Publication : samedi 27 février 2010

Sermon du : 2009/10/16

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : La mort soudaine

 

 

 

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

 

 

 

 

 

1ère Partie

Allah a créé tous les être vivants avec la peur innée de la mort, ainsi que le désir inné de s'en protéger et s'en prémunir. Tout comme il a mis en eux cet attachement à la vie. Ces sentiments ancrés en nous sont valables pour tous qu'ils soient plus âgés ou non, qu'ils soient doués de raison ou non, qu'ils soient croyants ou non et qu'ils soient humains ou des animaux.

L'individu ne négligera sa vie que lorsqu'il considérera en lui une cause bien plus importante, tel que le moujahid (celui qui combat dans le sentier d'Allah) qui sacrifiera sa vie pour Allah. Même si les êtres vivants font tout pour éloigner d'eux la mort, ils doivent de toute manière mourir. Allah a dit "tout ce qui s'y trouve (sur terre) est périssable et il ne restera que la face de ton seigneur le généreux le clément". Si l'objectif de l'incroyant, sur terre, c'est de profiter de ses plaisirs et désirs; celui du croyant c'est d'arriver avec succès à la vie de l'au-delà, il s'y prépare donc en se rappelant de la mort, la tombe, le jugement et le paradis et l'enfer. Celui qui agit de la sorte, sa vie terrestre sera comme un champ dans lequel il cultive ce qu'il récoltera dans l'au-delà. Son temps libre ainsi que sa santé seront pour lui des bienfaits. Le Prophète (sws4) a dit à ce sujet "il y a deux bienfaits dans lesquels beaucoup de gens sont lésés, la santé et le temps libre". Ce que le croyant craint le plus c'est qu'il soit surpris par la mort sans qu'il s'y soit préparé. Tandis que celui qui est touché par une maladie grave et inguérissable, celui-là change de façon de vivre car il pense que la fin est proche. Il ne donne plus aucune importance à la vie d'ici-bas et il considère celle de l'au-delà bien plus importante. Cela parce qu’il est de l'habitude humaine de toujours remettre à plus tard le repentir et les bonnes œuvres. Il est aveuglé par ses longs espoirs et son désir de vivre toujours plus longtemps. Et tout cela fait partie des tentations et des stratagèmes du diable.
Parmi ce qui est le plus étonnant dans tout ce qu'Allah a destiné l'être humain, il y a la mort soudaine. La mort qui vient sans prémices, sans signes ni avertissement. Et cette mort est notre sujet aujourd'hui.

La mort soudaine peut toucher de manière générale comme elle peut toucher de manière individuelle. Celle qui est générale c'est celle qui s'abat sur plusieurs personnes en même temps. Par exemple une épidémie soudaine qui emporterait plusieurs personnes d'un même pays ou d'une même région. Cette mort s'empare des âmes, elle remplit les cimetières, les villes se vident de ses habitants et cela est arrivé à plusieurs reprises tout au long de l'histoire. A l'époque des compagnons nombre d'entre eux sont morts pendant la peste qui s'est répandu en Syrie qu'on appelait la peste de 3amawass عمواس. Cela s'est déroulé pendant le règne d’Omar. Beaucoup sont morts pendant cette épidémie et parmi les plus célèbre il y a Abou 3oubayda Ibn Aljarrah, Mo3adh Ibn Jabal ainsi que ses épouses et tous ses enfants et aussi Abou Jandal qu'Allah les agrée tous. Abou 3oubayda était l’émir en Syrie et avant de mourir il a désigné comme successeur Mo3adh. Et lorsque les gens tombaient de plus en plus et souffraient de plus en plus, ils sont venus se plaindre auprès de Mo3adh et lui ont dit "invoque Allah pour qu'il nous débarrasse de cette impureté". Il leur répondit "ce n'est pas du tout une impureté, c'est la réponse à l'invocation du Prophète (sws4) et c'est la façon de mourir des gens pieux". Il est vrai que la peste a de tout temps était considéré comme une maladie impure par les différentes civilisations, mais pour la nation de Mohammad (sws4) ça n'a jamais était une impureté mais comme une mort en martyr. Le messager d'Allah a dit "la peste est le martyr de ma communauté et c'est la morsure de vos ennemis parmi les djinns". Ces épidémies avaient l'habitude de se répandre de pays en pays, et parfois elles touchaient les êtres humains et les animaux. C'est ce qui est arrivé à la fin du cinquième siècle de l'hégire pendant lequel les maladies dues à la fièvre et la peste s'étaient répandues en Irak, dans la péninsule arabique, en Syrie. Cela a eu pour conséquence la mort soudaine. Puis les animaux furent à leur tour décimés à un tel point que le lait et les viandes se faisaient rares.
Lorsqu'Allah a comblé l'humanité par les vaccins contre les maladies et épidémies, ce sont les innovations, les tempêtes, et les séismes qui ont pris la succession pour être la miséricorde de la mort soudaine qui emporte en quelques instants de nombreuses personnes et prend tout sur son passage. Et l'homme n'est pas capable de le rejeter ni d'y faire face. Après l'invention des avions et des paquebots, il y eut aussi un nouveau domaine pour la mort soudaine qui se matérialise dans les crashs d'avions ou les naufrages des bateaux.

Voyons à présent la mort soudaine individuelle. C'est celle qui touche un individu ou une famille à cause d'une démolition ou une noyade ou autre. On peut dire que les accidents de la route sont ce qui représente le plus aujourd'hui les morts soudaines. Les chiffres parlent de deux millions de morts sur les routes chaque année dans le monde. L'individu ou la famille sortent de chez eux  en voiture pour finalement se retrouver à la morgue. L'individu peut mourir de causes totalement inattendues. L'individu peut mourir d'une manière dont il ne s'était jamais attendu. Lors du pèlerinage d'adieu un homme est tombé de sa chamelle et s'est brisé la nuque et en est mort. Cet homme ne s'était jamais imaginé qu'il mourrait de cette manière et a Arafat. En effet combien de chute sont si anodine et sans aucun danger apparent la plupart du temps. Et pourtant certains en meurent. La mort soudaine n'est, de fait, ni louable ni méprisable car elle est pour le croyant une miséricorde et pour le mécréant une sanction et un châtiment. Celui donc, qui est prêt à chaque instant à mourir, celui qui s'y prépare par la foi et les bonnes œuvres, la mort soudaine sera pour lui une miséricorde et un allégement. Quant à celui qui est attaché à l'illicite, la mort soudaine sera pour lui un châtiment et une calamité car le mort ressuscitera en faisant ce qu'il faisait en mourant.
Les linguistes appellent cette mort soudaine comme étant une mort blanche dans le sens où elle est vide de repentir et de préparation.


2ème Partie

Il est rapporté dans un hadith doté d'une chaine de transmission faible et jugée bonne par certains érudits que parmi les signes de la fin du monde il y a la mort soudaine. La mort soudaine existe depuis longtemps mais elle est bien plus répandue au cours des derniers temps que dans les premiers. Et aujourd'hui hormis toutes les causes que nous avons citées, il y a parmi les causes qui sont les plus répandues pour la mort soudaine l'arrêt cardiaque, l'hémorragie cérébrale, l'hypertension... Beaucoup de personnes qui ne souffrent d'aucun mal peuvent soudainement pendant leur sommeil être touché de ces maux qui s'emparent d'eux. Les experts indiquent que ces maux sont de plus en plus répandus aujourd'hui. On remarque que ces maux mortels ont pour origine le fait que le cœur soit sous tension à cause du mode de vie d'aujourd'hui, ou la multiplication des problèmes. La plupart des gens aujourd'hui vivent mal, peu tranquille et sous tension. Le meilleur des remèdes pour éloigner cette tension et pression dans notre vie c'est se rappeler continuellement d'Allah. C'est avec cela qu'on retrouve la sérénité et la tranquillité des cœurs. Allah a dit "Ceux qui ont la foi et leur cœur se tranquillisent par le rappel d'Allah, n'est-ce pas par le rappel d'Allah que se tranquillise les cœurs". La prière, également, a une grande influence sur les cœurs et un remède aux pressions quotidiennes et aux tensions. Le Prophète (sws4) avait l'habitude, lorsqu'il était touché par un événement, de se réfugier dans la prière. Il avait l'habitude de dire à Bilal pour lui demander de faire l'appel à la prière "apaise nous avec (la prière) O Bilal".

Il faut savoir que la mort soudaine de toute évidence dépend du décret d'Allah et de sa volonté. Il est connu aussi que l'invocation peut repousser ou retenir quelque chose qui a été décrété. Le Messager d'Allah avait l'habitude d'invoquer Allah en ces termes "O mon dieu je te demande protection contre la destruction, et je te demande protection contre la noyade et la brulure". Il est rapporté dans l'authentique de Mouslim que le Prophète (sws4) avait l'habitude de dire "o mon dieu je te demande protection contre la suppression de tes bienfait, contre l'évitement de ta guérison, contre l'instantanéité de ta punition et contre toute ta colère". Et la mort soudaine peut venir de la punition ou la calamité instantanée. Tous ceux qui craignent les  drames et les mauvaises surprises doivent répéter souvent ces invocations. Toujours dans les invocations qui sont bénéfiques pour éloigner les catastrophes et mauvaises surprises il y a le fait que le messager d'Allah a dit "celui qui dit au "nom d'Allah avec lequel rien ne peut nuire dans ce qui se trouve entre les cieux et la terre" trois fois le soir aucune catastrophe soudaine ne le touchera jusqu’a ce qu'il se réveille et celui qui l'a dit lorsqu'il se réveille trois fois rien ne le touchera jusqu'au soir".

Nous avons dit précédemment que la mort soudaine peut être un moyen pour Allah de montrer sa colère. Il nous faut donc éviter  mettre Allah en colère pour éviter les calamités soudaine. Le Prophète (sws4) a dit "l'aumône éteint la colère d'Allah et repousse la mauvaise mort". L'individu doit aussi éviter d'être injuste envers les gens. Combien de victimes d'injustices ont invoqué Allah de leur venir en secours et en réponse l'oppresseur perd sous ses yeux et soudainement ce qu'il a de plus cher. On rapporte qu'il y a eu une discussion entre Almoutarrif Ibn Adboullah et un autre homme. L'homme a mentit à son sujet alors Almoutarrif a dit "o mon Dieu s'il ment tue le" et l'homme en question est tombé mort sur place. On raconta cette histoire au gouverneur qui conclu "tu as tué cet homme!". Il a dit "non je ne l'ai pas tué mais c'est une invocation qui est venu en coïncidence avec la fin du temps de vie établit par Allah". Puisque la mort peut surprendre l'individu à n'importe quel moment il doit être prêt et s'y préparer avec le repentir, demander pardon, pratiquer les bonnes œuvres et éviter les péchés tous les interdits et en écrivant un testament qui indique ce qu'il doit aux gens et ce que les gens lui doivent. La rédaction du testament ne rapproche pas la mort tout comme s'abstenir de le rédiger ne l'éloigne pas. Ibn Omar rapporte qu'il a entendu le Prophète (sws4) dire "a chaque fois qu'un individu a un droit  ou une dette de plus de trois jours il doit rédiger un testament". Celui qui se prépare à la mort ne craindra jamais d'en être surpris. Abdourrahmane Ibn Mahdi disait " si l'on avait dit à hammad Ibn Salama tu mourras demain il n’aurait rien ajouté à ce qu'il faisait déjà". L'immam Adhahabi disait "ses heures étaient toutes utilisées dans l'adoration et le rappel d'Allah".

 

 

 

Affichages : 1632

Horaires de Prières (*)

Horraires du 11/12/2018
Fajr : 07:13
Dohr : 12:46
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11