.

On interrogea le messager d'Allah (sw) à propos du meilleur jeûne après le mois du Ramadan. Il répondit "c'est le mois d'Allah que vous appelez Mouharram" (rapporté par Mouslim et d'autres). Il est recommandé de jeûner pendant ce mois et en particulier le jour de Achoura qui est le dixième jour de ce mois. Selon Aïcha: "Achoura était un jour qui était jeûné par les qoraïch pendant la période anté-islamique et le messager d'Allah (sw) le jeûnait et lorsqu'il est venu à Mèdine il le jeûna et commanda aux gens de le jeûner et lorsque fut prescrite l'obligation de jeûner le mois du Ramadan il dit: celui qui désire le jeûner qu'il le jeûne et celui qui désire le délaisser qu'il le délaisse" (rapporté dans les deux authentiques). Et selon ibn Abbas "lorsque le prophète (sw) est arrivé à Mèdine il a vu que les juifs jeûnaient le jour de Achoura, il (sw) leur demanda: qu'est-ce que cela? Il répondirent c'est un bon jour, c'est le jour pendant lequel Allah sauva Moussa et les fils d'Israël de leur ennemi, Moussa le jeûna et nous le jeûnons. Le prophète (sw) dit: je suis plus digne de Moussa que vous Il le jeûna et commanda qu'on le jeûne". On interrogea le messager d'allah (sw) à propos de la récompense pour ceux qui jeûnent le jour de Achoura et il dit "il absoud les péchés d'une année passée". Abou Moussa alash3ari a dit "le jour de Achoura était exalté par les juifs et ils en faisaient un jour de fête et le messager d'Allah (sw) dit: jeûnez le vous". Ibn Abbas a dit "lorsque le messager d'Allah (sw) jeûna le jour de Achoura et qu'il commanda qu'on le jeûne il dit: O messager d'Allah c'est un jour qui est exalté par les juifs! Il (sw) dit l'année prachaine nous jeûnerons (avec ce jour) le neuvième. Mais il (sw) moura avant que l'année d'parès n'arrive". Dans une autre version "si je reste (encore) vivant jusqu'à (l'année) prochaine je jeûnerais le neuvième" (rapporté par Mouslim). Il est donc recommandé de jeûner le neuvième et le dixième qui correspond à Achoura.

Les savants ont indiqué qu'il y a trois degrès dans le jeûne de Achoura. Le premier c'est jeûner trois d'affilé le neuvième, dixième et onzième jour de ce mois. Le deuxième degrès jeûner le neuvième et le dixième. Le troisième correspond au fait de jeûner le dixième simplement. tout cela fait partie de la sounnah concernant Achoura. Par contre ce qu'on rapporte sur le fait de combler sa famille et se combler soi-même le jour de Achoura il n'y a rien d'authentique. Ce sont probablement les ennemis de Alhoussayne qui l'ont mis en place et ceux qui l'ont tué comme l'a dit l'imam Nawawi qu'Allah lui fasse misèricorde. A l'opposé de cela il y a ce que les chiites font pendant ce jour en se lamantant, se frappant les joues, s'arrachant les cols et d'autres actes répréhensibles pour lesquelles Allah n'a fait descendre aucune preuve. Le bien dans son intégralité se trouve dans l'imitation du prophète (sw) et le mal se trouve dans l'innovation.

 

Affichages : 1310

Horaires de Prières (*)

Horraires du 11/12/2018
Fajr : 07:13
Dohr : 12:46
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11