Publication : jeudi 1 avril 2010

Sermon du : 2009/11/27

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Le rappel d'ALLAH durant les jours de tachriq

 

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1ère Partie

Le dhikr, le rappel d'Allah fait partie des meilleures catégories d'adorations et des plus importantes. Mo3adh ibn Jabal, quant à lui, considérait que le rappel d'Allah était la meilleure adoration. Il disait "le fils d'Adam ne peut faire mieux pour s'épargner le châtiment Divin que le rappel d'Allah!". On lui dit "O abou Abdarrahmane même pas le jihad dans le sentier d'Allah", il dit "même pas le jihad sauf quelqu'un qui combattrait jusqu'à en briser son épée car Allah dit dans son livre "et le rappel d'Allah est bien plus grandiose". Il y a dans le rappel d'Allah un moyen de faire vivre les cœurs, de leur donner sérénité et tranquillité. Allah dit "n'est ce pas à travers le rappel d'Allah que se tranquillisent les cœurs". Celui qui se rappelle d'Allah en toute situation, celui-ci ne fera que peu de considérations à cette vie d'ici bas et ce qu'elle contient et il n'y sera jamais malheureux. Et il ne peut l'être car il se rappelle de son créateur et il sait que ce qu'il a auprès d'Allah est mieux et éternel. L'évocateur d'Allah (c'est-à-dire celui qui pratique le rappel d'Allah) n'est effrayé par aucune créature et il ne craint rien car le rappel d'Allah a placé dans son cœur le courage, la bravoure et la vaillance. Il ne connait pas la lâcheté et l'hésitation. C'est d'ailleurs le secret de la force des moudjahiddines (les hommes qui combattent dans le sentier d'Allah) lorsqu’ils battent un ennemi qui est supérieur à eux, que ce soit dans le nombre ou dans la force. C'est le secret qu'ont également les savants et prédicateurs qui appellent au bien et interdisent  le mal et ne craignent rien dans leurs efforts.

O musulmans les jours du tachriq sont des jours pour se rappeler d'Allah et le remercier même s’il faut se rappeler d'Allah et penser à Lui être reconnaissant en toute situation et occasion. Mais cette activité est bien plus recommandée en cette période. En effet il nous a été rapporté de manière authentique que le Messager d'Allah a dit "les jours du tachriq sont des jours pour manger, boire et se rappeler d'Allah". Et dans une version de Ahmad "quant à ceux qui jeûnent pendant ces jours qu’ils rompent leur jeûne car ce sont des jours pour manger et boire". Les jours du Tachriq sont les 11ème, 12ème et 13 jour de Dhoul hijjah c'est-à-dire samedi, dimanche et lundi. Les jours du Tachriq sont les jours "bien précis" à propos desquels Allah a fait mention. Il a dit "et rappelez vous d'Allah pendant des jours bien précis". Tout comme il est rapporté que le Prophète (sws4) a dit "les meilleurs jours pour Allah sont les jours du sacrifice puis le jour du qarr (si on traduit littéralement c'est le jour de la stabilité, il a été ainsi nommé parce que les pèlerins qui avaient l'habitude de faire des va-et-vient entre différents endroits restent ce jour là à Mina) et c'est le lendemain du jour du sacrifice. Ces jours là (les jours du tachriq) correspondent au moment où les pèlerins achèvent leur pèlerinage et les non-pèlerins les vivent en se rapprochant d'Allah en pratiquant le sacrifice après les bonnes actions pendant les dix premiers jours de Dhoul Hijjah. Ainsi il est recommandé de terminer cette période dans le rappel d'Allah et cela concerne les pèlerins et les autres. C'est une Sounnah (une tradition) qu'Allah a décrété après les périodes d'adoration. Il en a été fait mention pour les moments qui suivent la prière, Allah a dit "lorsque vous achevez vos prières, rappelez vous d'Allah que vous soyez debout, assis ou allongés". Quant à la période qui suit la prière du vendredi, Allah a dit "lorsque vous achevez la prière (du vendredi) dispersez vous sur terre et recherchez la grâce d'Allah et invoquez beaucoup Allah afin que vous réussissiez". Après la période du pèlerinage, il en a également été fait mention. Allah a dit "lorsque vous aurez achevé  vos pratiques du pèlerinage, rappelez-vous d'Allah comme vous vous rappelez de vos pères et même plus". Il appartient à l'évocateur d'Allah de réfléchir, méditer sur son rappel et de le comprendre. Cela est le plus à même de le conduire à la concentration, à l'humilité et d'être affecté positivement de leur rappel, et de là où il pourra purifier son cœur.  Ibn Alqayyim a dit "le meilleur rappel et le plus utile c'est celui qui permet au cœur et à la langue d'être en accord et que cela fasse partie des rappels Prophétiques.

O musulmans, pendant ces jours, il est confirmé qu'il faut proclamer la grandeur d'Allah après chaque prière prescrite quotidienne et cela de la prière de l'aube du jour d’Arafat jusqu'au 3assr du dernier jour de tachriq. Il dit Allaho Akbar Allaho akbar lailaha illallah wallaho akbar wallaho akbar walillahi lhamd. Ou il dit allaho akbar allaho akbar allaho akbar walillahilhamd et on peut le dire d'autre façons, ce qui compte c'est que l'individu proclament la grandeur d'Allah. Cela c'est ce qui concerne la proclamation de la grandeur d'Allah juste après les prières, mais il est aussi recommandé de proclamer la grandeur divine dans les autres moments jusqu'à la prière du Maghreb du dernier des jours du tachriq.  Cela est recommandé lorsqu'on se trouve dans nos demeures, dans les marchés ou dans la rue.

O musulmans pendant les jours du tachriq , il y a deux plaisirs qui se lient, celui du corps et celui du cœur. Le plaisir du corps est trouvé à travers la nourriture et la boisson. Et le plaisir du cœur est trouvé à travers le rappel d'Allah, sa reconnaissance et la proclamation de sa grandeur.  Et à chaque fois  que l'individu est reconnaissant envers son Seigneur c'est en soi un plaisir qu'il éprouve et une satisfaction, il a donc besoin d'être reconnaissant envers son Seigneur pour cette satisfaction qu'il éprouve et ainsi la reconnaissance envers Allah ne peut prendre fin. Al Hafidh Ibn Hajar Al3asqalani a dit en citant la parole Prophétique "ce sont des jours pour boire, manger et se rappeler d'Allah" "cela nous indique que manger et boire durant les jours de l'Aîd aident au rappel d'Allah et à son obéissance". Et cela fait partie de la reconnaissance envers son Seigneur. D'ailleurs Allah a ordonné dans son livre de manger de ce qui est pur et licite. Quant à celui qui s'aidera de l'illicite pour se rappeler d'Allah cela ne fait pas partie de la reconnaissance mais de l'ingratitude envers le Seigneur. Il mérite donc qu'on lui reprenne ce privilège et sa source de plaisir et de satisfaction. La reconnaissance d'Allah met fin à la punition (Divine). Cela apparait de manière évidente dans la consommation des bêtes de cheptel et c'est ce qui est appliqué pendant les jours du tachriq. En effet ces bêtes obéissent à leur Seigneur et ne Lui désobéissent jamais. Elles glorifient leur Seigneur et Lui sont soumises. Allah a dit  "il n'existe aucune chose qui ne glorifie point Allah". Elles se prosternent également pour Allah, puisqu'Allah dit "pour Allah se prosterne ce qui se trouve entre les cieux et la terre que ce soit un animal ou un ange et ils ne s'enorgueillissent point". Dans un autre verset "ne vois-tu pas que se prosterne pour Allah ce qui se trouve entre les cieux et la terre ainsi que le soleil, la lune, les montagnes, les arbres, les animaux et beaucoup parmi les gens et beaucoup d'autres méritent le châtiment". Il y a donc ces animaux qui sont mieux que certains êtres humains. Dans le Mousnad de l'imam Ahmad il est rapporté "combien de montures sont mieux que leur passager et se rappellent plus d'Allah".


2ème Partie

O musulmans, il y a une grande ressemblance entre les jours du Tachriq et ce qui y est appliqué et le Paradis. Notre religion nous interdit le jeûne pendant les jours du Tachriq car ce sont des jours qui interviennent après une période d'adoration d'Allah qui sont les dix premiers jours de Dhoul Hijjah. Cette recommandation Divine de manger et de boire après une période d'adoration intense ressemble  (toute proportion gardée évidemment) au Paradis. La période de pèlerinage ressemble à un résumé de la vie de l'individu sur terre. L'homme dans cette vie est en voyage et le pèlerin voyage pour se rendre aux lieux saints pour la pratique du pèlerinage. La période de sacralisation du pèlerin ressemble à cette vie en entier puisque le pèlerin en état de sacralisation doit se priver de certaines choses qui lui sont permises quand il n'est pas en état de sacralisation. Et durant notre vie pour montrer notre obéissance et notre soumission à Allah il nous est demandé de nous priver de certaines choses. Celui qui a su passer cette période de pèlerinage jusqu'à Minan, les jours qui suivent seront pour lui des jours pour manger et boire. On peut voir une certaine ressemblance avec ce qui sera dit aux gens du paradis "mangez et buvez en récompense pour ce que vous œuvriez". Et il est dit sur terre pour les musulmans à propos des jours du tachriq "ce sont des jours pour manger, boire et se rappeler d'Allah". Celui qui se prive aujourd'hui, durant sa vie, de ses désirs y prendra part demain après sa mort. Le Prophète (sws4) dit "celui qui boit le vin sur terre en sera privé dans l'au-delà et celui qui se vêtit de soie sur terre en sera privé dans l'au-delà". Il est du devoir du Musulman de craindre Allah, d'avoir la piété et d'occuper leur temps du rappel d'Allah de sa reconnaissance et son obéissance. Toute proportion gardée comme les meilleurs moments passés que l’on ait été assidu ou négligent durant ces jours, la vie sur terre aussi passe et prendra fin. L'assidu oubliera  les difficultés de sa vie et il trouvera récompenses et délices. Quant au désobéissant il oubliera ses plaisirs de la vie et ne trouvera que ses mauvaises actions amères.

 

 

 

Affichages : 1567

Horaires de Prières (*)

Horraires du 11/12/2018
Fajr : 07:13
Dohr : 12:46
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11