Publication : vendredi 17 septembre 2010

Sermon du : 2010/09/17

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

 

 

 

Thème du Sermon :  Méditations à propos de l'après Ramadan

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1ère Partie

Le ramadan est venu et a pris fin! L'Aïd est venu et a pris fin! Et cela fait partie de la tradition qu'Allah a mis en place pour sa création. Chaque chose a un aller et un retour, un début et une fin? Une vie ainsi qu'une mort.

Mon frère musulman, ma sœur musulmane! Il nous faut faire ensemble des pauses et des arrêts après avoir fait nos adieux au ramadan.

Le prem ier arrêt consiste à se rappeler que le Ramadan est un hôte, un invité et tout invité ou tout hôte doit un jour ou l'autre repartir. Sache de la même manière que moi et toi mon frère ma sœur nous sommes tous des hôtes sur cette terre. Nous devrons tous un jour ou l'autre la quitter, préparons-nous donc à ce jour à travers l'obéissance, la piété et la foi. Et c'est finalement le bénéfice tant espéré et attendu du Ramadan. Allah a dit "afin que vous acquériez la piété". Notre objectif est de sortir du mois du Ramadan en obtenant le prix et la médaille de la piété.

Le deuxième arrêt c'est le Ramadan et l'individu. Le Ramadan (toute proportion gardée) ressemble étrangement à l'individu. Quand le Ramadan arrive ceux qui l'attendent se réjouissent de son arrivée. Tous se réjouissent de sa naissance. Lorsque l'individu quitte ce monde les siens le pleurent et s'attristent et le Ramadan aussi lorsqu'il nous quitte les croyants pleurent et s'attristent en lui faisant leurs adieux.

Le troisième arrêt c'est que le Ramadan sera soit en ta faveur soit il se retournera contre toi. Le Ramadan est parti et s'en est allé après avoir passé un mois avec nous mais la question c'est sera-t-il un témoin en notre faveur ou témoignera-t-il contre nous à cause de nos méfaits, de nos péchés et de notre insouciance du rappel d'Allah? Le Ramadan est parti pleurant de déception, déçu par nous et notre situation. Qu'Allah accepte de nous notre Ramadan comme il nous a permis de le vivre, de le jeûner et de veiller ses nuits.

Le quatrième arrêt: prend garde mon frère ma sœur de ne pas défaire nœud par nœud ce que tu as solidement attaché. Allah dit dans le saint coran "et ne faites pas comme celle qui défaisait brin par brin sa quenouille après l'avoir solidement filée". Ce verset fait référence à une femme à La Mecque qui était folle et qui se nommait ريطة بنت سعد Raytah Binto Saad. Cette femme tressait des brins et les attachés de toutes ses forces toute la journée pour ensuite tout défaire. Cette femme est malgré tout pardonnée parce qu'elle a perdu la raison mais quelqu'un qui a toute sa raison n'est pas pardonné. "Et ne faites pas comme celle qui défaisait brin par brin sa quenouille après l'avoir solidement filée, en prenant vos serments comme un moyen pour vous tromper les uns les autres du fait que vous avez trouvé une communauté plus forte et plus nombreuse que l'autre. Allah ne fait, par là, que vous éprouver et certes il vous montrera clairement au jour de la résurrection ce sur quoi vous vous opposiez". Ce verset compare le fait de promettre sa loyauté à un groupe de manière à duper et tromper ce groupe car dès qu'il trouve une communauté plus forte et plus puissante ils trahissent leurs engagements. O toi qui a toute ta raison que penses-tu d'une femme qui passerait tout un mois à tricoter un vêtement en laine et lorsqu'elle serait sur le point de le finir elle déferait tout ce qu'elle a fait et tricoter. C'est une façon de comparer la situation de certaines personnes.

Les gens après le ramadan sont de trois catégories.

Une catégorie sont ceux qui étaient déjà dans le bien et l'obéissance et lorsque le Ramadan arriva ils retroussèrent leur manche et redoublèrent d'efforts dans l'adoration d'Allah. Pour ceux-là quand le Ramadan prend fin ils obtiennent un grand succès, leur degré s'est élevé auprès d'Allah, ils se rapprochent du paradis et s'éloignent de l'enfer. Et malgré cela ils vivent entre crainte et espoir. Leur situation est telle que l'a décrite Allah "et ceux qui donnent ce qu'ils donnent tandis que leur cœur sont plein de crainte en pensant qu'ils doivent retourner à leur seigneur". Il est rapporté dans les sounnas le prophète (saws) a lu ce verset et que Aïcha a dit "sont-ce ceux qui volent, commettent la fornication et l'adultère et boivent de l'alcool tout en craignant Allah? Est-ce eux dont il s'agit?" Le prophète (sw) répondit "Non Fille du véridique! Ce n'est pas eux ce sont des personnes qui prient, jeûnent et donnent en aumône et en même temps craignent qu'Allah leur renvoie (leurs action)".

_La deuxième catégorie de personnes avec le ramadan ce sont ceux dont la situation ne change pas avant pendant et après le Ramadan. Au contraire pour certains d'entre eux la situation empire. Leurs péchés se multiplient et leurs registres d'actions s'obscurcissent. Ce sont eux les véritables perdants, ils vivent une vie de bêtes. Ils ne savent pas pourquoi ils ont été créé, ils ne reconnaissent pour le Ramadan aucune sacralité et aucun interdit. Ceux là n'ont aucun espoir mis à part le repentir sincère.

_La troisième catégorie ce sont ceux qui étaient avant le Ramadan dans l'insouciance, la futilité et le vain. Quand le Ramadan est arrivé ils ont accouru vers l'obéissance à Dieu et son l'adoration. Ils ont jeûné, veillé, donné en aumône, leur larme ont coulé, leur cœur ont tremblé mais dès que le Ramadan s'en est allé ils sont retourné à leur situation d'avant le Ramadan. Ces gens (pour revenir à la comparaison coranique de la femme folle) ces gens ont défaits tout ce qu'ils ont fait et acquis durement pendant le Ramadan.

Le Ramadan doit être en réalité une étape dont profite l'individu. Le Ramadan ne doit pas être une fin en soi mais ce ne doit être que le début, un nouveau départ. Après le ramadan l'individu doit être comme s'il a obtenu une attestation, un diplôme qui atteste qu'il s'est bien formé aux multiples actes d'adoration.

Le cinquième arrêt: prend garde de ne pas être comme Bal3ane Ibn Ba3oura بلعان بن باعور. C'était un homme parmi les fils d'Israël à propos de qui Allah fait référence dans le coran. Cet homme a goûté au parfum de la foi et Allah lui a montré de ses signes. Mais par la suite il a apostasié et est revenu sur sa foi et il s'est défait des signes d'Allah comme le serpent se défait de sa peau lorsqu'il mue. Allah a dit "et raconte leur l'histoire de celui à qui nous avions donné nos signes et qui s'en écarta. Le diable l'entraina et il devint du nombre des égarés. Et si nous avions voulu nous l'aurions élevé par ces mêmes enseignements mais il s'inclina vers la terre et suivit sa propre passion. Il est semblable à un chien qui halète si tu l'attaques et qui halète aussi si tu le laisses. Tél est l'exemple des gens qui traitent de mensonges nos signes. Eh bien raconte le récit. Peut-être réfléchiront-ils". Cette mise engarde coranique concerne aussi ceux qui ont goûté au parfum de la foi pendant le Ramadan et lorsque qu'il s'achève il s'écarte des signes d'Allah.

Le sixième arrêt prend garde contre le diable après le Ramadan. Ils sont libérés après le Ramadan de leurs chaînes mais il faut savoir qu'ils sont faibles en réalité dans leurs ruses. Allah a dit "les ruses du diable sont faibles". Le diable a un message qu'il veut faire passer et un but qu'il veut réaliser. Son but c'est de te faire entrer en enfer. Il fait tout pour te faire tomber dans le péché et l'interdit. Il veut qu'après le Ramadan tu détruises et démolisses tu ce que tu as si durement bâtit et amasser en bonnes actions. Prenez donc garde de suivre les pas du diable. Allah a dit "O vous qui avez la foi ne suivez pas les pas du diable et ceux qui suivent les pas du diable c'est qu'ils ordonnent la turpitude et le blâmable".

Le septième arrêt: s'attacher à la prière en commun en particulier la prière de l'Isha et celle de l'aube parce que le messager d'Allah (sw) a dit "si les gens connaissaient le bien qu'il y a dans les prières de l'aube et celle de la nuit (l'isha) ils viendraient à elle en rampant". Nous nous sommes attestés à nous même pendant le Ramadan que nous sommes capable de prier les cinq prières en commun à la mosquée e et en particulier celle de l'aube continuons donc à y assister après le Ramadan. La prière est certes une lumière pour toi dans ta vie et dans ta tombe. C'est une bénédiction dans les biens et les enfants. Si la prière est réussie ce sont toutes les autres actions qui le sont et si elle est altérée ce sont toutes les autres actions qui le sont. Ne néglige donc pas la prière après le Ramadan.

Le huitième arrêt: n'abandonne pas le coran après le ramadan. Ne sois pas parmi ceux qui ne font que lire le coran uniquement pendant le Ramadan. Le ramadan se distingue dans le fait qu'on en fait plus que d'habitude. Le coran a été révélé pour être lu pendant et en dehors du Ramadan. Fais en sorte de lire une partie régulière chaque jour. Au minimum attache-toi à lire chaque jour deux hizb, deux chapitres du coran afin de l'avoir lu en entier chaque mois. Ne sois pas comme ceux à propos de qui le messager a dit comme cela est relaté dans le coran "O mon seigneur mon peuple a abandonné ce coran". Le messager d'Allah (sw) s'est plaint auprès de son seigneur parce que son peuple a abandonné le coran. L'abandon du coran se fait de plusieurs manières comme l'a dit l'érudit Ibn Alqayim "il y a l'abandon de sa lecture, l'abandon de son écoute, de sa compréhension et méditation, de sa pratique, de sa foi et croyance et le fait de ne plus licéiser ce qu'il a rendu licite et de ne plus interdire ce qu'il a interdit". Tout cela fait partie de l'abandon du coran.

Le neuvième arrêt: multiplie le rappel d'Allah. Fais tout pour être après le Ramadan parmi ceux qui se rappellent d'Allah souvent. Ainsi Allah te protègera de tout mal. Il y a des invocations régulières à pratiquer tous les matins et tous les soirs pour qu'Allah te protège. Profite de ton temps libre pour te rappeler d'Allah afin que tu sois comme ceux à propos de qui Allah a dit "O vous qui avez la foi rappelez vous beaucoup d'Allah et glorifiez le matin et soir".

Le dixième arrêt: la bonne compagnie. Choisis les meilleures fréquentations après le Ramadan. L'individu est de la religion de son compagnon. Allah dit "les amis seront ce jour là des ennemis sauf les pieux". Choisis pour toi un ami et compagnon qui, s'il te voit commettre un péché il te met en garde et te montre le chemin du bien. Comme tu veux un ami de bonnes mœurs sois toi aussi de bonnes mœurs. Arme-toi de bonnes intentions pour obtenir ce que tu veux.

 


 

2ème Partie

Nous ne demandons pas aux gens qu'ils soient comme ils étaient pendant le Ramadan mais nous leur demandons simplement d'être continus et persévérants dans leurs bonnes actions qu'ils avaient l'habitude de pratiquer pendant le ramadan quand bien même cela doit être à un moindre degré que pendant le Ramadan. Le Ramadan comme nous l'avons dit se distingue par le fait d'en faire plus. Dans le hadith le prophète (sw) a dit "les actions qu'Allah préfère ce sont celles qui durent quand bien même elles sont peu". Nous mettons en garde chaque individu de se retourner totalement et de changer toute sa situation juste après le ramadan. Allah décrit les croyants en disant "ceux qui perdurent dans leurs prières". Allah, dans sa recommandation au prophète Aïssa, lui fait dire dans le coran "et Allah m'a recommandé la prière ainsi que la zakat tant que je suis vivant". Allah a également fait cette recommandation au meilleur des prophètes (sw) en lui disant "et adore ton seigneur jusqu'à ce que la mort vienne".

Ce qui est donc important c'est de persévérer et perdurer dans l'adoration d'Allah même si ce n'est pas de la même manière que pendant le ramadan.

Après le jeûne du Ramadan qui fut obligatoire et un mois complet il y a le jeûne facultatif pour continuer dans l'adoration du jeûne. Il y a six jours du mois de Shawal à jeûner. Le prophète (sw) a dit "celui qui jeûne le mois du Ramadan et le fait suivre de six jours de Shawal c'est comme s'il avait jeûné toute l'année". Il y a aussi le jeûne du lundi et du jeudi, le jeûne de trois jours dans chaque mois lunaire. Si nous avions l'habitude de veiller en prière toutes les nuits du Ramadan ces prières de nuit sont légitimes pour le reste de l'année. Que le musulman se réserve donc un moment dans la nuit où il invoquera Allah et l'implorera ne serait-ce qu'une fois dans la semaine car la prière de nuit fait partie des causes d'entrée au paradis. Le prophète (sw) a dit "répandez le salut, offrez des repas et priez la nuit vous entrerez au paradis avec la paix". Si l'individu s'est habitué aux dons et aumônes pendant le Ramadan il n'est pas acceptable qu'il rompt ses liens avec cette noble vertu et en particulier le jour du vendredi car l'aumône le jour du vendredi par rapport aux autres jours est comme l'aumône pendant le Ramadan par rapport aux autres mois. Ibn Taymihah avait l'habitude comme le raconte son élève Ibn Alqayim de donner en aumône le vendredi. Il a également raconté "j'ai entendu Ibn Taymiyah dire: si Allah nous ordonne de faire accompagner nos entretiens avec le messager d'Allah (sw) d'une aumône qu'en serait-il de nos entretiens avec Allah? Allah a dit "O vous qui avez foi quand vous avez un entretien confidentiel avec le messager faites précéder d'une aumône votre entretien cela est meilleur pour vous et plus pur".

O musulmans la vie d'ici bas est une plantation pour la vie de l'au-delà. Celui qui sème le bien récoltera le bien. Quant à celui qui sème le mal il récoltera le mal.

 

 

 

 

 

 

 

Affichages : 1389

Horaires de Prières (*)

Horraires du 24/4/2018
Fajr : 05:09
Dohr : 13:51
Asr : 17:42
Maghrib : 21:00
Isha : 22:24
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11