Publication : vendredi 23 février 2018

 

Mosquee Halluin

Sermon du : 2018/02/23

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon :   L’islam, religion de tolérance

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

O musulmans !

Allah a fait de la religion de l’islam la dernière des religions et de Mohamed (saws) le dernier des messagers. Voilà pourquoi l’islam et les musulmans jouissent de la particularité de l’achèvement et de l’intégralité de cette religion afin qu’elle perdure à chaque époque et dans chaque endroit.

Allah taala a dit :

( Aujourd'hui j'ai complété pour vous votre religion et parachevé sur vous mon bienfait et agréée pour vous l'islam comme religion)

Ce verset est une preuve du caractère complet de la religion et de son bienfait. Celui donc qui s’accroche à elle sera bien guidé et connaîtra le succès.

O musulmans !

Cette religion universelle qui s’adresse à tous les hommes aux quatre coins du monde traite de toutes nos affaires qu’elles soient religieuses ou de l’ordre de ce bas-monde, qu’elles soient spirituelles ou matérielles, d’ordre générales ou spécifiques, proclamées ou dissimulées.

Cette religion se distingue par de nombreuses particularités, parmi elles : la tolérance, la facilité et le rejet de la violence.

La tolérance de l’islam est illustrée à travers la croyance (aqida), l’adoration, les relations et l’éthique , que ce soit avec un musulman ou un non musulman. Les enseignements de l’islam sont en adéquation avec la nature de l’être humain.

Allah taala a dit :

(Allah n’impose à aucune âme ce qu’elle ne peut supporter)

(Allah n’impose à personne que selon ce qu’Il lui a donné)

(Allah veut pour vous la facilité et il ne veut pas pour vous la difficulté)

Le prophète (saws) a dit: « J'ai été envoyé avec le pur monothéisme tolérant d'Abraham »(Al-Hanifiyyah As-Samhah).

 Le Messager d'Allah (saws) dit, le jour où des abyssiniens jouaient dans la mosquée: « Les Juifssauront que notre religionacceptedesmoments de détente car je suis venu apporter une religion droite mais tolérante.»  (Al-Hanifiyyah As-Samhah).

Un jour on demanda: « O Messager d'Allah, quelle religion est la plus aimée d'Allah? » II a dit (saws) : « Al-Hanifiyyah As-Samhah »

Ibn el Qayyim (rh) a dit concernant le sens de l’expression « Al-Hanifiyyah As-Samhah » : « il a rassemblé le terme « hanifiyyah »(le monothéisme d’Abraham) et « samhah » (tolérante) car al haniffiyah concerne le tawhid (unicité) et la tolérance concerne les relations, l’éthique. Leurs opposés sont le shirk et l’interdiction du licite. »

L’islam étant la religion de la tolérance, elle a enseigné cette tolérance à ses adeptes ainsi que l’amour du bien pour tout un chacun. Elle enseigne également le rejet de la violence que ce soit entre musulmans ou avec des non musulmans.

Allah taala a dit :

(Allah ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables.)

(Allah vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la religion, chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion. Et ceux qui les prennent pour alliés sont les injustes.)

Le messager d’Allah (saws) répétait cette invocation :

"Ô Seigneur ! Tout ce qui m'arrive comme bienfaits en ce jour qui se lève, à moi ou à l'une de Tes créatures, provient de Toi Seul, sans associé. A Toi la louange ainsi que la gratitude."

 

اللّهُـمَّ ما أَصْبَـَحَ بي مِـنْ نِعْـمَةٍ أَو بِأَحَـدٍ مِـنْ خَلْـقِك ، فَمِـنْكَ وَحْـدَكَ لا شريكَ لَـك ، فَلَـكَ الْحَمْـدُ وَلَـكَ الشُّكْـر

(Allâhumma mâ asbaha bî min nicmatin aw bi-ahadin min khalqika,
fa-minka wahdaka lâ sharîka laka. Fa-laka-l-hamdu wa laka sh-shukr.)

Il espérait donc le bien pour tous les gens ( « à moi ou à l'une de Tes créatures »)

Une personne tolérante, par nature, jouit d’un tempérament doux et n’hésite pas à faire le rappel à autrui et à demander à Allah de l’absoudre de ses péchés.

Une personne tolérante perçoit l’avenir avec espoir et optimisme et elle perçoit la réalité avec contentement de ce qu’elle aime. C’est pourquoi cette personne fait en sorte d’être heureuse et d’apaiser son cœur. Ceci fait parti du summum de la raison humaine, car le doué de raison c’est l’homme réaliste qui fait en sorte d’être heureux et d‘apaiser son cœur sur une réalité qu’il ne peut repousser. Il est tolérant avec les autres car il sait qu’il ne peut soumettre tout le monde sur ce qu’il aime.

Abou Hourayra (ra) rapporte que le prophète(saws) disait:  « Vous n’achèterez point  les gens avec de l’argent, mais vous pouvez conquérir leurs cœurs par un visage affable et bienveillant et les bons comportements »

Observez donc la tolérance du prophète Youssouf (as) envers ses frères après ce qu’ils lui avaient fait subir :

(Il dit: «Pas de reproche contre vous aujourd’hui! Qu’Allah vous pardonne. C’est Lui Le plus Miséricordieux des miséricordieux)

Regardez également la tolérance du prophète Mouhamed (saws) avec les gens de la Mecque après avoir conquis la ville il leur dit (saws) : « Partez ! Vous êtes libres »

Il rendit également visite à un juif qui était tombé malade et il se leva lorsqu’un convoi funéraire passa devant lui alors qu’il s’agissait d’un défunt juif.

Abou Hourayra (ra) rapporte qu’on demanda au prophète (saws) d’invoquer contre les associateurs, mais il répondit :

« je n’ai pas été envoyé pour maudire mais j’ai été envoyé comme une miséricorde »

Le prophète (saws) a été envoyé comme miséricorde pour les gens de manière générale et pour les croyants de manière spécifique.

Après avoir enseigné à ses adeptes la tolérance et avoir rempli leur cœur par l’amour d’Allah et de l’ensemble des gens, ses adeptes proposent le bien aux autres et invoquent pour le bonheur dans cette vie et dans la vie future, ils appliquent le verset dans lequel Allah a dit :

(Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon.)

L’appel au bien doit donc se faire par la sagesse et la bonne exhortation et non par la violence et la contrainte.

Celui qui se renseigne sur les conquêtes musulmanes réalisées par les compagnons du prophètes (saws), les gouverneurs et les suiveurs parmi les tabi3ines et ceux venus après, il se rendra compte que ces conquérants étaient les personnes qui portaient le plus d’importance à la douceur et à la tolérance à travers les pactes signés et les conciliations. L’application de la tolérance dans l’islam est une des plus grandes causes de sa rapide propagation sur terre.

Ceci est en réalité un argument contre les ennemis de l’islam qui prétendent que les conquêtes islamiques étaient des guerres matérielles afin de s’enrichir et que les musulmans forçaient les gens à se convertir à l’islam par la force des armes.

Les recueils historiques compilés par des historiens véridiques qu’ils soient musulmans ou non sont des véritables témoins de la tolérance de l’islam et de son équité.

L’orientaliste et grand sociologue français  Gustave Le bon a dit : « L’histoire n’a pas connu de conquérants plus miséricordieux que les arabes. », c’est-à-dire les musulmans, ils sont miséricordieux grâce à l’islam et non pas parce qu’ils sont arabes.

Nous sommes tous témoins et nous avons tous entendus parler des crimes commis par les ennemis de l’islam envers les droits des peuples musulmans, à notre époque ou dans le passé. Leur attitude était à l’opposé de celle des musulmans lorsqu’ils étaient au pouvoir.

Le poète Abou el fawaris connu sous le surnom de Haysa Bays a dit :


ملكنـا فكـان العفـو سجـيـة ***** فلما ملكتم سـال بالـدم أبطـح

وحللتم قتـل الاسـارى وطالمـا ***** غدونا على الاسرى نعف ونصفح

فحسبكـم هـذا التفـاوت بيننـا ***** وكل إناء بالـذي فيـه ينضـح

Nous avons dirigé et le pardon était chez nous naturel

Et lorsque vous avez dirigé une vallée de sang a coulé

Vous avez autorisé le meurtre des prisonniers

 tandis que nous leur pardonnons

Cette grande différence entre nous suffit

et tout récipient grandit avec ce qu’il contient

Prenons exemple sur Abou Oubayda Ibn el Jarrah (ra), le digne de confiance « amine » de cette communauté, nous lisons dans l’histoire de la conciliation avec les gens du Sham qu’il leur a autorisé de garder leurs lieux de culte tels que les églises qu’elles soient dans les demeures ou en extérieur. Elles ont été préservées et rien n’a été détruit ou modifié. Il a établi une conciliation avec eux et en échange il devait les protéger, les défendre contre leurs ennemis.

Comment aurait-il pu en être ainsi si les conquêtes islamiques avaient pour but l’enrichissement ?!

Prenons maintenant exemple sur Abou Bakr as siddiq (ra) qui fit cette recommandation à l’armée de Oussama : « O vous les gens ! Arrêtez-vous que je vous recommande 10 choses ! Mémorisez-les !

Ne trahissez pas, ne transgressez pas, ne trompez pas, ne mutilez pas les dépouilles de vos ennemis, ne tuez ni enfants ni vieillards ni femmes, ne brûlez aucun palmier, ne coupez aucun arbre fruitier et n’égorgez aucune bête sauf pour votre nourriture. Vous trouverez sur votre chemin des gens qui se sont consacrés à l’adoration dans des couvents, laissez-les pour ce à quoi ils se sont consacrés. Vous rencontrerez des gens qui vous serviront toutes sortes de nourriture, servez-vous en et invoquez le Nom d’Allah en le faisant. » (rapporté par Malik dans son Mouwatta )

En vérité, parmi les aspects les plus étincelants de notre civilisation musulmane établis dans les recueils historiques, nous sommes fiers du principe de tolérance envers les non musulmans, et la bienfaisance envers eux. C’est cet aspect qui atteste que l’islam est une religion de miséricorde et de bienfaisance, d’équité, de tolérance et de justice.

2ème partie

O musulmans !

Afin de faire revivre la tolérance, au minimum entre les musulmans, et de rejeter la violence, l’islam appelle :

1/ à réconcilier entre les gens

Allah taala a dit :

(Craignez Allah et réconciliez vous)

At tirmidhi (rh) rapporte quele Prophète (saws) a dit: « Ne vais-je pas vous informer de ce qui est meilleur que le jeûne, la prière et l'aumône ? ».
Ils ont dit: Certes, ô messager de Dieu !
Le Prophète (saws) leur dit alors : « Réconcilier entre les gens car la discorde entre les gens est celle qui coupe. Je ne dis pas qu'elle coupe les cheveux mais elle coupe la religion ».

Rompre les liens avec les musulmans est une des plus grandes causes de corruption de la religion et de sa disparition !

Lorsque la divergence naît entre les musulmans, les cœurs se dispersent et l’animosité remplace la fraternité. Ils se séparent après avoir été unis. Les peuples et les communauté ont péri, les maisons et les familles se sont corrompues, les richesses se sont dissipées, les interdits ont été violés et le mal s’est généralisé. Malheureusement c’est ce qui se passe aujourd’hui entre les musulmans.

Le prophète a donc appelé la discorde entre les gens « celle qui coupe » (el haaliqa) car, tout comme le couteau coupe les cheveux sans en laisser de traces, la corruption entre les gens coupe la religion.

2/ Accueillir les gens avec un visage souriant

L’enseignant de l’humanité, la meilleure des créatures (saws) a dit :

« sourire à ton frère est une aumône, ordonner le bien et condamner le mal est une aumône, orienter un homme ayant perdu son chemin est une aumône, guider l'aveugle dans la rue est une aumône, dégager du chemin ce qui nuit ou gêne est une aumône, verser l'eau de ton seau (que tu viens de remplir du puits) dans le seau de ton frère est aussi une aumône. »

3/ La bonne parole, répandre le salut, donner à manger et respecter les liens de parenté

Ce sont des caractéristiques de tolérance, Allah taala a dit :

(et dites la bonne parole aux gens)

Le prophète (saws) a dit : « O vous les gens, répandez le salut, donnez à manger, respectez les liens de parenté, priez la nuit alors que les gens dorment et vous rentrerez en paix au paradis ! »

4/ La bonne compagnie et accepter les erreurs de son ami ou compagnon

Celui qui est tolérant est une bonne compagnie que ce soit pour ses frères, sa famille, ses enfants, ses employés, et pour tout ceux qu’ils côtoient.

Ne pas acceptez les excuses est une grande erreur.

Ibn Majah rapporte dans une chaîne de transmission sujette à divergence que le prophète (saws) a dit : "Celui qui n'accepte pas les excuses présentées par son frère aura à sa charge un péché semblable à celui du percepteur d'un impôt illégal" .

 

Affichages : 979

Horaires de Prières (*)

Horraires du 14/11/2018
Fajr : 06:40
Dohr : 12:37
Asr : 14:40
Maghrib : 17:06
Isha : 18:23
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11