Publication : mardi 2 février 2010

Sermon du : 2008/08/29

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : L’accueil du ramadan

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1ère Partie


La communauté de l'islam s'apprête à accueillir dans quelques jours un visiteur aimé et un invité de marque. Cet invité nous honore chaque année. Allah a comblé cet invité de tant de bienfaits et il en a fait une période spécifique pour accomplir le bien.


Nous posons ici une interrogation : s'est-on préparé à accueillir cet invité qui s'apprête à nous rendre visite? S'est-on doté d'une intention sincère et d'une volonté sans faille pour l'accueillir? Il y a en effet une grande différence à remarquer entre celui qui se prépare à accueillir ce mois béni du Ramadan en stockant chez lui des aliments et des pâtisseries d'une part et d'autre part celui qui se prépare pour l'arrivée de ce mois à nourrir son âme et à purifier son cœur. Ce dernier s'interroge sans  cesse : que dois-je faire pour profiter au mieux des bienfaits de ce mois, que dois-je faire pour faire partie de ceux qui seront sauvés de l'enfer, de ceux qui seront absouts de tous péchés grâce à ce mois? D'ailleurs la préparation à accomplir un acte c'est un signe de la sincérité pour celui qui se prépare.


O musulmans les portes du paradis sont ouvertes durant ce mois, celles de l'enfer sont fermées et les diables sont enchaînés. Les causes du bien sont innombrables et les causes du mal se comptent sur les doigts d'une main. Qu'il sera heureux celui qui aura su profiter au mieux de cette occasion. Le prophète (sw) a dit dans un hadith rapporté par Albokhari et Mouslim: "quand le mois du ramadan vient les portes du paradis s'ouvrent, celles de l'enfer se referment et les diables sont enchaînés, et un ange appelle et dit ô toi qui désire le bien empresse-toi de venir et ô toi qui désire le mal ne t'approche pas". Sachez que les hassanates, les bonnes actions sont multipliées durant ce mois, accourez donc et empressez-vous d'accomplir le bien. Quand nous parlons d'accomplir le bien cela ne veut pas dire l'accomplir en grande quantité sans se soucier de sa qualité. Jeûner ne veut pas dire uniquement s'empêcher de manger et de boire mais jeûner convenablement c'est lorsque nos yeux également jeûnent, nos oreilles jeûnent, nos langues et tous nos membres jeûnent. Nos yeux cessent de regarder et d'observer l'illicite et l'interdit. Nous cessons d'utiliser nos langues dans l'illicite, le mensonge et le futile. Il n'est pas permis de s'interdire de boire de manger et d'avoir des rapports charnels avec son épouse tout en continuant de commette le mal. Le prophète (sw) a dit "celui qui ne cesse de calomnier et d'agir en ce sens Allah n'a nul besoin qu'il cesse de manger et de boire". L’objectif de chaque adoration n'est pas sa forme ni ce qui en ressort de son apparence mais c'est plutôt et surtout son fond.


A propos de la préparation au mois du Ramadan on voit que certains se préparent de manière néfaste. Cela nous le voyons en particulier à travers les chaines de télévision arabe qui se préparent pour ce mois à diffuser des programmes futiles et abêtissants. Alors qu'il leur aurait fallu que ces chaines se préservent au minimum pendant ce mois. Soigne donc ton comportement et soigne-le à travers tes yeux, tes oreilles, ta langue, tes pieds et tes mains afin de ne commettre ni de t'approcher d'aucun mal.


Allah a décrété le jeûne aux individus pour qu'ils se purifient et pour qu'ils s'élèvent. Allah nous donne beaucoup d'occasions pour se purifier, s'élever et se rapprocher de Lui. Les prières en sont un exemple quotidien, elles sont l'occasion quotidienne de se purifier et de se faire pardonner les péchés, puis vient l'occasion hebdomadaire qui est la prière du vendredi puis vient le Ramadan qui est l'occasion annuelle de se faire pardonner les péchés. Le prophète (sw) a dit "celui qui jeûne avec  foi et en espérant la récompense divine ses péchés seront effacés".


Nos prédécesseurs pieux jeûnaient et enseignaient à leurs enfants le jeûne. Ils leur donner des jouets pour leur faire oublier la faim. A sept ans on demande à l'enfant de jeûner s'il en est capable car le jeûne est comme la prière à la seule différence prés bien entendu qu'il ne faut pas prendre de risque pour la santé de son enfant.


Le musulman se doit donc de jeûner du fajr au coucher du soleil. Et il faut rompre le jeûne dés que le soleil se couche, le prophète (sw) a dit "les gens ne cesseront d'être dans une bonne situation tant qu'il s'empresse de rompre le jeûne". Le prophète (sw) avait pour habitude de rompre le jeûne le plus vite possible et retarder le souhour (repas du matin du jeûneur) juste avant le fajr. Il n'y a donc pas en islam ce qu'on appelle imsak ou ce laps de temps avant l'heure du fajr où l'on arrête de manger par précaution c'est plutôt une sorte d'abus et d'excès dans la religion. Le prophéte (sw) a par ailleurs interdit de jeûner par précaution le jour du doute et cela afin que la communauté ne tombe pas dans l'excès. Il a également interdit de jeûner le jour de l'aïd afin qu'on sache distinguer les périodes d'adoration des autres. Il n'est donc en aucun cas permis de faire des rajouts dans la religion et il faut s'arrêter aux textes et s'y attacher.


Pendant ce mois il est également recommander de veiller en prière, en effet le prophète (sw) a dit "celui qui veille avec foi et en espérant la récompense divine Allah lui absout tous ses péchés passés". Il faut également lire le coran durant ce mois et profiter de la prière de taraouih (les prières du soir) pour méditer le coran.


Revenons donc à Dieu durant ce mois béni. Notre communauté est touchée de calamités et elle est attaquée de toute part et rien ne saura nous faire changer de situation hormis le retour sincère vers Dieu. Disons donc comme nos parents Adam et Ève ont dit "ils dirent O seigneur nous avons été injustes envers nous même et si tu ne nous pardonnes ni ne nous fais miséricorde nous serons vraiment des perdants". Nous avons tant besoin de revenir vers Dieu pendant ce mois. Nous avons tant besoin pendant ce mois d’invoquer Dieu et Dieu durant ce mois béni exauce les invocations. Nous disons au moment de rompre le jeûne ce que le prophète (sw) nous a enseigné comme invocation "O seigneur c'est pour toi que nous jeûnons et c'est à l'aide de tes subsistances que nous rompons le jeûne, la soif s'en est allée et nos veines se sont abreuvées et la récompense est assurée si Dieu le veut".



2ème Partie



Mes frères, mes sœurs, comme il est attendu du musulman de jeûner et de veiller, il est aussi attendu de lui de dépenser pour Dieu. Le prophète (sw) était généreux et dépensait pour Dieu et il l'était d'autant plus pendant le Ramadan. On nous rapporte dans un hadith qu'ibn 3abbas disait "pendant le Ramadan le prophète était aussi généreux que le vent qui annonce la pluie". Comment ne serait-il pas généreux alors que c'est à lui qu'on a révélé "à chaque fois que vous dépensez un bien il sera multiplié pour vous" ou encore "celui qui dépense dans le sentier de Dieu est comparable à un grain qui a donné naissance à sept épis de blé, dans chacun de ces épis il y a cent graines et Allah multiplie à qui il souhaite". Le prophète (sw) dit "à chaque nouveau jour deux anges descendent, l'un dit O seigneur donne à celui qui dépense pour toi une suite et l'autre dit O seigneur celui qui garde tout pour lui ne lui donne que la ruine".


Quel mal pourrait être pire que l'avarice. Refuser de dépenser dans le sentier de Dieu ne peut que conduire à la perte dans la vie d'ici-bas et celle de l'au-delà. Allah a dit "dépensez dans le sentier de Dieu et ne vous poussez pas par vos propres mains vers la perte" et en effet quelle plus grande perte que le fait que les plus riches d'entre nous retiennent leurs mains et refusent de donner pour nourrir l'affamé, habiller le déshérité, soigner le souffrant, élever l'orphelin, construire une école pour enseigner à l'ignorant, construire une mosquée pour les fidèles ou encore pour aider ceux qui combattent dans le sentier de Dieu. Arrêter d'œuvrer pour ces causes conduit sans nul doute à la prédominance des autres nations sur la nôtre. Mais cela n'est que le châtiment terrestre, quant au châtiment de l'au-delà il nous suffit de lire le verset qui dit "ceux qui refusent de donner des bienfaits dont Allah les a comblés ne croient pas que c'est un bien pour eux, c'est en fait un mal pour eux, ils seront encerclés le jour dernier par tout ce qu'ils ont préféré garder". Craignez donc votre seigneur et soyez sincère dans votre jeûne, dans vos prières et dans ce que vous dépensez car c'est bien là la voie du succès.

Affichages : 1958

Horaires de Prières (*)

Horraires du 11/12/2018
Fajr : 07:13
Dohr : 12:46
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11