Publication : lundi 15 février 2010

Sermon du : 2009/09/25

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Le Ramadan, et après …

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

 

1ère Partie


Mes frères, mes sœurs, le Ramadan est venu et il s'en est allé tout comme l'aïd est venu et il s'en est allé. C'est ainsi que Dieu a mis en place sa sounna (tradition) pour sa création. Chaque chose a un départ et une arrivée, un début et une fin, et une vie et une mort.
Il nous est indispensable de marquer des temps d'arrêt après avoir quitter le Ramadan. Des temps d'arrêt qui nous permettront de réfléchir à propos de l'après Ramadan.
Le premier temps d'arrêt s'intitulerait "le ramadan un hôte", un invité. Et comme tous les invités, il a dû nous quitter. Saches que toi et moi nous sommes également des hôtes sur cette terre, puisque nous n'y sommes que de passage, nous devons donc profiter de notre délais de vie pour renforcer notre foi, notre croyance et notre piété.
Le deuxième temps d'arrêt s'intitulerait "le Ramadan et l'homme". Quand l'homme vient au monde ceux qui sont autour sont heureux et tout le monde se réjouit de sa venue. C'est ainsi qu'est le Ramadan au moment de son arrivée. Par contre lorsque l'homme quitte cette vie d'ici bas, ceux qui l'aimaient et ses proches pleurent son départ. C'est la même réaction que l'on a au moment où le Ramadan doit nous quitter.
Le troisième temps d'arrêt, c'est que le ramadan est avec toi ou contre toi. Le Ramadan est partit après avoir été parmi nous pendant un mois entier. Mais sera-t-il une adoration qui témoignera en notre faveur ou au contraire, sera-t-il un témoin contre nous à cause de notre distraction, nos fautes et nos péchés. Nous demandons à Allah qu'Il accepte de nous notre jeûne comme Il nous a permis de le jeûner.
Le quatrième temps d'arrêt, prends garde O musulman, O musulmane d'être "comme celle qui défaisait brin par brin quenouille après l'avoir solidement filée" (verset Coranique sourate les abeilles verset 92). C'est une femme qui était folle et qui était à LA Mecque, son nom était ريطة بنت سعد rayta binto saad. Cette femme, pendant toute la journée, filait du coton et serrait fort les nœuds. Après cela elle se mettait à défaire tout ce qu'elle avait tissé et filé, brin par brin et nœud par nœud. Venant de cette femme cet acte est compréhensible car elle avait perdu la raison. Quant à celui qui a toute sa raison il ne peut être excusé c'est pour cela qu'Allah a dit "et ne faites pas comme celle qui défaisait sa quenouille (son filage de laine) après l'avoir solidement filée, en prenant vos serments comme un moyen pour vous tromper les uns les autres juste parce que vous avez trouvé une communauté plus forte et plus nombreuse que l'autre. Allah ne fait, par là, que vous éprouver. Et, certes, il vous montrera clairement, au jour de la résurrection ce sur quoi vous vous opposiez." Ce verset compare ceux qui trahissent leurs engagements après avoir constater que l'autre groupe est plus fort, il les compare à cette femme qui filerait fermement ses fils de cotons pour ensuite les défaire. O toi qui a un minimum de raison que dirais-tu d'une femme qui pendant un mois filerait du coton pour en faire un vêtement et quand elle l'a finit elle le défait? Cet acte est comparable à certaines personnes. Il est vrai qu'ici on peut parler de trois catégories de personnes. La première catégorie ce sont ceux qui sont droits durant le Ramadan et en dehors du Ramadan. Ils sont encore plus assidus pendant le Ramadan mais après ils continuent sur le bon chemin. La deuxième catégorie ce sont qui sont mauvais pendant le Ramadan et en dehors du Ramadan. Et la troisième catégorie ce sont eux qui sont concernés par la comparaison Coranique du verset qui parle de cette femme qui a perdu la raison. C'est le genre d'individu qui est droit pendant le ramadan mais dès que le ramadan prend fin il retourne à ses péchés. Il est donc comme cette femme qui tisse fermement son coton pour ensuite tout défaire et revenir au point de départ. A titre d'exemple j'ai entendu juste avant le Ramadan lorsque j'étais en vacances au Maroc quelqu'un s'exclamer et dire "nous sommes le quinzième jour de Chaaban (mois lunaire précédent le Ramadan) et nous sommes et les bars sont toujours ouverts. Il veut dire à travers cela que les bars devraient être fermés pour le Ramadan, il insinue donc qu'il n'y a aucun mal à ce qu'ils soient ouverts le reste de l'année. Ces individus que je nommerais les "ramadaniens" الرمضانيون (arramadaniyoune) adorent Allah comme il se doit pendant le Ramadan et par la suite ils se laissent aller à la distraction et les péchés.
Le cinquième temps d'arrêt, prends garde d'être comme بلعم بن بعوضة Bal3am ibnou ba3oudah. Cet homme faisait partie du peuple des enfants d'israel. Il a gouté à la foi et Allah lui a donné ses signes et il retourna sur ses pas et suivre ses passions. Allah dit "et raconte leur l'histoire de celui à qui nous avions donné nos signes et qui s'en écarta. Le diable, donc, l'entraina dans sa suite et il devint ainsi du nombre des égarés. Et si nous avions voulu, nous l'aurions élevé par ces mêmes enseignements, mais il s'inclina vers la terre et suivit sa propre passion. Il est semblable à un chien qui halète si tu l'attaques, et qui halète aussi si tu le laisses. Tel est l'exemple des gens qui traitent de mensonges nos signes. Eh bien raconte le récit. Peut être réfléchiront-ils!". Cette mise en garde Coranique vient à l'encontre de tous ceux qui ont gouté au plaisir de l'adoration d'Allah pendant le Ramadan et après il s'en écarte et s'en détache.
Le sixième temps d'arrêt, met toi en garde contre le diable après le Ramadan. En effet les démons sont libérés après le Ramadan alors qu'ils étaient enchaînés. Mais sachez que la ruse du diable est faible comme Allah l'a dit dans le Coran. Nous savons qu'il est notre ennemi, Allah a dit "le diable est pour vous un ennemi déclaré prenez le donc comme tel". Le diable a un message qui est de te conduire en l'enfer et il a des objectifs à travers ce message, c'est faire en sorte que tu tombes dans la désobéissance divine et le péché. Ces péchés te conduisent en enfer et démolissent tout ce que tu as eu peine à construire pendant le Ramadan. Allah a dit "o vous qui avez foi, ne suivez pas les traces du diable car ceux qui suivent les traces du diable ordonnent le blâmable et la turpitude".
Le septième temps d'arrêt, Attachez vous fermement à la prière en groupe à la mosquée et en particuliers celles de l'isha et l'aube. Le prophète (sw) a dit "si les gens savaient le bien qu'il y a dans les prières de la nuit et de l'aube ils viendraient à elles quand bien même il faudrait qu'ils rampent (à quatre pattes)". Nous, nous avons la capacité physique d'assister aux prières de l'aube et de l'isha à la mosquée nous nous devons donc de les pratiquer comme tel c'est-à-dire en groupe.
Le huitième temps d'arrêt, n'abandonne pas le Coran après le Ramadan. Ne fais surtout pas partie de ceux qui ne lisent le Coran que pendant le Ramadan. Le Coran a été révélé pour qu'il soit lu pendant et en dehors du Ramadan. Il est vrai que le Ramadan doit se distinguer des autres mois dans la lecture du Coran mais cela ne veut pas dire qu'on ne lira le Coran que pendant celui-ci. Fais en sorte de te donner une quantité à lire par jour. Le minimum que tu puisses te donner à lire c'est deux hizb (deux chapitres) pour pouvoir le lire en entier une fois par mois. Ne fais pas partie de ceux qu'Allah a désigné dans le Coran à travers les paroles du messager, le verset dit "et le messager dit: O Seigneur mon peuple a abandonné ce Coran".
Le neuvième temps d'arrêt, multiplie le rappel d'Allah. Redouble d'efforts après le Ramadan pour faire partie de ceux et celle qui se rappellent de leur Seigneur. Le rappel te protégera contre tout mal, et il te fera récolter une grande récompense. Respecte les invocations du matin et celles du soir, celle pour sortir de la maison. Profite du temps libre lorsque tu es au travail ou que tu t'y rends pour te rappeler d'Allah. Allah a dit "O vous qui avez foi, rappelez vous beaucoup d'Allah".
Le dixième temps d'arrêt, avoir des compagnons et amis pieux. Choisit ceux qui t'aideront dans la piété et la crainte d'Allah après le Ramadan. Mais n'oublie pas que de la même manière que tu désires pour toi un compagnon doté d'un bon comportement ton compagnon aussi attend de toi que tu aies un comportement honorable.

2ème Partie


O musulmans, en aucun cas nous n'exigeons des gens qu'ils soient après le Ramadan exactement comme ils l'étaient durant le Ramadan. Non! Nous les appelons plutôt à la continuité et la régularité dans leurs bonnes œuvres. Qu'ils pratiquent les adorations qu'ils pratiquaient pendant le Ramadan même si c'est d'une manière moins fervente mais qu'ils continuent dans ce sens. Le messager d'Allah (sw) a dit "les actions préférées auprès d'Allah ce sont celles qui durent même si elles sont peu nombreuses".
Nous mettons en garde l'individu de se transformer totalement après le Ramadan, qu'il ne garde plus aucune trace de ce mois béni. Allah lorsqu'il décrit les croyants il dit "ceux qui sont attachés à leur prières de manière régulière et continue". Dans un autre verset on voit les recommandations qu'Allah donne à sa meilleure création, les messagers et prophète. On peut lire dans le Coran que Aïssa (Jésus) lorsqu'il parla au berceau, il dit "mon Seigneur m'a recommandé la prière et l'aumône tant que je suis vivant". Allah dit à Mohammad (sw) "adore ton Seigneur jusqu'à ce que vienne à toi alyaqine" c'est-à-dire la mort.
Ce que nous devons faire c'est continuer les actes d'adoration après le Ramadan. Le jeûne du mois entier du Ramadan était obligatoire et à présent le régime du surérogatoire et facultatif est ouvert. Il est recommandé de jeûner en dehors du Ramadan. Il y a en ce mois lunaire shawal (le mois qui succède au Ramadan) six jours qu'il est recommandé de jeûner. Le prophète (sw) a dit "celui qui jeûne le Ramadan puis le fait suivre de six jours dans le mois de Shawal c'est comme s'il avait jeûné toute l'année". Il y a d'autres jeûnes facultatifs, comme les jeudis et vendredis ou trois jours de chaque mois lunaire. C'est donc là une continuité dans l'adoration du jeûne après le Ramadan même s'il n'est pas de la même ampleur.
Si nous avions l'habitude pendant ce mois béni de veiller chacune de ses nuits en prière et en invocation, il nous faut de temps à autre réserver une partie de sa nuit pour prier et implorer notre créateur, ne serait-ce qu'une fois par semaine. En effet la prière de nuit est une cause pour entrer au paradis en paix. Le messager a dit "répandez le salut, offrez des repas et priez de nuit pendant que les gens dorment vous entrerez au paradis en paix".
Si l'individu s'était habitué à l'aumône pendant le Ramadan il ne doit pas rompre totalement cette œuvre grandiose et en particulier le jour du vendredi. La différence d'une aumône faite le jour du vendredi avec les autres jours de la semaine c'est la différence qu'il y a entre l'aumône faite pendant le ramadan et les autres mois. Le savant ibn qayim raconte que son professeur Ibn Taymiyah avait l'habitude, en allant à la prière, de donner le jour du vendredi en aumône ce qu'il trouvait chez lui. Ibn Taymiyah, pour expliquer cette bonne habitude qu'il avait pris, disait "Allah nous dit "O vous qui avez foi si vous venez parler au messager (à propos d'un sujet quelconque) faites d'abord une aumône (avant de venir)" si tel était le cas lorsqu'on désirait se rendre auprès du prophète pour lui demander quelque chose, quelle doit être notre façon d'agir le jour du vendredi puisque nous nous rendons en ce jour à la prière pour implorer notre Seigneur".
O musulmans, cette vie est un champ dans lequel nous plantons ce que nous récolterons dans l'au-delà. Celui qui plante le bien récoltera le bien et celui qui plante le mal récoltera le mal. Dans un hadith qodossi le messager nous informe qu'Allah a dit "O mes serviteurs ce sont là vos actes que je dénombre et compte pour vous, que celui donc qui trouve le bien loue Allah et que celui qui trouve autre chose qu'il ne blâme que lui-même".
Un poète disait
"arme toi durant ta vie pour l'autre vie,
lève toi pour Allah et pratique le meilleur, 
ne sois pas juste quelqu'un qui amasse dans cette vie,
car les richesses amassées, finalement s'épuisent,
accepterais-tu d'être le compagnon de personnes qui ont des vivres,*
mais toi tu aurais les mains vides?"

Nous somme tous mes frères et sœurs sans vivres, sans bagages pour l'au-delà, nous sommes distraits, négligents et fautifs, mais le meilleur des fautif c'est celui qui se repent.

 


 

Affichages : 2390

Horaires de Prières (*)

Horraires du 11/12/2018
Fajr : 07:13
Dohr : 12:46
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11