Publication : mardi 9 février 2010

Sermon du : 2009/05/15

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : La fraternité en islam

 

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

 

 

LA FRATERNITE

Mes frères, mes sœurs nous continuons aujourd'hui à voir les différents aspects de l'éducation sociale. Nous avons déjà parlé des relations que doit avoir l'individu avec ses proches, ses parents, son épouse, ses enfants, ses voisins. Lorsque le croyant respecte ces droits dictés par l'Islam, c'est pour lui un signe et une preuve de sa foi.
L'Islam est un ensemble qui ne peut se dissocier, l'Islam c'est à la fois une croyance, des actes d'adoration, des relations saines et un comportement.
Aujourd'hui, nous allons voir plus précisément un lien et une relation qui est la relation humaine des plus importantes. C'est la relation basée sur la foi, c'est-à-dire la fraternité. Il considère les autres croyants comme ses frères. Cette relation et cette notion de fraternité sont basées sur la moralité, les vertus, le bon comportement et la piété. Et dans le même temps, c'est un indicatif de l'unité entre les mêmes individus d'une société. Il nous suffit pour comprendre cela de savoir que le prophète (sw) a fait un lien étroit entre la fraternité et la foi. La fraternité nous montre la foi et son état. Le messager d'Allah a dit "Par celui qui détient mon âme. Vous n'entrerez au paradis que lorsque vous aurez la foi et vous n'aurez la foi que lorsque vous vous aimerez, voulez-vous que je vous indique par quelle action vous vous aimerez?" Ils répondirent "oui O messager d'Allah" Il (sw) dit "répandez le salam entre vous".
La fraternité en Allah, nous procure son amour et l'amour en Allah donne le privilège de pouvoir gouter au parfum de la foi. Dans un hadith le prophète (sw) a dit "Il y a trois critères, celui qui les possède goutera au parfum de la foi, Qu'il aime Allah et son messager plus que tout, et que lorsqu'il aime l'individu, il ne l'aime que pour Allah et enfin qu'il déteste retourner à la mécréance après qu'Allah l'en ait sauvé comme il détesterait être jeté en enfer".
Pas de paradis uniquement si la foi est présente, et pas de foi, s’il n’y a pas l'amour en Allah. Et ce qui renforce cet amour en Allah, c'est la fraternité entre les croyants el les droits fraternels qu'ont les musulmans.
C'est pour cela que l'Islam a interdit les mauvais comportements et les mauvais ressentiments qui sont susceptibles de menacer la relation fraternelle qui doit exister entre les croyants. L'Islam interdit clairement la haine, l'animosité, la rancœur, la jalousie ou tous ces mauvais sentiments qui détruisent le sentiment et la relation de fraternité entre les musulmans. Allah dit "Les croyants ne sont que frères (entre eux)". Dans un autre verset "les croyants et les croyantes sont les alliés les uns des autres". Le prophète quant à lui a dit "le croyant avec le croyant sont comme une bâtisse dont chaque élément (de cette bâtisse) est attaché à l'autre et en dépend".
Nous devons comprendre que les liens fraternels sont plus importants que les liens de parentés. Les droits fraternels font que le croyant est dans l'obligation de préserver et de venir à l'aide au croyant quand il est menacé dans son honneur, ses richesses et sa famille.
Allah nous a tracé le chemin qui conduit à la véritable fraternité, Il nous a indiqué les règles qui permettront de préserver les liens de fraternité.
Allah nous a donné ces règles de base dans le coran et en particulier dans la sourate al houjourate (les chambres). Allah nous commande de s'assurer de l'authenticité des paroles ou des rumeurs qu'on nous rapporte et de ne les accepter qu'après cette vérification. Allah dit "o vous qui avez la foi, si un pervers vous amène une nouvelle, assurez vous de cette nouvelle de crainte que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait".
Allah nous commande aussi de mettre un terme aux discordes entre les musulmans. Cette obligation prend encore plus son sens lorsque la discorde entre les croyants se fait par les armes afin que le sang innocent ne coule point. Mettre un terme aux discordes se fera par deux actions. D'une part il faudra éliminer les causes, les raisons ou les prétextes de cette discorde. D'autre part il faut s'attacher à rappeler à l'ordre le groupe agresseur et défendre le groupe agressé et opprimé. Allah dit "et si deux groupes de croyants se combattent réconciliez entre eux. Si l'un d'eux se rebelle contre l'autre combattez celui qui se rebelle, jusqu'à ce qu'il se conforme à l'ordre d'Allah. Puis s'il s'y conforme réconciliez avec justice et soyez équitable car Allah aime les personnes équitables. Les croyants ne sont que des frères, établissez la concorde entre vos frères et craignez Allah afin qu'on vous fasse miséricorde".
Par ailleurs Allah interdit aux croyants de se moquer les uns des autres ou de se rabaisser les uns les autres car le musulman auprès d'Allah est honorable. La moquerie et la raillerie provoquent de l'aversion et l'antipathie entre les individus. Ensuite qu'en sais-tu peut-être que celui que tu rabaisses en te moquant, il est probablement mieux auprès d'Allah que ce que tu crois. Tu auras ainsi rabaissé ce à quoi Allah donne de l'importance.

Allah dit "o vous qui avez la foi, qu'un groupe ne se raille pas d'un autre groupe, ceux-ci sont peut-être meilleurs qu'eux. Et que des femmes ne se raillent pas d'autres femmes, celles-ci sont peut-être meilleures qu'elles. Ne vous dénigrez pas les uns les autres et ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets (des surnoms pour rabaisser ou insulter). Quel vilain mot que perversion lorsqu'on a déjà la foi. Et quiconque ne se repent pas, alors ceux là font parties des injustes".

Egalement dans un hadith le prophète (sw) dit "il suffit pour un individu pour avoir fait le mal de mépriser son frère musulman".
Ensuite Allah a interdit de toujours chercher les erreurs et les défauts chez le musulman. C'est l'hypocrite qui s'attache aux erreurs de l'autre quant au musulman il cache et met de côté les erreurs pour mettre en évidence les qualités de son frère. Comme nous l'avons cité dans le verset précédent, Allah interdit de donner des surnoms injurieux et insolents et il considère cela comme de la perversion et ceux qui le commettent comme des pervers.
Puis Allah nous interdit d'éprouver de la suspicion pour son frère musulman ou de penser de lui des mauvaises choses tant que l’on n’en a pas la preuve. A l'origine le musulman doit être considéré comme étant honnête, loyal et innocent jusqu'à preuve du contraire. Allah dit "O vous qui avez la foi, évitez de trop conjecturer sur autrui car une partie des conjectures est péché".
Allah a interdit comme nous l'avons dit précédemment de toujours être à la recherche des défauts de son frère, car il y a dans cela un facteur de propagation du mal et du blâmable, et c'est donc une menace pour toute la société et la communauté. Allah a donc dit à ce sujet "et n'espionnez pas".
Tout comme Allah a interdit la médisance, car ce vice porte préjudice à l'honneur et la dignité du musulman. Allah a d'ailleurs comparé celui qui pratique ce vice à quelqu'un qui dévorerait la chaire d'un cadavre. Allah a dit "et ne médisez pas les uns des autres l'un d'entre vous aimerait-il manger la chaire de son frère mort? Non vous en aurez horreur".
O musulmans cela était un échantillon de ce qu'Allah nous a dessiné pour arriver à la véritable fraternité. Des obligations et des interdictions qui, lorsqu'elles sont respectées, permettent de renforcer ce lien sacré entre les croyants, les liens fraternels.
Nous trouvons beaucoup de textes dans le coran et la sounnah qui vont dans ce sens. Des textes qui viennent aujourd'hui d'une certaine manière au monde, aux sociétés contemporaines qui ont tellement besoin de les pratiquer. Le monde d'aujourd'hui en perdant les principes et les vertus islamique a beaucoup perdu. Le monde d'aujourd'hui depuis qu'il n'est plus géré par ces principes a beaucoup perdu. Allah a dit "vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes, vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah".


2ème Partie
L'individu ne saurait être vraiment un croyant qu'en aimant pour autrui ce qu'il aime pour lui même. Le messager d'Allah (sw) a dit "nul d'entre vous ne sera véritablement croyant que lorsqu'il aimera pour son frère ce qu'il aime pour lui-même". Ce hadith bien entendu ne parle pas de ce que l'individu aime en mal puisque certains peuvent aimer pour eux-mêmes le mal, cela ne concerne que le bien. Cela est explicite dans une autre version du hadith rapporté par Ahmed "l'individu n'accédera à la réalité de la foi que lorsqu'il aimera pour les gens le bien qu'il aime pour lui-même". L'imam Nawawi en commentant ce hadith a dit "le mieux est de comprendre ce hadith prophétique pour tout le monde, les croyants et les musulmans". Aimer pour son frère croyant ou non. Le musulman est ton frère dans la foi et la religion. Quant au non musulman il est ton frère mais dans l'humanité puisque tous les hommes descendent d'Adam. Tu dois aimer pour le non musulman le bien que tu aimes pour toi, tu dois aimer pour lui qu'il soit guidé, qu'il se convertisse pour qu'il puisse obtenir la récompense divine.
Le plus faible degré de fraternité consiste à appliquer et respecter la volonté de ton frère croyant. Et sans aucun doute, tu attends de ton frère qu'il cache tes défauts, et qu'il se taise à propos de tes erreurs alors comment tu peux attendre de ton frère ce que tu n'applique pas pour lui. Tu attends de tes frères qu'ils soient justes et équitables avec toi mais toi tu n'est ni juste ni équitable avec eux.
La religion de l'islam interdit de monter les surenchères par exemple. Monter les surenchères c'est lorsqu’on n’a pas l'intention d'acheter une marchandise mais l'individu prétendra être intéressé en même temps qu'un autre pour faire grimper le prix et que celui qui est véritablement intéressé l'achète à un prix faramineux. Tout comme il n'est pas permis lorsqu'une marchandise a été acheté de dire à l'acheteur ne l'achète pas, moi je vais te la vendre à un prix moins élevé.
L'Islam nous interdit de demander en mariage une femme qui est déjà demandée.

Ecoutez ces hadith:
_ Le prophète (sw) a dit "ne vous jalousez pas, et ne faites pas monter les surenchères, ne vous détestez pas les uns les autres, ne vous ignorez pas, et que personne ne revende une marchandise (pour faire de l'ombre à celui qui a déjà vendu) et soyez les serviteurs d'Allah en tant que frères".
_ Le prophète (sw) a dit "une femme qui demande à son mari le divorce sans raison valable, l'odeur du paradis lui est interdit".
_ Le prophète (sw) a dit « que la femme ne demande pas le divorce de sa sœur".
Tous ces exemples l'Islam les a interdits car ils conduisent à la discorde, à la division et à la haine. Combien il y a de gens qui revendiquent leur foi mais ils sont loin d'appliquer ces préceptes.

Affichages : 2306

Horaires de Prières (*)

Horraires du 11/12/2018
Fajr : 07:13
Dohr : 12:46
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11