Publication : samedi 27 février 2010

Sermon du : 2009/09/18

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : La crainte en Dieu et la nuit du destin

 

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

 

 

1ère Partie

 

Parmi les grands objectifs du ramadan et ses sagesses divines c'est que le jeûneur se prépare à acquérir la crainte d'Allah et la piété en obéissant et en se soumettant à la volonté d'Allah. C'est pour cela qu'Allah dit "O vous qui avez foi on vous a prescrit le jeûne comme on l'a prescrit à ceux d'avant vous afin que vous acquériez la piété".

Et parmi les conséquences bénéfiques de la piété c'est que le ressentiment de crainte d'Allah se développe dans le cœur du serviteur.

Cette crainte d'Allah est bien entendu un devoir pour chaque croyant car Allah dit "craignez moi et ne les craignez pas si vraiment vous êtes croyants".

Cette crainte d'Allah si l'individu la ressent et que ce sentiment prend place dans son cœur, ce ressentit lui fera connaître la tranquillité, la sérénité et la sécurité à l'instar des autres craintes.

Il y a beaucoup de sortes de craintes qui donnent à l'individu un grand sentiment d'insécurité et de peur. Cela au point que celui qui en est victime ressent un telle peur qu'il a l'impression qu'il est au milieu d'un océan déchaîné au milieu d'une nuit ténébreuse et obscure et par un temps glacial.  Cela amène évidemment un sentiment de peur, de terreur qui démoralise l'individu et le font vivre dans la peine et la difficulté.

Allah n'a pas abandonné ses serviteurs. Il ne laisse pas ses adorateurs devenir la proie faible de toutes ces sortes de peur et de terreur. Au contraire il nous a comblé d'une crainte qui balaye et efface toutes les autres. La peur ne se soigne que par la peur. Le savant Ibn Alqayim a dit "la peur est une bougie dans le cœur des individus qui guide les gens et les aide à distinguer le bien du mal, et quiconque tu crains tu le fuis sauf Allah lorsque tu le crains tu fuis mais vers lui".

A présent tentons d'énumérer toutes les sortes de peur qui sont citées dans le saint Coran et nous terminerons par la crainte d'Allah qui est un remède à toutes ces peurs. Ces peurs sont en effet des maladies et il faut donc absolument avoir le remède à ces maux.

_ Commençons par craindre les gens. Le fait d'avoir peur de l'injustice qui peut provenir des gens ou de l'oppression. Allah raconte l'histoire du prophéte Abraham lorsque des anges lui ont rendu visite et qu'ils étaient sous forme humaine, il leur servit un repas en guise de bienvenue et d'hospitalité en croyant qu'ils n'étaient que des hommes, mais ils refusèrent de se servir alors le prophéte Ibrahim prit peur car il crut qu'ils lui voulaient du mal. Allah dit "ils ne se servirent point et il prit peur  (de leur comportement)". Nous est cité également la crainte que Moussa ressentit lorsqu'il tua un homme il dit "O seigneur j'ai tué l'un d'entre eux je crains qu'ils ne me tuent à mon tour". On a aussi le récit de Moussa et Aaron lorsqu'il leur fut ordonné de se rendre chez pharaon pour l'appeler à l'unicité et la crainte qu'ils ressentirent. Allah dit "O notre seigneur nous craignons qu'il ne nous opprime ou maltraite".

_ La peur d'être tenté et en particulier de l'être dans sa religion. Le Coran explique "si vous traversez la terre (si vous êtes en voyage) il n'y a aucun mal à ce que vous rétrécissiez vos prières si vous craignez d'être tenté par les incroyants".

_ La peur des épreuves et des malheurs de la vie. Allah a dit "nous vous éprouverons à travers la famine, la peur et le peu de richesses et de biens".

_ Craindre pour ses enfants que ce soit durant notre vivant ou après notre mort. Allah a dit "nous révélâmes à la mère de Moussa allaite-le et si tu crains (un mal) pour lui jette le à la mer". Il serait plus logique pour nous si on a peur pour son enfant de l'éloigner de la mer qui peut être une source de danger, mais Allah dans son infinie sagesse savait que c'était le seul moyen pour que Moussa soit sauvé des griffes de l'armée de Pharaon. Allah a dit également en s'adressant aux tuteurs qui ont à leur charge des orphelins de prendre garde dans leur comportement et d'être bienfaisants envers les orphelins et de craindre pour les orphelins ce qu'ils pourraient craindre pour leurs propres enfants. Allah dit "que la crainte saisie ceux qui laisseraient derrière eux une descendance faible, et qui seraient inquiets à leur sujet; qu'ils redoutent donc Allah et qu'ils prononcent des paroles justes".

 

_ Avoir peur des conflits conjugaux qui est suffisante pour ramener le désespoir dans la vie des individus et le malheur. Allah dit "si une femme craint l'hostilité ou l'opposition de son époux" ou encore "et quant à celles dont vous avez peur de leur hostilité prenez vos distances et exhortez-les".

_ La peur de ne pas pouvoir enfanter ou d'être stérile. Beaucoup n'ont pas d'enfants immédiatement après leur mariage ils sont donc pris d'une peur et craignent de ne jamais pouvoir en avoir. Allah a cité dans le Coran cette crainte en ces termes "et je crains ce que je laisserai derrière moi, et ma femme n'enfante point, comble moi donc O seigneur d'un enfant qui m'héritera".

_ Craindre d'être trompé, dupé et trahit par les autres. Allah a dit "si tu crains la trahison d'un groupe..."

_ Avoir peur de la pauvreté ou d'être touché par la famine. Ce que certains appellent la peur de l'avenir. Allah a dit "et si vous craignez un manque, une pauvreté Allah vous enrichira de ses bienfaits s'il le veut".

(…)

Il y a donc beaucoup de sortes de peur telles que celles que nous venons d'énumérer qui amènent l'insécurité, l'affliction et la tristesse. Cependant la crainte d'Allah permet de mettre à mal ces sentiments qui nous gênent dans notre vie. Allah a dit à Moussa et Aaron quand ils eurent peur de se rendre auprès de Pharaon "N'ayez crainte je suis avec vous, je vois et j'entends". Allah dit également à propos de Mohammad et de ses compagnons après la bataille de Ouhoud "ceux auxquels on disait les gens se sont rassemblés contre vous craignez-les cela accrut leur foi et ils dirent Allah nous suffit, il est notre meilleur garant. Ils revinrent donc avec un bienfait de la part d'Allah et une grace. Nul mal ne les touchait ils suivirent ce qui satisfait Allah. Et Allah est détenteur d'une grâce immense. C'est le diable qui vous fait peur de ses adhérents. N'ayez donc pas peur d'eux, mais ayez peur de moi si vous êtes croyants". On comprend donc dans ce verset que s'ils avaient suivi le diable ils auraient eu peur et auraient perdu. Mais la peur d'Allah est bien plus grande et elle a fait partir toutes les sortes de craintes et elle les a remplacées par le courage et la bravoure.

Allah a d'ailleurs appelé ses messagers et prophètes à le craindre pour qu'ils puissent être comblés de sa promesse. Le Coran dit: "et les incroyants dirent à leurs messagers nous vous ferons sortir de notre ville ou vous reviendrez dans notre religion. Allah leur révélé (à ses messagers) nous ferons périr les injustes et vous ferons vivre sur terre après eux, cela est réservé pour ceux qui me craignent ainsi que mon avertissement".

Allah a promis aux croyants de transformer leurs peurs en sécurité à condition qu'ils revendiquent son unicité et qu'ils soient sincères dans leurs actions. Allah a dit "Allah a promis à ceux qui ont foi parmi vous et accomplit les bonnes œuvres qu'il leur donnerait la succession sur terre comme il l'a donné à ceux qui les ont précédés. Il donnera force et suprématie à leur religion qu'il agréée pour eux. Il leur changera leur ancienne peur par une sécurité. Ils m'adorent et ne m'associent en rien et celui qui mécroit par la suite ce sont là les pervers".

Lorsque nous avons peur d'Allah et que nous le craignons nous devons savoir que cela est un privilège divin pour nous. Lorsque nous craignons Allah nous suivrons son droit chemin. Et quelque soit les obstacles qui devront nous faire face ou les différentes peurs qui nous envahiront, nous ne ressentirons que sécurité et sérénité. Allah a dit "ceux qui disent Allah est notre seigneur puis ils suivent le droit chemin, les anges descendent sur eux et disent n'ayez crainte et ne vous attristez point". La crainte d'Allah et la guidance effacent toutes les craintes sauf celle qu'on éprouve pour Allah.

A chaque fois que l'individu se rapprochera de son seigneur il se sentira de plus en plus en sécurité. Allah dit "O Moussa rapproche toi et n'aie crainte car tu fais partie de ceux qui sont en sureté".

 

2ième Partie

 

O musulmans. Voici le ramadan qui touche à sa fin. Nous sommes dans le dernier tiers du Ramadan. Qu'as tu accomplis pendant ce mois. As-tu été bon ou mauvais? O toi qui a été bienfaisant et qui a fait des efforts ressens-tu à présent la fatigue après tout ce que tu y as accomplit? Et toi le fainéant, négligeant ressens-tu un réel repos après avoir perdu ton temps? A nous de rattraper ce que qui nous a dépassé parmi les nuits à venir qui sont mieux que celles qui ont précédé.

Pendant ces nuits "le prophéte (sw) avait l'habitude de serrer sa ceinture, de faire vivre ses nuits et de réveiller ses épouses". C'est une version qui est rapportée dans les deux authentiques par Aicha. Quant à une version de Mouslim il nous est rapporté que le prophéte (sw) accomplissait des efforts pendants ces dix dernières nuits qu'il n'avait pas l'habitude d'accomplir dans d'autres périodes.

Ces hadiths nous prouvent l'importance de ces dix dernières nuits dans plusieurs aspects.

Premièrement le prophéte (sw) avait l'habitude de serrer sa ceinture. Ici serrer la ceinture est une expression qui veut dire qu'il redoublait d'effort et d'assiduité dans les actes d'adoration. D'autres l'ont expliqué en affirmant que cela désignait le fait qu'il restait chaste pendant ces nuits.

Deuxièmement il faisait vivre ses nuits. Et cela en pratiquant le dhikr, la lecture du Coran et toutes autres sortes d'actes d'adoration.

Troisièmement il réveillait ses épouses pour qu'elles aussi, accomplissent nombres actes d'adoration.

Quatrièmement Il redoublait d'effort pendant ces dix dernières nuits et faisait des efforts qu'il n'avait pas l'habitude de faire dans d'autres périodes.

Il pratiquait tout cela tout simplement parce qu'il recherchait la nuit du destin qui n'a pas son pareil dans toutes les autres nuits de l'année. Cette nuit à propos de laquelle Allah a dit "nous l'avons fait descendre la nuit du destin et qui te dira ce qu'est la nuit du destin? La nuit du destin est mieux que mille mois. Les anges descendent ainsi que l'esprit (Gabriel), par permission de leur seigneur pour tout ordre. Elle est paix et salut jusqu'à l'apparition de l'aube".

Allah a donné des particularités à cette nuit.

_ Il y a fait descendre le Coran.

_ Il l'a décrit comme étant meilleure que mille mois.

_ Il l'a décrit comme étant une nuit béni en disant "nous l'avons fait descendre durant une nuit béni".

_ Les anges et l'esprit (Gabriel) descendent pendant cette nuit.

_ Il l'a décrit comme étant paix. C'est-à-dire que le diable ne peut pratiquer de mal pendant cette nuit.

_ C'est pendant cette nuit qu'on fait sortir du lawh almahfoudh (les écrits sacrés) les détails de ce qui se passera pendant la nuit.

_ Allah pardonne à quiconque veillera cette nuit en prière avec conviction et tout en espérant la récompense d'Allah.

La nuit du destin se trouve pendant ces dix dernières nuits. Dans un hadith rapporté par Aicha et Ibn Omar le prophéte (sw) a dit "recherchez la nuit du destin dans les dix dernières nuits du Ramadan". Et dans une autre version "parmi les nuits impaires des dix dernières nuits". Dans l'authentique de Boukhari Abdollah ibn Samite nous rapporte "le prophéte (sw) est sortit pour nous informer de la nuit du destin et deux personnes parmi les musulmans se sont chamaillés. Puis le messager d'Allah (sw) a dit: j'étais sortit vous informait de la nuit du destin mais untel et untel se sont disputés alors la nuit du destin s'est élevée et il y a surement un grand bien pour vous en cela. Recherchez là donc dans la neuvième, la septième et la cinquième nuit parmi les dix dernières". Ce hadith est aussi une preuve que la chamaillerie et la dispute sont très mauvaises et en particulier concernant ce qui est de l'ordre du religieux et que c'est un facteur qui fait disparaitre ou cacher le bien. D'autres savants tel qu'ibn Taymiyah ont commenté ce hadith en expliquant qu'il n'y a aucune certitude que la nuit du destin se trouve uniquement dans les nuits impaires mais qu'elle doit aussi être recherchée dans les nuits paires parmi les dix dernières.

Il y a plus de probabilité que cette nuit se trouve parmi les sept dernières nuits. On nous rapporte que des compagnons ont vu dans leur rêve qu'elle était parmi les sept dernières, le prophéte (sw) leur dit alors "vos rêves sont d'accord pour dire qu'elle se trouve parmi les sept dernières nuits, celui d'entre vous qui la cherche qu'il la cherche donc parmi les sept dernières".

Et selon ce qui est le plus probable cette nuit serait la nuit du 27. Dans une version d'Abou Daoud le prophéte (sw) a dit "l nuit du destin c'est la nui 27". La plupart des compagnons et savants pensent que cette nuit est la nuit du 27. Le compagnon Oubay IbnKa3b jurait par dieu que c'était la nuit du 27. Et quand on lui demandait comment il pouvait être aussi sûr il disait "le prophéte (sw) nous a indiqué certains de ses signes et l'un d'eux c'est que le soleil lorsqu'il se lève pour ce jour là il se lève sans son rayonnement habituel".

Il faut savoir que ce signe est un des trois signes que le prophéte (w) nous a indiqué pour reconnaitre la nuit du destin.

Le deuxième signe c'est que cette nuit est une nuit d'un temps modéré elle n'est ni chaude ni froide.

Le troisième signe c'est qu'il n'y a pas d'étoiles filantes pendant cette nuit là.

Ces trois signes nous ont été rapportés dans trois hadiths authentiques.

Et le plus important à retenir finalement à propos de cette nuit qu'on sache quand elle a lieu ou pas c'est qu'il faut redoubler d'efforts dans les actes d'adoration et la sincérité dans ceux-ci.

 

 


Affichages : 1445

Horaires de Prières (*)

Horraires du 10/12/2018
Fajr : 07:12
Dohr : 12:45
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11