Publication : dimanche 5 septembre 2010

Sermon du : 2010/08/27

 

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon :  La grande bataille de Badr

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1ère Partie

Le mois du Ramadan est un mois de bienfaits et de privilèges pour cette communauté. Dans ce mois béni, il y eut beaucoup de grands évènements dans l'histoire de notre nation islamique. Le plus grand de ces évènements qui se déroula pendant ce mois c'est la grande bataille de Badr que le coran a nommé la bataille du discernement. Le coran dit "le jour du discernement le jour où les deux groupes se rencontrèrent". Elle fut ainsi nommée parce qu'elle fit distinguer entre le vrai et le faux et parce qu'Allah, durant cette bataille, rendit vic torieux l'Islam et ses membres et il humilia l'idolâtrie et ses membres.

La bataille de Badr a une grande place dans le cœur des musulmans. Badr est un point d'eau situé entre La Mecque et Médine. Cette bataille se déroula le 17 du mois du Ramadan pendant un vendredi exactement comme aujourd'hui.

Puisque cette bataille a toute son importance pour les musulmans j'ai choisi, à travers ce prêche, de rappeler les leçons à tirer de cet évènement. Nous ne pourrons pas énumérer tous les évènements de cette bataille parce que cela prendrait trop de temps.

La première leçon à tirer c'est se satisfaire du décret d'Allah et de la prédestination. Allah a dit "il n'est de calamité qui vous atteint en vous même ou sur terre sans qu'elle ne soit déjà inscrite en un livre avant qu'elle ne soit créée, cela est simple pour Allah". Dans l'authentique de Mouslim le prophète (sw) a dit "Allah a écrit les prédestinations de la création 50 ans avant qu'il ne crée les cieux et la terre". Il faut donc avoir foi au destin. La satisfaction ou le contentement du décret divin et de la prédestination nous apparait de manière évidente dans la cause de cette bataille. Ka3b Ibn Malik disait "jamais je ne me suis permis de ne pas accompagner le messager d'Allah (sw) dans une bataille qu'il a mené mise à part la bataille de Tabouk et certes je n'ai pas participé à la bataille de Badr parce que le but premier n'était de livrer bataille mais de s'emparer de la caravane d'Abou Sofiane et pour finir Allah a fait rencontrer les musulmans et la tribu des Qoraïch sans qu'on s'y attende". Dans le coran Allah dit "vous étiez sur le versant le plus proche et eux sur le versant le plus éloigné tandis que la caravane était plus bas que vous. Si vous vous étiez donné rendez-vous vous l'auriez manqué mais il fallait qu'Allah accomplisse un ordre qui devait être exécuté pour que, sur preuve, périsse celui qui devait périr, et vive celui qui devait vivre. Et Allah est Audient et Omniscient". Pourtant tous les compagnons qui étaient sortis avec le messager d'Allah se sont satisfaits de leur destin et du décret d'Allah et du fait de devoir livrer bataille.

La deuxième leçon: consulter les gens de piété dans les affaires religieuses et consulter les gens d'expérience dans les affaires de la vie d'ici bas est un des moyens pour obtenir la victoire et le triomphe. Cela apparait de manière évidente lorsqu'on voit que le messager d'Allah (sw) a consulté ses compagnons émigrants et médinois lorsqu'il su que la caravane avait su s'échapper et qu'une armée qora¨chite s'était levée contre eux. Il les consulta pour savoir s’ils voulaient livrer bataille. Ils donnèrent leur avis et firent savoir qu'ils étaient avec le messager d'Allah (sw) quoi qu'il advienne. Ensuite lorsqu'ils arrivèrent à Badr et que le messager d'Allah (sw) choisit l'endroit où ils allaient attendre l'ennemi, le compagnon Habbab Ibn Moundhir donna son opinion. Il dit "O messager d'Allah cet endroit est-ce un endroit qu'Allah a choisit pour toi et nous ne pouvons donc pas le changer ou alors cela ne fait parti que de l'opinion, la guerre et la stratégie?" Le prophète (sw) répondit "c'est plutôt l'opinion, la guerre et la stratégie". Il lui dit alors "O messager d'Allah ce n'est pas un bon endroit, il dit : nous nous arrêterons au point d'eau le plus proche ensuite nous boucherons les puits et les sources d'eau tandis que nous aurons bâtit pour nous même un bassin d'eau. Ainsi nous les combattrons et ils nous combattront mais nous aurons droit à l'eau mais pas eux". Le prophète (sw) dit "c'est un bon avis". c'est un bon exemple dans le fait de donner son opinion. Quant au fait de montrer son allégeance, on peut prendre exemple de ce que dit Saad Ibn Mou3adh lorsque le prophète (sw) demanda leur avis concernant le fait d'aller à la rencontre de l'ennemi ou non. Il dit "O messager d'Allah! Nous avons cru en toi et attesté ce que tu dis et certifié que tout ce avec quoi tu es venu est la pure vérité. Pour cela nous t'avons prêté serment d'allégeance fait donc ce qui t'es ordonné. Peut-être O messager d'Allah que tu es sortit pour une affaire mais Allah veut qu'il y ait autre chose fais donc ce que tu veux. Raccorde les liens de qui tu veux et rompt les liens de qui tu veux. Sois pacifique avec qui tu veux et fais la guerre avec qui tu veux. Prends de nos richesses ce que tu veux et ce que tu en prendras de nos richesses nous sera plus préférable que ce que tu nous laisseras. Je jure par celui qui t'a envoyé avec la vérité que si tu nous prenais pour traverser la mer avec toi nous la traverserions et aucun d'entre nous ne ferait marche arrière".

La troisième leçon, la grande place qu'a le messager d'Allah auprès de ces compagnons. Les compagnons aimaient tant le messager d'Allah (sw) et ils étaient prêts à sacrifier leurs âmes, leurs enfants et leurs richesses pour protéger le messager d'Allah (sw). Cela est clair et évident dans la parole de Saad Ibn Mou3adh lorsqu'il dit "O messager il nous faut te mettre en place une tente et te préparer une monture et ce qu'il faut pour voyager ensuite nous irons à la rencontre de notre ennemi. Si Allah nous donne la victoire ce sera ce que nous avons voulu et si c'est l'échec alors il te suffira de prendre la monture et rejoindre ceux que nous avons laissés derrière nous, car il y a bien des gens qui ne sont pas parmi nous et pourtant nous ne pouvons prétendre que nous t'aimons plus qu'eux. Et s'ils savaient que tu allais livrer bataille, ils ne t'auraient jamais laissés partir sans eux".

La quatrième leçon c'est que la victoire et le triomphe vient uniquement d'Allah. Elle ne vient pas des gens mais uniquement d'Allah. Nous devons donc avoir foi en ce principe. La victoire vient d'Allah tout en œuvrant pour accéder à cette victoire même si nos œuvres sont insignifiantes. On peut le comprendre si on fait une comparaison entre l'armée des musulmans ce jour là et celle des mécréants. Les musulmans étaient selon les versions entre 314 et 317 tandis que les mécréants étaient pratiquement mille, c'est-à-dire trois fois plus. Les musulmans avaient 70 chameaux, 2 chevaux et 60 boucliers alors que les idolâtres avaient plus de 600 chameaux, 200 chevaux et 600 boucliers. Si nous observons uniquement les causes matérielles nous remarquerons que les idolâtres étaient bien plus nombreux et bien plus puissants. Allah a dit "Allah vous a donné la victoire à Badr alors que vous étiez humiliés". Et dans un autre verset "combien de groupes peu nombreux ont vaincu des groupes bien nombreux avec la permission d'Allah". La victoire est venue aussi grâce aux soldats qu'Allah a envoyés. Allah a fait descendre la pluie, il a permis aux croyant de dormir avant la bataille alors que ceux qui ont peur ne peuvent dormir, il leur a donné la force devant le combat et il a fait descendre les anges pour combattre à leur côté. Tout cela est rapporté dans le coran "le sommeil vous enveloppa c'était une sécurité de votre seigneur et il fit descendre sur vous une eau pour vous purifier afin qu'il lie vos coeurs et qu'il renforce vos pieds".

La cinquième leçon: Continuer à persévérer dans les adorations et être sincère dans les invocations contribuent au triomphe. Lorsque le prophète (sw) est entré dans sa tente et il était en compagnie de Aboubakr Seddik il (sw) a imploré Allah dans ses invocations et il dit "O mon seigneur donne moi ce que tu m'as promis, O mon seigneur si ce groupe de musulman périt tu ne serais plus adoré sur terre" et il ne cessa d'invoquer son seigneur et de l'implorer en levant les mains, en étant face à la qibla jusqu'à ce que son drap tombe de ses épaules et Aboubakr lui remis son drap et il lui dit "O messager d'Allah arrête donc d'insister ainsi dans l'appel de ton seigneur car il te donnera ce qu'il t'a promis. Puis Allah révéla le verset suivant "vous imploriez votre seigneur et il vous répondit: je vous envoie mille anges". La victoire et l'aide d'Allah est venu après les invocations.

La sixième leçon: Renvoyer les divergences entre les musulmans au coran et à la sounnah. Les compagnons ont divergé dans cette bataille à propos du butin. Ceux qui ont amassé le butin ont dit il est à nous c'est nous qui l'avons amassé, ceux qui ont combattu les idolâtres il est à nous et ceux qui étaient chargés de protéger le prophète (sw) dirent il est à nous. Allah révéla ce verset "ils te questionnent au sujet du butin dis le butin est à Allah et à son messager craignez donc Allah et réconciliez entre vous et obéissez à Allah et son messager si vous êtes croyants". Dans un hadith le compagnon Abou Oumama albahili dit "j'ai demandé à Abou3obadah Ibn Assamit au sujet de la sourate le butin. Il me répondit: elle a été révélée pour nous les gens de Badr parce que nous avons divergé au sujet du butin et nos comportements se sont dégradés alors Allah nous l'a enlevé pour le rendre à Allah et son messager. Et le messager (sw) l'a partagé entre nous en parts égales". Cela nous montre que lorsqu'on diverge on doit remettre nos divergences au coran et la sounnah pour trancher entre nos désaccords selon ce qu'Allah et son messager ont dit. Allah a dit "O vous qui avez foi si vous divergé au sujet d'une affaire remettez vous en à Allah et son messager si vraiment vous croyez en Allah et au jour dernier c'est là la meilleure des interprétations".

La septième leçon est que l'Islam recommande le bon comportement avec les prisonniers de guerre. Pendant la bataille de Badr 70 idolâtres furent prisonniers et le messager d'Allah (sw) chargea les compagnons d'en prendre chacun quelques uns et il (sw) leur dit "occupez vous bien des prisonniers". Abou Aziz Ibn 3omayr le frère de Mous3ab Ibn 3oumayr était un des prisonniers et il raconte "j'étais prisonnier chez un groupe de médinois après la bataille de Badr et lorsqu'il y avait du pain mais pas assez pour tous ils me donnaient à moi le pain et se contenter de dattes". Compare donc mon frère entre ce que le messager d'Allah (sw) a fait en faveur des prisonniers et ce que nous voyons de nos jours.

La huitième leçon: l'intérêt que porte l’islam à la connaissance. On le voit dans la bataille de Badr dans les rançons qui ont été mises en place pour la libération des prisonniers. Il fallait qu'une certaine somme soit payée par la famille du prisonnier pour qu'il soit libéré et pour les familles qui n'en avaient pas les moyens le prisonnier qui savait lire et écrire et qui enseignait à un musulman la lecture et l'écriture recouvrait sa liberté. Zayd Ibn Thabit fut par exemple un des compagnons qui appris à lire et à écrire grâce à un prisonnier de Badr.

La neuvième leçon est que le diable trahit ceux qui le suivent. Ibn Abbas rapporte "quand se déroula la bataille de Badr Iblis était avec les idolâtres et il leur chuchota qu'ils ne pourraient jamais être vaincu et que quoi qu'il arrive il resterait à leur côté. Lorsqu'ils se rencontrèrent et qu'il vit les anges il se retourna et fuit en disant je vois ce que vous ne voyez pas". C'est à ça qu'Allah fait référence lorsqu'il dit "le diable leur eut embellit leur action et il leur dit: nul parmi les humains ne peut vous dominer aujourd'hui et je suis votre soutien. Mais lorsque les deux groupes furent en vus l'un de l'autre il tourna les deux talons et dit: je vous désavoue, je vois ce que vous ne voyez pas, je crains Allah et Allah est dur en punition". Le musulman doué de raison doit savoir que le diable trahit toujours ceux qui lui obéissent. Dans un autre verset "c'est comme le diable il dit à l'homme mécroit et lorsqu'il mécroit il dit je te désavoue je crains Allah le seigneur de l'univers".


 

2ème Partie

 

O musulmans! Le prophète (sw) a commencé son appel à l'islam avec la bonne parole et l'exhortation. Mais son peuple répondit par l'hostilité et l'opposition radicale la raillerie. Ils ont même été jusqu'à tenter d'éliminer purement et simplement le messager d'Allah (sw). Cependant Allah a voulu que cet appel continu et c'est pour cela qu'il a choisit que Médine soit le nouveau refuge de l'Islam.

 

C'est seulement au moment de la deuxième année de l'hégire qu'Allah permis aux musulmans le combat. Allah a dit "autorisation est donnée à ceux qui sont attaqués de se défendre parce que vraiment ils sont lésés et Allah est certes capable de les secourir. Ceux qui on été expulsé de leurs demeures contre toute justice simplement parce qu'ils disaient Allah est notre seigneur. Si Allah ne repoussait pas les gens les uns par les autres des ermitages seraient démolis, ainsi que des églises, des synagogues, des mosquées où le nom d'Allah est beaucoup invoqué. Allah soutient certes ceux qui soutiennent sa religion. Allah est assurément fort et puissant". C'est le premier verset qui fut révélé autorisant le combat tout en montrant la sagesse, la raison et l'objectif du combat qui est mené lorsqu'il doit être mené. Ce verset montre que le combat fut légiféré après une période où les musulmans furent oppressés et injustement torturés et exclus de chez eux. Quand Allah a légiféré le combat il l'a fait dans le but de ne pas restreindre aux croyants la liberté religieuse. Les musulmans lorsqu'ils triomphent ils ne peuvent en aucun cas confisquer les libertés des autres et les adorations des autres. Au contraire le coran nous montre l'inverse, il nous montre que les autres religions doivent aussi profiter de la victoire des musulmans comme les chrétiens et les juifs. L'objectif est donc de protéger et de préserver les mosquées ainsi que les temples chrétiens et juifs. C'est à ça que fait référence les versets que nous avons cité précédemment. "Si Allah ne repoussait pas les gens les uns par les autres des ermitages seraient démolis, ainsi que des églises, des synagogues, des mosquées où le nom d'Allah est beaucoup invoqué". Le fait d'empêcher aux gens leurs pratiques religieuses c'est ça la perversion. C'est pour cela que dans un autre verset Allah dit "Si Allah ne repoussait pas les gens les uns par les autres la terre se serait pervertit". Le triomphe des musulmans au combat ne signifie pas la colonisation des peuples et le pillage de leurs ressources ni leur humiliation au contraire cela est bénéfique pour les sociétés en propageant les hautes valeurs de spiritualité à travers les différentes adorations, en propageant la justice sociale en prélevant la zakat et l'aumône, en mettant fin à la débauche, la corruption et le crime en appelant au bien et en interdisant le mal.

 

 

 

 

 

Affichages : 2573

Horaires de Prières (*)

Horraires du 11/12/2018
Fajr : 07:13
Dohr : 12:46
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11