Publication : mardi 2 février 2010

Sermon du : 2008/05/16

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Hadith rapporté par Abdullah Ibn ‘Amr Ibn Al’ass

 

 

 

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.


1ère Partie



Notre prêche aujourd'hui concerne un hadith parmi les hadiths du prophète (
ص).

Ce hadith a été rapporté par abdullah ibn ‘amr ibn al’ass qu'Allah l'agrée.

‘Amr dit: le prophète (ص) m'a dit: "comment seras-tu si tu restes parmi les derniers de l'humanité"

J'ai demandé: comment ça, O messager d'Allah?

Il m'a dit "quand leurs promesses et contrats seront rompus et qu'ils seront comme cela", et le prophète (ص) a croisé ses mains pour me montrer, et j'ai dit "que devrais-je faire à ce moment là O messager d'Allah?"


Ce qui est étonnant c'est que le boukhari a mentionné ce hadith dans son chapitre "croiser les doigts dans la mosquée et ailleurs". Et à titre d'information le prophète (ص) a déconseillé de croiser les doigts dans d'autres hadiths.

Les savants tirent comme conclusion après qu'ils énumèrent les hadiths où le prophète (ص) l'interdit, et les hadiths où il l'a lui-même fait que croiser les doigts des deux mains à la mosquée est interdit quand on le fait vainement, mais lorsque c'est pour une bonne raison comme pour expliquer quelque chose  comme l'a fait le prophète (ص) alors c'est permis.


Revenons à présent à notre hadith. Tout d'abord le prophète (
ص) a dit à ‘amr "comment seras-tu si tu restes parmi les derniers de l'humanité?" en arabe le prophète (ص) a utilisé un terme pour désigner les derniers de l'humanité en disant les restes c'est-à-dire les plus mauvais d'entre eux. Ce seront ceux en qui on ne trouve aucun bien. Sachez donc qu'il viendra un temps où il ne restera sur terre que les plus vils et pernicieux, et malheureusement il ne nous faut pas réfléchir longtemps pour constater qu'un groupe est mauvais dans ses valeurs altérées et pervers dans le comportement.

Parmi les critères de ces gens, le fait qu'il ne sont attachés à aucun bien et ne cherchent jamais à faire répandre le bien, ou à corriger les erreurs car ils sont les plus vils. Ils vivent que pour leur appétit, leurs désirs et ne vivent que pour eux-mêmes. Ce qui l'intéresse c'est de vivre, de manger, d'amasser les biens... Ces gens ne se soucient jamais des autres.


Le musulman ne peut vivre ainsi car c'est là une vie bestiale. Gare à toi donc musulman de faire partie de ces gens qui ne vivent que pour eux-mêmes, qui ne se réjouissent pas face au bien et ne s'attristent pas de ce qui peut accabler l'humanité.
Ensuite le prophète (
ص) toujours en parlant de ces derniers de l'humanité, il a dit dans le hadith "leurs promesses et leur contrat seront rompus" c'est-à-dire qu'ils ne tiendront pas leurs engagements et qu'ils rompront leurs contrats, et le prophète (ص) pour nous montrer dans quelle situation ils seront a croisé ses deux mains. Cela pour donner une image de la situation à laquelle arrivera la communauté. C'est-à-dire que tout sera mélangé et compliqué. La trahison se sera répandue, la médisance, la discorde et la division.

Ainsi abdullah ibn ‘Amr prit peur pour lui, et demanda le remède de cette situation. Le remède prophétique fut "craint Allah et prends ce que tu connais et délaisse ce que tu blâmes".

Tout d'abord le prophète (ص) a dit "crains Allah". En effet la piété et la crainte d'Allah dans ce genre de situation représentent la manière d’être sauvée des tentations, des épreuves et de l'égarement. Car les pieux et celui qui craint Allah ne trahit pas, il ne trompe ni ne dupe personne, il tient ses engagements. La crainte, c'est ce qui préserve dans les pires des situations.

Allah a dit "celui qui craint Allah, Allah lui facilitera ses affaires". La crainte d'Allah, c'est le discernement quand tout se mélange. Allah dit "O vous qui avez la foi si vous craignez Allah il vous donnera le discernement". Ensuite le prophète (ص) a dit "prends ce que tu connais et délaisses ce que tu blâmes". Prends ce que tu connais, c'est-à-dire ce qui est bon et licite, mais ce que tu ne connais pas ou ce dont tu doutes, alors ne le prends pas.

Et c'est bien là le problème des "derniers de la communauté". Ils ne se soucient pas de prendre du licite ou de l'illicite. Craignez donc Allah, O musulmans et prenez ce que vous connaissez et délaissez ce qui est blâmable, et surtout méfiez-vous de ce dont vous doutez.

D'ailleurs le prophète (ص) a dit dans un hadith "le licite est évident et l'illicite est évident, et entre les deux, il y a des éléments douteux que beaucoup de gens ne connaissent pas, celui qui se méfie de ce qui est douteux il a purifié sa religion et son honneur". Ensuite sachez que vous prenez ou ce que vous délaissez ne concerne pas uniquement le matériel. Cela concerne également tout ce qui n'est pas matériel.

2ème Partie


Le prophète (ص) a terminé par dire a abdullah ibn ‘Amr ibn ‘ass "attache toi donc à l'élite et éloigne toi des autres". A travers ces paroles le prophète (ص) nous rassure en nous expliquant qu'il restera une poignée de croyant qui seront l'élite, et qui se préserveront malgré la majorité. Dans cette situation on ne doit pas s'attacher à ces "derniers" mais à ceux qui seront l'élite et c'est auprès d'eux qu'il faudra prendre conseil.

Ceux sont les meilleurs qui se trouvent sur terre. Ils sont les gens du bien. Ceux là bien que minoritaires en nombre, ils seront plus que la majorité par la foi et les vertus.

Ces paroles nous prouvent que l'on ne doit pas se laisser tromper par la majorité.

Beaucoup de gens sont dupés et préfèrent toujours suivre la majorité dans n'importe quel cas.


Enfin le prophète (ص) a dit dans un hadith "ne dites pas si les gens font le bien nous le faisons et s'ils font le mal nous le faisons, éduquez plutôt vos âmes et dites si les gens font le bien nous le faisons et s'ils font le mal en aucun cas nous ne ferons le mal".

Ce hadith a été rapporté par abdullah ibn ‘Amr ibn al’ass, qu'Allah l'agrée.

‘Amr dit: le prophète (ص) m'a dit: "comment seras-tu si tu restes parmi les derniers de l'humanité", j'ai demandé: comment ça O messager d'Allah ? Il m'a dit "quand leurs promesses et contrats seront rompus et qu'ils seront comme cela" et le prophète (ص) a croisé ses mains pour me montrer et j'ai dit "que devrais-je faire à ce moment là, O messager d'Allah?"
Ce qui est étonnant c'est que le boukhari a mentionné ce hadith dans son chapitre "
croiser les doigts dans la mosquée et ailleurs". Et à titre d'information le prophète (ص) a déconseillé de croiser les doigts dans d'autres hadiths. Les savants tirent comme conclusion après qu'ils énumèrent les hadiths où le prophète (ص) l'interdit, et les hadiths où il a lui-même croisé les doigts des deux mains à la mosquée, montrant par là que c’est interdit quand on le fait vainement, mais lorsque c'est pour une bonne raison, comme pour expliquer quelque chose  comme l'a fait le prophète (ص), alors c'est permis.

 


 

 

 

 

Affichages : 2622

Horaires de Prières (*)

Horraires du 11/12/2018
Fajr : 07:13
Dohr : 12:46
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11