Publication : dimanche 28 février 2010

Sermon du : 2009/11/06

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : La relation entre la foi et l'espoir

 

 

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1ère Partie

Nous continuons aujourd'hui à parler de l'espoir et l'espérance. Et nous allons nous attacher plus particulièrement à la relation qu'il y a entre la foi et l'espoir, et la relation qui existe entre le désespoir, la mécréance et l'égarement.

Parmi les sources de sécurité que le croyant connait dans la vie, il y a l'espoir. En effet l'espoir est ce rayon qui l'illumine dans l'obscurité. A travers l'espoir, l'individu ressent le bonheur et la gaieté. C'est l'espoir qui l'encourage et le motive aux efforts et aux actions. L'espoir convainc le fainéant à la pratique et aide l'assidu à continuer et à persister dans son action. C'est l'espoir qui pousse celui qui a échoué à recommencer pour obtenir le succès. C'est toujours l'espoir qui stimule celui qui a été couronné de succès à redoubler d'efforts pour connaitre encore plus de réussite. Ce qui pousse le cultivateur à la sueur et à l'effort c'est l'espoir de la bonne récolte. Et ce qui pousse le commerçant à la prise de risque c'est son espoir du profit. Ce qui pousse l'étudiant à l'assiduité c'est son espoir dans la réussite. Ce qui stimule le soldat à faire preuve de courage c'est l'espoir qu'il a dans la victoire. Ce qui pousse un peuple opprimé à la résistance et au combat : c'est l'espoir en la liberté. Ce qui convainc le malade de prendre des médicaments amers : c'est son espoir dans la guérison. Ce qui pousse le croyant à aller à l'encontre de ses passions, c'est son espoir dans le Paradis.

Le contraire et l'inverse de l'espoir c'est le désespoir. Et le désespoir c'est l'extinction de l'espoir dans les poitrines, c'est la disparition de l'espoir dans le cœur. Le désespoir c'est l'obstacle insurmontable qui met un terme, au sein de l'âme, à toute trace d'espoir quelconque. Quand l'étudiant perd tout espoir en la réussite, il laisse tomber sa plume, il quitte l'école et plus rien ne saurait lui être utile. Quand le malade perd tout espoir en la guérison, il déteste et ne supporte plus les médecins, les médicaments, les visites et les remèdes. C'est ainsi, lorsque le désespoir prend le dessus sur l'espoir chez l'individu, quelque soit cet individu, la vie devient obscure pour lui, toutes les portes se ferment devant lui, et il ne sait plus ce qui est mieux pour lui et son avenir, dans lequel il ne voit aucune lueur ou son passé ou il n'a connu que la déception. C'est cela le désespoir. Un poison qui tue l'homme à petit feu. Ce n'est pas étonnant de voir que cela est répandu chez ceux qui refusent de croire en Dieu ou chez les faibles de foi puisque dans leur vie, ils ne se sont basés que sur leurs espérances personnelles et lorsque celles-ci tombent à l'eau c'est leur vie qui s'effondre comme un château de carte.

Il y a donc une relation étroite entre la mécréance et le désespoir. Chacun des deux est une cause pour l'autre et une conséquence en même temps. Ce désespoir apparait au grand jour lors des difficultés que l'individu a à surmonter ou lorsqu'un malheur le touche. Le Coran a blâmé de manière répétitive ce genre d'individu en disant "et si nous faisons gouter à l'homme une miséricorde de notre part pour ensuite la lui reprendre, il est emplit de désespoir et devient mécréant sauf ceux qui endurent et accomplissent les bonnes œuvres".

Il faut savoir que le désespoir n'est pas uniquement ce qui amène la mécréance, mais aussi ce qui amène le doute. Tous ceux qui ont perdu la certitude en Allah et leur confiance totale en sa sagesse, sa justice sont privés d'espoir et verront cette vie en noir sans plus supporter d'y être. C'est pour cela que le poète Abou Al3ala qui est né aveugle disait "c'est mon père qui endosse la responsabilité, quant à moi je n'endosserai point cette même responsabilité". Il disait cela pour explique son refus de se marier par crainte de n'enfanter à son tour des enfants aveugles. C'est l'espoir qui donne la foi aux individus. Qu'est-ce que donc la foi? Quel est son véritable sens?

La foi c'est la croyance en une force qui n'est pas restreinte. C'est la croyance en une générosité sans limite. Une force suprême qui ne peut être retenue par aucun élément et qui ne connait pas la faiblesse et l'incapacité. La foi c'est la croyance en un Dieu omnipotent et clément, qui répond à la personne qui l'implore dans ses difficultés. Elle fait effacer le mal qui nous atteint. Il donne le bien en abondance, pardonne et accepte le repentir de ses serviteurs et efface les fautes. Un Dieu qui est plus doux et généreux envers l'individu que ne l'est la mère avec son propre enfant. Un Dieu qui tend ses mains aux fauteurs du jour pendant la nuit pour pardonner leurs péchés et tend ses mains pendant le jour pour les fauteurs de nuit pour leur pardonner. Un Dieu qui se réjouit du repentir de son serviteur plus que ne se réjouirait celui qui retrouve un objet précieux qu'il aurait perdu, et plus que ne se réjouirait l'absent quand il retrouve les siens ou l'assoiffé quand il trouve enfin de l'eau. Un Dieu qui multiplie chaque bonne action par dix et plus encore pour qui Il veut. Le croyant qui s'attache à ce Dieu généreux, clément, puissant, pardonneur, possesseur du trône glorieux, il vivra dans un espoir qui ne peut être limité. Il est toujours optimiste, il regarde la vie avec un visage souriant. Il fait face aux événements de la vie avec sérénité. Lorsqu'il combat, il a espoir en la victoire car il a confiance en Allah, car Allah est avec lui et Il dit "ce sont eux vraiment les victorieux et nos soldats sont les vainqueurs". Lorsqu'il est malade, il ne perd jamais espoir en la guérison et se rappelle du verset "lorsque je suis malade c'est Lui qui me guérit". Lorsqu'il commet un péché il ne désespère pas du pardon divin "dis O serviteurs qui avaient transgressé et fait du mal à vous même ne désespérez pas de la clémence d'Allah car Allah pardonne tous les péchés il est le Pardonneur et le clément". Lorsqu'il doit faire face à quelque chose de difficile, il garde espoir en la facilité car il sait, comme Allah le dit, que "avec chaque difficulté il y a une facilité vraiment avec chaque difficulté il y a une facilité". Ibn Mas3oud disait "quand bien même une difficulté venait à se cacher dans un terrier une facilité la suivrait". Le musulman lorsqu'il est touché par une catastrophe, il garde espoir à ce qu'Allah le récompense dans son malheur. Allah dit "ceux qui, lorsqu'un malheur les touche, disent cela nous vient d'Allah et c'est vers lui que nous retournerons, ceux là auront les bénédictions de leur Seigneur et la miséricorde et ce sont eux les guidés". Le croyant, lorsqu'il est touché par la vieillesse, il garde toujours espoir en une autre vie. Une vie dans laquelle il ne connaitra pas la vieillesse ni la fatigue ni la mort dans un Paradis qu'Allah lui a promis.


2ème Partie

O musulmans, les matérialistes ainsi que les athées et les laïques s'attachent à l'expérience des événements uniquement et à ce qu'ils ont l'habitude de voir. Et ils pensent qu'il n'y a rien derrière tout ça. Tandis que les croyants, eux, savent qu'il y a des causes à tout cela et que le secret de toute existence c'est Allah. Pourquoi donc leurs cœurs ne se dirigent-ils pas vers le Seigneur lorsque se succèdent les difficultés.

En effet ils trouveront un refuge en Allah pendant le malheur, un compagnon pendant la solitude, un allié quand ceux qui nous aident sont minoritaires. Vers lui se dirige le malade pour que les médecins trouvent des solutions. Vers lui se dirige le tourmenté et l'invoque pour acquérir l'endurance et la patience et pour obtenir mieux que ce qu'il a perdu. Vers lui se dirige l'opprimé pour obtenir la victoire sur l'injuste. Vers lui se dirige celui qui est privé d'enfants pour qu'Allah lui donne une pieuse progéniture. L'intime d'Allah a demandé à Allah d’avoir un enfant alors qu'il était bien âgé. Il dit "O Seigneur donne moi un enfant qui fera partie des serviteurs pieux". Puis des anges sont venus à lui sous forme d'être humain visiteur. "Ils lui dirent nous t'annonçons la bonne nouvelle d'un enfant doux. Il dit: m'annoncez vous une telle nouvelle alors que l'âge a pris le dessus, que m'annoncez vous donc là, ils dirent nous t'annonçons la vérité, ne sois donc pas parmi ceux qui désespèrent. Il dit : et qui désespérerait de la clémence d'Allah hormis les égaré?". Ensuite lorsqu'Allah lui donna son fils il s'exclama "louange à Allah qui m'a donné malgré la vieillesse Ismaël et Isaac mon Seigneur entend les invocations". Le Prophète Jacob après que l'absence de son fils Youssouf qui fut longue et qu'il pouvait perdre tout espoir de le retrouver, pour ensuite perdre un deuxième fils, malgré cela le désespoir ne su s'infiltrer dans son cœur et il dit "(il faut que je m'attache à la) plus belle des patiences peut-être qu'Allah me les fera retrouver tous les deux", et il ordonna même à ses enfants "partez et recherchez Youssouf et son frère et ne désespérez point de la clémence d'Allah car ne désespèrent de la clémence d'Allah que le peuple mécréant". Le Prophète Zakaria appela son Seigneur et dit "O Seigneur la faiblesse a gagné mes membres et mes cheveux sont à présent blancs (de vieillesse) ne me laisse donc pas malheureux en ne répondant pas à mon invocation. Je crains pour ce que je laisserais après moi, et ma femme fut stérile, donne moi un héritier et allié qui m'héritera et héritera de Jacob et les siens". Allah répondit à son invocation et il lui dit "O Zakaria nous t'annonçons la bonne nouvelle, l'arrivée d'un enfant qui s'appellera Yahya (Jean) et nous n'avons donné ce nom à personne d'autre avant". Quant au Prophète Job (Ayoub) il dit "O Seigneur le mal (la maladie) m'a atteint et tu es le plus miséricordieux, nous lui répondîmes et enlevâmes le mal qui l'avait atteint". Allah pour le guérir lui ordonna "frappe le sol de ton pied, il en sortira une eau fraiche pour boire et se laver". Le Prophète Younes fut avaler par le grand poisson "il invoqua depuis l'intérieur des ténèbres en disant nul divinité en dehors de Toi gloire à Toi, je fis partie des injustes Nous lui répondîmes et le sauvâmes de l'affliction et c'est ainsi que Nous sauvons les croyants". Le Prophète Moussa quand il prit son peuple pour être sauver de Pharaon et son armée, ce dernier rassembla une armée pour les rattraper. "Et lorsque les deux groupes se sont fait face, le peuple de Moussa dit: nous somme rattrapés. Il dit : non pas encore". Il leur dit cela alors que l'ennemi était derrière eux et la mer devant eux. Il ne perdit point espoir et il leur dit "mais non mon Seigneur est avec moi pour me guider". Puis Allah les sauva "nous révélâmes à Moussa frappe la mer de ton bâton des chemins vous seront faits à travers les eaux et nous les sauvâmes et fîmes périr les autres".

Quant au Prophète Mohammad (sws4.jpg) il se réfugia dans la grotte avec son compagnon. Ses ennemis le recherchèrent partout et ils arrivèrent devant cette grotte et dirent "Mohammad ne peut qu'être ici les traces s'arrêtent devant cette grotte". Abou Bakr prit peur pour son bien aimé Mohammad et il se mit à pleurer en disant "si l'un d'entre eux se baisse et regarde il nous verra". Le Prophète (sws4.jpg) lui dit "que penses-tu de deux personnes quand c'est Allah leur troisième". Le résultat fut ce que le Coran nous a narré "Si vous ,ne faites pas triompher de toute façon c'est Allah qui le fit triompher lorsque les infidèles le firent sortir (de La Mecque), et qu'ils étaient à deux dans la grotte et qu'il dit à son compagnon ne t'attriste pas Allah est avec nous, Allah fit donc descendre sa sérénité sur lui et il l'aida avec des soldats que vous ne voyez point et il fit de la parole des mécréants la plus basse et la parole d'Allah est certes la plus haute et Allah est Le puissant Le sage". Ce sont là des évènements qui se sont déroulés comme nous l'indique le Coran. Des évènements hors du commun qui ne font pas partie des choses que nous avons l'habitude de vivre. Mais les croyants sont persuadés que les causes habituelles ne peuvent limitées la capacité d'Allah sans fin. En effet Allah est L'omnipotent, Il est Le créateur des causes et des effets, si Il veut qu'une chose soit il lui dit soit et elle est.

 

 

 

 

Affichages : 1704

Horaires de Prières (*)

Horraires du 11/12/2018
Fajr : 07:13
Dohr : 12:46
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11