Publication : mardi 4 mai 2010

Sermon du : 2010/02/19

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon :   La bénédiction des richesses et la nécessité pour le musulman de travailler

 

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1ère Partie

O musulmans, Allah nous a comblés de bienfaits et de privilèges grandioses qui sont innombrables et indescriptibles. A chaque clin d'œil, l'individu profite de privilèges que personne ne peut estimer sauf Allah.
Allah a dit "il n'y a de bêtes sur terre sans que ses subsistances ne dépendent d'Allah, et il connait sa situation et sa destination, tout est dans un livre explicite".
Allah a créé les hommes et il en a fait un nombre bien précis. Il leur a partagé leurs subsistances et leur vivre et il n'en a oublié aucun. A chaque fois que tu élèves de ta poignée une bouchée vers ta bouche, c'est une bouchée qu'Allah avait inscrit avant qu'il ne crée les cieux et la terre.
Gloire à celui qui a donné à l'oiseau qui vit dans le ciel ses subsistances. Il a donné au poisson qui vit au fin fond de l'océan ses subsistances. Gloire à celui qui a donné au serpent alors qu'il vit au plein milieu du désert. Gloire à celui qui a donné au ver qui vit dans le rocher sourd. Gloire à celui à qui on ne peut rien cacher, même pas ce qui est caché et dissimulé. Il garantit les subsistances, il les a inscrites ainsi que le délai de vie de chacun, et il les a décrétés et rien ne pourra aller à l'encontre de son jugement et décret. Gloire à Lui, à qui appartient la toute puissance et la majesté, Lui qui gère les différentes affaires et situations.
O musulmans! Si Allah veut du bien à son serviteur, il le bénit dans ses subsistances, il lui donne la bénédiction dans la richesse, dans les enfants, dans sa situation et ses affaires.
Allah de lui exclusivement provient la baraka, la bénédiction, et de lui proviennent tous les biens et miséricordes. S'il ouvre une seule de ses portes du bien, personne en dehors de lui ne pourra la refermer. Et s'il ferme une de ses portes, personne en dehors de lui ne pourra la rouvrir. Allah a dit "quand Allah envoie une miséricorde rien ni personne ne peut la retenir, et s'il la retient, rien ni personne ne peut l'envoyer après lui".
O musulmans! Si Allah veut du bien à son serviteur, il le bénit dans ses subsistances et ses vivres. C'est la baraka, la bénédiction qui fait que le peu devient beaucoup. Elle fait que la situation de l'individu soit de mieux en mieux. Tout se considère en fonction de la baraka. Combien de chose était infime et bien minime et Allah l'a fait devenir beaucoup et grandiose.
Quand Allah veut bénir les richesses d'un individu, il lui prépare les causes et ouvre devant lui les portes. Et des causes les plus importantes, il y a la crainte d'Allah. Allah dit "si les résidents des villes avaient cru et avaient été pieux, nous aurions certainement accordé des bénédictions du ciel et de la terre. Mais ils ont démenti et nous les avons donc saisis pour ce qu'ils avaient acquis".
Le bien, donc, tout le bien, la totalité du bien réside dans la crainte d'Allah. Celui qui craint véritablement Allah, à chacune de ses peines, il trouvera un soulagement, à chacune de ses angoisses, il trouvera une issue et il lui donnera de là où il ne s'y attendait pas. Il n'est pas possible que cette terre se compresse sur un serviteur qui craint Allah, et la vie ne peut être lourde et gênante pour quelqu'un qui craint Allah.
Parmi les causes qui amènent la bénédiction sur les serviteurs, il y a l'invocation et le fait de s'en remettre à Allah. Allah est le refuge. Si tu te sens compressé à cause de tes subsistances et que ta peine et que ton angoisse grandissent, et que tes dettes se multiplient, frappe donc à la porte d'Allah auprès de qui personne n'est déçu et implore Allah car il est Le généreux. Il n'a jamais rejeté quelqu'un qui a frappé à sa porte et n'a jamais abandonné quelqu'un qui vouait en lui tous ses espoirs. Le prophète (sw) est entré un jour dans la mosquée et il y a trouvé un de ses compagnons, Abou Oumama, il y était seul, attristé et angoissé à un moment qui n'était pas une heure de prière. Le prophète (sw) lui dit "O Abou Oumama qu'ai-je à te voir ainsi dans la mosquée à cette heure?". Le compagnon lui dit "O messager d'Allah, des angoisses m'ont envahi et des dettes qui sont trop fortes pour moi!". Le messager d'Allah (sw) lui dit "ne veux-tu pas que je t'enseigne des paroles si tu les dis, Allah fera partir tes angoisses et il s'occupera de tes dettes?". Le compagnon répondit "oui! O messager d'Allah enseigne-les moi".

Il (sw) lui expliqua "dis lorsque tu te réveilles et lorsque tu vas dormir allahoumma inni a3oudhou bika minal hammi wal hazane wa a3oudhou bika minal 3ajzi wal kassal wa a3oudhou bika minal joubni wal boukhl wa a3oudhou bika min ghalabati ddayn wa qahri rijal. O mon seigneur, je te demandes protection contre l'angoisse et la difficulté, et je te demandes protection contre l'impuissance et la paresse, et contre la lâcheté et l'avarice et je te demandes protection contre le triomphe des dettes et l'oppression des hommes" اللهم إني أعوذ بك من الهم و الهزند و أعوذ بك من العجز و الكسل و أعوذ بك من الجبن و البخل و أعوذ بك من غلبة الدين و قحر الرجال
Puis le compagnons Abou oumama explique "j'ai dit cette invocation et Allah m'a débarrassé de mes angoisses ainsi que de mes dettes".
Les invocations sont un attachement à Allah, et une corde solide qui nous attache à Allah. Si Allah veut sauver et venir en aide au sinistré et faire miséricorde à l'angoissé, il lui inspire les invocations et ouvre son cœur et sa poitrine afin qu'il implore Allah.
Toujours dans les causes qui amènent la bénédiction, il y a les dépenses et les aumônes. Celui qui facilite à un quelqu'un qui est dans la difficulté, Allah lui facilitera au jour du jugement dernier. Le prophète (sw) a dit "celui qui soulage un croyant d'un tourment, Allah le soulagera d'un des tourments du jour du jugement dernier, et celui qui facilite à quelqu'un qui se trouve dans la difficulté, Allah lui facilitera dans la vie d'ici bas et celle de l'au delà et celui qui couvre un musulman, Allah le couvrira dans la vie d'ici bas et celle de l'au-delà et Allah aide le serviteur tant que celui-ci aide son frère".
Soyez donc bons envers les gens sur terre, et Allah sera bon envers vous. Chaque jour deux anges descendent et l'un d'eux dit "O mon dieu, donne à celui qui donne" et l'autre dit "O mon dieu, celui qui se prive de donner prive-le". O fils d'Adam ! Dépense et Allah dépensera pour toi. Sois bons envers les plus faibles et Celui qui est dans les cieux sera bon envers toi. Participez à soulager les gens de leurs tourments. Dépensez pour les veuves, les orphelins et les plus démunis, car Allah, de sa miséricorde, sera miséricordieux envers les miséricordieux. Le prophète (sw) a dit à Asma bint Abi Bakr "O Asma dépense et Allah dépensera pour toi et ne stocke pas de côté, sinon Allah aussi mettra de côté sans te donner". C'est à une femme que le prophète (sw) fait cette recommandation et cette mise en garde.
Il y a encore peu de temps, les gens vivaient dans la difficulté, modestement,  et malgré cela ils étaient bons entre eux et solidaires. Et Allah a fait descendre sur eux sa miséricorde, sa bénédiction et la sérénité de par sa volonté tout d'abord et ensuite par la cause de leur bonté. Les compagnons du prophète (sw) ne possédaient que peu et malgré cela ils étaient bons, généreux et miséricordieux. Allah les a décrit en disant "miséricordieux entre eux".
Le renforcement des liens de parenté est aussi une cause qui amène la bénédiction. Le prophète (sw) a dit dans un hadith rapporté et authentifié par Boukhari et Mouslim "celui d'entre vous qui aimerait qu'on lui étende dans ses bénédictions et qu'on lui rallonge son délai de vie qu'il renforce ses liens de parenté". Les gens prioritaire dans nos dépenses et aumônes sont nos proches parents, nos tantes maternelles et paternelles, nos oncles etc.


 

 


 

2ème Partie

 

 

 

 

Toujours dans l'énumération des causes qui ramènent la bénédiction dans les subsistances et même qui rallonge la vie, il y a le travail. Le travail pour subvenir à ses besoins.
L'Islam incite au travail et au labeur et d'aller et venir sur terre à la recherche des subsistances. Allah dit "c'est lui qui vous a soumis la terre, parcourez donc ses grandes étendues. Mangez de ce qu'il vous fournit. Vers Lui est la résurrection"
Ce qu'on entend ici par travail, c'est l'effort que l'individu pratiquera pour produire une marchandise ou un service. Et peu importe que ce travail soit physique ou intellectuel.
Le travail est sans aucun doute la première arme contre la pauvreté. C'est aussi la première cause pour amener la fortune. Le coran cite le prophète Salih qui dit "o mon peuple adorez Allah, il n'y a aucune divinité en dehors de Lui, il vous a créé de la terre et vous y a fait vivre".

Le prophète (sw) aussi incite au travail et de manger et consommer le fruit de nos efforts. Il est rapporté dans l'authentique de Boukhari que le prophète (sw) a dit "personne ne peut manger quelque chose de mieux que le fruit de notre propre travail et le prophète Daoud mangeait le fruit de son propre travail". Dans un autre hadith "l'individu ne cesse demander au gens jusqu'à ce qu'il vienne au jour du jugement dernier en n'ayant plus sur son visage de chaire".
Il ne fait pas partie de la recherche des subsistances de s'asseoir dans sa mosquée en attendant que sa subsistance tombe. L'abstinence totale n'existe pas en islam. Le ciel ne fait pleuvoir ni argent ni or. Il est donc du devoir de chacun de faire les causes et de rechercher la subsistance licite à travers ses portes licites. L'homme béni c'est celui qui cherche sa subsistance pour lui-même, pour son épouse et son enfant car Allah le récompense pour ses efforts. Le prophète (sw) a dit "l'homme le plus aimé auprès d'Allah, c'est celui qui aide le plus les gens et la meilleure des actions auprès d'Allah, c'est la réjouissance d'un musulman dont tu es la cause".
Les compagnons du prophète (sw) travaillaient, certains dans le commerce, d'autres dans l'agriculture, ou encore dans l'artisanat etc. Et ils n'avaient l'habitude de ne mépriser aucune profession comme l'Islam le leur a enseigné à condition que ce ne soit illicite. Dans un hadith authentifié par Boukhari, le prophète (sw) a dit "Que l'un d'entre vous prenne une corde pour attacher du bois sur son dos et le transporter afin qu'Allah lui donne (en subsistance) ce qui lui est suffisant est mieux pour lui que de devoir demander aux gens qu'ils acceptent ou refusent".
Le prophète (sw) ne s'est pas contenté des théories ou il nous a montré l'exemple. Dans un hadith il dit "tous les prophètes qu'Allah a envoyés, ont été bergers", les compagnons lui dirent "même toi O messager d'Allah?". Il (sw) dit "oui même moi quand j'étais petit, j'étais chargé de faire paître les troupeaux des Mecquois". Ce n'est donc pas une honte que tu sois forgeron ou menuisier, ou encore agriculteur ou berger, mais la honte se trouve dans le péché et la désobéissance d'Allah, dans la paresse, l'engourdissement et l'inertie. La honte c'est lorsque l'individu dépend des autres, alors qu'il est fort et capable de subvenir à ses besoins. Cela fait partie de la malédiction dans les richesses.
Certains jeunes croient qu'il n'y a aucune utilité à travailler et croient même que l'individu ne peut être religieux ou pratiquant qu'en délaissant le travail. Et il oublie que le travail fait partie de la pratique religieuse. Comment pourrais-tu être la cause de l'essor de ta communauté? Comment peux-tu être à l'origine d'un quelconque bien envers la société? Comment peux-tu avoir une quelconque considération dans la vie? Tout en étant dans cette situation, sans travail et comment pourrais-tu travailler alors que tu ne possède aucun diplôme. Le diplôme qui donne la qualification pour le travail. Vous savez que, en ces temps, ne pourra travailler que celui qui a des attestations ou qui est diplômé. Être diplômé est devenu aujourd'hui une nécessité.
Un poète disait "avec la science et la richesse, les gens bâtissent leur royaume, et aucun royaume ne se bâtit à partir de l'ignorance et du manque".
C'est avec la science et les richesses que les nations s'élèvent et gagnent de l'importance et avancent.

 

Affichages : 1559

Horaires de Prières (*)

Horraires du 11/12/2018
Fajr : 07:13
Dohr : 12:46
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11