Publication : mercredi 5 mai 2010

Sermon du : 2010/03/05

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : L'unicité et l'idolatrie

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1ère Partie

Nous revenons au hadith de Mou3adh Ibn Jabal dans lequel le prophète (sw) a dit "sais-tu quels sont les droits qu'Allah a sur ses serviteurs et les droits que les serviteurs ont sur Allah?". Puis il lui expliqua "le droit d'Allah sur ses serviteurs, c'est qu'ils doivent l'adorer sans rien lui associer et le droit que les serviteurs ont sur Allah c'est qu'il ne châtiera pas ceux qui l'adorent sans rien lui associer".
Il faut donc avant de te mettre à l'adoration connaître ton seigneur, tu dois connaître qui tu adores. Tu dois connaitre ton seigneur, revendiquer son unicité, et t'éloigner de toutes sortes d'idolâtrie. 
La base de la religion c'est la connaissance d'Allah, et c'est le sujet du prêche aujourd'hui.  
Pour débuter nous dirons que le dogme de l'unicité c'est la définition première de l'Islam. C'est la particularité par laquelle l'Islam se distingue des autres religions. L'unicité est le symbole qui a poussé les musulmans à élever leurs étendards haut dans le ciel, pour défendre leurs principes et c'est pour ce dogme, l'unicité, que les musulmans pratiquent le jihad. Allah dit
"votre divinité n'est qu'Un, nulle divinité digne d'être adorée en dehors d'Allah et il est le Clément le Miséricordieux". Et dans un autre verset "Allah nulle divinité digne d'être adorée en dehors de Lui, le Vivant le Qayoum (c'est-à-dire que tout dépend de Lui et Lui ne dépend de personne), ni somnolence ni sommeil ne s'emparent de Lui, à lui appartient ce qui est dans les cieux et la terre". Toujours dans un autre verset "et sachez que votre Dieu n'est qu'un, le seigneur des cieux et de la terre et ce qui se trouve entre les deux"
Il y a sur terre de nombreuses croyances différentes, de confessions, de doctrines et d'écoles de pensée.

Il y en a qui prétendent que dieu n'existe pas et ainsi ils vivent sur terre vainement. Ils n'ont aucune croyance. Ce sont les athées et les matérialistes qui disent comme Allah le rappelle dans le saint coran "ils disent: il n'y a que notre vie terrestre (qui compte), nous vivons puis nous mourons et ce n'est que le temps qui nous fait périr".

Il y a d'autres doctrines qui admettent l'existence d'Allah mais lui associent d'autres divinités. Ce sont les associateurs et adorateurs d'idoles. Ils associent à Allah d'autres divinités. A titre d'exemple, il y a les idolâtres de Qoraych qui adoraient Allah mais lorsqu'on leur demandait pourquoi donc ces idoles? Ils disaient "nous ne les adorons que pour qu'ils nous rapprochent d'Allah" (verset coranique). Ils faisaient de leurs idoles des intermédiaires entre eux et Allah. 
_ll y a d'autres confessions où l'on croit en un dieu unique mais tout en prétendant que dieu peut être ignorant, qu'il peut oublier, qu'il peut être vaincu etc.  
_D'autres croient que dieu est un répartit en trois comme ceux qui disent que dieu est le père, le fils et le saint esprit. 
Et il y a d'autres confessions aussi différentes et distinctes les unes des autres. 
Quant à nous les musulmans, nous disons: chacun a sa religion, chacun est libre de croire ce qu'il veut. Quant à nous, nous avons la certitude qu’ "
Allah est unique, le seul à être imploré, il n'engendre ni n'a été engendré, nul n'est égal à lui" (verset coranique). Il est décrit avec les attributs les plus parfaits et il est exempté de tout défaut ou critère péjoratif. Mais en même temps nous n'imposons à personne de croire à ce en quoi nous croyons. Nous sommes plutôt chargés d'expliquer aux gens notre dogme et notre foi.  
Ceux, donc, qui seront convaincu et croiront à ce en quoi nous croyons feront partie des nôtres et ceux qui ne sont pas convaincus et refusent d'entrer dans cette religion, nous disons: il a sa doctrine et son orientation et nous ne pouvons lui imposer. Allah a dit
" celui qui veut croire, qu'il croit, et celui qui refuse de croire, qu'il ne croit pas". Et dans un autre verset "nulle contrainte en religion". Dans un autre verset ". "Et dis: la vérité vient d'Allah pour cela appelle (à la religion) et suis le droit chemin et ne suis pas leurs passions et dis: je crois à ce qu'Allah a révélé dans les livres et il m'a été commandé d'être juste avec vous, Allah est notre seigneur et le votre, à nous nos actions et à vous les vôtres, plus de débats entre nous, Allah nous rassemblera et c'est vers lui que se fera le retour".
Nous, les musulmans nous avons conscience qu'Allah nous a fait don d'un prophète grandiose. Cette homme éminent et auguste nous a guidé vers la vérité le jour où il nous a fait connaître l'unicité authentique et saine et lorsqu'il a mis en évidence pour nous les principes de la foi.  
La 3aquidah qui veut dire la foi et la croyance vient du mot arabe al 3aqd العقد qui signifie l'authentification, la consolidation et l'attestation. 
La 3aquidah islamique signifie la foi ferme en Allah. C'est que nous lui devons en unicité et obéissance, c'est aussi la foi en ses anges, en ses livres révélés, en ses messagers et prophètes, au jour dernier et au destin qu'il soit bon ou mauvais. 
La source et la référence de cette 3aquidah c'est le livre d'Allah et la tradition du prophète (sw) et l'unanimité des prédécesseurs pieux de notre communauté. 
L'unicité dans la définition qu'en donne la religion, c'est repousser le semblable ou l'équivalent en ce qui concerne Allah, ses noms et ses attributs. Et c'est la négation d'un quelconque associé dans sa seigneurie et son adoration. 
Allah a dit concernant la négation du semblable
"dis: Allah est unique, il est le seul à être imploré, il n'engendre ni n'a été engendré et nul n'est égal à lui". Dans un autre verset "nul n'est comparable à lui et il est celui qui entend tout, celui qui voit tout". Dans un autre verset "dis: qui vous attribue la subsistance du ciel et de la terre? Qui détient l'ouïe et la vue et qui fait sortir le vivant du mort et le mort du vivant et qui administre tout? Ils diront: c'est Allah". Concernant la négation de toute autre divinité dans l'adoration d'Allah, Allah a dit "et sache qu'il n'y a aucune divinité digne d'être adorée en dehors d'Allah"
De là, on peut déduire que l'unicité se subdivise en trois parties. Il y aura l'unicité d'Allah dans ses noms et attributs, l'unicité d'Allah dans l'adoration et l'unicité dans la seigneurie.  
Quant à l'unicité d'Allah dans ses noms et attributs qui est aussi appelée l'unicité dans le savoir et la croyance. Elle signifie qu'Allah a les noms les plus beaux qu'il a utilisés pour se nommer et les attributs les plus parfaits qu'il a utilisés pour se décrire. Ils nous ont été révélés dans son livre et à travers les paroles de son messager (sw). Ils doivent être considérés sans comment ni altération ni comparaison ni négation.  
L
e comment (atakyif): c'est s'aventurer à expliquer ou décrire le comment de l'attribut divin. L'imam Malik a dit lorsqu'on le questionna à propos de l'établissement d'Allah sur le trône
"l'établissement est connu, le comment est ignoré, la foi en l'établissement est un devoir et la question à ce sujet est une innovation". En effet les prédécesseurs pieux n'avaient pas l'habitude de poser de questions ou de s'attarder sur ce sujet.  
_
L'altération (attahrif): c'est changer le texte ou le mot que ce soit dans l'orthographe ou le sens. Ainsi, certains altèrent l'attribut divin d'Allah que sont ses mains en disant que ses mains ne désignent pas ses mains mais la force. Ils altèrent donc le sens en lui donnant une fausse interprétation.  
_ L
a négation (atta3til): c'est nier ou remettre en cause les attributs et noms d'Allah ou une partie d'entre eux.  
L
a comparaison (attamthil): c'est le fait de le comparer à quelqu'un ou de lui donner un semblable dans la plupart de ses attributs. 
Pour résumer, l'unicité d'Allah dans ses noms et attributs c'est que le musulman croit fermement et sincèrement qu'Allah a des noms et des attributs qui ne ressemblent pas aux noms et attributs de ses créations. Le croyant qui revendique véritablement l'unicité d'Allah c'est celui qui y croient, les citent et invoque Allah à travers ses noms. Allah a dit
"c'est à Allah qu'appartiennent les noms les plus beaux, invoquez-le donc avec (ses noms)"
Le croyant a la certitude que ces noms sont vérités et qu'ils ne ressemblent en aucun cas aux noms des créatures. Allah a dit "
rien ne lui est comparable et il est celui qui entend tout et voit tout". Donc tout ce qui te viendra à ce sujet à l'esprit, sache que notre seigneur ne ressemble en rien à cela. Dans le verset que nous venons de citer, Allah certifie l'ouïe et la vue après avoir certifié que rien ne lui ressemble ni ne lui est comparable.  
Quant à l'unicité d'Allah dans la seigneurie, elle consiste à ce que le serviteur sache et ait la certitude qu'Allah est le seigneur de tout et de tous. En effet nul ne donne la vie en dehors d'Allah. Nul ne donne la mort en dehors de lui. Nul ne crée à part lui et nul ne donne les subsistances à part lui. Nul ne donne et nul ne reprend en dehors de lui. Le fait qu'un serviteur sache cela et en ait la certitude c'est qu'il a acquis l'unicité d'Allah dans sa seigneurie. Quant à celui qui croit, par ignorance ou imitation, que les substituts, les ténors, les saints et les pieux peuvent donner quoi que ce soit à qui ils veulent, ou reprendre à quiconque ou qu'ils peuvent connaître l'invisible et qu'ils peuvent gérer dans l'univers avec Allah, ceux-là associent à Allah dans sa seigneurie et ne font pas partie des unificateurs.  
Quant à l'unicité d'Allah dans l'adoration c'est l'unicité dans laquelle le diable s'est affairé à égarer la progéniture d'Adam. L'unicité d'Allah dans sa divinité, son adoration c'est le fruit de l'unicité dans la seigneurie et ses noms et attributs. Sans cette unicité les deux autres (c'est-à-dire la seigneurie et les noms et attributs) perdent tout leur sens. Cette unicité consiste à n'associer Allah personne, dans toutes les adorations qui nous ont été légiférées que ce soit dans les actes du cœur ou du corps. L'adoration, l'invocation, le fait d'implorer, l'immolation, la demande de protection et le fait de s'en remettre à autre qu'Allah c'est de l'idolâtrie et de l'égarement pur. Et que cet associé soit un ange ou un messager ou serviteur pieux.
"Dis mes prières, mes rites, ma vie et ma mort sont voués à Allah le seigneur de l'univers, nul associé à lui, c'est cela qui m'a été commandé et je suis le premier des soumis à Allah" (verset coranique). 
C'est cela que fut ordonné au prophète Mohammad (sw) et il lui fut ordonné de le revendiqué. Cela fut également le cas pour Ibrahim (s) lorsqu'il dit
"o mon peuple je désavoue tout ce en quoi vous associez, je dirige mon visage vers celui qui a créé les cieux et la terre et je ne fais point partie des associateurs" (verset coranique). 
L'unicité d'Allah dans l'adoration est à la fois un fondement important et grave. Ce qui le montre, c'est que tous les messagers qui ont été envoyés aux nations et aux peuples commençaient par "
o mon peuple adorez Allah vous n'avez aucune autre divinité en dehors de lui" (verset coranique). Allah dit "nous avons envoyé à chaque nation un prophète (qui leur disait) O mon peuple adorez Allah et évitez le taghout". Le taghout c'est tout ce qui est adoré en dehors d'Allah ou tout ce qui nous détourne et distrait de l'adoration d'Allah. 
L'unicité d'Allah dans son adoration c'est finalement le contenu de la parole la ilaha illallah (nulle divinité digne d'être adorée en dehors d'Allah) qui est la devise de l'Islam et le meilleur dhikr. C'est par cette parole que les cieux et la terre ont vu le jour et c'est par elle que toutes les créations ont été créées. Tout comme c'est par cette parole qu'Allah a révélé ses messages aux prophètes et a envoyé ses messager et a légiféré ses lois. C'est de par cette parole que les individus se sont divisés en croyants et mécréants.  
C'est pour ses droits que nous aurons à répondre et rendre des comptes. Nulle divinité digne d'être adorée en dehors d'Allah, nul associé à lui, à lui la royauté et la louange. Quelle est grandiose cette parole! Nous demandons à Allah qu'elle soit notre dernière parole prononcée sur terre. Le prophète (sw) a dit "
celui qui aura pour dernière parole dans cette vie la ilaha illallah entrera au paradis".

 

 

2ème Partie

 

 

 

 

Le plus grave des péchés qui a été commis depuis le début de la création jusqu'à nos jours c'est l'association à Allah. Il est tellement grave qu'Allah a décrit ce péché en l'appelant l'injustice grandiose. Allah a dit "l'idolâtrie est une injustice grandiose". Cela, tout simplement parce que ce crime est un crime commis directement contre Allah. Allah, c'est lui qui a créé, c'est lui qui donne la subsistance, c'est lui qui donne la vie et la mort et malgré tous ces bienfaits et privilèges, l'athée renie tout cela et il va même jusqu'à adorer et glorifier autre que lui.  
Quelle est donc grande cette injustice! C'est pour cela que l'idolâtre mérite la plus grande des sanctions qui est l'éternité en enfer. Allah a dit "
celui qui associe à Allah, Allah lui interdit le paradis et sa destination est l'enfer". Tout péché qui est commis et pour lequel il n'y pas eu de repentir, il peut tout de même être absout par Allah au jour du jugement dernier sauf l'idolâtrie. Allah a supprimé tout espoir de pardon pour celui qui ne se repent pas avant sa mort de l'idolâtrie. Allah a dit "Allah ne pardonne point à quiconque associe à lui et Il pardonne tous les autres péchés à qui il veut"
Lorsque nous parlons ici du shirk et de l'idolâtrie nous parlons de la grande idolâtrie et du grand shirk qui font sortir de l'islam. Il y a des catégories d'unicité de la même manière qu'il y a des catégories différentes de shirk. Ces catégories sont parallèles au tawhid, l'unicité.  
Il y a le shirk dans la seigneurie, c'est-à-dire considérer un autre gérant dans l'univers. C'est cette sorte d'idolâtrie que Pharaon a pratiquée. Il s'est attribué la seigneurie à lui-même. Pharaon avait l'habitude de dire "
je suis votre seigneur le plus haut". Et Allah en guise de punition l'a fait noyer. Ce fut une façon de lui montrer comment il est capable de noyer quelqu'un qui prétendait être le seigneur de l'univers dans une petite partie de sa création. 
La deuxième catégorie c'est le shirk dans l'adoration. C'est le fait de vouer une adoration quelle qu'elle soit pour autre qu'Allah tout en prétendant que cette pratique rapproche d'Allah. Allah n'a pas mis d'intermédiaire entre lui et sa création. Plutôt ce qui est obligatoire pour les serviteurs c'est de se rapprocher d'Allah sans aucun intermédiaire. Allah, exclusivement, est digne d'être adoré à travers la pratique de toutes les sortes d'adorations telles que la crainte, l'espoir, l'amour, la prière, la zakat, l'immolation etc... Allah a dit: "
Dis: mes prières, mes rites, ma vie et ma mort sont voués à Allah le seigneur de l'univers nul associé à lui, c'est cela qui m'a été commandé et je suis le premier des soumis à Allah". 
La troisième catégorie de shirk parmi les grands shirk c'est l'idolâtrie dans les noms et attributs divins. C'est le fait de croire qu'il y a une créature qui peut être qualifiée ou décrite avec les attributs d'Allah. Comme le fait de croire que quelqu'un en dehors d'Allah puisse connaître le monde de l'invisible ou que quelqu'un puisse être doté d'une capacité et d'une puissance aussi grande que celle d'Allah. C'est du shirk et tous ceux qui prétendent cela sont des menteurs et des charlatans.  
Le prophète (sw) a rassemblé toutes ces catégories en une seule phrase lorsqu'on lui demanda ce qu'est le shirk et il dit "
que tu mettes un associé à Allah alors que c'est lui (seul) qui t'a créé".  
Ceux qui considèrent qu'il y a un associé à Allah que ce soit dans sa seigneurie, son adoration ou ses noms et attributs pratiquent le grand shirk.  
Quant au petit shirk, c'est celui qui ne fait pas sortir de l'Islam mais celui qui le commet a tout de même commis un grand péché, et c'est le plus grave péché après le grand shirk et c'est un pallier qui mène au grand shirk. Et s'il rencontre son seigneur sans s'être repentit il sera sous la volonté d'Allah, s'il veut il lui pardonnera sinon il le châtiera comme c'est le cas pour les autres grands péchés.  
Parmi les exemples de ce shirk, le fait de jurer par autre qu'Allah. Le prophète (sw) a dit "
celui qui jure par autre qu'Allah il a commis le shirk" (rapporté par Alhakim avec une chaîne de transmission jugée bonne). Celui qui jure par autre qu'Allah pratique l'excès dans son admiration pour autre qu'Allah. Ceci représente de la petite idolâtrie cependant il peut le mener directement à la grande idolâtrie, s'il considère véritablement au fond de lui que celui par qui il jure en dehors d'Allah peut lui être utile ou néfaste.  
Toujours dans les sortes de petites idolâtries qui sont très répandues dans les langages des gens, c'est lorsqu'ils disent "
ce qu'Allah veut et ce que tu veux" ou encore "s'il n'y avait pas dieu et toi" ou encore "je n'ai personne d'autre à part Allah et toi" etc...  Le prophète (sw) a recommandé à ceux qui disent ce genre de choses de dire plutôt "ce qu'Allah veut puis ce que tu veux", "s'il n'y avait pas dieu ensuite toi" etc... Il y a une différence entre la préposition "et" qui se dit en arabe wa qui signifie la liaison et l'association et les mots tels que "ensuite" ou "puis", en arabe thoumma qui signifie l'ordre de priorité et d'importance, c'est-à-dire d'abord Allah et ensuite la cause d'untel ou d'untel. 
Parmi les exemples de petits shirk cachés l'ostentation. On l'appelle le shirk caché parce qu'il fait partie des actes du cœur. On ne le prononce pas et on ne le voit pas à travers les actes du corps. C'est pour cela que certains savants ont subdivisé l'idolâtrie en grande, petite et cachée. L'imam Ahmed a rapporté dans une chaîne de transmission authentique que le prophète (sw) a dit "
ce que je crains le plus pour vous c'est le petit shirk". Les compagnons demandèrent "mais qu'est-ce que le petit shirk?". Il (sw) répondit "c'est l'ostentation et Allah dira quand les gens rendront des comptes: allez en compagnie de ceux pour qui vous pratiquiez cette ostentation, et voyez si vous trouvez auprès d'eux une récompense". 
Le musulman doit donc unifier Allah dans sa seigneurie, son adoration, ses noms et attributs. Il doit s'éloigner du shirk sous toutes ses formes, le grand comme le petit. Il doit être sincère pour Allah dans ses actes, ses paroles et ses intentions et ainsi ses actions seront bonnes et acceptées auprès d'Allah.


Affichages : 1464

Horaires de Prières (*)

Horraires du 11/12/2018
Fajr : 07:13
Dohr : 12:46
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11