Publication : vendredi 24 mai 2019

 

Mosquee Halluin

Sermon du : 2019/05/24

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Le ramadan, le mois du coran


 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

O musulmans !
 Il n'est pas concevable que le mois de Ramadan passe sans que nous parlions du livre d'Allah, le saint coran qui a été révélé au messager d'Allah durant ce mois. Allah dit :
 (le mois du Ramadan au cours duquel a été révélé le Coran comme une guidée et un éclaircissement de la guidée et du discernement)
Ce coran, qui a été descendu sur un messager immense, par l’intermédiaire d’un ange immense, à une époque immense, dans un endroit immense, c’est la parole d’Allah, elle ne ressemble à aucune autre parole, le faux ne la touche de nulle part. Allah s’est chargé de le préserver, il ne jouit donc d’aucun manque ni d’aucun ajout. Il est écrit sur la tablette sacrée ( allawhou lmahfoudh), dans les masahifs (les exemplaires du coran) et il est également présent dans les poitrines de ceux qui le mémorisent. Il est récité par les langues, il est simple à apprendre et à méditer. Allah taala a dit :
(En effet, Nous avons rendu le Coran facile pour la méditation. Y a-t-il quelqu’un pour réfléchir?)
Les jeunes enfants et les non-arabes sont capables de le mémoriser et les oreilles ne se lassent pas d’entendre sa psalmodie. Aucun homme ni aucun djinn ne peut créer ne serait-ce qu’une petite sourate équivalente car le coran est le miracle éternel, la preuve persistante, Allah en a fait une lumière, une bonne nouvelle, une miséricorde et une guérison. Allah taala a dit :
(et nous avons descendu du coran une guérison et une miséricorde pour les croyants)
(O vous les gens il vous est venu une preuve éclatante de votre seigneur, et Il a descendu sur vous une lumière)
La preuve éclatante c’est le prophète (saws) et la lumière c’est le coran.

O musulmans !
Le saint coran est comparable à l’esprit qui fait vivre et à la lumière qui guide. Celui donc qui ne croit pas au coran n’est pas vivant même si il parle et bouge.. Non ! Il est plutôt mort !
Allah taala a dit :
(Et c’est ainsi que Nous t’avons révélé un esprit [le Coran] provenant de Notre ordre. Tu n’avais aucune connaissance du Livre ni de la foi; mais Nous en avons fait une lumière par laquelle Nous guidons qui Nous voulons parmi Nos serviteurs.)

O serviteurs de Dieu !
Les adversaires de l’islam connaissent bien cette vérité, ils ont donc œuvré dans le but d’éloigner les musulmans du coran et ils ont réussi. Le coran n’est désormais récité que sur les morts et la sounna prophétique n’est récité que pour la bénédiction. Ils ont dénigré l’exégèse coranique afin que les gens s’en éloignent totalement. La communauté s’est ainsi égarée et il s’y est répandue l’injustice et la corruption. Shaytan est devenu le modèle, le guide pour la plupart des gens. Allah taala a certes dit vrai dans ce verset :
(et quiconque s’aveugle (et s’écarte) du rappel du Tout Miséricordieux, Nous lui désignons un diable qui devient son compagnon inséparable).
Le prophète (saws) a recommandé à ses compagnons de lire le coran. Il a dit (saws) : «lisez le coran car il viendra le jour de la résurrection intercéder en faveur de ses lecteurs ! »
 Il a dit également (saws) : « lisez sourate al baqarah car elle est une bénédiction et la délaisser est une perte. Les sorciers ne peuvent l’atteindre. »
Le prophète (saws) a enjoint sa communauté à lire le coran et à l’appliquer car les deux ne vont pas l’un sans l’autre.
Le prophète (saws) a dit : « les gens du coran sont les proches d’Allah et ses privilégiés. » « Le meilleur d’entre vous c’est celui qui a apprit le coran et l’a enseigné. »
Ces personnes qui lisent, mémorisent, appliquent et enseignent le coran ne sont pas identiques aux autres musulmans car ils ont atteints des degrés supérieurs.
Le messager d’Allah (saws) a donné un bel exemple de cela en disant :
 « L'exemple du croyant qui lit le coran est celui du cédrat: son odeur est bonne et son goût est bon. L'exemple du croyant qui ne lit pas le coran est celui de la datte: elle n'a pas d'odeur et son goût est sucré. L'exemple de l'hypocrite qui lit le coran est celui du myrte: son odeur est bonne mais son goût est amer. Et l'exemple de de l'hypocrite qui ne lit pas le coran est celui de la coloquinte: elle n'a pas d'odeur et son goût est amer ».

A travers cet exemple le messager (saws) incite sa communauté à lire le coran car c’est l’esprit de la vie du croyant et la lumière qui le guide. Nous connaissons tous la relation qu’avait les prédécesseurs avec le coran et comment ils sont devenus la meilleure communauté sortie pour les gens. En un quart de siècle les arabes dirigeaient quasiment le mode entier.

O musulmans !
Allah taala a blâmé un peuple qui écoute le coran mais ne le médite pas. Il a dit soubhanahou wa taala :
(Ne méditent ils pas le coran ou alors ils ont des cadenas sur leurs cœurs. )
Et au contraire Il a fait l’éloge d’autres personnes qui le méditent et en tirent des leçons. Il a dit soubhanahou :
(un livre que nous avons fait descendre vers toi comme une bénédiction afin qu’ils méditent sur ses versets et que les gens doués d’intelligence se rappellent.)

Dans ce verset Allah nous informe du but essentiel de la descente du coran et qui est : la méditation de ses versets. Méditer signifie le lire et le relire jusqu’à en sortir les enseignements nécessaires et la guidée.

O musulmans !
Il suffit de savoir que lorsque nos frères parmi les djinns (les démons) ont entendu le messager (saws) réciter dans sa prière ils se sont rués vers lui pour l’écouter et méditer sur les versets. Lorsqu’ils sont repartis ils ont dit à leur peuple :
(Nous avons certes entendu une Lecture [le Coran] merveilleuse, qui guide vers la droiture. Nous y avons cru, et nous n’associerons jamais personne à notre Seigneur. En vérité notre Seigneur - que Sa grandeur soit exaltée - ne S’est donné ni compagne, ni enfant! )

Voici le résultat de la méditation sur le coran !
Le coran est un grand bienfait pour nous musulmans. Il faut donc le remercier et le remerciement pour le coran c’est sa lecture de jour comme de nuit.
Le prophète (saws) : « l’envie (la jalousie) est interdite sauf envers 2 personnes : un homme à qui Allah a donné de l’argent et qu’il dépense de jour comme de nuit et un homme à qui Allah a donné le coran et qui le récite de nuit comme de jour. »

O musulmans !
La récompense de la récitation coranique n’a pas d’équivalent.
Il n'existe aucun livre dans le monde ( à part le saint Coran ) pour lequel le lecteur a l'honneur d'être récompensé d'une hassanate ( bonne action ) pour chaque lettre lue. Et chaque hassanet comme on le sait est multiplier par dix. Comme le prophète (saws) l'a dit de manière explicite : "pour chaque lettre on est récompensé d'une hassana et chaque hassana est multipliée par dix, et je ne dit pas que alif lam mim est une lettre mais je dirais plutôt que alif est une lettre, que lam est une lettre et que mim est une lettre".

Gloire à Allah ! Lorsque tu récites juste (alif lam mim) tu gagnes déjà trente bonnes actions ! Que dire alors de celui qui lit le coran tout entier.. Que dire de celui qui médite le coran tout entier...Et que dire de celui qui l’applique..
Le prophète (saws) a dit :
« Si un groupe de gens se rassemble dans une des maisons d’Allah (mosquée) pour réciter le Coran et pour l’étudier, alors, la tranquillité tombera sur eux, la miséricorde les enveloppera, les anges les entoureront, et Allah les mentionnera chez ceux qui sont auprès de Lui. Celui dont les œuvres ne valent rien, sa postérité ne le sauve pas »

2ème partie

O musulmans !
Le mois de ramadan touche à sa fin. Qu’as tu œuvré durant ce mois ? As tu accomplis de bonnes ou mauvaises actions ?
O toi qui a été bienfaisant et qui a fait des efforts ressens-tu à présent la fatigue après tout ce que tu y as accomplit? Et toi le fainéant, négligeant ressens-tu un réel repos après avoir perdu ton temps? A nous de rattraper ce qui nous a manqué parmi les nuits à venir qui sont mieux que celles qui ont précédé.
D’après Aisha (ra), pendant ces 10 dernières nuits : "le prophète (saws) avait l'habitude de serrer sa ceinture, de faire vivre ses nuits et de réveiller ses épouses". Dans  une version de Mouslim il nous est rapporté que le prophète (saws) accomplissait des efforts pendants ces dix dernières nuits qu'il n'avait pas l'habitude d'accomplir dans d'autres périodes.
Ces hadiths nous prouvent l'importance de ces dix dernières nuits dans plusieurs aspects.
Premièrement le prophète (saws) avait l'habitude de serrer sa ceinture. Ici serrer la ceinture est une expression qui veut dire qu'il redoublait d'effort et d'assiduité dans les actes d'adoration. D'autres l'ont expliqué en affirmant que cela désignait le fait qu'il restait chaste pendant ces nuits. En effet il effectuait l’i3tikaf (la retraite spirituelle) durant ces derniers jours et il est connu que la personne qui accomplit cette retraite à interdiction d’avoir des rapports avec son épouse.
Deuxièmement il faisait vivre ses nuits. Et cela en pratiquant le dhikr, la lecture du Coran et toutes autres sortes d'actes d'adoration.
Troisièmement il réveillait ses épouses pour qu'elles aussi, accomplissent nombres actes d'adoration.
Quatrièmement Il redoublait d'effort pendant ces dix dernières nuits et faisait des efforts qu'il n'avait pas l'habitude de faire dans d'autres périodes.
Il pratiquait tout cela tout simplement parce qu'il recherchait la nuit du destin qui n'a pas son pareil dans toutes les autres nuits de l'année. D’ailleurs il effectuait le ghusl (grand lavage) et s’embellissait et se parfumait pour ses 10 dernières nuits tout comme il le faisait pour la prière du vendredi.

 

Affichages : 77

Horaires de Prières (*)

Horraires du 20/6/2019
Fajr : 03:34
Dohr : 13:54
Asr : 18:10
Maghrib : 22:07
Isha : 24:04
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11