Publication : vendredi 9 avril 2010

Sermon du : 2010/01/08

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Le temps et les actions

 

 

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1ère Partie

O musulmans, une année a disparu et une autre est arrivée. L'empressement du temps continue sa course sans cesse. Allah a dit "il fait succéder la nuit et le jour, il y a en cela une moralité pour ceux qui voient". Dans un autre verset "il fait envelopper le jour dans la nuit". Allah a dit vrai et nul ne peut dire aussi vrai qu'Allah.

Cette marche rapide nous éloigne de la vie et nous rapproche de l'au-delà. Elle nous éloigne de la demeure de l'action pour nous rapprocher de la demeure des comptes. Ali disait "la vie d'ici bas s'éloigne derrière nous et l'au-delà se rapproche de nous par devant, et chacun des deux a des enfants, soyez donc des enfants de l'au-delà et non de la vie d'ici bas, car aujourd'hui c'est l'action sans rendre de comptes et demain nous rendrons des comptes sans plus pouvoir agir. Nous avançons vers notre mort en chaque instant. Notre vie raccourcie car finalement elle n'est qu'une série d'étapes. Quitte cette vie en t'armant de piété. Ta vie ne se résume qu'à des jours bien peu nombreux. Et ces jours ne sont que des étapes qui te conduisent à la mort. Le plus étonnant si tu médites c'est que cette vie n'est que demeures et étapes qui prennent fin l'une après l'autre, quant au voyageur lui il reste à sa place attendant qu'elle vienne le prendre".

Une année de plus a donc pris fin et comme le Prophète (sws4) a dit "tous les gens agissent et ne font qu'aller et venir et il y a parmi eux celui qui cherche à affranchir son âme celui qui la vend et celui qui est la cause de sa propre perte". Une année de plus a pris fin et a laissé des leçons à tirer et des événements. Nulle divinité digne d'être adorée en dehors d'Allah, combien de gens se sont réjouis durant cette année et combien d'autres ont connu le malheur. Combien d'enfants sont devenus orphelins et combien de femmes sont devenus veuves. Combien de malades ont connu la guérison et combien de gens en bonne santé nous ont quitté et sont à présent dans  leurs tombes. Combien de groupes de personnes ont célébré le mariage de leurs proches et combien d'autres les ont accompagné au cimetière afin qu'ils y soient enterrés. Combien de demeures reçoivent les félicitations pour une nouvelle naissance et combien d'autres reçoivent les condoléances pour un être cher perdu. Certains espèrent que leurs jours ne se terminent pas afin de vivre encore et toujours ce bonheur pendant que d'autres espèrent que leurs jours prennent fin au plus vite et qu'il s'efface de la mémoire afin d'oublier le chagrin et le malheur. Des jours qui défilent pour certains comme s'ils vivaient des années entières, et pour d'autres des années qui défilent comme s’ils n’étaient que de courtes journées. Gloire à Allah, qu'il est sage dans sa gérance! Et qu'il est majestueux dans sa création. Il rend puissant qui il veut et humilie qui il veut. Il donne à qui il veut de par ses bienfaits et reprend de qui il veut de par sa justice et équité. Allah a dit "et ton seigneur crée qui il veut et choisit, le choix ne leur appartient pas".

O musulmans le raisonnable c'est celui qui tire les leçons du passé et redouble d'effort dans le présent et se prépare pour le lendemain. Parmi les plus grandes sagesses à comprendre de la succession des années et des individus, c'est qu'il y a en cela un grand signe de la perfection d'Allah et sa grandeur. Allah a dit en parlant de sa grandeur "c'est lui le premier, le dernier, le visible et l'invisible et il est l'omniscient". Allah est donc le premier et il n'y a personne avant lui. Il est le dernier et personne après lui, il est le visible et rien n'est au-dessus de lui et il est l'invisible et il n'y a rien sans lui. C'est ainsi que le messager d'Allah a expliqué ces attributs divins. Nulle divinité digne d'être adorée en dehors de Lui. "Toute chose est vouée à périr sauf Lui". Il appartient donc à l'individu doué de raison de prendre entre ses mains son temps, et qu'il reprenne son souffle, qu'il soit quelqu'un qui préserve son temps, avare et radin concernant son temps libre. On raconte qu'on a demandé à Noé, lui qui a vécu parmi son peuple 950 ans, "comment as-tu vécu toute cette vie?". Il répondit "c'est comme si j'étais entré par une porte et sortie par l'autre".

O toi qui as été comblé par Allah, il t'a comblé à travers la santé. Tu te délecte de cette vie et ses jouissances. Prend conscience de ton âge, des années de ta vie passée car tu seras peut-être surpris par la mort. Ainsi tu te mordras les doigts par regret mais il sera vain de regretter. Rappelles toi que ces jouissances et ce luxe que tu connais matin midi et soir peut se transformer en  un malheur qui te fera oublier tous ces bonheurs insignifiants. A l'inverse celui qui vit perpétuellement dans l'obéissance d'Allah et ressent de la difficulté, cela peut se transformer en des jours qui lui feront oublier sa pauvreté et sa misère. Dans un hadith authentique le Prophète (sws4) a dit "on amènera le jour du jugement dernier celui qui a vécu dans le luxe et le privilège d'ici bas les plus grands et on le fera entrer dans les flammes de l'enfer et tout de suite ressortir puis on lui dira O fils d'Adam as-tu profité dans ta vie ne serait ce que d'une jouissance, as-tu vécu ne serait-ce qu'un bonheur durant ta vie? Il dira: non Par Dieu je n'ai jamais profité d’une quelconque jouissance ou d'un quelconque bonheur durant ma vie. Puis on amènera l'individu le plus misérable, le plus pauvre dans la vie d'ici bas et on le fera entrer dans le paradis et tout de suite ressortir et on lui demandera  as-tu connu dans ta vie  une quelconque misère ou un quelconque malheur? Il dira: Non par Dieu je n'ai vécu de misère ni je n’ai dû supporter de difficulté". Celui qui a vécu dans la difficulté oubliera tout et celui qui a vécu dans le luxe oubliera tout. Ce qui compte c'est ce qui viendra après.

O musulmans, la succession des jours et des années peut être pour le serviteur un bienfait ou au contraire une punition. Avoir une longue vie n'est pas forcément un bonheur comme beaucoup le pensent. On demanda un jour au Prophète (sws4) "quel est le meilleur des gens? Il (sws4) dit: celui qui a eu une longue vie et  a pratiqué les bonnes œuvres". Ensuite on lui demanda "quel est le pire des gens? Il (sws4) dit: « celui qui eu une longue vie mais n’a pas pratiqué les bonnes œuvre ».

O musulmans, une année s'est écoulée. Les individus ont quitté leurs actions de cette année passée et chaque personne verra ses actes. Allah dit "le jour où chaque âme se trouvera confrontée avec ce qu'elle aura fait de bien et ce qu'elle aura fait de mal, elle souhaitera qu'il y ait entre elle et ce mal une longue distance. Allah vous met en garde contre lui-même. Allah est compatissant envers ses serviteurs". L'individu sera questionné sur toutes ses actions de la vie ici bas. Tirmidhi rapporte avec une chaîne de transmission jugée bonne que le Prophète (sws4) a dit "les pieds de l'individu ne se déplaceront le jour du jugement dernier qu'après qu'il ait été questionné à propos de quatre choses, son temps de vie durant laquelle il a vécu, sa science et ce qu'il en a fait, ses richesses et d'où il se les ait procurées et dans quoi il les a dépensées, et à propos de son corps à quoi il l'a fait vieillir".

O toi qui perds ton temps dans ce qui est vain et futile, ne sais-tu pas qu'ainsi tu es en train de ne faire qu'alourdir ton fardeau, et tu ne fais que rajouter des arguments contre toi devant Allah. Combien d'année sont passées dans l'insouciance, la santé sans que tu penses à purifier ton corps. Le messager d'Allah (sws4) a dit "il y a deux bienfaits à propos desquels beaucoup de gens sont lésés la santé et le temps libre". Ces deux bienfaits si l'homme les utilise dans le bien il sera jalousé mais s'il les utilise dans le mal il sera dupé.

 


2ème Partie


La nation islamique accueille sa nouvelle année alors que son corps, le corps de toute cette nation, est atteint, blessé et meurtri. A chaque fois que ne se résorbe une plaie, on en découvre une autre. Ignorance, guerre, pauvreté, famine et des déplacements de population. Tout cela est connu su et vu à travers ce qu'on entend, ce qu'on voit et ce qu'on lit. Il n'est plus rare de voir s'abattre des catastrophes chez les musulmans à un tel point que l'on peut dire à propos de beaucoup de pays musulmans ce qu'un poète avait l'habitude de dire: "là où tu te diriges lorsque tu vas à la recherche de l'islam dans n'importe quelle contrée tu le trouves tel un oiseau à qui on aurait coupé les ailes". Celui qui utilise sa raison sait que ce qui a atteint les musulmans provient de ce qu'ils ont commis. Allah dit "à chaque fois qu'une calamité vous atteint c'est à cause de ce que vous avez commis". La principale négligence des musulmans c'est le manque de rassemblements et d’unité. L'islam s'est attaché à renforcer les liens entre les musulmans. L'islam a fait des musulmans un seul et même corps. Ils souffrent ensemble et espèrent ensemble. Le messager d'Allah (sws4) a dit "les musulmans sont comme un seul et même corps, si sa tête se plaint de douleurs c'est tout le corps qui est touché par la fièvre et la somnolence". Et dans une autre version "les musulmans sont comme un seul homme s'il a mal à la tête il a mal partout et s'il a mal a l'œil il aura mal partout". Ces deux versions sont rapportées par Mouslim. Dans l'authentique de Boukhari le Prophète (sws4) a dit "le croyant est pour le croyant comme une bâtisse chaque élément se repose sur l'autre". Les musulmans sont donc comme des briques qui forment cette bâtisse et aucune brique ne peut se passer de l'autre. Le Prophète (sws4) était une fois à l'extérieur de Médine avec un groupe d'hommes. Le messager d'Allah leur a alors dit "il y a un groupe d'individus qui est resté à Médine et pourtant ils sont avec vous en ce moment et à chaque fois que vous partez à un endroit c'est comme s'ils vous accompagnaient". Les compagnons dirent "c'est comme s'ils étaient avec nous pourtant ils restent à Médine ?". Le Prophète (sws4) répondit "oui car ils n'ont été retenu qu'à cause des contraintes". Les musulmans doivent être ainsi même quand ils sont séparés par la distance, ils souffrent quand certains d'entre eux souffrent. Ils espèrent quand certains d'entre eux espèrent.

Tous les musulmans sont sur le même bateau et la bonne ou mauvaise navigation ainsi que l'état du bateau dépendront de l'état des musulmans et de leur comportement.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Affichages : 1443

Horaires de Prières (*)

Horraires du 11/12/2018
Fajr : 07:13
Dohr : 12:46
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11