Publication : mardi 9 février 2010

Sermon du : 2009/05/22

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : L'amour en islam

 

 

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

 


1ère Partie


Nous avons expliqué lors du prêche précédent que la fraternité est la relation de base qui doit lier les croyants. La fraternité est comme un arbre qui est arrosé par l'amour puisque le prophète (sw) a dit "
vous n'aurez la foi que lorsque vous vous aimerez". Le seul chemin qui mène au paradis, c'est la foi et le seul chemin qui amène à la foi, c'est l'amour.
Aujourd'hui, nous nous intéresserons à l'amour et à son rôle dans la vie du croyant.
L'amour c'est l'âme de l'existence, c'est la lumière des cœurs, et c'est la garantie de la sérénité pour les êtres humains. De la même manière qu'il y a dans cet univers des lois telle que la loi de la gravité qui empêchent à la terre et aux autres planètes ou aux étoiles de tomber ou de se heurter, il y a sur terre la loi de l'amour qui permet aux relations humaines de perdurer, et qui empêche aux êtres humains de se heurter, d'utiliser la violence entre eux ou d'en arriver à faire couler le sang.
Si l'amour existait entre tout le monde, on n'aurait plus besoin de tribunaux, de juges car l'équité et la justice seraient naturelles. S'il y avait l'amour entre les gens, leur vie ressemblerait à celle des gens du paradis. S'il y avait l'amour entre les gens, leurs relations seraient basées sur la clémence et miséricorde, car il y a un lien étroit entre l'amour et la miséricorde. S'il y avait l'amour entre les gens, le faible serait secouru par le fort, le pauvre par le riche, le petit par le grand, le gueux par le noble et la terre se remplirait de biens et de bénédictions.
C'est pour ces raisons que le plus malheureux sur terre, c'est celui qui a perdu tout sentiment d'amour. Pour résumer s'il n'y avait pas d'amour il n'y aurait aucun bonheur ni aucun privilège qui serait vécu sur terre. L'amour comme le disaient certains prédécesseurs transforme le désagréable en agréable, la poussière en or et en denrée rare, le trouble en clair, la douleur en guérison et la prison en jardin. A ce sujet Ibn Taymiyah quand il a été emprisonné il a dit "
vous avez emprisonné mon corps mais vous ne pouvez emprisonner mon cœur". Et beaucoup de ceux qui furent emprisonnés ont rédigé des ouvrages et de nombreux livres. Ces gens là ont transformé leur prison en jardin, la tyrannie en miséricorde, et cela n'est que l'œuvre de l'amour.
La question que nous devons nous poser, c'est est-ce quelqu'un est capable d'aimer de cet amour qui est à l'origine de toutes ces transformations. La réponse est oui, mais il n'y a qu'une catégorie de personnes qui est capable d'aimer de cet amour, c'est ceux qui ont un cœur qui est plein de foi.
Le croyant aime tout d'abord Allah qui lui a donné la vie, l'a créé, l'a guidé et lui a donné ce dont il a besoin. Allah dit "
s'est-il écoulé pour l'homme un laps de temps durant lequel il n'était même pas une chose mentionnable? En effet nous avons créé l'homme d'une goutte de sperme mélangée (aux composantes diverses) pour le mettre à l'épreuve, c'est pourquoi nous l'avons fait entendant et voyant".
Le croyant aime Allah parce qu'il aime la beauté. Il est naturel que l'être humain aime la beauté et Allah a créé cet univers et l'a doté d'une grande beauté. Allah dit "tu ne vois aucune disproportion dans la création du Tout Miséricordieux". Et dans le hadith "Allah est beau et il aime la beauté".
Le croyant aime Allah parce que l'être humain de manière innée aime la perfection. Tout ce qui nous entoure a été créé à la perfection mais cela reste une perfection relative car la perfection exemptée de tout manque est celle d'Allah.
Le croyant aime Allah parce que l'homme aime de manière naturelle celui qui est bon envers lui. Et y a-t-il meilleure bonté que le fait qu'Allah nous ait créé et donné la vie à partir de rien. Allah dit
"Ne vois tu pas qu'Allah a mis à votre service tout ce qui se trouve dans les cieux et la terre et il vous a comblé de ses bienfaits apparents et cachés".
Le croyant aime donc Allah parce qu'il aime la beauté, parce qu'il aime la bonté, parce qu'il aime la perfection; et la beauté, la perfection et la bonté proviennent d'Allah. Cet amour dépasse l'amour que nous éprouvons pour nos parents, ou celui de nos enfants ou celui que nous éprouvons pour notre propre personne. Allah a dit "parmi les hommes il en est qui prennent en dehors d'Allah des égaux à lui en les aimant comme on aime Allah or les croyants sont les plus ardents en l'amour d'Allah".
Le croyant aime Allah et il aime tout ce qui vient d'Allah. Le croyant aime le livre qui a été révélé par Allah pour sortir les gens des ténèbres vers la lumière. Le croyant aime beaucoup ce coran et le message qu'il contient. C'est pour cela que le croyant a beaucoup de respect pour le coran. Quand il le met par exemple dans sa bibliothèque, il le met au dessus des autres livres et il ne pose jamais par terre. Le croyant aimera aussi les gens du coran c'est-à-dire ceux qui le connaissent et qui l'appliquent. Dans un hadith le prophète (sw) a dit
"il fait partie de la vénération d'Allah d'honorer ceux qui connaissent le coran sans qu'ils soient excessifs et durs ou qu'ils altèrent son message".


Le croyant aime également le prophète pour qui a été révélé ce coran. Le messager d'Allah a d'ailleurs dit à ce propos
"Par celui qui détient mon âme entre ses mains, nul d'entre vous ne sera véritablement croyant que lorsqu'il m'aimera plus qu'il n'aime ses parents, ses enfants, son âme qui est dans son corps et tous les gens".
Le croyant aime ceux qu'Allah aime. Allah aime les gens de bien et les gens de piété, le croyant les aime aussi. Allah aime les pieux, les endurants, les équitables, le croyant les aime aussi. Allah aime les repentants. Par exemple quelqu'un était connu pour commettre le mal, il passait ses jours à commettre le péché puis il se repentit et revient à Allah sincèrement. Allah aime ce genre d'individus et le croyant aussi doit les aimer et il n'a pas le droit de lui rappeler son passé ou de l'utiliser pour le critiquer. Allah aime les endurants et les patients. Si tu vois donc quelqu'un qui est éprouvé et malgré cela il patiente et endure aime le car Allah l'aime. Si tu sais qu'il y a une personne qui juge et gouverne avec équité, aime la même si elle est trop loin pour que tu sois touché par sa justice, car Allah lui il l’aime. Ibn Abbas disait "
quand on me rapporte qu'il y a quelque part quelqu'un qui est juste je l'aime même si je ne l'ai jamais vu".
Le croyant aime tout ce qu'Allah aime et il invoque comme le prophète invoque. Le prophète avait l'habitude de faire cette invocation:
"اللهم ارزقني حبك وحب من يحبك و اجعل حبك أحب إلي من الماء البارد (allahomma rzouqni houbbaka wa houbba mane youhibbouk wa j3al houbbaka ahabba ilayya minal ma-i al barid) O mon dieu donne moi ton amour et l'amour de ceux qui t'aiment et fasse que l'amour (que j'éprouve) pour toi me soit plus chère que l'eau fraiche".
Le croyant aime toute la création parce qu'ils sont les signes de Dieu. La création n'est pas un ennemi pour l'homme mais ce sont des éléments qu'Allah a créé et qu'il a mis au service de l'homme pour qu'il remplisse son rôle sur terre comme il se doit. Les croyants voient dans la création un coran silencieux. Il y a le coran que nous lisons donc il nous parle, et il y a la création, tout cet univers qui lui est comme un coran car il fait passer un message mais il est silencieux, on le voit sans le lire. Allah nous dit "en vérité il y a dans la création des cieux et de la terre et dans l'alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d'intelligence, qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre et disent: O seigneur tu n'as pas créé cela en vain! Gloire à toi, garde de nous du châtiment du feu". On voit cet amour se matérialiser dans la personne du prophète (sw) qui a revendiqué l'amour pour les montagnes. Il a aimé la montagne d’Ouhoud qui aurait pu être un signe de mauvais augure pour d'autres car c'est aux côté de cette montagne que les musulmans ont connu une défaite militaire, mais au contraire il disait aimer cette montagne. Un jour en voyant cette montagne il a dit "Voilà une montagne que nous aimons et qui nous aime".
Comme le croyant aime la création, il aime aussi la vie. Il aime la vie parce qu'il a compris que c'est un message qui doit être transmis, un rôle qui doit être remplit. Dans un hadith
"les meilleurs parmi les gens sont ceux qui ont eu une longue vie tout en accomplissant de bonnes œuvres". Cela ne veut en aucun cas dire que le croyant aime cette vie pour ses désirs éphémères et matériels, il n'aime pas cette vie d'un amour qui l'effarerait de la mort, mais il aime cette vie parce qu'il l'utilise pour donner à Allah son droit et il aime la mort parce qu’elle lui fait rencontrer son Seigneur. Dans un hadith le prophète (sw) a dit "celui qui aime rencontrer Allah, Allah aime le rencontrer et celui qui déteste rencontrer Allah, Allah déteste le rencontrer". Le prophète (sw) quand on lui a demandé de choisir entre rester sur terre ou rencontrer Dieu, il a choisit la rencontre de Dieu. Le calife Ali quand il a été poignardé mortellement par abdollahi ibn mouljam, il a dit "je jure par Dieu que j'ai atteint le succès". Le compagnon Bilal quand il agonisait et vivait ses derniers instants sa femme se lamenta en ces termes "quelle est grande ma peine! Qu’il est grand mon malheur!" Bilel lui dit "plutôt quelle est grande ma gaieté, quelle est grande ma joie! Demain je rencontrerai les biens aimés Mohammad et son groupe". Et lorsque les idolâtres prirent le compagnon خبيب ابن زيد Khoubayb ibn Zayd et s'occupèrent de le crucifier, il faisait des rimes et répétait des paroles dans lesquelles, il disait entre autres : "je n'ai aucun mal à me faire tuer musulman..."

2ème Partie



Le fruit le plus minime que l'amour laisse dans le cœur du croyant, c'est que ce cœur soit épargné des rancœurs, de la jalousie et de la haine.
Le croyant est saint et pur dans son cœur, il ne jalouse point. En Effet, la jalousie est un vice dangereux comme le prophète (sw) l'a expliqué. Il a le même impact sur les cœurs que les épidémies. C'est à la fois une maladie morale et une maladie physique. La jalousie éprouve l'être humain dans sa chaire et change les traits de son visage. Un sage disait
"la jalousie est tellement équitable qu’elle s'occupe d'abord de tuer le jaloux".

Le croyant ne jalouse point, car il se satisfait du décret divin. C'est pour cela que certains ont été jusqu'à dire que le jaloux est apostat, car s'il est jaloux c'est qu'il n'accepte pas les décrets divins et de ce qu'Allah donne. Quant au croyant, il ne s'attriste pas quand l'autre est réjouit et il ne se réjouit point quand l'autre s'attriste. Il dit plutôt ce que le prophète (sw) lui a enseigné, il (sw) disait "O mon dieu chaque jour que je me réveille et que je sois comblé d'un privilège ou qu'un de tes serviteurs le soit, cela vient exclusivement de toi nul associé à toi, et à toi les louanges et les remerciements". Le croyant ne s'attache pas aux futilités qui peuvent le conduire à la jalousie, mais il s'attache aux véritables grands événements, à ce qui a vraiment de l'importance, c'est le monde de l'au-delà. Al Boukhari rapporte que le messager d'Allah a dit "il n'y a pas de jalousie à éprouver sauf pour deux choses, un homme à qui Allah a donné des richesses qu'il dépense dans le sentier de Dieu, et un homme à qui Allah a donné une sagesse qu'il enseigne aux autres". Al Hassan disait "O fils d'Adam pourquoi tu éprouves de la jalousie envers ton frère, si c'est une personne des gens du bien pourquoi tu jalouses quelqu'un qu'Allah honore et récompense, et s'il ne fait pas partie des gens de bien, comment peux-tu jalouser quelqu'un qui fait parties des gens de l'enfer?". Mohammad ibn Sirine disait quant à lui "je n'ai jamais éprouvé de la jalousie envers quelqu'un pour les choses de la vie d'ici-bas, s'il fait partie des gens du paradis comment pourrais-je le jalouser pour la vie d'ici-bas qui est insignifiante pour Allah. Et s'il fait partie des gens de l'enfer comment pourrais je le jalouser alors qu'il est voué au châtiment de l'enfer?"
Le musulman n'éprouve ni jalousie ni haine, son cœur est vide de ces mauvais ressentiments. Le musulman ne déteste pas, car il est pardonneur et il est clément. Il contient sa colère. Le croyant pardonne alors qu'il a raison et qu'il est victime d'une injustice. Le musulman ne se distrait pas avec les discordes futiles, les basses disputes car la vie n'est pas assez longue pour qu'on la remplisse de ce genre de futilités. Il y a des gens qui se fatiguent toute leur vie à se disputer, à détester etc et il passe toute la vie ainsi jusqu'à ce qu'il soit surpris par la mort.
Dans un hadith le prophète (sw) dit
"les actions de chaque individu sont exposées tous les lundis et jeudis et Allah pardonne à tous ceux qui n'associent point à Allah sauf celui qui a entre lui et son frère une rancœur, Allah dit  «  faites attendre ces deux là jusqu'à ce qu'ils se réconcilient".
Les mauvais ressentiments tels que la haine ou la jalousie sont voulus et amenés par le diable.
Le prophète (sw) fut clair lorsqu’il nous dit
"vous n'aurez la foi que lorsque vous vous aimerez...".

 

 

Affichages : 1572

Horaires de Prières (*)

Horraires du 11/12/2018
Fajr : 07:13
Dohr : 12:46
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11