2014/10/10 - L'adoration véritable

Publication : vendredi 10 octobre 2014

 

Sermon du : 2014/10/10

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : L'adoration véritable

 


L'ADORATION VERITABLE

 

Il est rapporté dans les deux recueils authentiques que Mou3adh ibn Jabal (Qu'Allah l'agrée) a dit:

« J’étais monté en croupe derrière le Prophète sur un âne, quand il me dit : « Connais-tu le droit d’Allah sur Ses serviteurs et le droit des serviteurs auprès d’Allah ? ». Je dis : « Allah et son Messager en sont plus informés ». Il dit : « Le droit d’Allah sur Ses serviteurs est de L’adorer sans rien Lui associer et le droit des serviteurs auprès d’Allah est de ne pas châtier ceux qui ne Lui ont rien associé ». Je dis :  « Ô Messager d’Allah, Puis-je annoncer la bonne nouvelle aux gens ? ». Il dit : « Non ! Ne leur dis rien de peur qu’ils ne se basent sur cela».

Et dans une autre version, il est rapporté que Mouadh ibn jabal révéla ce hadith à la fin de sa vie de peur de tomber dans le péché consistant à cacher la science venant du prophète (saws).

Allah ne nous a créés que pour qu’on l'adore. Il a dit dans le coran (soubhanah) :

(Je n'ai créé les djinns et les hommes que pour qu'ils m'adorent)

Tout d'abord, quel est le sens de l'adoration?

L'adoration, al 3ibada  signifie dans la langue arabe : la soumission. Cependant, l'adoration qui nous a été commandé d'accomplir comprend la soumission, l'assujettissement et l'amour. L'adoration qui doit être vouée à Allah doit être un assujettissement complet et une soumission parfaite. Tous deux doivent être accompagnés d'un amour exclusif pour Allah.

Le grand savant de l'islam Ibn Taymiyah a défini l'adoration en ces termes :

"L’adoration (al 3ibada)  est un mot qui regroupe tout ce qu'Allah aime et tout ce qui le satisfait parmi les paroles et les actes, qu'ils soient apparents ou cachés".

Ainsi la prière, la zakat, le jeûne, le pèlerinage, l'obéissance et la bonté envers les parents, commander le bien et interdire le blâmable, le bon comportement envers les voisins, les orphelins, les veuves et les pauvres, tout ceci sont des actes d'adoration apparents et que les gens voient.

Quant à l'amour d'Allah et de son messager, le fait de revenir à Allah, de s'en remettre à Lui, de placer en Lui notre confiance et notre crainte, tout cela fait partie des adorations cachées et leurs places est le cœur.

L'adoration englobe donc la vie entière. La vie du croyant est totalement basé sur ce mot (l'adoration), à  condition cependant qu'il soit sincère dans son intention et que ses actes soient en conformité avec la sounnah du prophète (saws).

Abou dhar (ra) a rapporté qu'un jour des gens pauvres parmi les compagnons se sont rendus auprès du prophète (saws) et lui ont dit :

"O messager d'Allah! Les gens les plus riches se sont emparés des meilleures récompenses. En effet, ils prient comme nous prions, jeûnent comme nous jeûnons mais en plus, ils donnent en aumône mais nous, nous n'en avons pas les moyens." Le prophète (saws) leur dit "Allah ne vous a-t-il pas donné de quoi pratiquer l'aumône? Chaque glorification est une aumône, chaque louange est une aumône, chaque proclamation de la grandeur d'Allah est une aumône, chaque proclamation de l'unicité d'Allah est une aumône, dans les rapports intimes que vous avez avec vos épouse il y a une aumône". Ils dirent "O messager d'Allah! Est-ce que l'un d'entre nous, en assouvissant ses instincts sexuels, est récompensé?" Le prophète (saws) leur dit "Que pensez-vous de celui qui l'assouvirait dans l'illicite? Sera-t-il selon vous puni?" Ils dirent "oui!" Il (saws)  dit "C'est ainsi pour celui qui l'a fait dans le licite, il est récompensé".

La vie du croyant toute entière, jusqu'à  la rencontre de son seigneur, signifie l'adoration tant que son intention est sincère et que ses actes sont conformes aux instructions prophétiques.

La foi en Allah implique que toute notre vie Lui soit consacrée conformément au verset où Allah dit :

(Dis: mes prières, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah seigneur de l'univers. A lui, nul associé! Voilà ce qui m'a été ordonné et je suis le premier à me soumettre).

La foi implique donc que le serviteur soumette sa vie toute entière à Allah, qu'elle soit dirigée par les paroles du prophète « le plus véridique des véridiques » qui parle selon une révélation venant de Dieu.

La foi implique que le seigneur dise "j'ai ordonné et interdit" et que le serviteur réponde "j'ai entendu et obéit".

La foi implique que le serviteur exécute et applique les commandements d'Allah et s'éloigne de ses interdits par amour pour Lui.

Allah azza wa jal a dit :

(Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante une fois qu'Allah et son messager ont décidé une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à son messager, s'est certes égaré d'un égarement évident).

Et dans un autre verset, Il a dit soubhanah :

(Non! Par ton seigneur ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu'ils ne t'auront demandé de juger de leurs disputes et qu'ils n'auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé et qu'ils se soumettent complètement à ta sentence).

 

Maintenant, si nous regardons la situation des musulmans d'aujourd'hui, qu'ils soient dirigeants ou dirigés, nous constatons qu'ils ont beaucoup dévié de la réalité de l'adoration en vouant beaucoup d'actes d'adoration pour autre qu'Allah azza wa jal.

Premièrement, le fait de juger par autre chose que les lois d'Allah soubhanahou wa taala et de se soumettre aux pensées et idéologies humaines dévalorisantes et décadentes qui sont dictées par les passions et les envies.

 

Allah taala a dit :

(Puis Nous t’avons mis sur la voie de l’Ordre [une religion claire et parfaite]. Suis-la donc et ne suis pas les passions de ceux qui ne savent pas)

et dans un autre verset :

(Est-ce donc le jugement du temps de l'ignorance qu'ils cherchent? Qu'y a-t-il de meilleur qu'Allah, en matière de jugement pour des gens qui ont une foi ferme?)

Il dit aussi dans un autre verset soubhanah :

(Vous n'adorez en dehors de lui que des noms que vous avez inventé vous et vos ancêtres et à l'appui desquels Allah n'a fait descendre aucune preuve. Le pouvoir n'appartient qu'à Allah. Il vous a commandé de n'adorer que Lui. Telle est la religion droite mais la plupart des gens ne savent pas.)

Le grand savant Ibn Al qayyim, qu'Allah lui fasse miséricorde a dit : "La corruption du monde et sa décadence ont pour origine le fait de faire prévaloir l'opinion sur la révélation et la passion sur la raison."

Cette déviance a aussi pour origine ceux à  propos de qui Allah a dit :

(qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans guidée d'Allah. Allah ne guide pas les gens injustes).

 

La deuxième catégories de personnes correspond à ceux qui vouent certaines adorations à autre qu'Allah telles que le sacrifice des bêtes pour autre qu'Allah, les vœux pour autre qu'Allah, jurer par autre que Lui, implorer, demander le secours, se réfugier et se remettre à autre qu'Allah.

En effet, des millions d'individus qui s'affilient à l'Islam se dirigent vers les cimetières lorsque des épreuves difficiles les touchent et par cela ils délaissent celui qui les fera ressusciter alors qu'Il a dit dans le coran :

(N'est-ce pas Lui qui répond à l'angoissé quand il L'invoque, et qui enlève le mal, et qui vous fait succéder sur la terre, génération après génération, – y a-t-il donc une divinité avec Allah? C'est rare que vous vous rappeliez! )

Qui répond à l'angoissé et enlève le mal si ce n'est Allah ? Personne! Ni prophète, Ni saint, ni homme pieu ! Personne si ce n'est Allah le Vivant, celui qui ne meurt jamais.

Allah a dit :

(Et si Allah fait qu'un malheur te touche nul autre que lui ne peut l'enlever. Et s'il fait qu'un bonheur te touche c'est qu'Il est Omnipotent).

Il y a des gens qui adorent autre qu'Allah en disant cet univers a, en dehors d'Allah, des pieux, des saints, des intermédiaires qui gèrent l'organisation de cet univers en dehors d'Allah pourtant Allah nous dit dans le coran :

(La gérance toute entière appartient à Allah).

Allah s'est aussi adressé à son bien aimé, la meilleure créature auprès de Lui, le prophète (saws) en ces termes :

(Tu n'as (Mohammad) aucune part dans l'ordre divin).

Et toujours en s'adressant à lui ainsi qu'aux messagers avant lui, Allah dit :

(Nous t'avons révélé à toi et à ceux avant toi que si tu associes (à Allah) tes œuvres seront anéanties et tu feras partie des perdants, adore plutôt Allah et sois parmi les reconnaissants)

 

La troisième partie, ce sont des gens qui adorent Allah exclusivement sans l'associer mais sans être en accord avec la tradition prophétique : la sounna. Ils adorent Allah à travers les innovations, les égarements, les traditions et coutumes héritées de leurs ancêtres. Et là aussi c'est une adoration qui n'est pas acceptée, elle est rejetée quand bien même l'individu recherche à travers cet acte la satisfaction d'Allah. En effet, pour qu'une adoration soit acceptée, il faut non seulement qu'elle soit sincère mais aussi qu'elle soit en conformité avec la sounnah du messager d'Allah (saws).

Allah a dit :

(Dis: je ne suis qu'un homme comme vous, il m'a été révélé ainsi qu'à vous que votre dieu n'est qu'un, celui donc qui espère la rencontre de son seigneur qu'il accomplisse les bonnes œuvres (c'est-à-dire  les actions légiférées) et qu'il n'associe personne (à Allah) dans l'adoration qu'il voue à son seigneur)

 

Dans les deux recueils authentiques Aïcha rapporte que le prophète (saws) a dit :

"Quiconque accomplit un acte ne faisant pas partie de notre religion, son acte est rejeté ". Ceci car Allah n'accepte des adorations que celles qui sont sincères et conformes à la sounnah du prophète (saws).

 

 

2ème Partie

 

 oh musulmans

la quatrième catégorie représente les gens qui comprennent mal l'adoration en lui enlevant ou en sélectionnant certains de ses aspects simplement. Ils pensent que l'adoration ne fait référence qu'aux pratiques de base telles que la prière, la zakat, le jeûne et le pèlerinage.

Ce genre d'individus prient à la mosquée, il pratique le pèlerinage, donne la zakat et il jeûne le ramadan. Mais dès que cet individu sort de la mosquée tu découvre une autre personne :

il ne respecte pas le droit de ses parents, ni celui de sa femme et de ses enfants. Il ne donne pas non plus le droit à son voisin, il ment lorsqu'il parle, il ne respecte pas ses engagements.

Ceci car il a mal compris la religion alors que l'adoration, comme nous avons cité précédemment, englobe la vie entière.

Être bon envers ses parents est une adoration.

Être bon envers les orphelins est une adoration.

La bonté avec ses voisins est une adoration.

Être véridique dans ses propos est une adoration.

Tenir ses engagements est une adoration.

Restituer les dépôts à leurs ayants-droit est une adoration.

Recommander à son épouse et ses enfants est une adoration.

Sourire à un musulman est une adoration.

Saluer un musulman est une adoration.

Baisser le regard est une adoration.

La pudeur est une adoration.

Ôter un obstacle du chemin  est une adoration.

Enfin, la sincérité dans les paroles et les actes est aussi une adoration.

 

 L'adoration fait donc référence à toute la vie. Parmi les erreurs répandues il y a le fait de limiter l'adoration à quelques une d'entre elles et de délaisser le reste,  qui pourtant jouit de la même importance. Le messager, porteur de la révélation divine,  nous a enseigné que le but de notre existence était l'adoration d'Allah, Lui qui a dit dans Son livre :

(je n'ai créé les djinns et les hommes que pour qu'ils m'adorent).

 

Il n'y a donc pas de séparation entre notre vie et notre religion.

L'adoration c'est la première raison pour laquelle Allah a créé cette vie. C'est pourquoi les compagnons du prophète (saws) marchèrent sur cette voie, sans excès et sans laxisme. Ils consacrèrent tout leur temps et leur énergie à l'islam et aux musulmans, ainsi qu'à la propagation du message qui leur avait été confié. Ainsi ils devinrent la meilleure communauté comme Allah a dit :

(vous êtes la meilleure communauté qu'on a fait sortir pour les hommes. Vous ordonnez le bien et interdisez le mal, et vous croyez en Allah )

 

Puis arriva notre époque, remplie de tentations et de discordes entre les musulmans. Les paroles se sont répandues et beaucoup de gens comprennent l'islam selon leur raisons et leurs passions. Ils comprennent l'islam d'une compréhension diminutive et sélective. Certains d'entre eux pensent que tout repose sur les apparences. Ils leur suffit qu'il porte le qamis saoudien, le jilbab marocain ou le sarouel (pantalon ample) kurde et qu'il soit assidus à la prière en commun pour penser qu'ils soit désormais le vrai musulman, le musulman parfait. De même qu'il pense que celui qui n'a pas la même apparence que lui soit quelqu'un ayant une faiblesse dans la foi, un laxiste, un négligent.

L'islam n'a pas imposé le port d'un habit en particulier.

Le prophète (saws) a dit : « Mange ce que tu veux et porte les vêtements que tu veux, tant que tu évites deux choses : l’excès et l’orgueil »  

 

Le musulman peut donc s'habiller comme il le souhaite, suivant les coutumes de son pays et ses traditions, car chaque pays à ses traditions vestimentaires.

Le but principal du vêtement repose dans le fait que la nudité (al 3awra) soit cachée puis vient ensuite qu'il soit une parure ,un embellissement pour l'individu.

L'islam a par ailleurs interdit et mis en garde contre l'habit qui est contraire a l'habit local, celui par lequel tu te distingue du reste des gens.

 

Tu vas peut être te dire : « oui mais pourtant l'islam a interdit de ressembler aux mécréants ! »

Nous disons : « tu as dis vrai, mais cette interdiction concerne seulement les habits par lesquels les mécréants se distinguent, leurs habits spécifiques. Un exemple : à une certaine époque, les savants de l'islam avaient interdits le port du jilbab (la jellaba répandue chez les hommes au Maroc à notre époque) car ce vêtement était spécifiques aux moines à cette époque et l'islam interdit de faire cela.

Ensuite dans le hadith qui stipule qu'il est interdit de ressembler aux mécréants, le verbe utilisé   dans ce hadith signifie dans la langue arabe: « ressembler à quelqu'un tout en ayant ceci comme intention première ». Voilà pourquoi celui qui ressemble, par sa tenue vestimentaire, a un non musulman sans pour autant que le but de ce vêtement ne soit de lui ressembler n'est pas concerné par le hadith.

Cheikh al islam ibn taymiyya, qu'Allah lui fasse miséricorde a dit dans un des ses précieux ouvrages (Iqtiddâ' As-Sirâti Al-Moustaqîme fi Moukhâlafata Ashâbi Al-Jahîme ) une parole que chaque musulman demeurant dans un pays non musulman devrait connaître, il a dit:

« se différencier des non musulmans n'est ordonné qu'après que la religion de l'islam soit devenue apparente et élevée. Le musulman vivant dans une terre en guerre, ou vivant en paix mais dans un pays non musulman n'est pas rendu obligé de se différencier d'eux dans l'apparence, car ceci comporte des méfaits, plutôt il lui est recommandé voir même parfois obligé de s'associer à eux dans les choses apparentes lorsque l'on y trouve un intérêt religieux tel que l'invitation à l'islam, prendre connaissance de leurs projets ou repousser le mal qu'ils exercent envers les musulmans etc... »

 

Ainsi, les habits de type européen telles que les bonnets, chapeaux, chaussures etc... rentrent dans les choses apparentes concernées et cette parole d'ibn taymiyya doit être considérée comme le critère de base sur lequel le résident musulman en terre étrangère devrait se baser afin de savoir dans quoi il lui est permis d'imiter les autres dans les aspects extérieurs tant que ceci ne contredit pas la religion.

 

Malheureusement beaucoup de jeunes pensent, lors de leur retour à la religion, que celle ci leur impose un vêtement bien précis.  D'autres pensent que les adorations se limitent à des actions ponctuelles bien précises comme la prière et ils en oublient le bon comportement à avoir durant le reste du temps. Ainsi leurs prières ne les éloignent pas de la turpitude et du blâmable, leur jeûne ne les conduits pas à la crainte de leur Seigneur et à la piète.

Cependant, Allah n'accepte pas de ses serviteurs qu'ils vivent une vie à double face : une face à la mosquée et une autre, différente en dehors de la mosquée. Non ! Ceci n'apporte aucun bénéfice à la personne concernée.

Écoutez bien ce récit ! Un homme dit un jour au prophète (saws) : « oh messager d'Allah ! Une femme prie la nuit, jeune le jour, et fait l'aumône, mais elle nuit à ses voisins par sa langue . Le prophète dit alors : « il n'y a aucun bien en elle et elle fait partie des gens de l'enfer.

Puis l'homme repris : «  il y a une femme qui prie les prières obligatoires, donne en aumône un peu de fromage et ne nuit ni à ses voisins, ni à personne  » le prophète dit alors : « elle fait partie des gens du paradis » .

 

Il convient donc aux musulmans d'apprendre leur religion et surtout de la comprendre afin qu'il vivent en conformité avec celle ci.

 

 

Affichages : 1533

Horaires de Prières (*)

Horraires du 21/10/2017
Fajr : 07:04
Dohr : 13:37
Asr : 16:11
Maghrib : 18:46
Isha : 19:59
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11