Publication : vendredi 15 février 2019

 

Mosquee Halluin

Sermon du : 2019/02/15

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Les causes menant à la perversion des enfants


 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

O musulmans !

Ces dernières semaines nous avons parlé de la famille, des causes menant à sa pérennité et à sa longévité, tout comme nous avons parlé de l’enfance et de l’obligation d’y porter une grande attention. Nous parlerons aujourd’hui des facteurs, des causes menant à la déviance des enfants et à leur perte. Et comme sont nombreuses ces causes ! Comme sont nombreux également tous ces chemins menant au mal et à la corruption et qui les entourent de toute part ! Spécialement dans cette époque remplies de tentations et dans laquelle la religion devient de plus en plus étrange. Le père est devenu tel un berger pour ses enfants dans une terre remplie de prédateur, s’il n’est pas vigilant quelques instants alors les loups les dévoreront.

Parmi les facteurs principaux menant à la déviation des enfants nous trouvons la multiplication des tensions et des disputes entre les parents à tel point que la sérénité et l’équilibre ont disparu de la famille. Lorsque l’enfant ouvre les yeux chez lui et qu’il subit cela matin et soir il désirera s’enfuir de cet endroit et cherchera un ami intime qui passera le temps avec lui et auprès de qui il trouvera ce qu’il a perdu dans son foyer.
Mais si ces nouveaux amis sont des mauvaises fréquentations alors ils les entraîneront avec eux dans la déviance et ils seront un malheur à la fois pour le pays et ses habitants.

L’islam, à travers ses principes fondamentaux et sages, invite à trouver la meilleure épouse avant le mariage, le prophète (saws) a dit : « choisis celle qui possède la religion, que tes mains soient remplies de poussière ! » Et la religion a donné des indications également aux tuteurs afin de faire le bon choix, le prophète (saws) a dit : « Lorsque vient à vous une personne dont vous agréez le caractère et la religion alors mariez-le ! »
Toute ceci afin de construire une relation maritale pleine d’amour et de compassion au sein de laquelle pourront s’épanouir et grandir des enfants pratiquant leur religion.

Parmi les facteurs qui peuvent, le plus souvent, être une cause de déviation des enfants nous trouvons le divorce et ce qui s’ensuit comme conséquences, confits, séparation…
Il est bien établi qu’un enfant qui grandit privé de l’amour de sa mère ou de la présence d’un père se tournera vers la criminalité ou y sera attiré.
Ce qui empire encore la chose, c’est lorsque la femme divorcée se remarie et alors les enfants sont perdus.

L’islam a ordonné aux deux époux de pratiquer leurs devoirs qu’ils ont l’un envers l’autre afin de ne pas arriver à la déviation de leurs enfants. Il a par exemple ordonné à l’époux d’obéir à sa femme dans le bien et de la préserver dans sa personne et dans ses biens. Parmi les traits caractéristiques de la femme vertueuse : lorsque son mari la regarde il prend du plaisir, lorsqu’il lui ordonne quelque chose elle lui obéit et lorsqu’il s’absente elle préserve ses biens et sa personne de même qu’elle ne doit pas quitter le lit conjugal si son mari souhaite quelque chose avec. Le prophète (saws) a dit :
 « lorsque l’homme appelle sa femme au lit mais que celle-ci refuse et qu’il s’endort en colère contre elle, les anges la maudissent alors jusqu’au matin. »

L’islam a ordonné au mari de dépenser pour sa femme et ses enfants. Allah taala a dit :

(Au père de l’enfant de les nourrir et vêtir de manière convenable)


Tout comme il a ordonné que la mari consulte sa femme dans les affaires du foyer et des enfants.  Allah taala a dit :

 (Et si, après s’être consultés, tous deux tombent d’accord pour décider le sevrage, nul reproche à leur faire. )


Signalons également que l’islam interdit de s’arrêter sur les défauts de sa femme surtout si elle possède des autres qualités qui viennent les combler. Le messager d’Allah (saws) a dit :
« qu’un croyant ne s’éloigne pas d’une croyante, s’il déteste en elle une attitude alors il en acceptera une autre. » Il doit peser le pour et le contre entre les qualités et les défauts.
Il doit vivre avec elle de la meilleure manière car Allah taala a dit :

( et vivez avec elle de la meilleure façon, si vous détestez en elle quelque chose alors il se peut que vous détestiez quelque chose dans laquelle Dieu a placé un grand bien.)


L’islam a donc prit de grandes précautions afin d’éviter au maximum le divorce car celui ci engendre de nombreux maux, que ce soit pour l’homme, la femme ou les enfants. Ce n’est donc pas étonnant que le divorce soit considéré comme la chose permise la plus détestée auprès de Dieu. Le prophète (saws) a dit : «  la chose licite la plus détestée auprès d’Allah c’est le divorce. »


O musulmans !

Parmi les causes qui pervertissent les enfants, citons les mauvaises fréquentations que ce soit concernant les amis ou les endroits surtout lorsque l’enfant n’est pas doté d’une grande intelligence et d’une bonne croyance car il sera mal influencé.

Que les parents fassent très attention à leurs enfants et notamment à l’âge de la puberté et de l’adolescence. Qu’ils sachent qui ils fréquentent et où ils se rendent. Qu’ils les conseillent dans leurs fréquentations afin que déteignent sur eux les meilleurs caractères, comportements et habitudes.

Allah taala a dit :

(Le jour où l’injuste se mordra les deux mains et dira: «[Hélas pour moi!] Si seulement j’avais suivi chemin avec le Messager!...
Malheur à moi! Hélas! Si seulement je n’avais pas pris «un tel» pour ami!...
 Il m’a, en effet, égaré loin du rappel [le Coran], après qu’il me soit parvenu». Et le Diable déserte l’homme (après l’avoir tenté).)

 

L’homme regrettera et souffrira à cause de ses manquements dans sa vie et dans ses fréquentations.

Dans un autre verset, Allah taala a dit :

(Son camarade (le Diable) dira: «Seigneur, ce n’est pas moi qui l’ai fait transgresser; mais il était déjà dans un profond égarement».)


(les amis intimes seront ce jour là ennemi les uns des autres exceptés les pieux)

Dans cette vie, l’amitié qui était établie pour autre que Dieu sera un malheur pour les personnes concernées.  Le prophète (saws) a dit : « l’homme suit la religion de son ami intime, que chacun d’entre vous regarde bien qui il prend pour ami ! »
Dans un autre hadith, il (saws) nous a cité un bel exemple de la bonne compagnie en disant :
« le cas du bon compagnon et du mauvais compagnon ressemble à celui du vendeur de musc et du souffleur du soufflet (le forgeron ). Quant au vendeur de musc, soit il vous donne quelque chose du musc, soit vous le lui achetez, ou au moins vous partez ayant éprouvé sa bonne odeur. Tandis que le (forgeron) brûlera vos vêtements, ou au moins vous partirez ayant éprouvé son odeur répugnante. »

 

2ème partie

O musulmans !


Parmi les nombreuses causes de perversion des enfants citons ce qu’ils visionnent sur les différents canaux de communication, les chaînes de télévision, internet etc.. Beaucoup d’adolescents aiment regarder les films de gangsters, les films policiers, les films érotiques et pornographiques. Ces visionnages encouragent la criminalité et corrompent les mœurs. Si ces films arrivent à corrompre des personnes d’âges murs, que dire alors des enfants et adolescents..
Il est prouvé que ces images resteront dans l’esprit de ces enfants et les influenceront dans leurs jugements ou réflexions. Des études européennes modernes ont démontré la dangerosité des films pornographiques car ils détruisent l’être humain que ce soit au niveau de ses mœurs et habitudes mais aussi dans sa relation avec les autres.
C’est pour cela qu’Allah taala a parlé aux croyants en disant :

(O vous qui avez cru ! Préservez vous ainsi que vos familles d’un feu)


Tu es responsable de ta famille, de tes enfants, tu dois les observer, les conseiller, les orienter, les guider, les instruire et leur enseigner le bien et la vertu.

Le messager d’Allah (saws) a dit : « vous êtes tous des bergers et vous êtes tous responsables de vos troupeaux ! L’homme est un berger dans sa famille et il est responsable de son troupeau et la femme est une bergère dans la maison de son époux et elle est responsable de son troupeau   »


O musulmans !

Les savants de l’éducation sont unanimes sur le fait que l’enfant qui est éduqué durement, qui est frappé, moqué, méprisé aura des répercussions dans son attitude et ses agissements. Celles-ci dans certains cas sont même des causes de suicide, de combat contre ses propres parents ou de la fuite du  foyer afin de leur faire payer les souffrances de cette mauvaise éducation.

Il n’est donc pas étonnant de trouver dans notre société des criminels et des déviants.

Allah taala a dit :

(Certes, Allah commande l’équité, la bienfaisance et l’assistance aux proches. Et Il interdit la turpitude, l’acte répréhensible et la rébellion. Il vous exhorte afin que vous vous souveniez.)


L’équité : c’est donner complètement ses droits à chacun. L’équité est obligatoire et la bienfaisance est une vertue.

Allah taala a dit :

(qui dépensent dans l’aisance et dans l’adversité, qui dominent leur rage et pardonnent à autrui - car Allah aime les bienfaisants)


Les gens qui méritent le plus ton pardon sont tes plus proches comme ton épouse et tes enfants.

Le prophète (saws) a dit : « chaque fois que la douceur est présente dans une chose elle l’embellie et chaque fois qu’elle est absente elle l’enlaidie. »

Et dans un autre hadith, il a dit (saws) : « Le Tout Miséricordieux fait miséricorde aux miséricordieux, faites donc miséricorde à ceux qui sont sur terre et celui qui est dans le ciel vous fera miséricorde. »

Un homme vint voir Omar ibn Al-Khattab (Radhiya Allahou ‘Anhou) pour se plaindre de son fils désobéissant. Omar fit venir le fils et le mit en garde contre le fait de désobéir à son père. Le fils s’exclama :
- « Ô Emir des Croyants, un fils n'a-t-il pas des droits sur son père ? », dit le fils.
- « Si », répondit Omar.
- « Lesquels, ô prince des Croyants ? ».
- « Il doit bien choisir sa mère, lui donner un nom convenable et lui apprendre le Coran. », dit Omar.
- « Mon père n’a rien fait de tout cela. Ma mère est une esclave qui appartenait à un adorateur du Feu. Il m'a appelé Djou3raan (qui signifie: scarabée noir sentant mauvais) et il ne m'a rien appris du Coran, pas même une seule lettre. », rétorqua le fils.
Omar se tourna alors vers l'homme et lui dit : « Tu es venu te plaindre de l’ingratitude de ton fils. Mais avant qu'il ne soit ingrat envers toi, tu as fait preuve d’ingratitude envers lui et tu lui as fait du mal avant qu’il ne t’en fasse. »

En réalité le père ne fait que récolter ce que ses mains ont semé.

Tels sont donc certains points essentiels menant à l’égarement et à la déviation des enfants : les disputes, le divorce, l’éducation dans la dureté, la mauvaise fréquentation et le visionnage de films de gangsters et des films pornographiques.
Il en existe d’autres comme l’environnement,  la pauvreté etc.

Que les parents et éducateurs marchent sur les traces de l’islam pour l’éducation de leurs enfants, leur réforme, l’ancrage d’une croyance saine, leur apprentissage du coran afin qu’ils fassent parti des gens vertueux.

Affichages : 472

Horaires de Prières (*)

Horraires du 21/8/2019
Fajr : 05:18
Dohr : 13:56
Asr : 17:44
Maghrib : 21:00
Isha : 22:22
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11