Publication : samedi 26 octobre 2013

 

Sermon du : 2013/10/25

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : La reconnaissance

 

 

Titre audio   Télécharger
   2013.10.25 - Cheikh El Khayat - La reconnaissance   ( العربية) Téléchargement

 

1er Partie

Craignez Allah 3azza wajal et obéissez-Lui. Et tirez les leçons des nuits et des jours qui passent. Voici les jours de cette année qui sont prêts à se finir. Puis l’année se termine, et nous accueillerons alors une nouvelle année. Qu’avons-nous préparé pour ce voyage ? Et qu’avons-nous préparé pour le jour promis et le jour dernier ? Allah 3azza wajal a dit : « Et la pesée, ce jour-là, sera équitable. Donc, celui dont les bonnes actions pèseront lourd... voilà ceux qui réussiront! »

Et il dit également : « Et quant à celui dont les bonnes actions pèseront léger... voilà ceux qui auront causé la perte de leurs âmes parce qu’ils étaient injustes envers Nos enseignements. »

Les jours de cette année sont passés, et il y avait des passages importants et des occasions précieuses desquelles se sont approvisionné les approvisionneurs, et desquelles ont pris leur part ceux à qui Allah a facilité l’obtention de ces jours. Mais certaines personnes ont délaissé  ces jours, notamment ceux qu’Allah a privé du bien. Et demain tout le monde trouvera ce qu’il a fait devant lui dans un livre, ce livre qui n’omettra de mentionner ni péché véniel ni péché capital. Alla 3azza wajal dit : « Et ils trouveront devant eux tout ce qu’ils ont œuvré. Et ton Seigneur ne fait du tort à personne. »

En vérité, les serviteurs se doivent de remercier Allah pour la guidée qui leur a offert, pour cette religion dont il les a comblé et du fait qu’il leur a appris les règles et les loi religieuses.

Il faut donc savoir que la guidée est un bienfait et la science est un bienfait. Trouver la facilité pour œuvrer dans le bien est un bienfait, et tout les bienfaits méritent le remerciement autant que la reconnaissance et la reconnaissance et un bienfait qui a son tours mérite la reconnaissance, pour que l’homme ne délaisse jamais, et a aucun moment la reconnaissance d’Allah subhanahou wata3ala. L’homme a deux solutions : ou bien il est reconnaissant ou bien il est ingrat. Et il n’y a pas de troisième catégorie apparts ces deux là.

Allah jalla wa3ala a dis : « Nous l'avons guidé dans le chemin, - qu'il soit reconnaissant ou ingrat. »

« Nous l’avons guidé »c’est-à-dire l’Homme.

Et celui qui lis le coran tout en le comprenant, apprendra à travers ce Coran comment être reconnaissant envers Allah pour ses bienfaits, ce Coran lui fera prendre conscience du bienfait de la guidée vers la vérité. Et c’est cela la voie des prophètes que la paix soit sur eux.

Le Saint Coran a pris l’exemple du prophète Youssouf 3alaihi assalaam, qui a été éprouvé avec la prison. Mais il n’a pas prêté attention a cette grande épreuve, car il avait un bienfait bien plus grand, qui est le bienfait de la guidée. Il a dit alors qu’il était en prison : « Et j'ai suivi la religion de mes ancêtres, Abraham, Isaac et Jacob. Il ne nous convient pas d'associer à Allah quoi que ce soit. Ceci est une grâce d'Allah sur nous et sur tout le monde; mais la plupart des gens ne sont pas reconnaissants. »

Et le prophète Sulaiman 3alaihi assalaam a pris conscience que la guidée qu’il a reçu ainsi que ses parents provenait d’Allah.

Il a donc demandé à son seigneur qu’il lui permette d’être reconnaissant pour ce grand bienfait. Il dit : « Permets-moi Seigneur, de rendre grâce pour le bienfait dont Tu m'as comblé ainsi que mes père et mère. »

Compte tenu du fait que l’adoration et ses différentes pratiques sont des bienfaits d’Allah pour ses serviteurs avec lesquelles ils peuvent se rapprocher de Lui, tout en ayant le bonheur dans la vie d’ici bas, avec la pureté des cœurs, nous nous devons être reconnaissant envers Lui.

Et lorsque Allah donna à Luqman 3alaihi assalaam la sagesse, il lui demanda d’être reconnaissant, parce qu’il reçu un grand bienfait par lequel ses besoins religieux et terrestres furent améliorés.

Allah subhanahou wata3ala a dit : « Nous avons effectivement donné à Luqman la sagesse : "Sois reconnaissant à Allah, car quiconque est reconnaissant, n'est reconnaissant que pour soi-même; quant à celui qui est ingrat..., En vérité, Allah se dispense de tout, et Il est digne de louange. »

Et si Allah n’avait pas été miséricordieux envers les serviteurs en les comblant de la guidée et des règles qui leur permettent de pratiquer convenablement la religion, ils se seraient égarés, et ils commettraient des péchés.

A titre d’exemple concernant la connaissances des sciences islamiques : Allah subhanahou wata3ala dit : « Allah vous donne des explications pour que vous ne vous égariez pas. Et Allah est Omniscient. »

Allah vous montre ses règles et ses lois pour que vous ne soyez pas égarés du droit chemin.

Dans le domaines des règles qu’Allah subhanahou wata3ala nous montre Allah dit : « Et n'eussent été la grâce d'Allah sur vous et Sa miséricorde, vous auriez suivi le Diable, à part quelques-uns. »

Àde nombreuses reprises, le Coran se répète en concluant les versets citant les lois et les pratiques religieuses en nous enjoignant d’être reconnaissant envers Allah.

Dans les versets du tayamoum il dit: « Allah ne veut pas vous imposer quelque gêne, mais Il veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait. Peut-être serez-vous reconnaissants. »

Dans les versets du jeûne, Il dit : « Et que vous proclamiez la grandeur d'Allah pour vous avoir guidés, et afin que vous soyez reconnaissants! »

Dans les versets du pèlerinage : « Et invoquez-Le comme Il vous a montré la bonne voie, quoique auparavant vous étiez du nombre des égarés. »

Et dans les versets des expiations des serments : « Voilà l'expiation pour vos serments, lorsque vous avez juré. Et tenez à vos serments, Ainsi Allah vous explique Ses versets, afin que vous soyez reconnaissants! »

Dans la clarification du halal et du haram, Allah jalla wa3ala dit : « Que dites-vous de ce qu'Allah a fait descendre pour vous comme subsistance et dont vous avez alors fait des choses licites et des choses interdites? - Dis : "Est-ce Allah qui vous l'a permis? Ou bien forgez vous (des mensonges) contre Allah"? ». Et iIl dit : « Et que penseront, au Jour de la Résurrection, ceux qui forgent le mensonge contre Allah? - Certes, Allah est Détenteur de grâce pour les gens, mais la plupart d'entre eux ne sont pas reconnaissants. »

Ainsi comme les bienfaits tirés des rituels sont nombreux et grands, le Coran est venu répéter la reconnaissance dans ces versets. Par exemple, la maison sacrée est ce lieu où sont pratiqués de nombreux rites et adorations, un grand serviteur a reçu l’ordre de bâtir cette maison. Ce grand serviteur reconnaissant était alkhalil Ibrahim. Allah subhanahou wata3ala l’a décrit en disant : « Abraham était un guide (Umma) parfait. Il était soumis à Allah, voué exclusivement à Lui et il n'était point du nombre des associateurs ». Il dit également : « Il était reconnaissant pour Ses bienfaits ».

Et le but de cette construction, c’est que les gens y pratiquent leurs adorations et leurs rites afin de montrer leur reconnaissance envers Allah subhanahou wata3ala. La preuve de cela, c’est l’invocation qui a été faite par celui qu’il l’a construite (Ibrahim que la paix soit sur lui). Allah subhanahou wata3ala dis : « Ô notre Seigneur, j'ai établi une partie de ma descendance dans une vallée sans agriculture, près de Ta Maison sacrée [la Kaaba], - Ô notre Seigneur - afin qu'ils accomplissent la Salat. Fais donc que se penchent vers eux les cœurs d'une partie des gens. Et nourris-les de fruits. Peut-être seront-ils reconnaissants? »

On peut aussi prendre l’exemple des jours du pèlerinage Allah subhanahou wata3ala a permis d’égorgé les bêtes pour se rapprocher de Lui. Et c’est Lui qui nous l’a accordé et les a assujettis pour nous. C’est aussi Allah seul qui en donne la récompense. La cause de cet assujettissement est la reconnaissance envers notre créateur.

Allah subhanahou wata3ala dis : « Ne voient-ils donc pas que, parmi ce que Nos mains ont fait, Nous leur avons créé des bestiaux dont ils sont propriétaires. » Autre verset : « Et Nous les leurs avons soumis; certains leur servent de monture et d'autre de nourriture ». Ou alors : « Et ils en retirent d'autres utilités et des boissons. Ne seront-ils donc pas reconnaissants? »

Aussi la finalité mise en évidence dans le fait de se rapprocher d’Allah en sacrifiant les animaux, c’est de montrer sa reconnaissance en vers Allah. : « Nous vous avons désigné les chameaux (et les vaches) bien portants pour certains rites établis par Allah. Il y a en eux pour vous un bien. Prononcez donc sur eux le nom d'Allah, quand ils ont eu la patte attachée, [prêts à être immolés]. Puis, lorsqu'ils gisent sur le flanc mangez-en, et nourrissez-en le besogneux discret et le mendiant. Ainsi Nous vous les avons assujettis afin que vous soyez reconnaissants. »

La bête vient d’Allah, et elle lui est complètement vouée. Nous nous rapprochons d’Allah grâce à elle, mais elle nous revient pour que nous puissions en profiter. Allah a dit : « Ni leurs chairs ni leurs sangs n'atteindront Allah, mais ce qui L'atteint de votre part c'est la piété. Ainsi vous les a-t-Il assujettis afin que vous proclamiez la grandeur d'Allah, pour vous avoir mis sur le droit chemin. Et annonce la bonne nouvelle aux bienfaisants. »

Il va de soi, ô serviteur d’Allah, au moment même où nous quittons cette année, que nous remarquons les bienfaits d’Allah 3aza wajal envers nous dans ce qu’il a légiféré comme rites.

Alors si nous prêtons attention à cela, et le réalisons alors seulement nous nous dirigerons vers Allah en le louant et en étant reconnaissant. Nous atteindrons les degrés de louanges et de reconnaissances, et nous éviterons ainsi les bas fonds de l’ingratitude et de la mécréance. Allah est détenteur de la faveur, envers les gens, mais la plupart des gens ne sont pas reconnaissants.

2ième Partie

L’imam Ibn Al Qayiem (rahimahou Allah) a expliqué la reconnaissance dans le livre Madarij Assaalikien en disant: « la reconnaissance c’est : le fait de pouvoir voir les traces laissées par les bienfaits d’Allah par la langue de son serviteur (en le reconnaissant et en le louant « thanaa’ wa3tirafa », et par son cœur en l’attestant et l’aimant (shahadatan wahoubba) ainsi que dans ses actes par la soumission et l’obéissance (inqiyadan wata3ah).

La reconnaissance passe par les louanges avec la langue, en l’attestent et en l’aimant avec le cœur, et en obéissant avec les membre c’est-à-dire par les actes.

Cela démontre que la reconnaissance a trois piliers :

- le premier est que l’adorateur reconnaisse ce bienfait avec son cœur : Ibn 3abass radya Allahou 3anhouma a dit : « la pluie tombait à l’époque du prophète salla Allahou 3alaihi wassalam. Et il dit : « il y a des gens qui ont commencé leur journée reconnaissant et d’autre ingrats. »

« Les reconnaissants ont dit cela est la miséricorde d’Allah et d’autres ont dit la pluie a été descendue par cette étoile ci ou cette étoile là… »(rapporté par muslim).

La pluie est descendue, et donc il y a des gens qui ont dit : la pluie descend par la grâce et la miséricorde d’Allah, et donc ces gens croient que c’est Allah qui a fait descendre la pluie, ils sont donc reconnaissants.

Et d’autres qui disent que la pluie a été descendue par cette étoile ci ou cette étoile la, c’est-à-dire que c’est une étoile qui est la cause de cette pluie, ils n’ont alors pas remercié Allah et ils ont mécru.

 - le deuxième est le fait de parler des bienfaits d’Allah et de le louer pour ses bienfaits. Allah a dit : « Et quant au bienfait de ton Seigneur, proclame-le. »

Tu dois donc dire que c’est Allah qui m’a donné tous les bienfaits, et ne dis pas comme a dis Qaroên : « C'est par une science que je possède que ceci m'est venu. »

Il ne faut pas dire qu’avec mon savoir ou mon expérience je possède cette compétence ou je possède cet argent. Mais tu dois toujours attribuer ces bienfaits à sa source et à son origine. Sa source, c’est Allah 3azza wajal, Seigneur de l'univers : « Et quant au bienfait de ton Seigneur, proclame-le. »

- le troisième est le fait d’exploiter ces bienfaits dans l’obéissance du bienfaiteur qui est Allah 3azza wajal.

Allah 3azza wajal a dit : « Ô famille de David, œuvrez par gratitude", alors qu'il y a peu de Mes serviteurs qui sont reconnaissants. »

Ce verset concerne David, ses proches et ses successeurs : « ô famille de David, œuvrez par gratitude pour ce qu’il vous a donné et cela en lui obéissant et en suivants ses consignes. »

C’est pourquoi il y a des savants qui ont dit que la prière est une reconnaissance, le jeûne est une reconnaissance, l’aumône est une reconnaissance, faire le pèlerinage est une reconnaissance, honorer ses parents est une reconnaissance, et tout le bien qui tu fais pour Allah 3azza wajal est une reconnaissance.

Allah 3azza wajal dit : « Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu'envers tes parents. Vers Moi est la destination. »

Et dans le Sahih, 3aicha radya Allahou 3anha a dit : « Le Prophète passait ses nuits en prière au point de fendiller la plante de ses pieds. » Elle lui a demandé alors : « Pourquoi agir ainsi, Envoyé de Dieu, alors que Dieu t'a déjà pardonné tes péchés ?» Il répondit : « Ne pourrais-je pas me comporter en serviteur reconnaissant ? » 

Et dans les sounan de Abi Dawoud, Abdillah Ibn Alghannam Albayadi radya Allahou 3anh rapporte que le prophète Salla Allahou 3alaihi wassalam a dit : « Celui qui dis quand il se réveille : "Ô Seigneur ! Tout ce qu’il m'arrive comme bienfaits en ce jour qui se lève, à moi ou à l'une de Tes créatures, provient de Toi Seul, sans associé. A Toi la louange ainsi que la gratitude." Alors il a effectué ça part de reconnaissance de la journée. »

Et celui qui dit cette invocation avant de dormir, alors il aura effectué sa part de reconnaissance pour la nuit : Le soir nous disons : "Ô Seigneur ! Tout ce qu’il m'arrive comme bienfaits ce soir, à moi ou à l'une de Tes créatures, provient de Toi Seul, sans associé. A Toi la louange ainsi que la gratitude."

Et pour finir toute les bonnes actions qui nous ont été facilitées, c’est bien grâce a l’aide d’Allah et de sa guidée, Et c’est cela l’explication du verset :  « C'est Toi [Seul] que nous adorons, et c'est Toi [Seul] dont nous implorons secours. »

Toi seul tu ne peux te guider. Et tu ne pourras pas être reconnaissant sauf si Allah t’aide à accomplir cela. Tu as donc besoin d’être reconnaissant envers Allah pour cela. Puis si Allah t’as facilité et t’a permis d’être reconnaissant, tu dois le remercier.

C’est pour cela que tu dois toujours rester en relation avec Allah en le louant et en le remerciant.

« C'est Toi [Seul] que nous adorons, et c'est Toi [Seul] dont nous implorons secours. »

C’est-à-dire que nous implorons ton secours (aide) ô Allah dans toute chose, même dans les ordres et adorations que tu nous as imposé.

« C'est Toi [Seul] que nous adorons, et c'est Toi [Seul] dont nous implorons secours. »

Nous implorons ton aide pour que nous puissions t’adorer. Et si tu ne nous aide pas et ne nous facilite pas, on ne pourra pas t’adorer.

C’est pourquoi le prophète salla Allahou 3alaihi wassalam a conseillé mou3aad ibnou jabal radya Allahou 3anh en lui disant : « Ô Mou'adz wAllah je t'aime, n’omet (ne délaisse) pas après chaque prière de dire « Ô Allah aide moi à t’évoquer, à te remercier et à t'adorer comme il se doit »

Tu a donc besoin de l’aide d’Allah : « Ô Allah aide moi à t’évoquer, à te remercier et à t'adorer comme il se doit ».

Il est donc obligatoire de demander de l’aide à Allah subhanahou wata3ala, car il est le bienfaiteur, le guide suprême et le très reconnaissant, SUBHANAHOU WATA3ALA

Ô Allah, aide nous à t’évoquer, à te remercier et à t'adorer comme il se doit.

Fin

Affichages : 1205

Horaires de Prières (*)

Horraires du 24/8/2017
Fajr : 05:25
Dohr : 13:55
Asr : 17:40
Maghrib : 20:53
Isha : 22:13
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11