Publication : vendredi 14 juin 2019

 

Mosquee Halluin

Sermon du : 2019/06/14

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Le rappel d’Allah (+ la prière assis sur une chaise)


 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

O musulmans !

Allah le très Haut nous a légiféré une immense adoration à travers l’évocation de Dieu (dhikr Allah). En effet, Allah nous a ordonné de l’évoquer et a placé le succès dans le fait d’être constant dans l’évocation et le rappel.
Il a dit soubhanahou wa taala :

(O vous qui avez cru évoquez Allah de manière abondante et glorifiez le matin et soir)

( Et évoquez abondamment Allah afin que vous réussissiez)

Tout comme Allah a fait l’éloge des gens du rappel, Il leur a également promit la meilleure récompense. Il a dit soubhanah :

(Les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d’aumône, jeûnants et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent d’Allah et invocatrices: Allah a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense)

Et inversement, Allah taala a promis la plus grande punition envers ceux qui négligent son évocation.

(Ô vous qui avez cru! Que ni vos biens ni vos enfants ne vous distraient du rappel d’Allah. Et quiconque fait cela... alors ceux-là seront les perdants. )

Allah a également informé que le rappel d’Allah est supérieur à toute autre chose. Il a dit (soubhanah) :

( et le rappel d’Allah est plus grand)

Ce rappel est la meilleure obéissance car en réalité l’objectif de toutes les obéissances c’est d’accomplir le rappel d’Allah.

(En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l’alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d’intelligence,
qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant): «Notre Seigneur! Tu n’as pas créé cela en vain. Gloire à Toi! Garde-nous du châtiment du Feu.)

Le rappel d’Allah accompagne toute action et y est associé, plutôt c’est son essence même. Notre seigneur a par exemple associé le rappel d’Allah à la prière en disant :

(et accomplis la prière pour mon rappel)

Il l’a également associé au jeûne, au pèlerinage et à ses rites. Plutôt c’est l’essence même du hadj et son objectif. Le messager de Dieu (saws) a dit :
« Le tawaf autour de la kaaba, les aller retours entre les monts Safa et Marwa et la lapidation des stèles ont pour objectif l’accomplissement du rappel d’Allah. »

Le rappel a également été associé au combat dans le sentier de Dieu. Allah taala a dit :

(Ô vous qui croyez! Lorsque vous rencontrez une troupe (ennemie), soyez fermes, et invoquez beaucoup Allah afin de réussir.)


Le rappel d’Allah est la fin des bonnes actions. C’est par exemple la fin du mois du jeûne de ramadan, Allah taala a dit :

(afin que vous en complétiez le nombre et que vous proclamiez la grandeur d’Allah pour vous avoir guidés, et afin que vous soyez reconnaissants!)

Concernant la prière Allah a dit :

(Quand vous avez accompli la Ṣalāt, invoquez le nom d’Allah, debout, assis ou couchés sur vos côtés.  )

Le rappel d’Allah c’est également la fin de la prière du vendredi, Allah taala a dit :

(Ô vous qui avez cru! Quand on appelle à la Ṣalāt du jour du Vendredi, accourez à l’invocation d’Allah et laissez tout négoce. Cela est bien meilleur pour vous, si vous saviez!
 Puis quand la Ṣalāt est achevée, dispersez-vous sur terre et recherchez [quelque effet] de la grâce d’Allah, et invoquez beaucoup Allah afin que vous réussissiez.)

Le rappel d’Allah c’est la fin de cette vie d’ici bas. Dans le hadith de Moadh ibn Jabal (ra), le messager d’Allah (saws) a dit : « celui dont la dernière parole sera la ilaha ilAllah entrera au paradis. »
Et dans un autre hadith le prophète (saws) a dit : « faites prononcer à vos mourants la ilaha ilAllah! »

Il suffit comme mérite à l’évocation d’Allah de savoir que les anges sont envoyés auprès des gens qui l’évoquent et qu’il sont considérés comme étant en vie alors que les autres sont tels des morts.

Le prophète (saws) a dit : « l’exemple de celui qui évoque son seigneur et celui qui ne l’évoque pas est comparable au vivant et au mort ».

Il a dit également (saws) : « l’exemple de la maison dans laquelle on invoque Allah et dans laquelle on ne l’invoque pas est comparable au vivant et au mort. »


Le rappel d’Allah remplit la balance du serviteur au jour de la résurrection. Le messager d’Allah (saws) a dit : « La purification est la moitié de la foi. Dire : « Louange à Allah [ Hamdou lillah ], remplit la balance. Dire : « Gloire à la transcendance d’Allah, louange à Allah [ Soubhanna Allah, Hamdou lillah ] », remplit l’espace compris entre le ciel et la terre. »


Parmi ce qui fait vivre le rappel d’Allah dans le cœur il y a le fait de fréquenter les mosquées, attendre la prière à la mosquée, lire et écouter le coran, assister aux assises de science et de rappel. Et parmi ce qui prive du rappel d’Allah il y a l’éloignement des mosquées, la paresse face aux obligations,  délaisser le coran, s’occuper abusivement de la vie d’ici bas, écouter ou regarder les futilités, les rumeurs et les on dit, trop rire etc..
(Ô vous qui avez cru! Que ni vos biens ni vos enfants ne vous distraient du rappel d’Allah. Et quiconque fait cela... alors ceux-là seront les perdants. )

 


2ème partie

O musulmans !

Ces derniers temps s’est répandu  un nouveau phénomène: l’augmentation du nombre de fidèles priants assis sur des chaises dans les mosquées.

Ce phénomène est quelque chose de récent qui n’existait guère dans le passé mais qui s’accentue de plus en plus ces dernières années dans de nombreuses mosquées. Si les choses en restent ainsi (c’est à dire que ce phénomène augmente de jour en jour) alors cela impliquera un changement de repère dans la mosquée. En effet s’il y a de plus en plus de chaises dans la mosquée alors elles deviendront comme des églises ou des salles de conférences ou de cours.
Lorsque nous nous arrêtons sur la longue histoire de l’islam, nous remarquons que ce phénomène n’existait pas au temps du prophète (saws), de ses compagnons et de ceux qui les ont suivis dans le bien. Au temps du prophète (saws) il y avait certes des gens qui souffraient et étaient malades mais le messager de Dieu (saws) n’a jamais recommandé à quiconque de prier sur une chaise.
Dans l’authentique d’Al Boukhari (ra) il est rapporté qu’Imran ibn Housayn a dit : « je souffrais d’hémorroïdes, j’ai donc interrogé le messager d’Allah (saws)  et il m’a répondu : « Prie debout, si tu n’en est pas capable alors prie assis, si tu n’en es pas capable alors prie allongé sur un côté ! »

C’est à dire prie selon tes capacités : s’il t’es impossible de prier debout alors prie assis sur le sol, si tu ne peux pas t’asseoir alors prie allongé sur un côté.

Comme nous avons déjà dit, ce phénomène est nouveau. Que la personne qui prie assis sur une chaise sache s’il en a le droit ou non. A mon avis beaucoup n’en ont pas la permission car celui qui a la capacité de se tenir debout alors il lui est obligatoire de rester debout. S’il a la capacité de s’asseoir alors il lui est obligatoire de s’asseoir. La permission dépend de la nécessité. Lorsqu’on voit des gens assis sur une chaise les jambes croisées ceci est étrange..surtout on remarque qu’il y a certaines personnes qui restent assises sur leur chaise durant le prêche du vendredi par simple confort puis ils se lèvent pour aller prier en marchant normalement.

Premièrement, il convient de savoir que la prière est un des piliers de l’islam. Lorsqu’elle est bonne alors le reste des actions sera bon mais lorsqu’elle est corrompue c’est toutes les actions qui le sont.
Le musulman doit donc faire en sorte de l’accomplir de la manière la plus authentique afin qu’elle soit valable.
S’il en est ainsi, alors la position debout fait partie des piliers de la prière, tout comme l’inclinaison (rokou3) et la prosternation sur le sol (soujoud). Il n’est pas permis au serviteur de sortir de ses obligations sauf en cas d’excuse valable qui prive d’accomplir un des piliers de la prière. 
S’il a une excuse valable qui le prive de rester debout alors il prie assis. S’il a une excuse valable qui le prive de s’asseoir alors il prie en faisant des gestes avec la tête. S’il a une excuse qui le prive de se prosterner alors il prie également en faisant les gestes avec la tête. Cependant la permission  se mesure suivant la capacité.

Je veux appuyer sur deux choses que les savants ont citées :
1/ L’imam An Nawawi (rh) a dit : « la petite difficulté ne suffit pas mais il s’agit plutôt de la difficulté évidente. »
C’est à  dire qu’une douleur supportable ne suffit pas telle que celui qui a mal au dos, aux jambes, aux articulations. S’il s’agit de douleurs légères et qu’ils les supportent alors qu’il prie normalement car il aura la récompense de cette douleur.
Il faut qu’il s’agisse d’une difficulté évidente.

J’ai entendu un médecin musulman spécialisé dans les os dire : « l’inflammation des articulations n’a pas de meilleur remède que l’activité, le mouvement. »
Le fait de prier debout sera donc un remède pour celui qui a mal aux articulations. Il faut que les gens supportent un peu leur douleur. D’ailleurs, le prophète (saws) a ordonné à l’imam d’alléger la prière. Pourquoi ? Car il  y a dans les rangs des malades, des gens faibles, des gens qui ont des besoins.

2/ Lorsque l’homme ne peut accomplir un pilier de la prière ou une partie d’un piler il doit accomplir le reste du pilier. L’imam Ibn Qoudama (rh) a dit : « s’il ne peut accomplir la prosternation sur un de ses membres (le prophète (saws) nous a ordonnait de nous prosterner sur 7 de nos membres : le front et le nez, les deux mains, les genoux, le bout des pieds) alors il doit se prosterner sur les autres membres tout en rapprochant le plus possible du sol la partie de son corps qui le fait souffrir. »

La prosternation est la meilleure étape dans la prière car c’est dans cette position que l’on est le plus proche d’Allah. Allah a dit dans le coran :

(mais prosterne-toi et rapproche-toi)

S’il ne peut poser le front sur le sol, qu’il pose aux moins les mains et rapproche ses genoux le plus possible du sol.
Que l’homme s’entraîne à se prosterner sur ce quoi il est capable plutôt que de se réfugier sur une chaise car la chaise est la dernière chose à choisir!


Ajoutons à cela qu’il est interdit de se réserver une place à la mosquée. En effet, le prophète (saws) a dit dans un hadith qu’il n’est pas permis de se définir une place dans la mosquée tout comme le fait le chameau.

Il est donc interdit de réserver un endroit dans la mosquée pour une catégorie de personnes. Que l’homme essaie de prier sur le sol et s’il en est vraiment incapable alors là c’est possible qu’il prie sur une chaise. Allah a dit :

(Allah n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité.)

(Et luttez pour Allah avec tout l’effort qu’Il mérite. C’est Lui qui vous a élus; et Il ne vous a imposé aucune gêne dans la religion )


En résumé, la chaise dans la mosquée doit être évitée au maximum et son utilisation relève de la nécessité (daroura). Que l’homme prie sur le sol de la manière qui lui convient le mieux en s’asseyant à terre et en pouvant se prosterner car c’est dans la prosternation que se trouve l’humilité.

Voici mon conseil car nous savons que beaucoup de personnes priant sur les chaises n’en ont en réalité pas la permission.

 

Affichages : 508

Horaires de Prières (*)

Horraires du 18/10/2019
Fajr : 06:58
Dohr : 13:38
Asr : 16:17
Maghrib : 18:53
Isha : 20:06
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11