Publication : vendredi 7 décembre 2018

 

Mosquee Halluin

Sermon du : 2018/12/07

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Mohamed, le prophète de la miséricorde


 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.


O musulmans !

 La miséricorde d'Allah le très Haut pour ses serviteurs est immense et son bienfait pour eux l’est également. Il est celui qui détient la miséricorde complète, celle qui n'est caractérisée par aucun manque. En aucun cas cette miséricorde est concernée par l'incapacité ou la faiblesse. C'est la miséricorde du Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux, celle qui englobe toute chose.

 La plus grande miséricorde que cette communauté ait pu obtenir est celle qui a été transmise à travers le Prophète (saws) par lequel Allah a parachevé la prophétie, a fait sortir les serviteurs des ténèbres vers la lumière et  a fait descendre ses bénédictions,  Allah taala a dit :

 (nous ne t'avons envoyé que par miséricorde pour les mondes)

 Le message du Prophète (saws) qu'il a transmis de la part de son Seigneur déborde de miséricordes pour les serviteurs. A travers lui (saws) la miséricorde a touché les hommes, les djinns, les oiseaux, les animaux, le musulman et le mécréant, le bon et le pervers. Il n'est personne sur terre, depuis qu’Allah a envoyé son messager jusqu'à nos jours, sans qu'il ait obtenu une part de cette miséricorde. Il est rapporté dans un hadith  authentique qu'il (saws) a dit :
« O vous les gens je ne suis qu'une miséricorde qui vous est offerte. » (rapporté par El Hakim)

 Ceux qui ont le plus droit à la miséricorde du  Prophète (saws), ce sont ceux qui ont la foi, ceux qui ont cru en lui et qui l'ont soutenu. Ce sont eux qui ont le succès dans la vie d'ici bas et celle de l'au-delà. De la même manière qu'il est mentionné textuellement dans le Coran qu'il est une miséricorde pour l'univers il est aussi mentionné qu'il est une miséricorde pour les croyants. Allah dit dans le Coran à propos du Prophète (saws) :

(il croit en Allah et il fait confiance aux croyants et il est une miséricorde pour ceux d'entre vous qui croient)

Parmi sa miséricorde pour ceux qui croient en lui et suivent sa religion, il y a ses invocations pour eux. En effet, le Prophète (saws) multipliait ses invocations pour ceux qui avaient la foi. En particulier lorsqu'il se rappelait de la situation des prophètes avant lui avec leur communauté, il invoquait pour sa communauté. Il est rapporté dans l'authentique de Mouslim dans le hadith de Abdoullah Ibn Amr (ra) que le Messager d'Allah (saws) récita le verset coranique qui cite Ibrahim :

 (O mon seigneur elles (les idoles) ont égaré beaucoup de gens. Quiconque me suit fait partie des miens. Quant à celui qui me désobéit... C'est Toi le Pardonneur, le Très Miséricordieux)

 Et il récita la parole de Aïssa à propos des fils d'israël :

 (si tu les châties ils sont tes serviteurs et si tu leur pardonnes c'est toi le puissant le sage)

puis le messager d'Allah (saws) leva les mains et dit :
« O mon seigneur (je 't’implore pour) ma communauté » et il pleura.
 Allah dit alors à Jibril : "O Jibril rends toi auprès de Mohammad et ton seigneur sait mieux et demande lui qu'est-ce qui le fait pleurer?"
 Jibril se rendit auprès de lui pour le questionner et le messager (saws) l'informa. Puis Jibril transmit  cette réponse à Allah et il sait mieux. Allah dit alors : "O Jibril va chez Mohammed et dis lui: nous te satisferons en ce qui concerne ta communauté et nous ne te décevrons pas" c'est-à-dire nous ferons ce qui te réjouira et nous ne ferons pas ce qui t'attristera.

 Un jour, le Prophète (saws) fit un discours et il dit :
 "A chaque fois que j'insulte un homme de ma communauté ou que je maudis dans ma colère c'est que je ne suis qu'un fils d'Adam, je me mets en colère comme vous vous mettez en colère, mais il ne m'a envoyé que comme miséricorde pour l'univers alors transforme la donc ,ô mon seigneur,  en prière pour vous le jour du jugement dernier (c'est-à-dire en miséricorde et pardon)".

Le Prophète (saws) était tellement miséricordieux envers sa communauté qu'il la préférée sur lui-même dans son invocation exaucée. En effet, Allah lui a donné une invocation comme aux autres prophètes avant lui et il (saws) a préféré la gardé pour sa communauté.  Boukhari et Mouslim ont rapporté dans leurs recueils authentiques selon Anas Ibn Malik que le Messager d'Allah (saws) a dit :
 "Chaque prophète a une invocation qu'il a prononcée et qui a été exaucée, quant à mon invocation je la garde pour intercéder en faveur de ma communauté le jour du jugement dernier" et dans une autre version : "chaque prophète a une invocation qu'il a déjà utilisée mais moi je la garde pour qu'elle soit une intercession en faveur de ma communauté le jour du jugement dernier et elle touchera donc, si Allah le veut, tous ceux de ma communauté qui meurt sans rien associer à Allah".

 Comme est grande sa miséricorde pour nous! Comme il était attaché à nous! Il nous a préféré à sa propre personne et il a gardé son invocation pour nous en faire profiter à un moment terrible où on en aura le plus besoin. Ensuite, puisqu’Allah nous informe que son messager est une miséricorde pour l'univers c'est qu'il l’est donc aussi pour les mécréants et hypocrites. La preuve c'est que les idolâtres ont invoqué le châtiment contre eux-mêmes en disant : "Seigneur si ceci est vérité alors fais pleuvoir sur nous des pierres ou donne nous un châtiment douloureux". Allah n'a pas répondu à leur demande et il a empêché que s'abatte sur eux le châtiment par la bénédiction de la présence de Mohammad (saws) parmi eux. Allah a dit :

(Allah n'est pas du genre à les châtier alors que tu es parmi eux)

 Et après sa mort ils peuvent échapper au châtiment en demandant pardon puisque juste après ce verset Allah dit :

(et Allah n'est pas du genre à les châtier alors qu'ils demandent pardon)

 Tant que le prophète était parmi eux ou qu'ils implorent le pardon ils ne seront pas châtiés.

 Lorsque les persécutions des idolâtres se sont multipliées, qu'ils s'opposèrent à son appel et qu'ils torturaient ses compagnons, le prophète (saws) fut rempli d'affliction et l'ange des montagnes lui rendit alors visite. Il lui demanda la permission de faire périr les idolâtres qui étaient la cause de tout cela. Il proposa de faire s'écrouler les montagnes qui entourent la ville. Mais le Prophète (saws) fut miséricordieux envers eux et préféra leur donner plusieurs fois des délais et des occasions de se repentir. Le Prophète (saws) répondit à l'ange des montagnes : "je préfère plutôt espérer qu'Allah fera sortir d'eux-mêmes d'autres personnes qui adoreront Allah exclusivement sans rien lui associer".
La raison de cela c'est qu'il ne voulait pas être la cause du châtiment de son peuple mais plutôt un bien qui leur est offert. Le Prophète (saws) a dit dans l'authentique de Mouslim:
 "Lorsqu’ Allah  veut la clémence d'une nation parmi ses serviteurs il reprend (fait mourir) leur prophète avant eux et en fait un guide et modèle pour eux. Mais lorsqu'il veut faire périr une nation Il la châtie alors que leur prophète est toujours vivant et regarde de ses propres yeux ce châtiment".

 Aussi, lorsque le Prophète (saws) invoqua la faim contre les idolâtres et qu'ils en furent atteints, ils se plaignirent à lui (saws), il fut touché et il invoqua donc Allah pour qu'ils puissent avoir droit à la pluie et Allah leur donna la pluie. Dans les deux authentiques selon Abdoullah Ibn Mas3oud :
 "les idolâtres refusèrent l'Islam et le Prophète (saws) demanda alors : O mon seigneur ! Aide moi contre eux avec l’aide de sept comme les sept de Youssouf".
 Les sept de Youssouf c'est-à-dire les sept années de disette qui touchèrent l'Egypte dans le récit de Youssouf. Donc cette disette toucha les idolâtres. Ils commencèrent à périr, certains se mirent à manger les cadavres d'animaux et des os. Abou Soufiane se rendit donc auprès du Prophète (saws) et il lui dit : "tu es venu nous commander de renforcer les liens de parenté et ton peuple périt invoque donc Allah" et dans une autre version"Abou Soufiane et d'autres personne de La Mecque sont venus voir le Prophète (saws) et ils dirent: tu prétends avoir été envoyé comme miséricorde et ton peuple périt invoque donc Allah pour eux". Et le Prophète (saws) invoqua en leur faveur et ils eurent la pluie.
 Dans un autre récit,  lorsqu'un de ses compagnons demanda au Messager d'Allah (saws) d'invoquer contre les idolâtres, il (saws) répondit : "je n'ai pas été envoyé pour maudire mais plutôt comme une miséricorde".
 Le Messager d'Allah (saws) s'attristait beaucoup pour ceux qui n'avaient pas la foi parmi son peuple. Il ne vivait pas tranquillement en les voyant dans les mécréance et ceci par clémence et miséricorde pour eux, à  tel point qu'Allah le lui reprocha en disant :

 (tu vas peut-être te consumer de chagrin parce qu'ils se détournent de toi et ne croient pas en ce discours)

C'est-à-dire tu serais peut-être capable de te tuer ou de périr de chagrin parce qu'ils refusent de croire en toi. Dans un autre verset :

 (Allah égare qui Il veut et guide qui Il veut. Que ton âme ne se répande donc pas en regrets pour eux. Allah est parfaitement savant de ce qu'ils font).

 Allah l'a également réconforté dans sa tristesse qui était la sienne en disant :

 (nous savons qu'en vérité ce qu'ils disent te chagrine, or vraiment ils ne croient pas que tu es un menteur mais ce sont les versets d'Allah que les injustes rejettent).

 C'est là une miséricorde formidable pour un peuple qui ne l'a pas cru, qui l'a traité de menteur, qui s’est moqué de lui, a causé du tort à ses compagnons et l'a forcé à émigrer, ils ont tué ses compagnons, rassemblé des armées pour lui faire la guerre, l'ont blessé pendant la bataille de Ouhoud en lui cassant une dent et malgré tout cela il était clément envers eux et s'attristait pour eux. Et jamais il n'était autant réjouit que de voir l'un d'entre eux entrer dans l'Islam. Boukhari rapporte que selon Anas Ibn Malik :
 "un juif travaillait pour le Prophète (saws) et il tomba malade. Le prophète (saws) est venu lui rendre visite et lui dit :  convertit toi ! L'enfant regarda alors son père qui lui dit: obéis à Aboulqassim. Le jeune se convertit et le Prophète (saws) sortit de chez lui en disant : "louange à Allah qui l'a sauvé de l'enfer par ma cause".

 Allah a fait miséricorde aux idolâtres et aux hypocrites à travers le Prophète (saws). Il acceptait leur excuses lorsqu'ils en présentaient, il les croyait quand ils juraient, il préservait leur vie , il les jugeait en fonction de ce qu'ils proclamaient et de leur apparence. A tel point qu'ils pensaient qu'ils arrivaient à le duper juste en lui demandant pardon. Allah dit à ce sujet :

(il en est parmi eux ceux qui font du tort au prophète et disent: il est tout oreille)

 "Tout oreille" c'est-à-dire qu'il (saws) écoute attentivement ce qu'ils lui disent, il les écoute et accepte leurs prétextes, puis ils jurent que c'est la vérité et il prend acte. La réponse du Coran est celle-ci :

(dis: une oreille pour votre bien. Il croit en Allah et fait confiance aux croyants)

 C'est-à-dire que le Prophète (saws) vous écoute attentivement et accepte de vous vos excuses et c'est une miséricorde pour vous.

O musulmans !

 Le Prophète (saws) était aussi une miséricorde pour le monde animal. On se contentera de ne citer qu’un exemple parmi les nombreux exemples existants. Parmi les choses extraordinaires, c’est que les animaux aussi sentaient cette clémence du Prophète (saws) et c'est pour cela qu'ils se rapprochaient de lui et se réfugiaient auprès de lui. Ils se plaignaient à lui (saws) des taches trop lourdes qui leur étaient imposées par leur maître. Il est rapporté par Al-Hakim avec une chaîne de transmission authentique selon  Abdoullah Ibn Jaafar que le Prophète (saws) est entré dans un jardin dans lequel se trouvait un chameau, celui ci se  baissa vers lui en pleurant. Le Prophète (saws)  essuya les larmes du chameau et demanda : "à qui appartient ce chameau". Un jeune parmi les Ansar s'avança et dit :"il est à moi, ô Messager d'Allah". Le prophète (saws) lui dit alors : "ne craints-tu donc pas Allah dans (ta façon d'agir avec) cette bête qu'Allah t'a permis de posséder! Elles s'est plainte à moi parce que tu ne la nourris pas convenablement et tu l'épuises par le travail".
Allah nous dit dans le coran :

(Certes, un Messager pris parmi vous, est venu à vous, auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui est compatissant et miséricordieux envers les croyants.)


2ème Partie

O musulmans!

 Tout comme la vie du Prophète (saws) est pleine d'événements qui montrent sa miséricorde, on y trouve aussi d'innombrables  événements qui montrent le dur châtiment pour ceux qui le méritent. Et il n'y a aucune contradiction entre ceci et le fait que son coeur était rempli de miséricorde.

  Il faut comprendre qu’agir avec la clémence là où elle ne doit pas se trouver contredit en réalité la clémence. Par exemple : ne pas mettre en place les sentences ou ne pas punir les criminels implique de supprimer la clémence pour tout le reste de la population. Ici on voit que comme le Prophète (saws) a invoqué pour des idolâtres la guidée et la pluie pour eux, il (saws) a également invoqué contre d'autres le châtiment, les secousses et l'enfer parce qu'ils le méritaient.

Ceux qui dénigrent l’islam en attaquant cet aspect là de la religion (les peines légales, la loi du talion..) oublient bien souvent de parler des victimes.

Un jour, un juif vola l’or d’une femme,  il lui fracassa le crane avec une pierre et l'a tua. Le Prophète (saws) lui donna en sentence de mourir de la même manière qu'il tua cette femme, c’est-à-dire qu’il ordonna de le tuer avec des pierres. C’est cela la loi du talion, telle qu’elle a été citée dans la thora :

(Et Nous y avons prescrit pour eux : vie pour vie, œil pour œil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent. Les blessures tombent sous la loi du talion)


  Citons un autre exemple : lorsque des gens vinrent de la tribu 3orayna et se convertirent à l'Islam. Ils tombèrent malade à Médine et le Prophète (saws) les envoya alors à la campagne auprès d'un berger qui avait un troupeau de chameau afin qu'il les soigne en utilisant comme remède l'urine de ses chameaux. Puis, lorsqu’ils retrouvèrent leur santé, ils renièrent leur Islam, tuèrent le berger et volèrent ses troupeaux. Le Prophète (saws) envoya une expédition à leur poursuite. On les amena à lui (saws). Il fit trancher leurs mains et leurs pieds et les laissa mourir parce qu'ils firent la même chose au berger qui les avait hébergé et soigné.
 Cette situation, dans la vision de l'Islam, n'est en aucun cas une dureté mais c'est en réalité une miséricorde, une miséricorde pour toute la société afin que le sang d'innocent ne coule pas et que la dignité des autres ne soit pas impunément piétinée. C'est la législation de l'Islam qui est miséricorde dans son ensemble et une punition uniquement pour ceux qui la méritent.

Affichages : 334

Horaires de Prières (*)

Horraires du 24/5/2019
Fajr : 04:02
Dohr : 13:49
Asr : 18:00
Maghrib : 21:45
Isha : 23:28
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11