Publication : mardi 2 février 2010

Sermon du : 2008/11/14

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : L’éducation spirituelle

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

 


1ère Partie


Nous vivons une période de défis. Défis pour le jeune et pour l'adulte, pour les personnes âgées, pour les femmes et pour les enfants. Nous avons donc grand besoin avant d'éduquer les enfants d'éduquer les plus âgés. Malheureusement la plupart du temps nous n'apprenons pas de l'innocence de nos enfants. Au contraire nous leur enseignons nos erreurs et ils deviennent mauvais. Aujourd'hui nous allons parler d'un aspect très important pour ne pas dire l'aspect le plus important de l'éducation c'est l'éducation spirituelle, l'éducation de la foi. Toutes les expériences dans les formations montrent que le meilleur moyen d'accéder à cette éducation c'est d'avoir une 33aquida (croyance) saine pure et authentique. Ici nous comprenons notre nécessité et notre besoin en la 33aquida car les cœurs ne peuvent connaitre le bonheur qu'en adorant et en vénérant notre créateur et notre seigneur.

D'ailleurs les prophètes ont été envoyés avec l'ordre d'adorer Dieu. Allah a dit : "Nous avons envoyé des prophètes et à chaque prophète nous avons ordonné d'adorer Dieu et mépriser le taghout (l'idole)". Le tawhid, l'unicité est donc la base de la da3wa de chaque prophète, et c'est la première action pour entrer dans l'islam et la dernière pour quitter la vie d'ici bas. Notre prophète Mohammad (sw) a passé toute sa vie dans ce chemin, appeler à l'unicité de Dieu. C'est pour cela qu'il a combattu et il a demandé à ses compagnons de commencer par l'unicité lorsqu'ils appellent à Dieu. Quand le prophète (sw) a envoyé Mo3adh ibn Jabal au Yémen il lui a dit : "Tu vas auprès d'un peuple qui font partie des gens du livre donc la première chose à laquelle tu dois les appeler c'est l'adoration exclusive de Dieu et s'ils obéissent informe-les qu'Allah leur a ordonné de pratiquer cinq prières par jour...". Sachez que le souci de l'enseignement de la 33aquida dans l'éducation et la formation c'est le chemin qu'a emprunté chaque prophète. Dans le coran à propos de Noh avec son fils on nous dit : "O mon fils monte (sur le bateau) avec nous et ne sois pas parmi les mécréants". Dans d'autres versets à propos des prophètes Abraham et Ya3coub : "Abraham recommanda à ses fils ainsi que Ya3cob le fit avec les siens O fils, Allah a choisi pour vous la religion alors ne mourez qu'en étant soumis exclusivement à Dieu". Ensuite dans la première recommandation de Loqman à son fils : "O mon fils n'associe point à Dieu car associer à Dieu est une grande injustice". Quant à notre prophète Mohammad (sw) lorsqu'il recommanda à son cousin germain ibn 3abbas il lui dit : "jeune garçon je vais t'enseigner des paroles : préserve Dieu et il te préservera, préserve Dieu et il sera avec toi, lorsque tu demandes demande à Allah et quand tu implores implore Dieu". C'est ainsi qu'on enracine la 33aquida dans le cœur des enfants, en leur enseignant que tout vient de Dieu et qu'il est l'Unique à qui seul nous vouons l'adoration.

Pour cette éducation il y a pour nous en la personne du prophète (sw) un modèle à suivre. Comme on doit le savoir suivre le prophète (sw) c'est adorer et obéir à Dieu et c'est acquérir la piété et la sagesse. Sa3id ibn Isma3il l'ascète a dit : "celui qui s'ordonne d'accomplir la sounna dans les actes et les paroles il parlera avec la sagesse et celui qui s'ordonne la passion parlera avec l'innovation car Allah a dit : "et si vous lui obéissez vous serez guidés". Sachez mes frères et sœurs que lorsque l'on a une 3aquida saine tout ce qui suivra dans les adorations et les actes seront également bien appliqués. Le fait que certains parents négligent l'enseignement de la religion à leurs enfants et en particulier de la 3aquida dans leur éducation cela a pour conséquence la déviance des enfants. Le savant Ibn Alqayyim a dit : "celui qui n'enseigne pas à son enfant ce qui est utile et l'abandonne de manière vaine il fait beaucoup de mal et la plupart des enfants qui dévient c'est tout d'abord à cause des parents qui les négligent et ne leur enseignent pas les obligations et les traditions de cette religion". Sachez que se soucier de cet aspect dans l'éducation est un moyen de protéger notre communauté et ses membres de l'égarement". Un jour un homme reprocha à l'imam A3mach de toujours s'occuper des enfants, il lui dit : "qu'as-tu à toujours être entouré d'enfants", l'imam lui dit : "tais-toi! Ces enfants protègent pour toi ta religion".

Par ailleurs s'occuper de l'éducation des enfants et s'en soucier avec les bonnes méthodes c'est accomplir ce que la plupart des savants nous ont recommandé. Ibn Alqayyim disait : "quand l'enfant commence à parler apprenez lui d'abord à dire la ilaha illa llah et Mohammad est son messager et que les premières choses qu'ils entendent soient la connaissance de Dieu, son unicité et qu'il est sur Son trône et qu'il les observe et entend ce qu'ils disent...". L'arme de l'éducateur et du formateur c'est la science religieuse. Si l'éducateur ne connait pas sa religion ses enfants grandiront avec des légendes, des contes à dormir debout, et des innovations et cela peut aller jusqu'à la grande idolâtrie. Quand nos jeunes commettent des erreurs dans la 3aquidah c'est que pour la plupart ils les ont héritées de leurs parents. Ils gardent ces erreurs jusqu'à ce qu'Allah mette sur leur chemin quelqu'un qui leur enseignera le bien ou alors pour d'autres ils meurent avec leur égarement. Le parent ignorant est une barrière entre la vérité et ses enfants et dans certains cas il haïra ses enfants s'ils ne le suivent pas dans son erreur et son égarement.

Ensuite enseigner la 3aquida au petit est un meilleur moyen pour qu'elle soit acceptée très tôt et appliquée par l'individu. Il est dit : "enseigner aux enfants c'est comme graver dans la pierre" c'est une métaphore pour montrer que tout ce qui sera dit à l'enfant sera retenu et gravé dans leur mémoire. C'est pour cela que nous voyons dan la plupart des autres religions, les sectes ou les différents modes de vie ou de pensée, leurs adeptes s'attachent à enraciner chez leurs enfants dès leur plus jeune âge leurs dogmes. Les chiites qui détestent les compagnons du prophète (sw) et les insultent, ils enseignent à leurs enfants la haine envers les compagnons à tel point que certains d'entre eux lorsqu'ils perdent leur jouets ou qu'ils sont cachés et quand ils les réclament ils leurs disent : "c'est boukair qui te l’a pris" (boukair est un diminutif de Abou bakr).

Enfin je dis que ce monde dans lequel nous vivons est devenu un petit village avec tous les moyens de communications modernes, un petit monde dans lequel circulent toutes sortes d'idées qui s'opposent aux valeurs et aux principes de notre 3aquida. Il faut donc impérativement que le musulman se cultive dans sa religion afin que chaque individu puisse faire face aux différentes mauvaises idées qui sont véhiculées. Joundoub Alboujali qu'Allah l'agrée était un enfant au temps du prophète a dit : "Alors que nous étions des  enfants (juste avant l'adolescence) nous apprenions la foi avant le coran puis nous apprenions le coran qui nous permettait d'augmenter notre foi mais vous aujourd'hui, vous enseignez le coran avant la foi". Aujourd'hui c'est également ce qui se passe, beaucoup apprennent le coran sans ne rien connaitre de l'islam ou d'Allah.

2ème Partie


Ecoutons à présent quelques échantillons du modèle prophétique dans l'importance de l'enseignement de la 3aquidah dans la foi et la croyance. Ibn Abbas rapporte que le prophète (sw) enseignait à ses petits fils Hassan et Houssayne des paroles et il leur disait que leur ancêtre Abraham les enseignait à Ismail et Isshac : "O mon Dieu je te demande protection à travers tes paroles parfaites contre tout diable, contre la vermine et contre tout mauvais œil". Il leur enseignait donc avec cette invocation de s'attacher à Allah et de lui demander protection contre tout ce qui est mauvais.

Il est rapporté que Houssayne ibn Ali avait pris une datte parmi les dattes qui provenaient de l'aumône et il l'a mis dans sa bouche et le prophète (sw) le regarda et lui dit "kikh kikh! (c'était une façon de montrer son dégout) Ne sais-tu pas que nous ne nous nourrissons pas de l'aumône", on voit ici comment le prophète (sw) enseigne à ses petits enfants la haine et le dégout de l'illicite.

Le troisième hadith, le prophète (sw) a dit : "Quand vient la nuit reprenez vos enfants et faites-les entrer car les diables se répandent et quand est passée une partie de la nuit laissez-les". Ici on voit comment le prophète (sw) s'est soucié de nous montrer la manière d'éviter que le mal ne touche nos enfants.

Le quatrième hadith : ibn Omar ibn Abi Salam rapporte que lorsqu'il était enfant il mangeait un peu partout dans l'assiette et le prophète (sw) lui dit : "O enfant, quand tu manges commence par dire bismillah, mange de ta droite et devant toi".

Le cinquième hadith : nous en avons déjà cité une partie c'est lorsque le prophète (sw) a dit : "O enfant préserve Dieu et il te préservera, préserve Dieu et tu le trouveras avec toi, quand tu demandes demande à Allah et quant tu implores implore Allah et sache que si toute la nation se rassemblait pour te faire un seul bien ils ne pourraient t'être utiles que si Allah l'a décrété pour toi".

Le sixième hadith : Hassan dit : "le prophète (sw) m'a enseigné des paroles que je dis lors des invocations du qounout : Allahoumma hdini fimane hadayta wa 3afini fimane 3afayta wa tawwallini fimane tawwallayta wa barikli fi ma a3tayta wa qini wa srif 3anni charra ma qadayta fa innaka taqdi wala youqda 3alayka innahou la yadhilou man walayta wa la ya3izzou man 3adayta tabarakta rabbana wa ta3alayta" (O mon seigneur guide-moi parmi ce que tu guides, guéris-moi parmi ceux que tu guéris prends-moi en main parmi ceux que tu prends en main et mets la bénédiction dans ce que tu me donnes et protège-moi et préserve-moi le mal que tu as décrété car tu es celui qui décrète et personne ne décrète en dehors de Toi, celui que tu prends en main ne saurait être humilié et celui à qui tu es hostile ne saura être puissant, Ton nom est béni et Tu est le plus haut".

Le septième hadith : selon Anas le prophéte (sw) m'a dit : "O enfant lorsque tu rentres chez toi dis : Assalamou 3alaykoum car c'est une bénédiction pour toi et ceux de chez toi".

Le huitième hadith : lorsque le verset qui dit : "O vous qui avez cru, protégez-vous et vos familles de l'enfer..." a été révélé au prophète (sw), il l'a récité à ses compagnons pendant une nuit et un jeune s'est évanoui, le prophète (sw) a alors mis sa main sur son cœur et il a senti que son cœur battait encore il lui a alors dit : "dis la ilaha illallah" et le jeune l'a dit puis le prophète (sw) lui a permis le paradis.

Le neuvième et dernier hadith : on rapporte qu'un jeune juif travaillait pour le prophète (sw) et un jour il est tombé gravement malade alors le prophète (sw) lui dit : "deviens musulman dit la ilaha illallah" et l'enfant s'est mis à regarder son père pour savoir s'il le laissait faire ou pas et le père dit "Obéis à Aboulqassim (c'est-à-dire le prophète (sw))" et il mourut et le prophète (sw) dit : "louange à Allah qui m'a utilisé pour le sauver de l'enfer". Puis il demanda à ses compagnons de prier la prière funéraire pour le mort.

Affichages : 1902

Horaires de Prières (*)

Horraires du 11/12/2018
Fajr : 07:13
Dohr : 12:46
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11