Publication : dimanche 14 mars 2010

Sermon du : 2009/11/13

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : L’espoir et la confiance en Allah

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1ère Partie

Nous continuons aujourd'hui à parler de l'espérance et de l'espoir  et la confiance en Allah. Mouslim a rapporté que le Messager d'Allah () a dit trois jours avant sa mort "que nul d'entre vous ne meurt sans avoir une bonne opinion d'Allah". Le Prophète, trois jours avant sa mort a fourni à sa communauté cette qualité, la confiance en Allah et la bonne opinion en Lui. A travers ce hadith, il nous recommande fortement de vivre et de mourir en ayant une totale confiance en Allah. D'ailleurs Allah dit dans un hadith qodossi "Je suis là où mon serviteur pense Me trouver". Avoir une bonne opinion de Dieu et garder confiance en lui tant qu'on se soit repenti et qu'on revienne vers Lui. Et c'est dans ce sens que fut révélé le verset qui dit "dis O mes serviteurs qui se sont faits du mal à eux-mêmes, ne désespérez point de la clémence d'Allah car il pardonne tous les péchés, il est certes le clément, le pardonneur". On rapporte que la cause de la révélation de ce verset fut que des personnes ont demandé au Messager d'Allah () "si nous nous convertissons à l'Islam alors que nous étions mécréants, nous avons fait couler le sang et bien d'autres choses, Allah nous pardonnera-t-il?", et c'est là que fut révélé ce verset. Ce verset comme certains savants ont dit c'est le verset qui contient le plus d'espoir dans le coran parmi tous les versets qui véhiculent un message d'espoir. D'autres ont dit que ce verset veut dire : "Allah ne pardonne pas à quiconque associe en lui et il pardonne à tous les autres s'il le veut". D'autres pensaient que ce verset veut dire "celui qui fait du mal ou est injuste envers lui-même puis se repentit il trouvera Allah pardonneur et clément". Zayne Al3abidine (Ali fils de Houssayne) disait le verset qui donne le plus d'espoir c'est "ton Seigneur t'accordera certes ses faveurs et alors tu seras satisfait". Sache que l'espoir c'est avoir une bonne opinion d'Allah. C'est avoir confiance en Allah afin qu'iIl accepte une adoration qu'Il t'a permis de pratiquer, ou de te faire pardonner d'une faute que tu as commise. Quant au fait d'être serein tout en persistant dans la pratique du péché, ce n'est que tromperie. Allah a dit "que ne vous trompe point le trompeur (c'est-à-dire le diable)".

Allah a décrit ceux qui espèrent sa clémence en disant "ceux qui lisent le livre d'Allah, pratiquent la prière, et donnent de ce que nous leur avons comblé en subsistance en secret et en public, ceux-là espèrent  un commerce qui n'est point voué à l'échec". Tout comme Allah a blâmé ceux qui perdent espoir en Allah et il a dit "ne désespèrent de la clémence d'Allah que les mécréants". Afin que nous fassions partie de ceux qui ne perdent point espoir en Allah écoutons ces hadiths: Les deux imams des authentiques ont rapporté que le Prophète () a dit "Allah possède cent miséricordes, il en a fait descendre une pour les êtres humains, les animaux et les êtres vivants, et c'est avec cette clémence qu'ils éprouvent entre eux des sentiments, se font clémence les uns pour les autres et c'est avec cette seule miséricorde que l'animal féroce prédateur éprouve des sentiments pour sa progéniture et Allah s'est réservé 99 miséricordes qu'il utilisera pour faire clémence à ses serviteurs le jour du jugement dernier". Dans un autre hadith rapporté par Omar Ibn Al Khattab : "le Messager d'Allah est venu avec des prisonniers et une femme, qui recherchait son enfant parmi les captifs et lorsqu'elle le retrouva elle le prit en étreinte dans ses bras. Le Messager d'Allah () dit voyez-vous comment agit cette femme avec son enfant, pensez vous qu'elle serait capable de le jeter dans un feu? Ils dirent non, puis le Messager d'Allah leur dit "sachez qu'Allah est plus miséricordieux envers ses serviteurs que ne l'est cette femme avec son enfant". Dans un autre hadith le Prophète () a dit "lorsqu'Allah a créé la création, il a écrit dans un livre gardé auprès de lui "ma miséricorde a vaincu mon châtiment" et dans une autre version "elle a vaincu ma colère" et toujours dans une autre version "elle a devancé ma colère". Dans un autre hadith le Prophète () a lu un verset coranique qui concerne Ibrahim "ils ont égaré de nombreuses personnes, celui, donc, qui me suivra fait partie des miens et celui qui me désobéira, tu es pour eux pardonneur et clément". Et Il () a lu le verset qui concerne Aïssa quand il dit "si tu les châties ils sont tes serviteurs, et si tu leur pardonnes tu es le puissant le sage" puis il leva les mains et il () dit en pleurant "O mon Seigneur ma communauté, ma communauté". Allah qui est le plus savant envoya Jibril lui demandait ce qui le faisait pleurer. Le Prophète () lui dit qu'il pleurait pour sa communauté puis Allah dit à Jibril (alors qu'il savait bien avant ce qui faisait pleurer Mohammad) "retourne voir Mohammad et dit lui que nous le satisferons concernant sa communauté". Dans un hadith Ibn Mas3oud a dit "nous étions avec le messager d'Allah () dans une tente et nous étions à peu près quarante, et il nous dit "seriez vous satisfaits d'être le quart des gens du paradis?" nous dîmes oui. Puis il dit "seriez vous satisfaits d'être le tiers des gens du paradis? Nous dimes oui. Il () dit alors "je jure par celui qui détient mon âme entre ses mains, vous représenterez la moitié des gens du paradis". Dans un autre hadith rapporté dans les deux authentiques le Messager d'Allah a dit "le serviteur sera rapproché de son Seigneur, le jour du jugement dernier jusqu'à ce qu'il soit protégé par lui et il lui rappellera ses péchés et dira "te rappelles-tu de tel péché? Te rappelles-tu de celui-là?" il dira oui Seigneur et il croira qu'il est perdu. Allah lui dira "je te l'ai dissimulé sur terre et je te le pardonne aujourd'hui et il recevra le registre de ses bonnes actions". Tous ces hadiths poussent le serviteur à s'en remettre à Allah, à se repentir, à avoir confiance en Lui. Cela ne veut en aucun cas dire qu'ils doivent s'appuyer totalement sur la clémence d'Allah sans la pratique des bonnes œuvres.  L'espoir en Allah et la confiance en Lui ne peut valoir qu'avec la pratique des bonnes actions.

Les savants disent qu'il y a trois sortes d'espoir en Allah.

1) L'espoir d'un individu qui a obéit à Allah. Cet individu espère la récompense divine.

2) L'espoir d'un individu qui a commis un péché puis s'en est repentit. Cet individu espère le pardon d'Allah et l'acceptation de son repentir.

3) L'espoir d'un individu qui persiste et signe dans ses négligences et ses fautes et espère la clémence divine sans action. C'est ça la tromperie, le fait d'être dupé et le faux espoir.

Il est du devoir de l'individu tant qu'il est vivant d'être équilibré et juste entre la crainte et l'espoir.  Il ne doit pas laisser l'espoir prendre trop le dessus sur la crainte car cela voudrait dire qu'il ne prend pas du tout en considération la remise des comptes et le châtiment d'Allah. Allah a dit "sont-ils à l'abri du stratagème d'Allah? Seuls les gens perdus se sentent à l'abri du stratagème d'Allah". Il ne doit pas non plus laisser la crainte prendre trop le dessus sur son espoir car cela le pousserait à désespérer de la clémence divine  et de son pardon.  Allah dit au sujet de ces gens là "et qui d'autres que les égarés désespèrent de la clémence d'Allah". Certains savants disent que la crainte et l'espoir sont pour le croyant comme les ailes d'un oiseau quand ils sont équivalents. Allah a décrit ses Prophètes et les gens pieux comme étant des individus qui possèdent à la fois la crainte et l'espoir en Allah. Allah dit à propos de ses Messagers "ils accouraient vers la pratique du bien et ils nous invoquaient avec crainte et espoir et étaient pour nous pieux". Dans un autre verset "ceux qu'ils invoquent cherchent eux-mêmes le moyen de se rapprocher le plus  de leur Seigneur. Ils espèrent sa miséricorde et craignent son châtiment." Et le moyen de se rapprocher d'Allah ce sont les adorations et les bonnes actions. Il y a trois stades dans la foi sur lesquels la croyance est basée. L'amour, la crainte et l'espoir. Celui qui aime son Seigneur se rapproche de lui, celui qui garde espoir en lui, il lui obéira et celui qui le craint abandonnera le péché. L'imam Annawawi disait "sache que le mieux pour le serviteur lorsqu'il a la santé c'est de craindre et d'espérer et que son espoir et sa crainte soient équivalents. Par contre lorsqu'il est malade il a son espoir qui doit prendre le dessus. Les règles émises dans les textes l'indiquent clairement". On rapporte que le Prophète () a dit "si le croyant savait ce qu'Allah réserve comme châtiment et punition personne ne convoiterait son paradis et si le mécréant savait combien sa miséricorde est vaste en son paradis personne ne désespérerait de son paradis".

Dans un autre hadith, il () a dit "le paradis est bien plus proche de vous que vous ne croyez, tout comme l'enfer l'est".
Dans un autre hadith on rapporte que le Prophète () est entré chez un jeune qui agonisait et il lui demanda "comment te sens-tu?"  Il répondit "je garde espoir dans la clémence d'Allah, mais je crains pour mes péchés", Il () lui dit alors "quand un individu a ces deux ressentiments  dans cette situation, il lui donne ce qu'il veut et lui évite ce qu'il craint". 

2ème Partie

O musulmans nous nous rapprochons de jours bénis. Les dix premiers jours du mois lunaire de dhoul Hijja. Ces  jours à propos desquels le Prophète () a dit "il n'y a pas de jours où Allah aime autant les bonnes œuvres que ces jours là" ils demandèrent "O messager d'Allah même le jihad n'est pas autant préféré par Allah que les bonnes œuvres durant ces jours?" Le Prophète () dit "même le jihad! Sauf un homme qui serait sortit avec son âme et ses richesses et qu'il ne reviendrait avec rien (ni sa vie ni ses richesses)". Ce hadith prouve que les bonnes actions durant ces jours font partie de ce qu'Allah préfère le plus. Ces jours sont mieux que le Ramadan, mieux que le combat pour Allah sauf une seule sorte de combat c'est le combat de celui qui sort avec tout ce qu'il possède y compris sa vie et il ne revient sans rien. Le plus étonnant c'est de voir que les individus ne font pas autant d'effort dans le bien durant ces jours qu'ils ne le font pendant le Ramadan. Alors que comme nous l'avons dit ces jours sont mieux que le Ramadan. Ces jours concernent toutes sortes de bonnes actions. Il y a le jeûne pendant les dix jours sauf le dixième qui correspond au jour de l'aïd. Cela concerne la multiplication du rappel d'Allah, s'attacher à ses prières en jama3a (groupe), l'obéissance et le respect des parents, faire répandre le salut, offrir des repas, donner en aumône, le parrainage d'orphelins, rendre service aux gens, être la cause de la joie et de la gaieté dans les foyers des plus pauvres et démunis etc... Nous devons donc profiter de cette occasion et se préparer à accueillir ces jours avec ce qui satisfait Allah. Parmi les caractéristiques de ces jours, il y a le fait que celui qui désire pratiquer le sacrifice ne doit pas se couper les ongles ni se raser ou couper les cheveux dès que ce mois lunaire débute. Cela a été rapporté dans des hadiths authentiques. Ce décret concerne évidemment uniquement le chef de famille. Il est dit que cela a été décrété pour que tous ses membres soient sauvés du feu de l'enfer et d'autres ont pensé que c'est dans l'objectif de ressembler au pèlerin et Allah sait mieux.

Affichages : 3500

Horaires de Prières (*)

Horraires du 10/12/2018
Fajr : 07:12
Dohr : 12:45
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11