Publication : lundi 15 février 2010

 

Discours de l’Aîd du : 2009/09/20

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin


Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

 

1ère Partie


Le temps court, les jours et les nuits passent vite et les générations se succèdent rapidement. Et ainsi est la vie. Sa fin est proche. Aucune de ses situations n'est faite pour durer et ses moments de tranquillité ne perdurent point.
Ce sont les règles qu'Allah a prescrit pour sa création. Etapes après étapes elle se presse vers un âge bien défini.
Ceux qui observent, réfléchissent et méditent comprennent la réalité et ils tirent les moralités qu'il y a à tirer de la succession des âges et des périodes différentes sur terre.
Allah a dit "il y a dans la création des cieux et de la terre et dans la succession du jour et de la nuit des signes pour les gens doués de raison".
Mes frères en Islam, hier nous attendions le mois du Ramadan, mais aujourd'hui nous attendons sa fin avec amertume et regret. A Dieu reviennent les louanges pour ce qu'Il a décrété et conclu et à lui reviennent nos gratitudes pour ses bienfaits dont Il nous comble et pour tout ce qu'Il nous donne.
Adieu Ramadan! Adieu frère bien aimé! Adieu ami qui nous est cher! Adieu toi qui es si généreux!
O mois du ramadan! Tu nous as visité et nous nous sommes réjouit de ta présence. Tu es resté parmi nous et nous nous étions habitués à toi. Tu étais pour nous un très bon ami et voisin.
A présent te voila en train de nous quitter. Nous avons la certitude que nos journées ne seront jamais plus comme elles l'étaient lorsque tu étais parmi nous.
Nous te saluons O mois bien aimé, avec des coeurs tremblants d'émotion et des yeux débordants de larmes et des mains qui sont tendues vers notre Seigneur tout en l'implorant qu’Il nous ait accepté quand tu étais parmi nous, et qu'Il nous ait pardonné, qu'Il ait accepté notre repentir et qu’Il ait affranchit nos âmes des flammes de l'enfer.
O frère, O bien aimé, O Ramadan béni! Salut à toi, salut à toi qui nous quitte. Salut à toi pour nos coeurs que tu as fait revivre. Salut à toi pour avoir pris nos mains vers Dieu. Salut à toi pour nous avoir unifié dans l'adoration d'Allah. Salut à toi pour nous avoir réveillé de notre sommeil. Salut à toi pour nous avoir amené à la mosquée. Salut à toi pour nous avoir rassemblé dans les veillées en prières et autour du Coran. Salut à toi pour nous avoir donné l'humilité et la soumission (à Dieu). Salut à toi pour avoir remplit nos coeurs d'amour d'Allah, de l'amour de son messager, de l'amour de son livre saint et de l'amour de ses serviteurs pieux. Salut à toi pour nous avoir facilité la pratique de l'aumône. Salut à toi pour nous avoir facilité les bonnes œuvres. Salut à toi... Salut à toi...
O bien aimé si tu t'en vas dans quelque temps, nous nous en irons tous. Si tu nous quitte nous aussi nous finirons par nous quitter parce le prophéte (sw) a dit "accompagne qui tu souhaites tu finiras par le quitter. O frère bien aimé, le mois du Ramadan quand tu te rendras auprès de ton Seigneur, salue Le pour nous et parle Lui de nous, dis Lui que nous L'aimons et nous te prenons à témoin pour cela. Dis Lui que nous Le louons et Le remercions et Lui faisons nos éloges parce qu'Il t'a envoyé à nous et qu'en toi Il nous a guidé vers les actes d'adoration. Parle de moi à ton Seigneur. Dis Lui, dis Lui que ses serviteurs espèrent Sa miséricorde, qu'ils craignent Son châtiment, qu'ils sont faibles et ont besoin de Sa force. Qu'ils sont pauvres et ont besoin de Sa richesse, Satisfait les à travers le licite sans qu'ils aient à avoir recours à l'illicite.
Parle de nous à ton Seigneur! Dis Lui que la communauté de son bien aimé Mohammad (sw) est vaincu, donne lui donc la victoire. La communauté de ton bien aimé est triste fais donc partir sa tristesse.

Elle est soucieuse, soulage la donc. Le mal l'a touché éloigne la donc de ce mal.
O frère! O ami! O bien aimé! Tu nous as visités, et tu étais pour nous un hôte très honorable. Mais t'avons nous honorer? T'avons nous donné ton dû? A-t-on remplit nos obligations en hospitalité? Peut être que nous avons fait ce que nous avons pu. S'il y a eu de la négligence pardonne nous car le pardon est une qualité des honorables. Intercède en notre faveur auprès de ton Seigneur toi et le Coran!
O frère! O ami! O bien aimé! L'œil pleure, le cœur s'attriste et ne nous dirons que ce qui satisfait notre Seigneur et nous nous affligeons de devoir te quitter. Nous te disons adieu et demandons à Allah de te préserver. Et nous te disons à bientôt sur terre si Allah nous donne longue vie ou alors à bientôt dans l'autre vie si la mort doit arriver avant.
Frères et sœurs, multipliez vos actions et vos actes d'adoration en  cette fin de mois. Sachez qu'Allah a fait de cette dernière nuit une des meilleures de ce mois béni. Cela pour permettre à ceux qui ont laissé le bien leur échapper de rattraper ce qui a été perdu. Un prédécesseur pieux avait l'habitude, lorsqu'arrivait la fin de ce mois, d’acheter une belle esclave et la paré de bijoux puis la libérait.
Ce qui est également fortement recommandé en fin de ce mois c'est de pratiquer souvent le takbir (proclamer la grandeur d'Allah). Il faut aussi demander pardon à Allah pour toutes nos négligences de ce mois et les erreurs commises. Omar Ibn Abdelaziz écrivit à toutes les régions dont il était à la tête de terminer leur mois en repentir. Dans la lettre il écrivit "dites comme votre père Adam a dit, Seigneur nous avons été injustes envers nous même si Tu ne nous pardonnes pas nous ferons partie des perdants". Nous disons donc à notre tour Seigneur nous avons été injustes envers nous même si Tu ne nous pardonnes pas nous ferons partie des perdants.


2ème Partie


O musulmans Allah a décrété en cette fin de mois des actes qui le compléteront et parachèveront. Ces actes effacent les erreurs, comblent les manques ou un surplus dans le bien.
Allah a décrété pour nous l'aumône de rupture du jeûne comme une purification du jeûneur des futilités et distractions et comme une nourriture pour les pauvres et les plus démunis. C'est aussi une zakat pour le corps. En effet ça n'est pas une zakat sur les richesses mais sur la personne. C'est pour cela qu'elle est obligatoire pour chacun, pour le petit comme pour le grand, pour l'homme comme pour la femme, pour le libre comme pour l'esclave. Il est recommandé également de la payer pour l'enfant qui est encore dans le ventre de sa mère.
Il est du devoir de chaque musulman de la donner tant qu'il est vivant à la tombée de la nuit qui précède l'Aïd et qui possède de quoi manger le jour de l'Aïd et un excédent.
Il doit la donner pour lui et pour ceux qui sont à sa charge, épouses et enfants. Il la donne dans le pays où il se trouve à la fin du mois. Il l'a donne à ceux qui ont le droit de la recevoir comme les pauvres et les plus démunis.
Le moment pour la donner commence à la tombée de la nuit qui précède l'Aïd et il peut la donner un ou deux jours avant comme l'ont fait les compagnons, ou plus s'il y a un intérêt quelconque à la donner ce jour là. Si elle est donnée après l'Aïd elle ne sera considérée que comme une aumône parmi les aumônes.
Son montant est d'un sa3 (quatre poignées) d'orge ou de blé ou de dattes ou de raisins secs. Selon certains savants il est permis de la donner par son équivalent en monnaie car l'objectif de cette zakat c'est d'enrichir les pauvres ce jour là. Ibn Taymiyah a émis une fatwa à ce sujet dans laquelle il dit "si on donne de la nourriture à un pauvre et qu'il est contraint de la revendre à un prix inférieur alors il est mieux de la lui donner en argent". Cela est ce que nous avons vu se faire à La Mecque, on donne du riz aux pauvres et après ils vont la revendre à un moindre prix parce qu'il a besoin d'argent.
Allah a également prescrit à la fin de ce mois la prière de l'Aïd qui fait partie des moyens d'adorer et de se rappeler d'Allah. Allah a dit "a le succès celui qui a donné en aumône et s'est rappelé de son Seigneur et a prié". Des prédécesseurs ont expliqué que ce verset parle de l'aumône de la rupture du jeûne et de la prière de l'Aïd. La prière de l'Aïd a été décrétée pour glorifier Allah et lui montrer notre reconnaissance pour le bienfait qu'est le jeûne. Tout comme il a décrété la prière de l'Aïd du sacrifice comme un moyen de montrer sa gratitude pour le pèlerinage.
Ce sont là les deux fêtes des gens de l'Islam. On nous rapporte que lorsque le prophète (sw) a émigré pour Médine ils avaient deux jours de fêtes que les gens utilisaient pour se réjouir et s'amuser. Le prophète (sw) leur dit "Allah vous a changé ces deux jours en deux autres qui sont bien meilleurs, l'Aïd el fitr et l'Aïd el adha".
Allah a ordonné à tous de sortir pour célébrer la prière de l'Aïd et ils avaient l'habitude de se rendre sur un terrain vague pour pratiquer cette prière, car l'objectif de cet office c'est de rassembler tous les musulmans d'une contrée. Le prophète demandait même aux femmes qui une bonne raison de ne pas se rendre à la prière d'y aller tout de même. Oummou 3atiyah dit "on nous ordonnait à toutes de sortir pour la prière de l'Aïd ainsi la jeune femme vierge sortait de chez elles, celles en état de menstrues s'y rendaient aussi et elles proclamaient elles aussi la grandeur d'Allah, et elles invoquaient avec les mêmes invocations en espérant la bénédiction de ce jour et sa pureté" puis Oummou 3attiyah dit "O messager d'Allah certaines d'entre nous n'ont pas d'habits à se mettre pour sortir" il (sw) répondit "que sa sœur lui prête le sien". Cela indique bien qu'il faut que tous sortent pour cette prière.

 

 


 


 

Affichages : 2103

Horaires de Prières (*)

Horraires du 10/12/2018
Fajr : 07:12
Dohr : 12:45
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11