Publication : vendredi 28 mai 2010

Sermon du : 2010/05/21

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : L'éducation des enfants

 

 

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1ère Partie

Une des plus grandes responsabilités du musulman est la prise en charge de ses enfants, dans leur éducation, leur croissance et leur formation. S'il est certes exigé de l'enfant qu'il respecte ses parents, il est également exigé des parents qu'ils prennent en charge convenablement leurs enfants, qu'ils les éduquent et les orientent.

Certains érudits disent "Allah interrogera le parent à propos de son enfant le jour du jugement dernier avant qu'il ne questionne l'enfant au sujet de son parent".

En effet Allah dit "Allah vous recommande (le bien) au sujet de vos enfants". Dans un autre verset "et ne tuez point vos enfants par crainte de pauvreté". Dans un hadith le prophète (sw) a dit "soyez équitables avec vos enfants".

La recommandation qu'Allah fait aux parents envers leurs enfants devance celle qu'il fait aux enfants envers leurs parents. Celui, donc, qui néglige d'enseigner à son enfant ce qui lui est utile et l'abandonne à lui-même lui cause un grand tort.

La plupart des enfants ne dévient qu'à cause des négligences des parents, à cause du fait qu'ils ne leur enseignent pas les piliers de la religion et les sounnah. Ils les ont négligés dans leur jeune âge et à leur tour lorsqu'ils seront âgés ils ne seront d'aucune utilité à leur parent et les négligeront. Certains d'entre eux blâment leurs enfants pour leur non-respect et l'enfant répond "O père tu m'as manqué de respect quand j'étais plus jeune et je t'ai manqué de respect lorsque tu fus âgé. Tu m'as négligé quand j'étais jeune et je t'ai négligé lorsque tu fus âgé".

Allah ordonne aux croyants de se protéger eux et leurs enfants du feu de l'enfer. Cela s'applique par la crainte d'Allah, la piété et l'éducation. Allah dit dans le coran "protégez vous ainsi que vos enfants d'un feu dont le combustible sont les gens et les pierres". Le prophète (sw) a dit "vous êtes tous des bergers et vous êtes responsables de l'objet de votre garde. Le chef d'état est berger et responsable de ses administrés. L'homme est berger et responsable de l'objet de sa garde. La femme est bergère dans la maison de son mari et responsable de l'objet de sa garde. Vous êtes tous bergers et responsables de l'objet de votre garde". Dans un autre hadith le prophète (sw) a dit "il est suffisant comme péché que l'individu néglige ceux qui sont à sa charge".

On comprend ici la gravité de négliger ses enfants dans le matériel (la nourriture, les vêtements etc...) mais qu'en est-il alors de la gravité de ceux qui négligent l'aspect spirituel dans l'éducation? L'alimentation du cœur, la piété etc... Pas de doute que son péché sera plus grave.

En effet, l'homme a été privilégié sur les animaux par la raison, l'esprit et l'âme. Leur alimentation c'est la science utile qui nous fait connaître Allah et nous rapproche de lui ainsi que la foi sincère et les œuvres véridiques qui contribuent à accéder à la satisfaction d'Allah et son paradis.

Nous avons un exemple donné par le coran dans cette éducation spirituelle. C'est le récit de Loqman le sage avec son fils. Allah a dit "et lorsque Loqman a dit à son fils tout en l'exhortant: O mon fils ne donne pas d'associé à Allah car l'association à Allah est vraiment une injustice énorme. Nous avons commandé à l'homme la bienfaisance envers ses pères et mères, sa mère l'a porté subissant pour lui peine sur peine, son sevrage a lieu à deux ans. Sois reconnaissant envers moi ainsi qu'envers tes parents. Vers moi est la destination.

Et si tous deux te forcent à m'associer ce dont tu n'as aucune science alors ne leur obéit pas, mais reste avec eux ici-bas de façon convenable. Et suis le sentier de celui qui se tourne vers moi. Vers moi ensuite est votre retour et alors je vous informerai de ce que vous faisiez. O mon enfant fut-ce le poids d'une poussière au fond d'un rocher ou dans les cieux ou la terre Allah le fera venir. Allah est infiniment doux et parfaitement connaisseur. O mon enfant accomplis la salat commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t'arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise. Et ne détourne pas ton visage des hommes et ne foule pas la terre avec arrogance car Allah n'aime pas le présomptueux plein de gloriole. Sois modeste dans ta démarche et baisse ta voix car la plus détestée c'est bien la voix des ânes".

L'imam Ibn Kathir a dit en débutant l'éxégèse de ce verset "ce sont là des recommandations utiles qu'Allah cite de la bouche de Loqman le sage afin que les gens les appliquent". Puis en terminant l'exégèse de ces versets il dit "Ce sont des recommandations très utiles qui font partie des grandes histoires du coran à propos de Loqman le sage". Ibn Kathir parle de sagesse lorsqu'il parle de Loqman car il veut dire que celui qui suit Loqman, il suit un homme qui était plein de sagesse et il sera donc à son tour épris de sagesse. Allah dit à propos de ceux qui agissent avec sagesse "et il lui a donné la sagesse et celui qui a reçu la sagesse a reçu un grand bien".

Loqman a voulu qu'il y ait une base sur laquelle tout doit être construit et à partir de laquelle l'enfant acceptera toutes les recommandations qui lui seront faites. Cette base c'est l'amour et cela est mis en évidence plusieurs fois dans les paroles de Loqman lorsqu'il dit "O mon enfant". Cela montre la compassion, l'amour, la crainte pour lui. De la même manière lorsque l'enfant s'adresse à son père et qu'il dit "O mon père" (verset coranique lorsque le prophète abraham s'adressa à son père) cela montre sa compassion et son amour.

L'amour, la compassion, la proximité entre les parents et les enfants est cette base sur laquelle s’élèvent les piliers et se construit la bâtisse.

Le fait d'enseigner, de recommander ou d'éduquer sans le faire sur cette base est vain et n'amène finalement que pure perte à toute tentative d'éducation ou d'orientation.

Nous remarquons que le coran dans son style avant de débuter toutes recommandations ou éducation à travers Loqman le sage, il commence par dire "lorsque Loqman dit à son fils en l'exhortant". L'exhortation et l'orientation sont une étape qui doit précéder l'injonction ou la brutalisation. L'enfant ne doit pas être brutalisé ni frappé mais on doit l'orienter, l'exhorter et utiliser la douceur et l'endurance face à ses balbutiements.

La première chose par laquelle Loqman a commencé dans son exhortation à son fils c'est corriger la croyance de son enfant en lui évitant de tomber dans l'idolâtrie tout en lui montrant la gravité de cet acte et ses conséquences. Il lui dit "O mon fils ne donne pas d'associé à Allah car l'association à Allah est vraiment une injustice énorme".

La croyance et le dogme sont la base sur laquelle se bâtit n'importe quelle construction. Il n'y a pas de religion ni de sécurité ni de guidée sans le tawhid, l'unicité d'Allah. Allah a dit "ceux qui ont la foi et ne voilent pas leur foi par l'idolâtrie ce sont ceux qui ont la sécurité et sont bien guidés".

D'ici on comprend que la première préoccupation des prophètes et messagers envers leurs enfants était leur croyance et le dogme. Allah a dit "et c'est ce qu'Abraham a recommandé à ses fils de même que Jacob: O mes fils certes Allah vous a choisi la religion ne mourrez donc qu'en étant soumis (à Allah)". Même au moment de la mort Le prophète Jacob a voulu s'assurer de la croyance de ses enfants, il dit "étiez vous présents lorsque la mort se présenta à Jacob et qu'il dit à ses fils: qu'adorerez vous après moi? Ils répondirent: nous adorerons ta divinité et la divinité de tes pères Abraham, Isamïl, Isaac, divinité unique et à laquelle nous sommes soumis". Ici Jacob fut rassuré en entendant cette parole. IL comprit que l'avenir spirituel de ses fils était assuré et non pas l'avenir matériel qui est la principale préoccupation des pères aujourd'hui.

Pour revenir aux recommandations de Loqman, nous observons que le coran met en évidence le fait qu'il faut qu'il y ait une distinction entre l'unicité d'Allah et toute autre chose. Le lien étroit que nous avons avec la croyance doit être au-dessus de tout autre lien. On ne peut faire de concession sur la croyance. C'est dans ce sens que Loqman dit à son fils "Et si tous deux te forcent à m'associer ce dont tu n'as aucune science alors ne leur obéit pas mais reste avec eux ici-bas de façon convenable". Si les parents veulent te faire sortir de ta croyance ne leur obéit pas mais cela ne veut pas dire que tu peux être mauvais avec eux. Non! Malgré leurs croyances tu dois observer un bon comportement envers eux. Tout cela doit donc être bâtit sur la bienfaisance, la miséricorde et l'amour sans que pour autant cette relation soit plus forte que la relation de l'unicité. Dans ce qui doit être enseigné à l'enfant dans le domaine de la croyance, il y a le fait qu'il doit avoir foi dans le fait qu'Allah est l'omniscient. Rien ne peut être caché à Allah et c'est un sens profond qui doit ici s'adresser au cœur de l'enfant. Il dit "O mon enfant fut-ce le poids d'une poussière au fond d'un rocher ou dans les cieux ou la terre Allah le fera venir. Allah est infiniment doux et parfaitement connaisseur". Il veut donc relier son enfant à Allah et qu'il ressente le fait qu'Allah le voit et est avec lui (par sa science). On lui fait comprendre que n'importe quelle chose aussi infime soit-elle Allah en a connaissance et Allah le fera venir.

 

 

 

2ème Partie

O musulmans! Après que Loqman ait enraciné la 3aquidah dans le cœur de son fils et qu'il lui ait montré les conséquences du shirk et de tout ce qui contredit l'unicité d'Allah, il a commencé à lui enseigner les principes de l'Islam et ses grandes devises qui succèdent à cette base. Il y a la prière, la prière qui est la barrière entre la foi et la mécréance. Il y a aussi commandé le bien et interdire le blâmable desquels dépend le fait que cette communauté est la meilleure d'entre les communautés. "Vous êtes la meilleure des communautés, vous recommandez le bien, vous interdisez le blâmable et vous avez foi en Allah". Et Loqman l'a aussi appelé à d'autres moralités et vertus.

"O mon enfant accomplis la salat". La prière est le plus important des piliers. Puis avec cela il enseigne à son fils que le chemin est difficile et qu'il devra faire face aux nuisances des gens et leur dureté. Il l'éduque donc à avoir la patience et la douceur "et endure ce qui t'arrive avec patience".

Puis Loqman recommande à son fils quelque chose de très important, c'est le bon comportement avec le commun des mortels. L'unicité et l'application des piliers concernent Allah et ses droits. Les bons comportements et vertus concernent les relations entre les individus. Le bon comportement et la moralité sont finalement une conséquence naturelle de la croyance de l'unicité et la foi sincère. Le véritable croyant qui croit comme il se doit en Allah et applique convenablement les piliers commandés par Allah il sera une personne dotée d'un noble comportement.

C'est pour cela qu'il dit par la suite "Et ne détourne pas ton visage des hommes et ne foule pas la terre avec arrogance". Ici Loqman fait une comparaison avec les animaux car le mot qui est utilisé en arabe c'est ce que l'animal fait pour se détourner et par arrogance. Il nous montre aussi que celui qui commet cet acte perd un grand bienfait, c'est l'amour d'Allah. C'est pour cela qu'Allah dit juste après "Allah n'aime pas le présomptueux plein de gloriole". Ensuite Loqman dit "Sois modeste dans ta démarche et baisse ta voix". L'imam Qortobi dit "après que Loqman ait montré le mauvais comportement à ne pas suivre, il montre à son fils le bon comportement, celui qu'il doit suivre". Puis Loqman compare ceux qui élève leur voix aux ânes et dit "en effet la voix la plus détestée c'est bien la voix des ânes". L'imam Qortobi dit "il y a dans ce verset une preuve de l'infamie de l'élévation de la voix et une comparaison avec le son des ânes car leurs sons est fort". Le prophète (sw) a dit "si vous entendez le son des ânes demandez protection contre le diable car ils ont vu le diable". Sofiane athawri disait "tous les sons et cris sont une glorification sauf celui de l'âne".

Nous concluons ici ce que Loqman a recommandé à son fils et ces recommandations ont besoin d'être méditées.

 

Affichages : 1953

Horaires de Prières (*)

Horraires du 11/12/2018
Fajr : 07:13
Dohr : 12:46
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11