2014/09/26 - Le commandement d'Allah surpasse toute chose

Publication : vendredi 26 septembre 2014

 

Sermon du : 2014/09/26

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Le commandement d'Allah surpasse toute chose

 

 

 Le commandement d'Allah surpasse toute chose.

 Ô musulmans,

             Dans la continuité du hadith que nous avions déjà abordé concernant l'immensité et la capacité d'Allah, nous allons aujourd'hui nous arrêter sur certains de Ses versets  afin d'y méditer. Nous avions évoqué le fait qu'Allah est Celui qui fait ce qu'Il veut et qu'Il est capable de toute chose.

Certes, celui qui médite les versets de notre Seigneur ne pourra que ressentir dans son coeur la grandeur d'Allah et Sa majesté. Il est ressentira qu'Il est Celui dont l'agissement et le commandement dominent sur toutes autres choses. Cette capacité qui n'est pas perceptible à l'oeil nu mais qui se ressent par la clarté et l'évidence de ses effets.

 Dans son livre sacré, Allah nous raconte l'histoire de Moussa (alayhi salam) qui constitue un bel exemple de cette capacité divine. Dieu révéla à la mère de Moussa (alayhi salam) de jeter son fils à la mer alors qu'elle craignait pour lui le mal de Pharaon. Jeté à la mer, l'enfant fut accueilli dans la demeure de Pharaon et s'établit en son sein. C'est en cela que nous remarquons les effets de la puissance d'Allah. Celui qui dirigea le coeur de Pharaon à Sa guise et qui fit de Moussa un enfant aimé par toute personne qui le voyait.

 Allah taala a dit :

{Et Nous révélâmes à la mère de Moïse [ceci] : "Allaite-le. Et quand tu craindras pour lui, jette-le dans le flot. Et n'aie pas peur et ne t'attriste pas : Nous te le rendrons et ferons de lui un Messager".} 

 Allah a dit aussi :

 {Et Nous t'avons déjà favorisé une première fois, lorsque Nous révélâmes à ta mère ce qui fut révélé : "Mets-le dans le coffret, puis jette celui-ci dans les flots pour qu'ensuite le fleuve le lance sur la rive; un ennemi à Moi et à lui le prendra". Et J'ai répandu sur toi une affection de Ma part, afin que tu sois élevé sous Mon oeil.} 

 (Et la femme de Pharaon dit : "(Cet enfant) réjouira mon œil et le tien! Ne le tuez pas. Il pourrait nous être utile ou le prendrons-nous pour enfant". Et ils ne pressentaient rien. )

Ainsi, Moussa (alayhi salam) réjouissait l'oeil de la femme de Pharaon, de Pharaon lui-même et de tout ceux qui l'apercevait.

C'est pour cela qu'Allah taala a dit :

 (Et J'ai répandu sur toi une affection de Ma part) 

 

            Alors que Pharaon cherchait cet enfant avec l'intention de le tuer, il l'a élevé dans sa propre demeure ignorant complétement ses agissements. Ceci par la puissance d'Allah qui gère les choses comme Il le souhaite. Il ne fait aucun doute que Celui qui dirige réellement les coeurs, c'est Allah soubhanah, que les prophètes ou les prêcheurs ne sont que des personnes qui indiquent la voie menant à Allah pour celui qui veut la prendre. Seulement Celui qui guide, le vrai guide, Celui qui facilite, c'est le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux. S'il le veut, Il le fait.

Allah taala a dit :

(et si Allah voulait, Il pourrait les mettre tous sur le droit chemin. Ne sois pas du nombre des ignorants)

            Lorsque la révélation débuta, l'appel du messager d'Allah Mohamed (Salla Allah alayhi wa salam) était  semait d’embûches et ceux qui le secouraient, se voyaient châtiés et chassés. Puis lorsqu'Allah l'a voulu, les  coeurs ont changés de manière surprenante. Il a fait d'eux des coeurs soumis à Lui et obéissant à Son messager.

'Allah  taala a dit:

(lorsque vient le secours d'Allah ainsi que la victoire,et que tu vois les gens entrer en foule dans la religion d'Allah,alors, par la louange, célèbre la gloire de ton Seigneur et implore Son pardon. Car c'est Lui le grand accueillant au repentir)

Quant à l'histoire de Youssouf, éloigné de son père et devenu ensuite esclave, que l'on retrouve dans la sourate du même nom, Allah dit à ce sujet:

(Ainsi avons-nous etabliJoseph dans le pays et nous lui avons appris l’interprétation des rêves.Et Allah est souverain en Son Commandement: mais la plupart des gens ne savent pas.)

La question qui se pose est de quel établissement parlons-nous alors que Youssouf (alayhi salam) est un esclave et qu'il vient d'être acheté ?

Allah a dit :

(Et celui qui l’acheta était del’Egypte. Il dit à sa femme: «Accorde lui une généreuse hospitalité.Il se peut qu’il nous soit utile ou que nous l’adoptions comme notre enfant.» Ainsi avons-nous établiJoseph dans le pays et nous lui avons appris l’interprétation des rêves.Et Allah est souverain en Son Commandement: mais la plupart des gens ne savent pas.)

Cependant lorsque nous lisons la parole d'Allah « Et Allah est souverain en Son commandement » alors notre étonnement et notre interrogation disparaissent car nous comprenons que ceci n'est que le commandement de Dieu.

Continuons avec le récit de Youssouf: il fut accusé, emprisonné, soubhanAllah où est donc l'établissement de Youssouf évoqué par Allah ? Même le compagnon emprisonné avec lui qui devait parler de Youssouf au roi une fois sorti, ne l'a pas fait. Par cela, nous voyons que la capacité d'Allah surpasse les causes, plutôt que c'est Lui qui amène les causes.

Cette capacité venant de Dieu a permis à Youssouf d'avoir une influence sur al 3aziz, le roi d'Egypte, alors que celui-ci dormait. L'établissement de Youssouf s'est concrétisé par le biais d'un rêve.

Allah azza wa jal a dit :

(Et le roidit : “Et vérité, je vois (en rêve) sept vaches grassesmangées par sept maigres ; et septépis verts, et autant d’autres, secs. ô conseil de notables, donnez-moi une explication de ma vision,si vous savez interpréter le rêve”.)

Ce rêve fait par le roi a suscité l'établissement de Youssouf qui était le seul en mesure de l'interpréter. Nous voyons aussi par quel moyen Allah dirige les coeurs à travers l'histoire de Moussa et des magiciens de Pharaon.

Allah taala a dit :

 {Les magiciens se jetèrent prosternés, disant : "Nous avons foi en le Seigneur d'Aaron et de Moïse".}

Les magiciens ont cru en Allah après qu'une seule preuve ne leur soit venue et ceci malgré que pharaon avait, lui, reçu toutes les preuves. Comme Allah a cité dans le coran :

(Certes Nous lui avons montré tous Nos prodiges, mais il les a démentis et a refusé de croire)

Nous remarquons donc que les effets de la puissance d'Allah n'agissent pas seulement sur les coeurs mais plutôt dans chaque chose qu'Allah a voulu. Méditons donc un instant sur certains versets afin

d'apercevoir davantage et que ceci soit aussi clair dans nos esprits que ne l'est le soleil du milieu d'après-midi.

Nous pouvons remarquer qu'en dehors des coeurs, le commandement d'Allah peut aussi s'excercer sur le feu en lui enlevant sa capacité de brûler.

Allah taala a dit :

( Nous dîmes : « O feusois pour Ibrahim une fraîcheur salutaire »)

Malgré que la caractéristique naturelle du feu soit de brûler, Allah lui enleva cette capacité et le rendit inoffensif.

Un autre exemple : le commandement d'Allah sur le nourrisson afin d'innocenter sa mère qui subissait une injustice.(elle était accusée par son peuple d'avoir commis la fornication).

Allah a dit :

(Marie leur fitsigne de s’adresser à l’enfant. «Est-il possible, s’étonnèrent-ils, de parler à unenfant encore au berceau?»)( «Je suis, dit l’enfant, un serviteur de Dieu. Il m’a donnél’Écriture et a fait de moi un prophète).

Allah a donc fait parler le nourrisson afin d'innocenter sa mère.

Autre exemple : le commandement d'Allah sur le nil et sur la mer.

Allah taala révéla à la mère de Moussa avant que celle-ci ne le jette à la mer :

("Mets-le dans le coffret, puis jette celui-ci dans les flots. Que le fleuve le lance ensuite sur la rive afin qu'un ennemi à Moi et à lui le recueille")

Allah le Tout Puissant a donc commandé au fleuve de lancer Moussa sur la rive afin qu'il soit recueilli par Pharaon.

Un autre exemple : son commandement sur la baleine.

Allah taala a dit concernant le prophète Younous(as) après qu'il s'enfuit sur un bateau et qu'il fut tiré au sort pour être jeté par dessus bord :

(younous était certes, du nombre des Messagers. Il s’était réfugié sur un bateau surchargé. On tira au sort et fût parmi les rejeté par dessus bord, une baleine l'avala car il avait encouru Notre colère, et sans ses prières, il serait resté dans le ventre de la baleine jusqu'au jour denier.

Nous le fîmes rejeter, épuisé, sur une plage déserte et Nous fîmes pousser au dessus de lui un plan de courge)

Younous (as)fût donc avalé par la baleine après avoir encouru la colère de Dieu pour avoir fui son peuple. Cependant, est-il possible pour un être humain de survivre alors qu'il se trouve avalé par une baleine ? Non ceci est vraiment impossible....excepté si ceci est la volonté d'Allah l'éxalté.

Autre exemple que l'on peut tirer de cette histoire: Son commandement sur les plantes. En effet après que Younous fût rejeté sur terre, Allah fît pousser un plan de courge au dessus de lui, ce qui lui permettait de le protéger du soleil en lui apportant de l'ombre et le protéger des insectes.

Autre exemple: Son commandement sur le temps.

Les jeunes qui s’étaient réfugiés dans la caverne pensaient n'y avoir demeuré qu'une seule journée alors qu'en réalité ils y étaient restés 309 ans.

Allah taala a dit :

( Et c'est ainsi que Nous les ressuscitâmes, afin qu'ils s'interrogent entre eux.  L'un parmi eux dit : "Combien de temps avez-vous demeuré là? " Ils dirent : "Nous avons demeuré un jour ou une partie d'un jour"). (Or, ils demeurèrent dans leur caverne trois cent ans et en ajoutèrent neuf (années) )

autre exemple : Son commandement sur le bâton de Moussa(as) car lorsqu'Allah veut une chose Il a juste à dire : « soit » et elle est. Ceci est visible de manière stupéfiante lorsque le bâton de Moussa se transforma en un vrai serpent ce qui fît se prosterner les magiciens devant celui qui est capable de tout, Allah soubhanahou wa taala.

Autre exemple : Son commandement sur les cieux et la terre et leur totale soumission à Son ordre.

En effet lorsqu'Allah a voulu châtier le peuple de Nouh(as) pour ne pas avoir cru en son  message, Il leur envoya le déluge.

Allah 3azza wa jal a dit :

(Nous ouvrîmes alors les portes du ciel à une eau torrentielle et fîmes jaillir la terre en sources. Les eaux se rencontrèrent d'après un ordre qui était déjà décrété dans une chose [faite]. )

Puis, lorsqu'Allah voulu que tout ceci cesse, Il ordonna simplement aux cieux et à la terre ceci :

(O Terre, absorbe ton eau ! Et toi, ciel, cesse [de pleuvoir] !)

et ceci se produisit directement.

Autre exemple : Son commandement sur les montagnes et les oiseaux.

Allah taala a dit :

{Nous avons certes accordé une grâce à David de notre part. Ô montagnes et oiseaux, répétez avec lui (les louanges d'Allah).}

Par le commandement de Dieu, les montagnes et les oiseaux glorifiaient Allah en compagnie de Daoud (as).

Un autre exemple : Son commandement sur le vent.

Allah taala a dit :

(Et (Nous avons soumis) à Souleyman le vent impétueux qui, par son ordre, se dirigea vers la terre que Nous avions bénie. Et Nous sommes à même de tout savoir)

Allah a soumis le vent à Soulayman. Celui-ci plaçait un tapis où il s'asseyait accompagné de son armée laissant le vent les transporter du Sham jusqu'au Yémen tel un avion.

Nous trouvons aussi Son commandement sur les diables et leur soumission à celui qui en a envie.

Allah taala a dit, toujours concernant Souleyman :

(et parmi les diables certains exploraient pour lui les fonds des mers et faisaient d'autres travaux encore, et Nous les surveillions Nous-mêmes. )

Allah a soumis les diables à Souleyman, ces derniers accomplissaient des tâches immenses pour lui, ils cherchaient par exemple les pierres précieuses au fond de la mer. Ils exécutaient pour lui ce qu'il voulait: sanctuaires, statues, plateaux chaudrons pareils à des bassins et marmites bien ancrées.

Allah a dit : (et Nous les surveillions Nous-mêmes. )c'est-à-dire que par le commandement d'Allah ils étaient obligés d'obéir à Souleyman et ils ne pouvaient pas cesser leurs travaux sans la volonté d'Allah).

Son commandement dans le façonnement de nos corps et de nos visages. Allah 3azza wa jal a dit :

( c'est Lui qui vous forme dans les matrices comme Il veut. Nul dieu que Lui, le Puissant, le Sage.)

c'est Lui seul qui a façonné l'homme, comme Il veut Lui et pas comme nous le voulons nous. Est-ce qu'il existe parmi nous quelqu'un qui a eu une quelconque influence sur la forme de son visage ? Non impossible, même pour nos propres enfants.

Celui qui médite sur tous ces versets s'y arrêtera en glorifiant Allah, en se soumettant à Lui, Le capable, le Sage, en l'invoquant Lui seul qui n'a pas d'associé. Celui qui, lorsqu'Il veut une chose n'a juste à dire  « soit » et elle apparaît. Gloire donc à celui qui dispose de la royauté de toute chose dans Sa main et c'est vers lui que vous retournerez.

 

2ème partie

Ô musulmans,

Craignez Allah et sachez que votre vie ici bas n'est qu'un passage, un voyage et que c'est vers Allah que sera votre établissement. Sachez que vous allez passer par des moments immenses, où vos bonnes actions seront multipliées et vos mauvaises effacées. Parmi celles-ci, il y a celles qui se répètent cinq fois par jour: la prière. Celles qui reviennent toutes les semaines : la prière du vendredi. Et celles qui se répètent tous les ans : le jeûne du mois de ramadan et le pélerinage à la maison sacrée.

Le prophète (saws) a informé que ces immenses périodes effacent tous les péchés sauf les grands.

Le prophète (saws) a dit : «  les 5 prières, la prière du vendredi jusqu'au vendredi prochain, le mois du ramadan jusqu'au ramadan prochain, effacent tous les péchés qui s'y trouvent tant que l'on évite les grands péchés. »

Le prophète (saws) a dit : « Faites suivre entre le hajj et la 'omra  car ils éliminent la pauvreté et le péché comme le soufflet élimine les impuretés du fer, de l'or et de l'argent et le hajj mabrour n'a pas d'autre récompense que le paradis ».

Et parmi les moments de bien et de bénédictions: le mois de dhoul hija qui comporte beaucoup de bienfaits et qui ne sont inconnus que des insouciants. Au début de ce mois, nous trouvons les 10 premiers jours par lesquels Allah a juré dans le coran en ces termes :

(par l'aube, et par les dix nuits)

c'est-à-dire « par les 10 premiers jours de dhoul hijja. » le fait qu'Allah ait juré par eux prouve leur immense valeur et nous avertit de leurs grands mérites.

Ibn 'Abbâs a dit  : « Le Prophète - Paix et salut d’Allah sur lui - a dit : « Il n’y a pas d’œuvres meilleures que celles faites en ces 10 jours. » Les Compagnons dirent : « Même pas le Jihâd ? » Il dit : « Même pas le Jihâd, sauf un homme qui sortirait risquant sa vie et ses biens et qui ne reviendrait avec rien  » Rapporté par Al-Bukhârî.

Il est aussi légiféré de jeûner durant ses jours excepté le dixième jour qui correspond au jour de l'aid et où il est interdit de jeuner.

Il est aussi legiferé durant ses jours de multiplier le rappel d'Allah et surtout de faire le takbir.

Allah taala a dit :

( et pour invoquer Allah durant les jours fixés)

d'apres la majorité des savants, ces jours fixés correspondent aux 10 premiers jours du mois de dhoul hijja.

Il est recommander de prononcer les formules de rappel : Dire « Allâhu Akbar » (Takbîr), « Lâ Ilâha Illallâh » (Tahlîl), « Al-Hamdu Lilâh» (Tahmîd)en élevant la voix et en se rendant au marché. L’imam Al-Bukhârî - qu’Allah lui fasse miséricorde - a dit : « Ibn ‘Umar et Abû Hurayra - qu’Allah les agrée- allaient au marché pendant les 10 jours et ils répétaient « Allâhu Akbar » et les gens répétaient derrière eux." 

ceci est une miséricorde de la part d'Allah pour accorder des périodes de pardon et de récompense à tout ceux qui ne peuvent effectuer le pèlerinage durant ce mois. Ils peuvent donc effectuer des actions durant ces jours qui surpassent en récompense celle du jihad dans le sentier d'Allah.

Durant ces 10 jours se trouve aussi le jour de Arafat qui fait parti des meilleurs jours. Celui qui jeûne ce jour verra ses péchés de l'année passée et de ceux de l'année suivante effacés.

D'après Abou Qatada (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a été interrogé concernant le jeûne du jour de 'arafat. Il a dit: « Il expie l'année précédente et l'année en cours ».

Cette année le jour de Arafat tombera un vendredi, malgré cela, il n'y a aucun mal à jeûner ce jour car l'interdiction du jeûne du vendredi énoncée dans le hadith du prophète(saws) qui dit : « Ne réservez pas de jeune pour le vendredi et ne réservez pas de prières surérogatoires durant la nuit du vendredi spécialement » ,cette interdiction ne concerne que celui qui a mis l'intention de jeûner ce jour car c'est le jour du vendredi, pour glorifier ce jour par exemple.

Quant à celui qui le jeûne en ayant l'intention de jeûner le jour de arafat alors il n'y a aucun mal mais il reste préférable pour lui de jeûner aussi le jeudi afin de regrouper les deux hadiths : le hadith du jeûne du jour de Arafat et le hadith qui dit :

« Qu’aucun de vous ne jeûne le vendredi sans jeûner (avec lui) un jour avant ou après »  il lui est préférable de faire cela afin d'appliquer les deux hadiths. 

Affichages : 1330

Horaires de Prières (*)

Horraires du 21/10/2017
Fajr : 07:04
Dohr : 13:37
Asr : 16:11
Maghrib : 18:46
Isha : 19:59
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11