Publication : mardi 2 février 2010

Sermon du : 2008/12/05

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : L’éducation dans le comportement et les vertus

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

 

1ère Partie

Nous avons parlé durant les semaines dernières de l'éducation spirituelle, de l'éducation dans la foi, de l'éducation dans l'adoration et religieuse. Aujourd'hui nous allons nous attacher à parler de l'éducation dans le comportement, le caractère et la morale.

Cette démarche que nous avons dans l'ordre des différents aspects de l'éducation nous vient du coran, et de la démarche qu'a eue Luqman le sage envers son fils. Luqman a d'abord commencé par recommander à son fils l'unicité de Dieu et son adoration. Il lui dit "O mon fils n'associe point à Dieu car l'idolâtrie est une grande injustice". Ensuite Luqman commença à parler de l'adoration en disant à son fils "O mon fils accomplis la salat, commande le convenable et interdis le blâmable" puis il lui parla du comportement et des vertus en disant "et endure les épreuves avec patience telle est la résolution à prendre dans toute entreprise et ne détourne pas ton visage des hommes et ne foule pas la terre avec arrogance, car Allah n'aime pas le présomptueux plein de gloriole, sois modeste dans ta démarche, baisse ta voix car la plus détestée des voix c'est bien la voix des ânes".

C'est donc cette démarche qu'il nous faut emprunter dans notre pédagogie dans l'éducation pour nos enfants, et même dans la formation que nous délivrons aux plus âgés que ce soient les hommes ou les femmes.

Qu'entendons-nous donc par l'éducation dans le caractère et les vertus?

L'éducation dans le caractère, c'est une façon de désigner un nombre de vertus, de principes et morales que l'on inculquera à l'enfant ou à l'individu dans sa formation. C'est un comportement qu'adoptera le jeune enfant à partir de son plus jeune âge, et qu'il gardera pendant l'âge adulte. Ce que nous devons tout d'abord savoir c'est que cette éducation là, c'est le fruit et la conséquence directe de la foi qui est bien ancrée, et c'est la manière convenable de grandir de la meilleure façon. Toutes les adorations que nous pratiquons ont pour résultat que l'individu s'embellit des bonnes vertus et du bon comportement.

La prière : Allah dit : "la prière empêche de commettre le blâmable et les turpitudes. "

La zakat: Allah dit : "prend de leurs richesses une aumône, une zakat qui te permettra de les purifier".

Le jeûne: Allah dit : "afin que vous acquériez la piété".

Le pèlerinage : Allah dit : "pour participer aux avantages qui leur ont été accordés". A travers cette éducation dans les adorations, l'enfant adoptera de manière innée et de manière naturelle les morales les plus respectables. Par ailleurs, cette éducation là sera une barrière entre l'enfant et les différents vices ainsi que le mauvais comportement.

Tout ce que nous sommes entrain de dire est confirmé par la réalité que nous vivons quotidiennement. Nous le voyons à travers le succès de l'éducation qui est donnée par des parents pieux et ancrés dans la religion ainsi que dans la formation qui est délivrée par des professeurs et des éducateurs pieux pour leurs élèves qui sont à la recherche d'une science quelconque et de la morale. Nos prédécesseurs pieux en sont le meilleur exemple et nous le comprenons clairement quand nous étudions la vie et le comportement des compagnons du prophète (). Et ainsi ces bons exemples de la meilleur éducation ont perpétué à travers toutes les générations qui ont suivi et cela jusqu'à aujourd'hui encore.

A l'inverse lorsque l'éducation n'a plus aucun rapport ni aucun lien avec l'adoration et la morale religieuse nous nous retrouvons face à la débauche, la décadence de la morale et le libertinage. L'individu quand il est abandonné à lui-même, il s'octroie un comportement, une morale et des vertus qui n'auront comme base que ses passions et ses tentations.

Ici les individus ont des caractères et un état d'esprit différents.

Il y a ceux qui sont d'une humeur et d'un comportement calme et effacé. Cette catégorie de personnes vivra sans importance de manière négligée, il est vivant mais c'est comme s'il était mort, il sera présent mais c'est comme s'il était absent. Ce genre d'individu ne laisse pas de sentiment de vide après sa mort.

Il y a une autre catégorie d'individus c'est ceux dont le caractère les font plus pencher vers l'instinct bestial et animal. Cet individu là durant toute sa vie court derrière ses instincts et les désirs éphémères de la vie d'ici bas. Pour cela il entravera tous les interdits et bravera toutes les mises en garde. Il n'a pas de pudeur qui le limitera dans ses méfaits pas de conscience qui le remettra en question et pas de raison qui l'arrêtera. Cet individu vit de manière bestiale et animale, son seul objectif sur terre c'est d'assouvir ses instincts et d'obéir à ses tentations.

Il y a une autre catégorie d'individus ce sont ceux qui ont l'instinct de colère en eux. Leur objectif est de s'enfler d'orgueil sur terre face aux gens. Il veut se rendre fier par le pouvoir et sa langue n'est qu'offenses pour les autres et compliments pour lui même. Ce genre d'individus veut à tout prix arriver au pouvoir et pour cela peu importe s'il faut bâtir des palais avec les cranes des autres et le sang des innocents. Son seul objectif est d'avoir le pouvoir et de ne jamais le lâcher.

Il y a une autre catégorie d'individus ce sont ceux qui ont un caractère diabolique et machiavélique. Sans cesse, ils fomentent des plans et des stratagèmes contre les autres. Ces individus là font tout pour séparer les gens qui s'aiment, ils sèment la zizanie et la rancœur entre les gens. Ces individus se réjouissent quand ils voient de la division et de la discorde, et ils sont tristes et affligés lorsqu'il y a l'unité. Tous les êtres humains se retrouveront de manière complète ou partielle dans l'un de ces caractères que nous venons de citer mais, il y a une manière de réguler ou de corriger ces états d'esprit. Pour faire face à cela il faut avoir été éduqué dans l'éducation spirituelle, religieuse et l'éducation dans le comportement.

Omar disait "s'il n'y avait pas de comptes à rendre à Dieu, nous ne serions pas comme nous sommes". C'est une façon de dire que chaque individu est capable de commettre les pires méfaits, mais ce qu'il en empêche c'est cette foi et cette conscience religieuse.

Comme nous l'avons dit précédemment il y a un lien étroit de cause à effet entre l'éducation et la conscience religieuse d'une part et le bon con comportement et le bon caractère d'autre part. D'ailleurs beaucoup de penseurs, de philosophes et d'intellectuels vont dans ce sens. On rapporte de certains qui disaient "la morale sans religion est vaine" ou encore "la morale et la religion sont un" ou encore "sans religion il n'y aurait pas de morale et sans morale il n'y aurait pas de loi".

Ce que nous devons par ailleurs savoir, c'est que notre religion a donné une grande importance à cet aspect de l'éducation, l'éducation dans la morale et le caractère.

Allah en parlant de son prophète Mohammad a dit "tu es doté d'un noble caractère". L'islam a fait du noble caractère une cause pour l'entrée au paradis. Le prophète () a été envoyé pour faire répandre la meilleure des morales. Il () a dit "je n'ai été envoyé que pour parfaire les plus nobles comportements". Il avait également l'habitude de dire "le plus complet des croyants dans sa foi c'est le plus noble dans son comportement".

Quand on lui demandait quel était le meilleur des actes il disait "le bon comportement". On lui demanda aussi ce qui faisait le plus entrer au paradis il disait "la piété et le bon comportement".

Parmi tous ces bons comportements il y a la douceur, le calme, la patience, l'endurance, la générosité, le courage, la justice, la bienfaisance, la vérité, la confiance, tenir ses engagements, la droiture, aider le nécessiteux, sauver celui qui est en danger, respecter les plus âgés, honorer son hôte, être bon envers son voisin, éprouver de l'affection et de l'amour envers autrui...

A l'inverse il faut user de nos forces pour s'éloigner du mauvais comportement tel que la colère, l'empressement, se lamenter, l'avarice, la cupidité, la lâcheté et la peur, l'injustice, la trahison le mensonge, l'obscénité, l'injure etc... Nous reviendrons plus en détail sur ce sujet lors du prochain prêche si Allah le veut.

2ème Partie

Nous vivons des jours bénis durant lesquels les bonnes actions sont multipliées et les mauvaises sont effacées. Parmi ces jours importants, il y a le jour de Arafat. Le jour de Arafat fait partie des dix premiers jours du mois de Dhoul Hijjah et donc des jours bien définis pour l'adoration d'Allah. Le coran dit "et rappelez vous d'Allah durant les jours bien fixés". Allah a juré par ces jours et il a dit "Par l'aube et par les dix nuits (de Dhoul Hijjah)".

Le prophète () a dit "il n'y pas de jour où Allah aime autant les bonnes actions que ces jours" on lui dit "et même le djihad n'est mieux auprès d'Allah que la bonne action durant ces jours" il répondit "même pas le djihad sauf pour un homme qui est sorti avec son âme et ses richesses et il revient ni avec son âme (sa vie) ni ses richesses". C'est durant le jour de Arafat qu'Allah a achevé cette religion. Au temps du califat de Omar, un juif a dit a Omar "il y a un verset dans votre coran que vous lisez, si ce verset nous avait été révélé à nous les juifs, nous en aurions fait un jour de fête" Omar demanda de quel verset il s'agissait, il lui répondit c'est le verset qui dit "aujourd'hui, j'ai parachevé pour vous votre religion et je vous ai comblé de mes bienfaits et j'ai choisi pour vous l'islam comme religion". Omar lui dit "je sais quand ce verset a été révélé, il a été révélé au prophète () alors qu'il était sur le mont de Arafat le jour de Arafat et c'était un vendredi".

Il est rapporté que celui qui jeûne ce jour, ses péchés d'une année passée et à venir seront effacés. Le prophète () a dit "le jour de Arafat, le jour du sacrifice et les jours de mina sont des jours de fête pour nous les gens de l'islam". Le prophète () a dit "la meilleure des invocations, c'est l'invocation le jour de Arafat, et la meilleure chose qu'on a pu dire moi ou les prophètes avant moi : « il n'a de dieu qu'Allah l'Unique point d'associé à lui la royauté, les louanges et il est l'Omnipotent". Le jour qui est le plus affligeant pour le diable c'est le jour de Arafat.

Affichages : 1860

Horaires de Prières (*)

Horraires du 11/12/2018
Fajr : 07:13
Dohr : 12:46
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11