Publication : jeudi 4 février 2010

Sermon du : 2009/01/16

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : La pudeur, la mère de toutes les vertus

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1ère Partie

Nous continuons toujours sur notre sujet c'est-à-dire le bon comportement et les vertus et à l'inverse les vices que l'on doit combattre et éviter. Aujourd'hui pour conclure cette série de prêches concernant les vertus et à l'inverse les vices nous allons parler du réacteur, du moteur c'est-à-dire de ce qui permet d'acquérir le bon comportement et s'éloigner du mauvais. Ce réacteur, ce moyen d'acquérir la vertu c'est une qualité qui en fait la vertu la plus noble, la vertu qui se trouve au sommet et qui facilitera l'obtention de toutes les bonnes qualités et par la même évitera au croyant les vices. Il s'agit donc d'un caractère, c'est la pudeur.

La pudeur est une balance, une mesure pour les diverses qualités et surtout un facteur pour accéder aux vertus et un garde-fou qui empêche d'être caractérisé par des comportements déviants. C'est d'ailleurs pour cela que le Prophète (

sw

sw) a fait de la pudeur la branche du milieu parmi les branches de la foi. Il (sw) a dit "la foi c'est 70 et quelques branches la plus haute de ces branches c'est la ilha illa Llah et la plus basse c'est le fait de retirer un obstacle du chemin qui peut nuire, et la pudeur fait partie de la foi". Le Prophète (sw) a donc fait de la pudeur une branche du milieu parmi les branches de la foi. Il y a un lien certain entre d'une part la parole de l'unicité (La ilaha illa Llah) et retirer un obstacle du chemin et d'autre part la pudeur. La parole de l'unicité représente le fort intérieur et retirer un obstacle du chemin représente la foi dans l'apparence. Tandis que la pudeur qui est la branche du milieu a deux faces, une qui concerne le fort intérieur et l'autre qui concerne l'apparence. La pudeur corrige à la fois l'intérieur et l'extérieur. Le Prophète (sw) a dit "il n'y a que du bien lorsqu'il y a de la pudeur" et dans un autre hadith "la pudeur n'est que du bien". On nous raconte également qu'un homme était en train de reprocher à son frère d'être excessif dans sa pudeur le Prophète (sw) lui dit "laisse-le car la pudeur fait partie de la foi". On raconte aussi l'histoire de cette femme qui avait perdu son enfant. Elle se mit à le chercher et à demander aux gens s’ils ne l’avaient pas vu, quelqu'un s'est étonné en disant "cette femme cherche après son enfant alors qu'elle est voilée jusqu'au visage (elle avait un niqab)". Cette femme l'a entendu et lui a répondu "sache que je préfère perdre mon enfant plutôt que perdre ma pudeur".

Ibn Al Qayyim a dit "Le mot pudeur haya en arabe vient de hayate la vie et c'est aussi ainsi qu'on appelle la pluie car la pluie donne la vie, et c'est en fonction du degré de vie du cœur qu'on aura un degré de pudeur et celui qui a peu de pudeur c'est celui qui a un cœur mort".

Ceux qui voient quotidiennement ce qui se passe à Gaza, les massacres qui y sont perpétrés et ne font rien alors qu'ils en ont la possibilité c'est qu'ils ont un cœur mort et qu'ils ont perdu la pudeur et l'on parle ici plus particulièrement des voisins de la bande de Gaza qui ont les moyens de venir en aide aux habitants de Gaza. Ces gens là ont perdu la pudeur, ils ont perdu la vie des cœurs et ils ont perdu la virilité masculine à propos de laquelle nous avons parlé la semaine dernière. Je jure par Dieu que l'individu a honte de se mettre debout face à un Gazaoui ou à une femme de gaza tout en adhérant à cette communauté. Je me suis étonné d'entendre la semaine dernière dans une chaine arabe d'un pays qui avait accueilli quelques blessés de la bande de Gaza où les journalistes tentaient de soutirer de ces blessés des remerciements et des compliments de ces blessés en faveur de leur pays et de leur dirigeant.

Pendant ce temps on voit que certains pays occidentaux ont accueilli des blessés de Gaza mais ils ont honte de le faire. Tout simplement parce que ces gens ont des droits élémentaires et nous avons bafoué leurs droits. On ne leur donne pas leurs droits élémentaires et dans le même temps on attend d'eux qu'ils nous remercient et nous complimentent. Et justement la pudeur est une vertu qui nous encourage à accomplir nos devoirs envers autrui et nous empêche de négliger les droits d'autrui.

Il faut savoir qu'il y a deux sortes de pudeur. Il y a la pudeur entre l'individu et son Seigneur et la pudeur entre l'individu et autrui. La pudeur entre l'individu et son seigneur c'est celle qui consiste à avoir honte que le Seigneur nous voit commettre un péché ou qu'il nous voit lui désobéir. Le Prophète (sw) a dit "soyez pudiques vis-à-vis de Dieu comme il se doit". Ils répondirent "nous sommes pudiques vis-à-vis de Dieu comme il se doit et louange à Dieu". Le Prophète (sw) leur a dit "ce n'est pas ainsi mais celui qui est vraiment pudique vis-à-vis de son Seigneur qu'il préserve sa tête et ce qu'elle contient, qu'il préserve son ventre et ce qu'il cache et qu'il se rappelle de la mort et de la fin et celui qui désire la vie de l'au-delà qu'il abandonne les délices de cette vie, celui qui accomplit ceci aura réellement de la pudeur devant son seigneur". Ici le Prophète (sw) nous a résumé ce qu'est la pudeur, c'est s'éloigner de l'interdit que ce soit à travers l'ouïe, la vue ou encore ce qu'on pourrait manger ou encore préserver son sexe du péché. Et c'est le fait de ne pas se trainer derrière les délices et plaisirs éphémères de la vie d'ici bas. Dans un autre hadith : "celui qui éprouve de la pudeur pour son seigneur Allah éprouvera de la pudeur pour lui". La pudeur de Dieu pour son serviteur c'est une pudeur clémente et généreuse. Allah aura honte par exemple de ne pas répondre à son serviteur lorsqu'il lève ses mains au ciel et qu'il l'implore ou encore il aura honte de châtier un individu qui a vieilli dans l'islam et avec l'islam.

Quant à la pudeur entre les gens c'est celle qui empêche à l'individu de pratiquer certains actes dont il n'est pas digne. Ainsi il respectera les bonnes coutumes des autres, et il aura honte que les gens voient ses défauts. Cette pudeur l'empêchera donc d'avoir des vices et un mauvais comportement.

Quant à celui qui est pudique face à Dieu il aura de la pudeur seul et avec les gens. C'est la pudeur qu'on acquit lorsqu'on connait son seigneur et qu'on sait qu'il est l'Omniscient. Comme le Prophète (sw) a dit "adore ton Seigneur comme si tu le voyais et quand bien même tu ne le vois pas lui te voit". Celui qui est pudique face aux gens sans aucun doute il ne sera pas caractérisé par les défauts et les vices. Il ne sera ni injurieux ni insolent ni médisant ni calomnieux ni obscène (dans les paroles et les actes). Ce genre de personne s’il commet un péché il le gardera toujours en secret et il évitera de se montrer avec ses défauts car ces caractéristiques sont contradictoires avec la pudeur. Et là nous comprenons ce qu'est la pudeur. La pudeur fera de cette personne quelqu'un de saint dans son fort intérieur et dans son apparence. C'est pour cela que la pudeur est une branche de la foi et que c'est la branche du milieu.

En effet celui qui perd la pudeur, plus rien ne pourra l'empêcher de commettre des vices et d'avoir un mauvais comportement et c'est comme s'il n'avait plus de foi. Et c'est dans ce sens que nous devons comprendre le hadith où le Prophète (sw) dit "parmi les paroles que les gens répètent aujourd'hui et qui sont en fait des paroles provenant des prophéties avant, il y a si tu n'as pas honte fais ce que tu veux". C'est que s'il n'a pas de pudeur il pourra faire ce qu'il veut et obéira aux chuchotements du diable et à ses pulsions.

Salmane Alfarissi disait "quand Allah veut la perte de quelqu'un il lui enlève sa pudeur et s'il n'a plus de pudeur, quand tu le rencontres il est très mauvais et colérique et s'il est mauvais, Allah lui enlève la loyauté et s'il n'a plus de loyauté tu le rencontres et il n'est qu'un trompeur et un traitre et s'il est ainsi, Allah lui enlèvera la clémence et s'il lui enlève la clémence tu le rencontreras alors qu'il sera brutal et grossier et s'il est ainsi, Allah lui enlèvera le peu de foi qui lui reste et s'il en est ainsi, il ne sera qu'un diable maudit".

Ces paroles reflètent bien la réalité des personnes qui nous entourent et qui ont perdu la pudeur. Dans un hadith le Prophète (sw) a dit "à chaque fois que la grossièreté est dans une chose elle l'enlaidit et à chaque fois que la pudeur est dans une autre elle l'embellit".

De plus la pudeur lorsqu'on vit un bienfait se résume à être reconnaissant envers son Seigneur, car celui qui est ingrat n'a pas de pudeur. Et la pudeur dans l'épreuve c'est la patience car celui qui n'a pas de patience en cet état c'est qu'il a également perdu la pudeur. Ensuite la pudeur lorsqu'on juge, c'est l'équité et la justice, car celui qui n'est pas équitable a aussi perdu la pudeur. La pudeur avec les parents et les proches c'est renforcer ses liens de parenté ainsi que leur respect et obéissance. La pudeur lorsqu'on est en compagnie des plus faibles des veuves et des orphelins c'est éprouver pour eux de l'affection, être doux et clément. La pudeur avec les dépôts qu'on nous confie c'est la loyauté. La pudeur chez les hommes c'est se faire beau et être élégant, la pudeur chez les femmes c'est l'obéissance et la pureté. La pudeur pour les riches c'est faire des aumônes et être généreux. La pudeur chez les pauvres c'est l'endurance la satisfaction et le contentement.

Le musulman pudique c'est celui qui se repent sans cesse, s'il arrive à un bien il sait que cela ne lui vient que de Dieu. Il est modeste simple et pieux car il voit Allah dans toutes ses situations qu'il soit dans un bonheur ou dans une épreuve. C'est cela sa pudeur et c'est ainsi que sa religion lui a enseigné.

Et puisqu'aujourd'hui nous voyons que la pudeur se raréfie ou que chez certains elle est inexistante, les turpitudes et le mal en général se répandent, l'exhibition ne connait plus de limites, l'irréparable est commis au grand jour, il n'y a pas de limites dans la pratique de l'interdit et les gens vont jusqu'à s'en vanter. C'est bien pour cela que le Prophète (sw) a dit "si tu n'as pas de pudeur fais ce que tu veux".

2ème Partie

Sachez O musulmans qu'il y a deux sortes de pudeur. La bonne et la mauvaise. Il y a une pudeur pour laquelle on doit être félicité et une pour laquelle on doit être blâmé.

Certains vont mal comprendre la pudeur et ils vont croire que certaines pratiques font partie de la pudeur mais en réalité elles n'ont rien à voir avec la pudeur. Par exemple avoir honte ou être pudique face à un acte qui doit nous aider dans notre religion c'est une pudeur mauvaise et blâmable. Cette pudeur ne sera en fait que faiblesse, impuissance et défaillance. Cela l'empêchera entre autre de dire la vérité. Il se taira face à une injustice ou à un mensonge par pudeur et timidité. C'est d'ailleurs pour cela qu'un proverbe arabe dit "celui qui se tait plutôt que de dire la vérité c'est un diable muet". La pudeur ne doit pas empêcher l'individu de dire la vérité, de recommander le bien et d'interdire le mal. Faire cela c'est justement avoir de la pudeur. La pudeur n'empêchera pas le musulman de demander aux gens de science quand il ne sait pas. Le Prophète (sw) était l'être le plus pudique et cela ne l'a jamais empêché de dire par exemple au compagnon Oussama qui voulait intercéder pour quelqu'un contre la sanction divine qui devait lui être donné après avoir commis un crime, de lui dire "veux-tu intercéder face à la sanction divine? Je jure par Dieu que si ma propre fille Fatima volait je lui aurais tranché la main". La pudeur n'a pas empêché à Oummou Soulayme de dire au Prophète (sw) "Allah n'a pas honte de la vérité alors réponds à ma question est-ce que lorsque la femme fait un rêve érotique elle doit faire le lavage?" Et la pudeur n'empêcha pas au Prophète (sw) de lui répondre "elle doit faire le lavage à condition qu'en plus du rêve érotique elle se rend compte qu'un liquide est sorti de sa partie intime". Toujours dans le même cadre la pudeur n'a pas empêché Aicha de dire "Qu'elles soient les meilleures les femmes des anssar (les compagnons de Médine) jamais la pudeur ne les a empêchées d'apprendre leur religion".

La pudeur qui empêche de faire le bien est blâmable et n'est qu'une ruse du diable. Craignez donc Allah et sachez faire la différence entre la pudeur blâmable et la pudeur recommandée.

Affichages : 1919

Horaires de Prières (*)

Horraires du 10/12/2018
Fajr : 07:12
Dohr : 12:45
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11