Publication : vendredi 16 novembre 2018

 

Mosquee Halluin

Sermon du : 2018/11/16

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : La vie du prophète ﷺ


 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 O musulmans !

 Le mois de Rabi' Al Awwal est un mois spécial , un mois prophétique . En effet, le prophète (ﷺ) est né le matin du lundi 12 du mois de Rabi' Al Awwal, l'année de l'éléphant, correspondant à l'année 571 du calendrier grégorien.

L'Hégire du prophète de la Mecque vers Médine se déroula le lundi 12 de Rabi' Al Awwal.

L’ascension nocturne se déroula également durant le mois Rabi' Al Awwal et  la mort du prophète a eu lieu le lundi 12 de Rabi' Al Awwal de la 11ème année de l'Hégire selon  l’avis le plus répandu.

Ce mois a donc connu beaucoup d'événements liés au prophète, à sa vie et à sa mission.

La naissance du prophète fût l'événement le plus important de l'histoire de l'humanité depuis qu'Allah  créa l'univers et qu’il soumit toute cette création pour servir l'être humain. C'est comme si l'univers attendait la venue de ce prophète depuis bien longtemps.

 En effet, l'humanité vivait différentes catégories d'ignorance, de sous-développement, et de déclin dans les mœurs et cultures. Les arabes, dans la péninsule arabique, adoraient les statues, tuaient les filles vivantes, et vivaient des jeux de hasard et de la fornication. Quant au peuple Perse, il s'adonnait à l'adoration du feu et du tyran Kisra, qui initia et répandit l'esprit de caste, de clan entre les différents rangs de la société perse.

 Citons également Héraclius, celui ci attisa le feu du sectarisme au sein de son peuple. Il commença alors à égorger tout ceux qui s'opposaient à son avis, en plus du déclin de l'autorité et du pouvoir romain régnant, que ce soit du point de vue économique, administratif ou politique. La situation   arriva même à ce qu'ils imposent au peuple un impôt appelé « l’ impôt sur la tête », qui consistait à verser un impôt pour le résident afin d'épargner sa tête de l'égorgement.

Il fût un temps où les arabes de La Mecque vivaient une situation qui ressemblait à un isolement dans leur civilisation. Ils s’entre-tuaient pour des causes futiles. A ce moment, Allah a fait grâce à l'humanité de la naissance de la meilleure créature. La naissance du prophète représente la naissance d'une communauté et c'est un don du Tout-Miséricordieux. Allah offrit au monde un prophète qui revivifiera son humanité, la relèvera de sa chute, la mènera vers le bien et la guidera vers le chemin de la vérité, de la lumière et de la paix. La Mecque était donc à l'approche d'un événement grandiose. Il a eu un impact sur l'humanité sur plus 14 siècles  et il ne cessera d'illuminer l'univers, de guider l'incertain jusqu'au jour dernier.

 Ainsi donc, au 12ème jour de Rabi' Al Awwal de l'année de l'éléphant (c-à-d : l'année durant laquelle Abraha a rassemblé une armée afin de détruire la Ka'ba), l'univers a été honoré par la naissance du maître des créatures, Muhammed Ibn 'Abdillah Ibn'Abdil Mouttalib  Ibn  Hâchim  Al  Hâchimî  Al Qorachî (ﷺ).

Ibn Ishâq a dit dans son ouvrage consacré à la vie du prophète : « Sa naissance a eu lieu dans la petite vallée des BanîHâchim » et il a aussi été dit qu'il est né dans la maison situé au niveau de Safaa. Cette maison appartenait, après l'époque du prophète, à Muhammed Ibn Youssouf, le frère de Al Hajjâj Ibn Youssouf. Puis Zoubayda, l'épouse de Hâroune Ar-Rachîd, en fit une mosquée lorsqu'elle accomplit le pèlerinage mais de nos jours il n’en reste plus de traces.

Il a été rapporté sur la raison de son appellation Muhammed que son grand-père Abdul-Muttalib a vu dans un rêve  une chaîne en argent sortant de son dos, ayant un coté dans les cieux et un autre sur terre, et un côté en orient et un autre en occident. Puis elle est devenu tel un arbre, sur chacune de ses feuilles il y avait de la lumière, et les gens d'occident et d'orient  s'accrochaient à lui. Il a interprété cela comme étant un descendant de lui qui sera suivi par les gens vivant d'occident et d'orient, et qui sera loué par les habitants des cieux, il l'a donc appelé Muhammed (c-à-d : le loué).

Le Messager d'Allah était connu également comme étant le « fils des deux sacrifiés ». En effet, son père Abdullah était destiné à être sacrifié suite au vœu de son père Abdul-Muttalib, et il  sacrifia 100 chameaux au lieu de tuer son fils Abdullah suite à un tirage au sort. Et son  grand-père (au prophète) Ismaël est également un sacrifié, qui fût remplacé par une immolation généreuse comme Allah le relate dans le Coran.

La naissance du prophète était un signe avertisseur de la disparition de la nation des polythéistes et de la diffusion de la vérité, du bien et de l'équité entre les gens et la levée de l'injustice, l'iniquité, et l'oppression.

La venue du prophète a été marquée par des signes précurseurs et des prémisses étonnants. Au moment de sa naissance (ﷺ), le palais de Kisra a été secoué, 14 tours de son palais se renversèrent, et le feu des Mages (perses) s'éteignit alors qu’il ne s'était éteint avant cela depuis 1000 ans. Sa mère  dit lors de sa naissance : « Lorsqu'il naquit, une lumière jaillit de moi et éclaira les palais de Syrie » et elle relata qu'elle n'a pas senti, lors de son accouchement, ce qu'endurent les autres femmes comme douleurs…

Le prophète a perdu son père alors qu'il était dans le premier mois de sa vie. Et il était de coutume chez les arabes d'envoyer leurs enfants à la campagne. Il fût alors confié à une nourrice appelée Halîma Bint Dhuayb Assa'diya. Il est resté (ﷺ) chez les Bani Sa'd, témoignant de la bénédiction dont il était porteur, jusqu'à l'événement de l'ouverture de la poitrine. Mais suite à cet événement , ils furent inquiets à son sujet et le rendirent à Abdul-Muttalib alors qu'il était âgé de 5 ans environ.

Quelques temps après, c'est au tour de sa mère Âmina de rendre l'âme (à l'âge de 30 ans), entre La Mecque et Médine, alors qu'il avait à peine 6 ans et quelques mois. C'est comme si le prophète avait goûté à l'amertume de l'orphelinat afin qu'il soit un père pour les pauvres et les orphelins après sa révélation.

Puis, le prophète a vécu au côté de son grand-père Abdul-Mouttalib. Il l'aimait et était très doux avec lui. Puis lorsqu'il mourut, il le confia à son oncle Abou Tâlib. Il fût pour lui d'une grande aide dans sa vie après la mort de son grand-père. Il l'aimait beaucoup et le préférait à ses enfants, afin de combler le manque de la mort de ses deux parents. Puis le prophète accompagna Abou Talib dans un voyage de commerce pour la Syrie. Quand ils atteignirent Busra (en Palestine), ils rencontrèrent un moine du nom de Bouhayra qui regarda attentivement le prophète car il remarqua un nuage qui le couvrait. Il vient alors à Abou Talib et lui annonça que ce garçon (le prophète) aurait un grand avenir et il lui  conseilla de ramener son neveu immédiatement à La Mecque puis il le mit en garde contre les juifs de Syrie qui pourrait lui vouloir du mal.

Ensuite le prophète  assista à La Mecque à la guerre du sacrilège (Harbou Al Fijâr) qui eut lieu durant le mois de Rajab (qui est un mois sacré) et qui opposa Qoraysh et Kinâna. Il avait alors 17 ans.Puis, après l'âge de 20 ans, il assista au pacte d'Al Foudûl. Il dit au sujet de ce pacte après sa prophétie : « J'ai assisté, dans la maison de Abdullah Ibn Jud'an, à la conclusion d'un pacte. Je n'échangerai pas la part que j'y ai prise contre un troupeau de chameaux rouges. Et si l'on me demandait, maintenant, en Islam, d'y prendre part, je répondrais favorablement ». Le prophète a beaucoup aimé ce pacte car le contenu de ce pacte était d'enrayer la violence et l'injustice, et de faire valoir les droits des faibles et démunis.Le prophète était connu, depuis son jeune âge, par le surnom :  Assâdiqo Al-Amîne (lé véridique le loyal) et le peuple de Qoraysh l'a même choisi comme arbitre pour déposer la pierre noire lors de la reconstruction de la Kaa'ba.

Il (ﷺ) étala son vêtement sur le sol et plaça la pierre noire en son centre. Il demanda ensuite aux représentants des différents clans de saisir et soulever ensemble le tissu. Puis le prophète (ﷺ) inséra de ses propres mains la pierre noire dans son emplacement. 

2ème partie

 

O musulmans !

Lorsque le prophète atteignit l'âge de 25 ans, il se maria avec Khadîja Bint Khouwaylid. Elle lui donna comme enfant : Al Qâssim ( on surnomma alors le prophète par Abou Al   Qassim), Roqayya,  Zaynab,  Umm Kalthoum et Fâtima. Et après la révélation, elle lui donna Abdoullah (qu'on surnommait At-Tayyibou At-Tâhirou).

Ensuite, lorsqu'il atteignit l'âge de 40 ans, il reçut la révélation et Khadîja fût la première femme à croire à son message.  Abou Bakr fût le premier à croire parmi les hommes, Ali le premier à croire parmi les enfants, et Zayd Ibn Hâritha le premier à croire parmi les esclaves. Les 3 premières années de la mission prophétique furent une prédication secrète, et peu sont ceux qui l'ont suivi. Puis, lorsqu'on lui ordonna d'appeler les gens à voix haute, en publique, en vertu du verset dans lequel Allah dit :

 

 « Expose donc clairement ce qu'on t'a demandé et détourne-toi des associateurs »,

 

 Qoraysh commença à lui nuire et à s'opposer à sa prédication et les musulmans connurent diverses sortes d'oppressions et de tortures. Ils ont été forcés de quitter leur terre vers l’Abyssinie puis vers Médine. C'est ainsi que les années sont passées puis le prophète revint à La Mecque afin de la libérer en l'an 8 de l'Hégire.

Allah fît triompher les musulmans après qu'ils aient été oppressés, et Il leur donna la puissance après qu'ils aient été humiliés et faibles.

 Allah taala manifesta sa religion, fit triompher son prophète, écrasa le polythéisme et les polythéistes.

Louange à Allah pour le bienfait de l'islam et l'envoi du prophète Muhammed (ﷺ) !

Affichages : 33

Horaires de Prières (*)

Horraires du 11/12/2018
Fajr : 07:13
Dohr : 12:46
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11