Publication : vendredi 12 mai 2017

 

Mosquee Halluin

Sermon du : 2017/05/12

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : La nuit de la moitié du mois de shabane

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

O musulmans !

Nous sommes rentrés dans la deuxième partie du mois de chaabane, le mois qui précède le ramadan.

Ce mois se distingue par le fait que les actions de l'année y sont élevés vers Allah azza wa jal tout comme les actions de la semaine sont élevées tous les lundis et le jeudis, les actions de la nuit sont élevées au début du jour et celles du jour sont élevées au début de la nuit.

Abou Daoud rapporte dans une chaîne de transmission authentique, qu' Oussama ibn Zayd (ra) demanda au prophète (saws) :"Cher Messager d’Allah! Tu te consacres au jeûne à tel point que tu ne le romps pratiquement plus. Et tu interromps le jeûne à tel point que tu ne t’y consacres pratiquement plus si ce n’est deux jours que tu consacres séparément au jeûne en dehors des périodes où tu jeûnes. "Quels sont ces deux jours?" Demanda-t-il. Le lundi et le jeudi lui répondis-je. Au cours de ces deux jours, les œuvres sont exposées au Seigneur de l’univers, et j’aime être en état de jeûne lorsque mes œuvres Lui sont exposées. Je ne te vois pas autant jeûner les autres mois que pendant celui de Chaabane. Les gens oublient ce mois qui se trouve entre Rajab et Ramadan. C’est pourtant le mois au cours duquel les œuvres montent vers le Seigneur de l’Univers, et j’aime être en état de jeûne lorsque mes œuvres Lui sont montées."

Mouslim rapporte d'après Hourayra (ra) que le messager d'Allah (saws) a dit : « les actes des gens sont présentées deux fois toutes les semaines : le lundi et le jeudi. On pardonne alors à tout serviteur croyant, sauf pour le serviteur qui est en conflit avec un autre et on dira alors : « laissez ces deux là jusqu'à ce qu'ils cessent ! »

 

Abou Moussa el A ch'ari (ra) a dit : « le messager d'Allah nous tenu cinq propos en disant : Allah, l'Exalté, ne dort pas et il ne Lui convient pas de dormir. Il abaisse la Balance et l'élève. Il prend connaissance des actes nocturnes  avant que le jour ne se lève, et des actes du jour avant que la nuit ne tombe. La lumière est Son voile. » (Sahih Mouslim)

AnNawawi (rh) a dit : « les anges enregistreurs montent avec les actes de la nuit dès le début du jour et ils montent avec les actes du jour dès le début de la nuit. »

Il est rapporté dans les deux authentiques (Al-Boukhari et Mouslim), selon Abou Hourayra, qu’Allah l’agrée, qui rapporte que le Prophète, paix et bénédictions d’Allah sur lui, a dit :

« Les anges de la nuit et ceux du jour se succèdent parmi vous. Ils se réunissent lors de la prière du Fadjr et de celle du ’Asr. 

Puis ceux qui étaient parmi vous (ceux de la nuit avant Fadjr et ceux du jour avant ’Asr) montent et leur Seigneur leurs demande, bien qu’Il sache mieux qu’eux : « Comment avez-vous quitté Mes serviteurs ? » Ils répondront : « Nous les avons quitté alors qu’ils priaient et nous les avons trouvé alors qu’ils priaient. »

La conclusion que l'on tire de tous ces textes est que les actions des serviteurs sont présentées à Allah (azza wa jal) de 3 façons différentes :

–        une présentation quotidienne qui se déroule 2 fois par jour (le matin et le soir)

–        une présentation hebdomadaire qui se déroule 2 fois (le lundi et le jeudi)

–        une présentation annuelle qui se déroule qu'une seule fois( durant le mois de chaabane)

Parmi les spécificités du mois de chaabane et tout particulièrement de la nuit de la moitié de ce mois, il a été rapporté que le prophète (saws) a dit :

 « Allah considère ses créatures la nuit du milieu de Cha'ban, alors il leur pardonne à toutes sauf à l'associateur et à celui qui est en conflit avec son frère ».

Selon Abou Tha’laba (ra), le Messager d’Allah (saws) a dit : « Lorsqu'arrive la nuit de la moitié du mois de Cha’bâne, Allah observe particulièrement Ses serviteurs et pardonne aux croyants tandis qu’Il accorde un délai aux mécréants, et se détourne des personnes en conflits jusqu’à ce qu’ils se réconcilient »

Durant la nuit de la moité de Cha'bane Allah observe ses serviteurs, une observation de miséricorde et de pardon. Ils pardonnent alors à tous les croyants sans motifs, sans qu'ils aient eu  à accomplir d'actes mais simplement car ils sont musulmans croyants. Tout croyant bénéficiera donc de cette récompense excepté deux personnes qui ne seront pas pardonné : l'associateur (el moushrik) et celui qui est en conflit (el moushahine).

Il convient donc à chacun d'entre nous de s'arrêter pour réfléchir sur ces hadiths et de se demander des comptes à soi même afin de réaliser s'il n'est pas touché par une de ces choses dangereuses : le shirk et le conflit.

Le shirk, qu'il soit grand ou petit, doit absolument nécessiter un repentir de la part de celui qui la commit.

Qu'aucun d'entre vous ne pense qu'il peut être préservé des différentes catégories de shirk ou qu'il peut éviter de tomber dans une de ces catégories, ceci est une erreur et de l'ignorance.

 

Ibrahim l'ami intime du tout miséricordieux, le père du monothéisme , a pourtant invoqué Allah de le préserver du shirk:

( Et lorsque Ibrahim a dit : Seigneur fais de cette cité un endroit sûr et écarte moi ainsi que mes enfants de l'adoration des idoles. Ô Seigneur ! Elles ont certes égaré beaucoup de gens  )

L'ami intime d'Allah a craint pour lui même ainsi que pour ses enfants le polythéisme et l'adoration des idoles. C'est d'ailleurs lui qui les a détruit de ses propres mains.

Pourquoi a-il craint autant l'association des idoles ?

La réponse est sa parole :  Elles ont certes égaré beaucoup de gens

Ibrahim at Taymi (rh) a dit : « Qui est protégé de ce fléau après Ibrahim ? Dans cette époque nous voyons beaucoup d'influence du shirk répandues chez ceux qui s'apparentent à l'islam. Certains parmi eux adorent les tombes et demandent l'intercession en dehors d'Allah , ils sacrifient des bêtes en espérant la bénédiction de ces gens là ou de se rapprocher d'eux.

Allah a certes parlé d'eux en disant :

(et la plupart d'entre eux ne croient pas en Allah et ils lui donnent des associés)

Parmi eux il y également ceux qui émettent des vœux à autre qu'Allah, qui jurent sur autre qu'Allah, il y également ceux qui se rendent chez les sorciers, devins et les voyants et ils leur demandent la guérison de leurs maladies, de même qu'ils les questionnent sur leur avenir.

Tout ceci est totalement à l'opposé de la religion des messagers (as).

Le prophète (saws) a dit : « celui qui se rend chez un devin et croit ce qu'il lui dit a certes mécru sur ce qui est descendu à Mohamed. Mais s'il l'écoute sans le croire alors il verra ses prières rejetées pendant 40 jours ! »

Également, parmi les traces du shirk répandu chez les gens, on trouve le fait d'accrocher à son cou des talismans, des mulettes ,des pendentifs spéciaux, on les trouve également suspendues dans les voitures et les maisons. Ils prétendent que ces talismans les protègent du mauvais œil et éloignent la jalousie.

Le messager d'Allah (saws) a dit : « celui qui accroche un talisman a certes mécru. »

Un jour, le prophète vit dans la main d'un homme un anneau. Il pensait que celui ci le protégeait des maladies. Le prophète lui dit :

- « enlève le car il ne fait qu'augmenter ton mal ! Si tu meurs et qu'il se trouve sur toi tu ne connaîtra jamais le succès ! »

Pourquoi ? Car ceci est une forme de shirk et d'attachement du cœur à autre qu'Allah.

Lorsque Houdhayfa ibn el Yaman (ra) visita un homme malade qui avait accroché un fil. Il lu dit : « qu'est-ce que cela ? »L'homme répondis : 'il me protège de la fièvre ! ».

Houdhayfa le coupa et récita le verset :

(et la plupart d'entre eux ne croient pas en Allah et ils lui donnent des associés)

Il n'est pas permis au musulmans d'accrocher des fils, des anneaux, des talismans ou autres choses qui font que les cœurs s'attachent à autre qu'Allah car c'est chercher un refuge non légiféré et ça ne fait qu'augmenter le mal.

Le musulman doit avoir le cœur attaché à Allah et lui demander la guérison car c'est Allah seul qui détient la guérison. De même qu'il doit utiliser les moyens légiférés  pour se soigner en pensant que c'est Allah qui guérit et que les médicaments ne sont qu'un moyen qu'Allah lui a offert.

Parmi les gens, on trouve ceux qui commettent le shirk à travers l'ostentation, la réputation et le fait de faire apparaître leurs bonnes actions devant les autres afin que l'on dise d'eux : « untel est pieux. »

Les savants ont différencié l'ostentation de la réputation. Ils ont défini l'ostentation par le fait d’œuvrer pour autre qu'Allah alors que la réputation c'est le fait d’œuvrer et d'aller ensuite se vanter de ses actes aux autres.

Le prophète (saws) a dit :

« Quiconque fait parade de ses œuvres par ostentation, Allâh dévoilera ses intentions corrompues le Jour de la Résurrection, et fera éclater son scandale devant les gens. »

Tout acte qui contient de l'ostentation est compté parmi les mauvaises actions même si en apparence il s'agit d'une bonne action.

Celui qui prie par ostentation, récite le coran par ostentation, se rappelle d'Allah par ostentation , fat l'aumône par ostentation ou se fait des louanges à lui même par ostentation n'a fait que se fatiguer inutilement.

Cette catégorie de shirk fait partie des plus dangereuses car elle est discrète et l'homme peut y succomber sans même s'en apercevoir.

Le messager d'Allah répétait d'ailleurs cette invocation :

« O mon seigneur ! Je recherche refuge auprès de toi contre le fait de t'associer quelque chose en tout état de cause et je te demande pardon pour ce que j'ignore. »

Le prophète a enseigné cette invocation à Abou Bakr Assiddiq (ra), le meilleur homme de la communauté après le messager d'Allah (saws).

2ème partie

O musulmans !

La deuxième catégorie de ceux qui sont privés de la grande récompense du pardon des péchés durant la nuit de la moitié de chaabane concerne les querelleurs « el moushahinoun ».

Ce sont ceux qui rompent les liens, qui jalousent, qui se disputent, qui sont rancuniers..

Le fait d'avoir de la rancune envers son frère prive l'obtention du pardon dans la plupart des moments qui y sont réservés.

Dans l'authentique de Mouslim, Abou Hourayra rapporte que le messager d'Allah (saws) a dit :

« les portes du paradis s'ouvrent tous les lundis et jeudis, on pardonne alors à tout serviteur qui n'associe rien à Allah sauf pour celui qui se querelle avec son frère. On dira alors : laissez ces deux là jusqu'à ce qu'ils cessent ! »

«El shahna » est une cause de destruction de la religion, de coupure des liens familiaux et amicaux.

Le messager d'Allah(saws) a dit : « la jalousie et l'animosité ont détruites des communautés avant vous ! Elles sont celles qui coupent ! Je ne veux pas dire qu'elles coupent les cheveux mais plutôt qu'elles coupent la religion. Par celui qui détient mon âme entre ses mains, vous ne rentrez pas au paradis tant que vous ne croirez pas et vous ne croirez pas tant que vous ne vous aimerez pas entre vous. Je vais vous indiquer une chose, si vous la faites vous vous aimerez alors : passez-vous le salam entre vous !

Le lien qui existe entre le shirk et l 'animosité c'est que les deux détruisent la religion et la corrompent mais la différence c'est que le shirk annule la religion.

L'animosité peut également arrivait au point de détruire totalement la religion de l'homme comme il est arrivé avec Iblis qui mécru suite à sa forte animosité, sa jalousie et sa rancune envers Adam.

Voilà pourquoi le prophète (saws) a regroupé le shirk et l'animosité dans le même contexte à travers le hadith :

 « Allah considère ses créatures la nuit du milieu de Cha'ban, alors il leur pardonne à toutes sauf à l'associateur et à celui qui est en conflit avec son frère ».

Le shirk détruit les relations avec le seigneur tandis que l'animosité détruit les relations avec les frères. Lorsque ces deux relations sont détruites il ne reste plus rien de la religion, comment Allah pourrait il le pardonner alors ...

Affichages : 281

Horaires de Prières (*)

Horraires du 24/10/2017
Fajr : 07:08
Dohr : 13:37
Asr : 16:07
Maghrib : 18:40
Isha : 19:54
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11