Publication : mardi 2 février 2010

Sermon du : 2008/05/09

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Les compagnons du prophète (P.S.)

 

 

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.


1ère Partie

 

Notre prêche aujourd'hui concerne les compagnons du prophète (ص). En effet, la chose la plus importante pour ceux qui sont à la quête du savoir après le livre d'Allah, c'est la sounnah du prophète (ص). Car c'est la sounnah qui vient expliquer le livre d'Allah. Et connaître cette sounnah, c'est aussi connaître ceux qui nous l’ont rapporté. Et ces derniers sont les compagnons, les apôtres du prophète (ص) qui nous ont apporté cette sounnah, et qui l'ont conservé.

Ces hommes sont la meilleure génération. Leur loyauté, leur intégrité et leur honnêteté sont acquises puisqu'elle nous a été établie dans le coran, et les éloges que le prophète (ص) a faits à leur sujet.

Il ne saurait y avoir plus loyal et plus honnête que ceux qu'Allah a choisit pour accompagner le prophète dans sa révélation et son message.

 

Allah a dit: "Mohammad est le messager d'Allah, et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux, tu les vois inclinés, prosternés, recherchant la grâce d'Allah, son agrément, leur visage sont marqués par la trace laissée par la prosternation".

 

Ils sont la meilleure création d'Allah après les prophètes.

Sofiane athawri disait à propos du verset "Ceux qui ont la foi et leur coeur se tranquillisent par le rappel de Dieu" qu'il concerne les compagnons.

Abou Qatadah disait à propos du verset "ils lisent (le coran) comme il se doit" qu'il s'agissait des compagnons.

Ibn mas’oud disait: "Allah a regardé ce que contenaient les coeurs des gens et il a vu que celui de mohammad (ص) était le meilleur, il l'a donc choisit pour la révélation. Ensuite il a regardé dans les coeurs des gens après celui de Mohammad et il a vu que les meilleurs des coeurs étaient ceux des compagnons et il en a fait les défenseurs de sa religion".


Quand on parle du compagnon, on parle de celui qui a rencontré le prophète (
ص) en croyant en lui. Nombreux sont les versets et les hadiths qui ont été rapporté au sujet de l'intégrité des compagnons.

 

Parmi ces versets, Allah dit: "les premiers parmi les émigrants (compagnons mecquois) et les anssars (compagnons médinois) et ceux qui les ont suivi dans le bien, Allah les agrée et ils l'agréent, Il leur a préparé le paradis dans lequel coulent des rivières, ils y seront éternellement. C'est là, la grande réussite".

 

Allah a aussi dit "Allah est très certainement satisfait des croyants quand ils t'ont prêté le serment d'allégeance sous l'arbre".

Allah a également dit "Mohammad est le messager d'Allah, et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux, tu les vois inclinés, prosternés, recherchant la grâce d’Allah et son agrément, leur visage sont marqués par la trace laissée par la prosternation. Telle est leur image dans la Thora et l'image que l'on donne d'eux dans l'évangile est celle d'une semence qui sort sa pousse, puis se raffermit, s'épaissit, et ensuite se dresse sur sa tige, à l'émerveillement des semeurs. Par les croyant remplit de dépit les mécréants. Allah promet à ceux d'entre eux qui croient et font de bonnes oeuvres, un pardon et une énorme récompense".


Dans la sounnah on peut citer : Abou hourayra rapporte que le prophète (
ص) a dit "n'insultez pas mes compagnons, car par celui qui détient mon âme entre ses mains, si l'un d'entre vous donnait le pesant en or de la montagne de Ouhoud, il n'arriverait pas  à égalité avec un compagnon qui n'aurait donner qu'une poignée ou la moitié d'une poignée".

 

Les dons des compagnons sont beaucoup plus importants que les dons d'aujourd'hui. Car ils ont donné à un moment où l'islam avait grandement besoin de dons, à un moment où les difficultés de toutes sortes s'abattaient sur l'islam, et aussi parce que leurs dons contribuaient à défendre le prophète (ص) et à le rendre victorieux.

Ibn mas’oud rapporte que le prophète (ص) a dit "la meilleure des génération c'est ma génération ensuite ceux qui les suivront et ensuite ceux qui les suivront". La première génération de cette communauté était donc les meilleurs, car ils ont eu foi au prophète quand les autres s'opposaient, ils l'ont défendu pendant que les autres le combattaient. Qu'Allah agrée donc ces compagnons.



2ème Partie

Sachez que des avertissements ont été émis à l'égard de tous ceux qui voudraient nuire au prophète (ص). On rapporte que le prophète (ص) a dit: "garde à mes compagnons! Garde à mes compagnons! celui qui les aime, c'est qu'il m'aime, et celui qui les déteste c'est qu'il me déteste, et celui qui leur nuit c'est qu'il me nuit, et celui qui me nuit c'est qu'il nuit à Allah, et celui qui nuit à Allah, c'est qu'Allah va bientôt s'en charger".

Il y a aujourd'hui, en effet, des groupes de gens qui nuisent aux compagnons, et il y a même des médias qui s'en font les portes parole, et il n'est en aucun cas permis de regarder ces médias.

Ibn ‘Abbas rapporte que le prophète (ص) a dit "Celui qui insulte mes compagnons sur lui la malédiction d'Allah et celle des anges et de tous les gens". Le fait de nuire aux compagnons ne date pas d'aujourd'hui, et la position de nos prédécesseurs pieux face à ces injures a toujours était claire. On demanda un jour au savant ibn al Moubarak "qui est mieux mou’awiya ou Omar ibn abdalaziz?" sachant que omar a été reconnu comme étant un calife intègre et juste, mais il n'était pas compagnons alors que mou’awiya lui était compagnon. Le savant répondit que mou’awiya était meilleur.

Un homme est venu voir ibn zour’ah et lui a dit "moi je déteste Mou’awiya". Ibn zour’ah demanda pourquoi. L'homme dit "parce qu'il a combattu Ali", alors Ibn zour’ah répondit "sache que le dieu de Mou’awiya est le dieu clément, et que celui qui a combattu Ali était un adversaire noble et généreux, alors de quel droit viens-tu t'immiscer entre lui et Ali".

 

L'imam Ahmad disait "si tu entend quelqu'un parler des compagnons en mal accuse le dans son islam". Il a également dit que ceux qui se permettent de nuire de leur langue aux compagnons, les leaders se doivent de les corriger et en aucun cas de leur pardonner. Et sachez que nuire aux compagnons, c'est nuire à l'islam, au coran et à la sounnah. Car ce sont les compagnons qui nous ont ramené ce coran, cette sounnah et cet islam.

 

Ibn zour’ah disait "ceux qui critiquent les compagnons sont, en réalité, des païens, et ils veulent, en nuisant aux compagnons, nous blesser dans notre fort intérieur, c'est vraiment eux qui méritent d'être injuriés, car ils ne sont que des païens".

 

Un savant disait à quelqu'un qui injuriait les compagnons "tu sais que les juifs n'ont jamais injurier les compagnons de Moise et que les chrétiens n'ont jamais injurié les compagnons de Jésus, qu'as-tu donc toi ignorant à insulter les compagnons du prophète Mohammad (ص), et je sais d'où vient ton problème, tu n'es pas occupé par tes péchés, car si tu étais occupé par tes péchés, tu craindrais Allah".


Les savants de ahlo assounah wal jama’a sont unanimes pour dire que les compagnons tous, sans exception sont intègres et honnêtes. Ils en ont même parlé dans les livres des fondements de la croyance. L'imam tahawi écrivait "
nous aimons les compagnons du prophète (ص) et leur amour fait partie de la religion et de la bienfaisance à l'inverse leur haine c'est de la mécréance".

 

 

Affichages : 1467

Horaires de Prières (*)

Horraires du 10/12/2018
Fajr : 07:12
Dohr : 12:45
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11